Thrombose du traitement des hémorroïdes externes

Transition rapide sur la page

Qu'est ce que c'est La thrombose des hémorroïdes est appelée processus compliqué d'hémorroïdes chroniques aiguës. Il se développe en raison de troubles de la circulation sanguine et de la formation de thrombus dans la structure des plexus vasculaires caverneux du segment de l'intestin du canal anal.

Après un processus aigu pouvant durer jusqu'à une semaine, l'étape du remplacement du nœud thrombat par du tissu conjonctif commence. Le risque de nécrose et d'ulcération sur la muqueuse intestinale est élevé.

Le rôle principal dans la formation de complications pathologiques des hémorroïdes appartient à:

  • Processus de sédimentation plaquettaire dans l'endothélium vasculaire sur une partie spécifique du segment rectal.
  • Augmenter le niveau de protéines insolubles spécifiques dans le sang (fibrine).
  • Le mécanisme de l'hémocoagulation.

En conséquence de ces facteurs, le caillot sanguin résultant ferme la lumière vasculaire et bloque le flux sanguin inverse de la saillie nodale - une thrombose se produit.

Selon la localisation, il existe trois types de thrombose de l'hémorroïde - externe, interne et combinée. La maladie est classée selon trois degrés de gravité, déterminant la gravité des symptômes et l'ampleur du processus pathologique.

Thrombose hémorroïdaire photo 1

La cause de la thrombose est due à la confluence de diverses circonstances qui contribuent à la détérioration de l’état général des vaisseaux atteints de varices dans la région rectale. Ils sont dus à:

  • Violation du régime alimentaire, qui aide à stimuler la circulation sanguine dans le pelvis et à augmenter la pression intravasculaire dans les nœuds des hémorroïdes (boissons alcoolisées, assaisonnements et cornichons, aliments épicés et amers).
  • Effets indésirables de la diarrhée ou de la constipation sur la circulation sanguine dans les bosses des formations hémorroïdaires.
  • Stase du sang dans les vaisseaux causée par une hypodynamie (assise prolongée prolongée), qui contribue à la formation de caillots sanguins.
  • Traumatisation des nodules, par exemple pendant l'accouchement.

Un facteur provoquant l'apparition d'une thrombose interne simple ou multiple d'hémorroïdes devient souvent un spasme de la couche musculaire obstructive (sphincter) du rectum, en réponse à une douleur et à une irritation.

Des contractions musculaires convulsives interfèrent avec la circulation sanguine dans les ganglions hémorroïdaires, le sang stagne dans les vaisseaux et un caillot sanguin se forme. La pathologie se développe fortement, avec œdème et douleur intense.

En règle générale, tous les nodules tombés sont touchés et le principal facteur en cause est souvent une pression excessive sur les parois des vaisseaux sanguins (lors de la mise à rude épreuve, par exemple). Mais les signes de thrombose externe de l'hémorroïde sont plus souvent marqués par une lésion d'un, dans de rares cas deux, de néoplasmes nodaux. Par conséquent, les symptômes ne sont pas aussi prononcés.

Symptômes et degré de thrombose des hémorroïdes

degré de thrombose photo

Une gêne dans la région du passage anal et un syndrome de douleur intense sont les principaux signes de thrombose hémorroïdaire. La douleur est permanente et ne dépend pas des processus de défécation. Les formations nodulaires sont compactées et augmentent en taille, dans le rectum crée un sentiment de la présence d'un objet étranger.

Avec une telle maladie, il existe une forte probabilité d'inflammation et d'autres symptômes associés à la thrombose. Le processus peut être complété par une hyperthermie, un malaise général et une faiblesse, des signes d'intoxication.

La manifestation des symptômes cliniques de la thrombose hémorroïdaire dépend de la gravité de son évolution:

1) Au stade initial de la thrombose - les premiers processus inflammatoires peuvent ne pas être observés. Augmentation caractéristique et compactage des formations nodulaires, les toucher ne provoque pas de douleur intense, il s’exprime légèrement. Au niveau de l'anus, les patients remarquent des «sensations pas très agréables», qui se manifestent de manière aiguë pendant l'acte de défécation. L'inspection de cette zone révèle des rougeurs et un léger gonflement.

2) Le second degré de thrombose hémorroïdaire est caractérisé par le développement de processus inflammatoires dans les masses hémorroïdaires touchées. L'anus est entouré d'hyperémie sévère et de gonflement. La palpation des formations provoque une douleur intense.

3) Au cours de la troisième phase de la maladie, le processus d'infiltration inflammatoire dans le tissu adipeux sous-cutané de la région anale rejoint les signes existants. Parfois, une infiltration inflammatoire recouvre tout le tissu adrectal lâche. La palpation diagnostique du tractus intestinal et des nœuds provoque une douleur insupportable. Une inspection visuelle révèle des cônes bleuâtre ou violet foncé tombés de l'anus.

Le moyen le plus fiable d’éviter les conséquences désagréables: hémorragies intenses, processus purulents et nécrotisation des ganglions pouvant provoquer une gangrène est de commencer le plus tôt possible le traitement de la thrombose des hémorroïdes externes ou de ses multiples tumeurs internes.

Thrombose hémorroïdaire pendant la grossesse

Le groupe le plus sujet à la thrombose hémorroïdaire - les patientes enceintes et les jeunes mères récemment accouchées. Le risque de développer une pathologie chez les femmes enceintes est dû à leur état très intéressant. Durant cette période, tous les processus prédisposant à la survenue des hémorroïdes et à sa thrombose se produisent.

Le fœtus en croissance exerce une pression constante sur les intestins, ce qui entraîne un rétrécissement et une déformation vasculaire qui entravent la circulation du sang, contribuant ainsi à son processus stagnant. En outre, des modifications dans le rapport des éléments formés se produisent dans le sang des femmes enceintes, entraînant la perte de la protéine de fibrine insoluble, qui est à la base du caillot sanguin, lors de la formation des caillots sanguins.

  • La thrombose de l'hémorroïde peut également se développer pendant l'accouchement, chez les femmes qui avaient déjà des hémorroïdes, mais étaient dans une phase inactive.

Chez un tiers des patients ayant un diagnostic confirmé d'hémorroïdes, on observe une thrombose aiguë d'hémorroïdes, provoquée par des efforts excessifs au cours de l'accouchement, qui entraîne une tension excessive des parois vasculaires ou une violation de leur intégrité.

Parfois, une thrombose pendant la grossesse peut se développer non seulement dans les processus inflammatoires de la région périanale, mais également à la suite de maladies causées par une coagulation sanguine élevée. Si une telle anomalie est révélée au cours des examens de diagnostic, un traitement de la thrombose est indispensable, une approche globale est nécessaire pour le traitement.

L'absence prolongée de traitement adéquat peut entraîner non seulement des complications graves, mais également la mortalité.

Traitement de la thrombose hémorroïdaire, la chirurgie et les médicaments

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question «À quelle vitesse la thrombose hémorroïdaire peut-elle passer?» - le problème immédiat de la maladie est que les méthodes de traitement conservatrices ont un effet temporaire - une fréquence élevée de rechutes est constatée et la chirurgie ne donne pas toujours un résultat satisfaisant. Ceci indique l'absence d'un concept unique pour le traitement de la thrombose hémorroïdaire.

Les techniques thérapeutiques visent principalement à éliminer les symptômes, à réduire la fréquence des récidives, à prévenir les complications. La tactique du traitement est choisie en fonction de la complexité du processus pathologique.

Sur les drogues

Au début de la thrombose d'hémorroïdes, les suppositoires rectaux (suppositoires), les pommades ou les gels peuvent avoir un effet positif. Dans des cas plus complexes, diverses méthodes chirurgicales sont proposées en association avec des médicaments.

Le traitement médicamenteux vous permet de vous débarrasser de la stase veineuse, de prévenir la thrombose de nouveaux ganglions, d'aider à détendre l'intestin et d'arrêter la réaction inflammatoire uniquement au stade initial de la maladie.

  • Le but des gels, des pommades et des suppositoires pour la thrombose est dû aux manifestations cliniques de la pathologie et est sélectionné sur la base de sa complexité. Un ensemble de médicaments comprend: une pommade et des suppositoires à base d’hépatrombine, de traksevazine, de Levomikol et de pommade d’héparine, le médicament sous forme de gel «Aescin». De tels agents ont un effet complexe. Contribue au renforcement des parois vasculaires, à la résorption des caillots sanguins et à l'amélioration de la circulation sanguine.
  • En cas de localisation interne de cônes thrombosés, des suppositoires du type «Relief», «Anestezol», «Posterisana» et «Nigepana» sont prescrits.
    Pour le soulagement des processus de douleur et d’irritation au niveau de l’anus, on peut utiliser le blocage novocaïnique, l’onguent "Aurobin", le médicament anesthésique "Polydécanol".
  • La préparation et les analogues de "Aescin" et "Detraleks" ont un effet veinotonique. Accepté par un long parcours avec des signes de déformation du plexus caverneux.

En cas de réaction inflammatoire active, les tactiques thérapeutiques combinées sont utilisées - utilisation d’anti-inflammatoires locaux en association avec l’administration d’anti-inflammatoires par injection intraveineuse ou intramusculaire. Sous forme de mesures supplémentaires, des compresses froides sont prescrites dans la région périnéale, ce qui réduit considérablement les symptômes d'inflammation et de douleur.

Techniques opérationnelles

La négligence de la maladie (3ème degré) est une indication directe pour l'élimination rapide des hémorroïdes atteintes de thrombose.

L'urgence de la chirurgie est due à la présence de complications. En cas de nœuds enfreints, l'opération est effectuée de manière urgente. Si des réactions inflammatoires aiguës sont constatées, les masses sont enlevées au plus tard 4 jours.

1) La technique de thrombectomie est la plus populaire parmi les interventions chirurgicales. Elle est réalisée sous la forme d'une localisation externe des ganglions veineux thrombatisés. De par sa portée et sa nature, ce n’est pas une opération difficile. Les nœuds s'ouvrent et leur enlèvent un caillot. La plaie est traitée avec un antiseptique, mais pas suturée, dans les trois jours est retardée indépendamment.

2) La technique chirurgicale de l'hémorroïdectomie sous-muqueuse est utilisée pour les lésions étendues. L'opération consiste en l'excision de cônes hémorroïdaires avec restauration ultérieure de la muqueuse intestinale touchée. Qu'est-ce qui contribue à l'obtention des meilleurs résultats

3) La technique de la sphinctérotomie postérieure (dissection spasmodique du sphincter) est utilisée pour les thromboses multiples avec signes de gonflement prononcés et manifestations de douleurs sévères dans la région périanale.

Parfois, lors d’une lésion importante du tissu périanal, accompagnée de symptômes d’infiltration inflammatoire étendue, un drainage est effectué pour en réduire le niveau.

À des fins prophylactiques, pour les patients ayant des antécédents d'hémorroïdes chroniques, certaines recommandations ont été développées, notamment:

  • la restauration des intestins, pour assurer le transit intestinal normal et éliminer la diarrhée et la constipation;
  • exclusion de la ration de produits provocants;
  • ajouter au menu des plats de fruits et légumes, des produits laitiers et des céréales.
  • prendre au sérieux la normalisation de l'effort physique actif.

Aimez-vous - traiter à l'heure. Jeter la timidité, et si vous détectez les premiers signes de thrombose des hémorroïdes, consultez immédiatement un médecin.

http://zdrav-lab.com/tromboz-gemorroidalnyh-uzlov/

Plus D'Articles Sur Les Varices

  • Nous apprenons le taux de neutrophiles
    Des complications
    Les neutrophiles sont un type de globule blanc. En fait, la plupart des globules blancs qui font réagir le système immunitaire sont des neutrophiles. Il existe quatre autres types de globules blancs, mais les neutrophiles sont le type le plus abondant.
  • Nous nous soucions de VOUS!
    Médecins
    Valea est un endroit où les femmes qui partagent les mêmes idées se rencontrent - des femmes qui ont survécu au cancer du sein. Un endroit où vous pouvez obtenir de l’aide, de l’attention et des conseils avisés.

Numéro d'enregistrementCode ATXDénomination commune internationaleForme de dosagepommade à usage externeLa composition1 g d'onguent contient:
ingrédients actifs: héparine sodique - 100 ME (0,833 mg, avec activité de l'héparine sodique 120 UI / mg), benzocaïne (anesthésine) - 40,0 mg, nicotinate de benzyle - 0,8 mg;