NogiHelp.ru

Faiblesse dans les jambes - caractérisée par le fait que les muscles ont diminué le ton. Ce n'est pas un désordre indépendant, c'est une conséquence de l'influence d'un large éventail de causes. La faiblesse, non seulement des jambes, mais aussi des mains, suggère que la personne a des problèmes de dos. La cause en est souvent l'ostéochondrose, qui peut entraîner la destruction de la structure du cartilage et du tissu conjonctif. Avec cette maladie, les mains sont souvent fragiles et les membres inférieurs beaucoup moins fréquents.

Faiblesse dans les jambes et vertiges indiquent que la fille va bientôt commencer ses premières menstruations, et pour la femme, ses premiers signes de grossesse. En outre, l'apparition de la faiblesse à un jeune âge est souvent anodine, mais ces manifestations chez les personnes âgées, en particulier les personnes âgées, ont un certain nombre de causes dangereuses - pathologies du tissu musculaire, des structures osseuses, du tissu conjonctif, etc. Tout cela suggère que l'apparition d'une faiblesse dans les jambes peut être déclenchée par des causes à la fois physiologiques et pathologiques.

Le symptôme peut être exprimé sous deux formes - subjective, dans laquelle la faiblesse ne peut pas être détectée selon l'enquête, et objectif - un faible tonus musculaire est confirmé par le diagnostic. De manière caractéristique, la faiblesse peut affecter à la fois les muscles individuels et les membres dans leur ensemble.

Étiologie

Des faiblesses dans les jambes peuvent apparaître sur le fond du flux de nombreux processus qui peuvent être divisés en plusieurs groupes. La première comprend des causes non liées à des troubles internes du corps, et elles se rencontrent principalement chez les adolescents et les personnes d'âge moyen:

  • chaussures inconfortables. Il est très important de choisir les bonnes chaussures, car une personne passe le plus clair de sa vie debout;
  • conditions de travail dans lesquelles une personne doit rester debout longtemps;
  • la chimiothérapie, qui est utilisée dans le traitement de l'oncologie;
  • mauvaise alimentation ou végétarisme. En raison du fait que le corps ne reçoit pas assez de vitamines et de minéraux nutritifs et que la charge reste élevée, cette sensation survient;
  • déséquilibre hormonal - souvent observé chez les filles au cours des premières périodes du flux menstruel;
  • la grossesse est le facteur d'occurrence le plus inoffensif. Il s’agit des premiers signes qu’une femme se prépare à devenir mère. Un tel symptôme l'accompagnera tout au long de la période, jusqu'à la naissance même.

Le deuxième groupe de raisons pour lesquelles la faiblesse dans les jambes se produit est constitué de ces maladies:

  • ostéochondrose - la destruction des disques intervertébraux ne conduit pas seulement à une faiblesse des jambes, mais provoque également cette sensation dans les mains. Très souvent observé chez les personnes âgées;
  • apport sanguin insuffisant au cerveau par le sang;
  • diverses lésions cérébrales traumatiques;
  • certaines maladies auto-immunes peuvent entraîner des tremblements et une perte de sensation dans les membres;
  • mauvais fonctionnement de la thyroïde en raison de la suppression de l'une de ses moitiés;
  • diabète sucré;
  • dystonie végétovasculaire (VVD);
  • la formation de hernie intervertébrale;
  • processus inflammatoires ou infectieux qui violent le métabolisme;
  • les varices;
  • diverses intoxications corporelles, par exemple des boissons alcoolisées ou des éléments chimiques.

Les symptômes

La faiblesse des jambes étant elle-même un symptôme, elle ne peut être accompagnée que de quelques signes de causes diverses. Les plus communs sont:

  • La sensation de vertige est souvent causée par des modifications des indicateurs de la pression artérielle, ainsi que par des modifications hormonales dans le corps de l'enfant, en cas de croissance intense et de formation du système nerveux. Le traitement dans ce cas peut être effectué indépendamment, car il ne s'agit que d'un symptôme temporaire. Il est nécessaire de manger correctement et équilibré, et de laisser suffisamment de temps pour un bon repos;
  • coton pieds - la principale cause de cet effet à long terme sur le corps des températures élevées, alors que la faiblesse est observée non seulement dans les mains et les pieds, mais se propage dans tout le corps. Les femmes sont plus sensibles aux pieds en coton pendant la menstruation ou pendant la ménopause, ainsi que les personnes dont le poids corporel est extrêmement élevé;
  • douleur - ce symptôme peut être observé dans n'importe quelle zone des membres inférieurs et s'explique par des blessures ou une altération de la circulation sanguine;
  • tremblement - suggère que le corps humain contient peut-être une quantité insuffisante de glucose;
  • fièvre. Apparaît avec des baisses émotionnelles, diverses infections ou intoxications, de l'influence des allergènes et de l'effort physique;
  • épisodes de nausée - le symptôme le plus désagréable, qui peut être accompagné d'une faiblesse dans les jambes. Se produit en raison d'une suralimentation ou, à l'inverse, d'un jeûne prolongé, ainsi que d'une violation du fonctionnement de l'appareil vestibulaire et de modifications de la pression artérielle;
  • maux de tête graves, se transformant souvent en migraine - apparaissent au fond d'une intoxication par des produits chimiques ou des toxines. Souvent accompagné de transpiration accrue et de production de salive;
  • engourdissement et gonflement.

Nous devrions également considérer la dystonie végétative-vasculaire (DVV) - avec cette maladie, il n’ya pas seulement une faiblesse des bras et des jambes, mais aussi une fatigue chronique, une douleur et une sensation de vertige et de transpiration abondante. Le plus souvent, de tels signes de TRI résultent d'un séjour prolongé dans des salles ou des salles mal ventilées. Souvent, le TRI est héréditaire et peut être activé en cas de déséquilibre hormonal, de situations de stress fréquentes, de cancer ou de lésions cérébrales.

On observe souvent une faiblesse des jambes et des bras dans l'ostéochondrose, la maladie vertébrale la plus répandue qui affecte la structure du cartilage et du tissu conjonctif. En effet, l’ostéochondrose se caractérise par une formation longue et lente, et la faiblesse est le tout premier symptôme de cette maladie, se transformant en douleur qui se produit même au repos. Le traitement vise principalement à rétablir un flux sanguin normal dans les jambes.

La faiblesse des jambes au début de la grossesse est due au fait que presque tous les processus du corps changent et ralentissent. Ceci est exacerbé par la toxémie, les troubles du sommeil, la sensation de vertige. Au cours des dernières périodes, la croissance du fœtus, les nerfs avant l’accouchement, provoque une faiblesse et une sensation de membres de coton. Le traitement consiste en un mode rationnel de la journée et du repos, ainsi qu’en une alimentation équilibrée.

Diagnostics

En soi, la faiblesse des jambes ne nécessite pas de diagnostic, mais un examen du patient doit être effectué pour déterminer la raison de l'apparition de ce symptôme. Pour ce faire, le patient doit subir des consultations et des examens avec de nombreux spécialistes, notamment:

  • endocrinologue;
  • neurologue;
  • thérapeute;
  • neurochirurgien;
  • allergologue;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • chirurgien vasculaire;
  • rhumatologue;
  • obstétricien-gynécologue.

Mais, à part cela, le patient doit:

Plus le diagnostic est confirmé tôt, en particulier dans le TRI et l'ostéochondrose, plus le traitement commencera tôt.

Traitement

Le traitement doit avant tout viser à éliminer les principaux symptômes - faiblesse, tremblement, sensation de vertige. Les principales directions de traitement:

  • mode rationnel de la journée - le sommeil devrait durer au moins huit heures;
  • exercice régulier d'intensité modérée, en particulier pour ceux qui doivent rester debout longtemps;
  • exposition prolongée à l'air frais;
  • manger de grandes quantités de vitamines et de nutriments;
  • l'acquisition de chaussures confortables et confortables;
  • Subir un massage thérapeutique du dos au moins une fois par an;
  • examens préventifs par un spécialiste - au moins deux fois par an;
  • thérapie de la pathologie qui a provoqué la faiblesse.

Dans le traitement de l'ostéochondrose et de l'IRR, des méthodes de thérapie individuelles sont prescrites, en fonction des symptômes et de l'état de santé général.

Faiblesse dans les jambes et les bras

La faiblesse simultanée dans les jambes et les bras indique le plus souvent des problèmes dans la colonne vertébrale. Cependant, il n'y a pas de réponse définitive. Ce symptôme est parfois accompagné de troubles du cerveau, du système nerveux central. Et parfois, la faiblesse des membres est un signe banal de faiblesse musculaire associée à un régime sans protéines ou au jeûne. La faiblesse des bras et des jambes peut accompagner de nombreuses maladies. Ce symptôme doit donc être discuté séparément.

Faiblesse dans les jambes et vertiges

Une faiblesse faible et des vertiges se produisent souvent pendant l'adolescence en raison de la restructuration du système hormonal dans le corps. A cette époque, parallèlement à une modification du contexte hormonal, l'enfant et son système nerveux végétatif se développent de manière accrue. À cet égard, la faiblesse et le vertige, et même l'évanouissement sont possibles. Cette période, il vous suffit d’attendre, en laissant suffisamment de temps pour vous reposer et vous nourrir convenablement.

Chez l'adulte, la faiblesse des jambes et les vertiges sont le plus souvent associés aux raisons suivantes:

  • la grossesse
  • maladie virale ou infectieuse (infections respiratoires aiguës, amygdalite, grippe, etc.);
  • blessure à la tête;
  • les fluctuations de la pression artérielle dans un sens ou dans l'autre;
  • conséquences d'une situation stressante, expériences prolongées;
  • un jeûne prolongé ou un régime très strict, ainsi que des excès alimentaires (en violation du pancréas);
  • processus tumoral dans le cerveau.

Évaluez soigneusement les raisons les plus caractéristiques pour vous. Si vous ressentez fréquemment des sensations de faiblesse et d’étourdissements, consultez un médecin.

Pieds de coton et la faiblesse

Parfois, le plus souvent par forte chaleur, vous pouvez ressentir une sensation de jambes en coton et une faiblesse dans les jambes et dans tout le corps. Mais cette condition survient non seulement en été, mais souvent en hiver et même au printemps. Ces symptômes sont communs à toutes les personnes, sans distinction de sexe et d'âge. Pourquoi la faiblesse et la "matité" apparaissent-elles dans les jambes?

Certaines catégories de personnes sont à risque:

  • les femmes et les filles avant et pendant la menstruation;
  • femmes ménopausées;
  • les personnes âgées et les personnes âgées souffrant de troubles circulatoires chroniques, du système endocrinien ou digestif, ainsi que de l'embonpoint;
  • les personnes ayant une pression artérielle basse;
  • personnes dont le travail est associé à la position debout ou à la marche constante.

Souvent, les pieds rembourrés et la faiblesse se produisent lorsque la fatigue banale, le manque de sommeil, la malnutrition. Parmi les causes les plus graves, on peut appeler pré-infarctus et pré-AVC: dans cette situation, la faiblesse des jambes et la faiblesse sont généralement associées à des douleurs cardiaques, des vertiges ou des douleurs à la tête, un engourdissement des doigts. Cette condition nécessite une consultation immédiate avec le médecin.

Faiblesse et douleur dans les jambes

Des douleurs dans les jambes peuvent apparaître à différents endroits: dans les pieds, les jambes, les doigts, les genoux. La faiblesse et la douleur dans les jambes peuvent être accompagnées par un gonflement, des crampes, une sensation de brûlure, des picotements et un engourdissement, une pâleur et même une peau bleue des membres inférieurs. Bien entendu, seul un médecin expérimenté pourra établir le diagnostic correct et suggérer un traitement. Nous allons examiner les principales causes possibles de cette maladie:

  • mauvaise circulation sanguine (maladie vasculaire périphérique, varices, etc.);
  • nerf pincé avec sciatique;
  • pieds plats (généralement accompagnés de faiblesse et de douleur au pied);
  • blessure fermée du membre inférieur (plus fréquent chez les athlètes ou après une chute infructueuse, coup);
  • une des manifestations de la bursite, de l'arthrite ou de la goutte.

Comment déterminer indépendamment quelle maladie peut être associée à une faiblesse et une douleur dans les jambes? Vous devez faire attention aux signes suivants:

  • si la faiblesse et la douleur dans la jambe disparaissent, si les membres sont surélevés - cela peut signifier que le problème se situe dans le système veineux;
  • si la faiblesse et la douleur dans la jambe passent, si le membre est abaissé - problèmes d'artères;
  • si la faiblesse et la douleur dans la jambe sont combinées avec une sensation d’engourdissement et de «chair de poule rampante» - la raison peut en être la colonne vertébrale.

Et pourtant, pour une réponse plus fiable à cette question, un certain nombre d'études devraient être menées dans une institution médicale.

Faiblesse des muscles des jambes

La faiblesse des muscles des jambes survient le plus souvent lorsque les synapses sont touchées, des zones dans lesquelles les nerfs et les muscles se connectent. Les violations de ces composés peuvent être la cause première de la faiblesse musculaire. L’acétylcholine est responsable de la stabilité des synapses - une substance spéciale que l’organisme peut parfois percevoir comme étrangère: c’est le cas lorsque la connexion est rompue. L'influx nerveux n'entre pas dans le muscle, ce qui le rend faible (bien que l'atrophie musculaire ne se produise pas).

Une forte faiblesse dans les jambes peut constituer une maladie distincte ou être le signe d'autres pathologies. Par exemple, très souvent, une faiblesse des muscles de la jambe se produit:

  • manque de protéines dans le corps;
  • la présence d'une inflammation latente ou manifeste;
  • le stade initial d'une maladie infectieuse;
  • abondance de toxines dans le corps, intoxication;
  • trouble du métabolisme électrolytique, déshydratation;
  • l'anémie;
  • pathologies endocriniennes (maladie de la thyroïde, diabète);
  • utilisation à long terme de fortes doses de médicaments;
  • pathologie neurologique.

Une faiblesse grave dans les jambes peut apparaître pendant l'asthénie, le stress psychoémotionnel, les expériences.

Faiblesse et tremblement des jambes

Parfois, une combinaison de symptômes, tels que faiblesse et tremblements dans les jambes, peut indiquer un état d'hypoglycémie - une absorption réduite du glucose dans le corps. Il est prouvé que le manque de glucose dans les tissus conduit à l'apparition d'une hypoxie (manque d'oxygène) et d'un désordre croissant du métabolisme des glucides et des protéines.

Différentes parties du cerveau peuvent être touchées séquentiellement, ce qui explique l'apparition de divers symptômes lorsque l'état d'hypoglycémie augmente.

Le tissu cérébral et le tissu musculaire sont alimentés par des glucides. Si le glucose pénètre un peu dans les tissus, les cellules cessent de prendre de l'oxygène, même si son taux dans le sang est suffisant. Pour cette raison, les signes d'hypoglycémie sont similaires aux signes de manque d'oxygène.

La quantité réduite de glucose dans le sang conduit à l'inclusion du système nerveux sympathique, augmentant ainsi le niveau d'adrénaline et de noradrénaline dans le sang. La faiblesse et les tremblements dans les jambes sont l’un des signes des symptômes végétatifs, qui peuvent être complétés par d’autres signes: augmentation de la transpiration, accélération du rythme cardiaque, etc.

Soit dit en passant, ces signes végétatifs peuvent être le résultat de causes plus anodines (contrairement à l'hypoglycémie): cela peut être dû à une charge de stress, à une peur soudaine, à une forte excitation ou à une anxiété.

Faiblesse dans les jambes et la température

Examinons maintenant les causes possibles de l’apparition d’un symptôme combiné, tel que la faiblesse des jambes et la température. Et la première chose qui me vient à l’esprit est un rhume. Peut-être, mais pas nécessairement: vous ne pouvez pas voir les signes d'un rhume.

Fondamentalement, les raisons peuvent être les suivantes:

  • hypothermie ou surchauffe du corps - il existe une violation des processus de thermorégulation dans le corps;
  • la pénétration et le développement dans le corps d'une infection bactérienne, virale ou fongique - en augmentant la température et la faiblesse, le corps réagit à l'introduction d'un agent infectieux et «stimule» le système immunitaire;
  • surcharges émotionnelles excessives - entraînent à la fois des modifications de la pression artérielle et des modifications de la température et de la faiblesse;
  • aliments de mauvaise qualité et rassis, intoxication intestinale - provoquent une réaction protectrice du corps;
  • surcharge physique;
  • toute intoxication (production dangereuse, produits chimiques, surdose de préparations médicales, intoxication alcoolique);
  • long séjour au soleil;
  • manifestations allergiques.

Si la faiblesse des jambes et la température ne passent pas pendant 2-3 jours, ou si les indicateurs de température sont très élevés, il est nécessaire de consulter un médecin.

Faiblesse à la jambe gauche

Une faiblesse croissante de la jambe gauche (parfois de la jambe droite), accompagnée d'un trouble de la sensibilité, est souvent provoquée par une pathologie de la moelle épinière, des racines de la colonne vertébrale, du système nerveux pelvien ou de l'innervation des nerfs périphériques.

  • Maladie chronique de la moelle épinière (syringomyélie, processus tumoral).
  • Augmentation de la lésion du neurome ou de l'épendiome spinal lombaire ou sacré.

Dans ces cas, avec le temps, il y a une faiblesse dans l'autre membre, un engourdissement apparaît. La douleur peut être absente.

Cependant, le plus souvent, la faiblesse d’une jambe (gauche ou droite) peut être l’un des signes d’un accident vasculaire cérébral imminent - un trouble aigu de la circulation cérébrale, généralement associé à une violation de l’intégrité ou à un blocage du vaisseau cérébral. La faiblesse de la jambe dans ce cas est soudaine, peut également se propager au membre supérieur du même côté, accompagnée de fortes douleurs à la tête, de vertiges et de bruit dans les oreilles. Un patient présentant de tels signes devrait être hospitalisé d'urgence dans un établissement médical afin de lui fournir des mesures médicales urgentes et un traitement immédiat.

Faiblesse à la jambe droite

Une faiblesse de la jambe droite peut survenir pour les mêmes raisons que pour la gauche. Dans tous les cas, lorsqu'un tel symptôme survient, il convient de l'observer: quand une faiblesse apparaît, si elle grandit ou diminue, quels symptômes accompagnent cette affection. En fonction des réponses à ces questions, vous pouvez déterminer le diagnostic préliminaire:

  • problèmes de vaisseaux, signes de claudication intermittente, l'accent étant mis sur une jambe saine;
  • troubles circulatoires du cerveau, artère antérieure du cerveau;
  • malnutrition des tissus du plexus sacro-lombaire;
  • sclérose en plaques et ischémie au niveau du site de la moelle épinière;
  • troubles psychogènes.

Si la faiblesse ne disparaît pas ou s'agrandit, un examen qualifié par un spécialiste est tout simplement nécessaire: vous éviterez ainsi diverses conséquences négatives à l'avenir.

Nausée et faiblesse dans les jambes

Nausée - une des sensations les plus désagréables qu'il faut parfois ressentir. Ce symptôme peut être causé par de nombreux facteurs, en particulier si la nausée est accompagnée de faiblesse et de "poignardage" des jambes. Cette condition peut être associée à manger, ou vice versa, à la faim. Parfois, la situation est aggravée par l’ajout de vertiges, transpiration, vomissements. Que peut-on soupçonner dans ce cas?

  • Effondrement orthostatique associé à un changement brutal de la position du corps: montée brusque dans l'ascenseur, chute, participation à des manèges («montagnes russes», «ellipse», etc.), mal des transports, mal des transports.
  • névrite vestibulaire;
  • une diminution du taux de glucose dans le sang (associée à la fois à une violation de la digestibilité du glucose dans le diabète et à une faim banale);
  • l'utilisation de produits de mauvaise qualité et périmés, l'intoxication alimentaire;
  • prendre certains médicaments, surtout à jeun.

En outre, les nausées et la faiblesse des jambes peuvent être accompagnées de fluctuations de la pression artérielle. Par exemple, sous pression réduite (hypotension), une telle réaction est souvent observée, surtout si la pression chute brusquement. Une forte augmentation de la pression artérielle entraîne une situation similaire: les nausées et la faiblesse sont accompagnées de maux de tête, de bouffées de chaleur du visage, d'acouphènes et d'autres symptômes similaires.

Faiblesse dans les jambes en marchant

La faiblesse des jambes lors de la marche est une plainte très fréquente des patients lors de leurs visites chez un orthopédiste ou un neuropathologiste. Fatigue rapide des jambes, douleur et apparition de boiteries - les causes peuvent être associées à des modifications du système musculaire liées à l'âge ou à des troubles du système nerveux et musculo-squelettique.

  • Faiblesse dans les jambes due à l'âge et hypotrophie partielle du tissu musculaire. Cela entraîne une diminution de la capacité de soutien, un trouble de la coordination: une personne est souvent obligée de demander de l'aide lorsqu'elle marche, par exemple pour utiliser une «baguette».
  • Faiblesse musculaire due à une blessure ou à une intervention chirurgicale sur un membre ou la colonne vertébrale.
  • Parésie d'un muscle ou d'un groupe musculaire. Se produit à la suite de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale, tels que le syndrome de tunnel, la polio ou d'autres maladies accompagnées de lésions musculaires indirectes.
  • Faiblesse musculaire associée à une activité physique faible ou à une activité professionnelle, qui ne constitue une charge à long terme que pour un groupe musculaire donné. Lors de la palpation, vous pouvez déterminer la flaccidité ou, à l'inverse, le spasme musculaire.

L'état d'hypotrophie et la faiblesse des muscles peuvent être éliminés si les activités de rééducation commencent à temps. L'exercice dosé, la répartition appropriée de la charge sur les groupes musculaires arrêtera le processus atrophique.

Forte faiblesse dans les jambes

Une telle sensation, comme une forte faiblesse des jambes, est le plus souvent le résultat de diverses maladies vasculaires, tant des membres inférieurs que de la moelle épinière, ce qui provoque une perturbation de la circulation sanguine normale dans celles-ci. Dans la plupart des situations, il s'agit de troubles du flux sanguin cérébro-spinal, rarement d'hématomyélie (hémorragies de la moelle épinière).

Toutes sortes de maladies vasculaires, leur compression ou leur rétrécissement aggravent le flux sanguin dans les membres. Parmi les causes les plus courantes de faiblesse soudaine des jambes figurent trois facteurs:

  • maladies vasculaires congénitales (anévrisme, hypoplasie vasculaire) ou acquises (modifications athérosclérotiques, thrombose, thromboembolie, varices, endartérite, phlébite, phénomènes de défaillance circulatoire dans les maladies cardiaques);
  • surpression dans les vaisseaux, pouvant survenir à la suite de tumeurs, d'une hypertrophie des ganglions lymphatiques, d'une hernie intervertébrale, d'un infiltrat inflammatoire, etc.
  • blessures à la jambe, la colonne vertébrale, ce qui pourrait entraîner des troubles circulatoires dans les membres inférieurs.

Pour clarifier la cause de la faiblesse grave dans les jambes, il est recommandé de poser un diagnostic: scanner et IRM de la colonne vertébrale, angiographie, etc.

Mal de tête et faiblesse dans les jambes

En plus de l'hypotension (pression artérielle basse), des intoxications chimiques, en particulier des organophosphorés, peuvent entraîner des maux de tête et une faiblesse des jambes. Des substances telles que le chlorophos ou le karbofos sont largement connues non seulement en médecine vétérinaire et en sanépidémiologie, mais également dans la vie quotidienne.

Des paires de substances organophosphorées pénètrent dans le corps principalement par les voies respiratoires ou par les organes digestifs et sont également moins bien absorbées par la peau et les muqueuses.

Les symptômes d'empoisonnement se développent presque immédiatement: faiblesse des jambes, fatigue, maux de tête, nausée ou somnolence. Si vous ne fournissez pas d'assistance, le processus peut affecter l'activité cardiaque (ralentissement de la fréquence cardiaque). La tension artérielle diminue, une hypersécrétion se développe (transpiration accrue, salivation, etc.), une sensation de pression apparaît dans la poitrine.

Cette condition nécessite des soins médicaux d'urgence et non seulement des mesures de désintoxication, mais également l'introduction de médicaments qui soutiennent les fonctions vitales de base du corps.

Engourdissement et faiblesse dans les jambes

Un engourdissement et une faiblesse dans les jambes, une sensation de "froid" dans les pieds - ce sont des signes fréquents de maladies vasculaires des jambes: athérosclérose, occlusions postemboliques, endartérite oblitérante, angiopathie diabétique. Dans certains cas, des lésions nerveuses périphériques peuvent en être la cause.

Les maladies vasculaires obliques des jambes sont accompagnées d'une vasoconstriction jusqu'à la fermeture des parois. Cela conduit à une circulation sanguine et lymphatique altérée. Les premiers signes de telles maladies sont une sensation de froid dans les pieds, une douleur, la faiblesse d'un ou des deux membres affectés (d'abord avec une charge, puis - et au repos).

Un engourdissement et une faiblesse dans les jambes n'apparaissent qu'occasionnellement, puis à la suite d'une marche prolongée ou d'autres activités physiques sur les membres. Avec la progression de la maladie, de tels symptômes vous dérangent plus souvent, même après 200 m de la distance parcourue, la personne est contrainte de s’arrêter et de se reposer.

Avec le diabète, engourdissements et faiblesses sont associés à des lésions vasculaires: au fil du temps, les parois vasculaires deviennent fragiles, des hémorragies réticulaires et une claudication intermittente apparaissent.

Dans certains cas, la cause de l'engourdissement peut être une angiotrofonévroz - névrose végéto-vasculaire, qui se développe à la suite d'un long spasme de petites artères. Les pieds s’engourdissent d’abord dans les doigts, puis la sensation de picotement et de brûlure commence, la peau pâlit. Cette condition peut survenir au début, puis plus souvent: les attaques deviennent plus longues.

Faiblesse dans les jambes et le bas du dos

En cas de faiblesse simultanée des jambes et du bas du dos, ou d'une jambe et du bas du dos, on soupçonne dans la plupart des cas une attaque imminente de radiculite (lumbago). En particulier, si les pieds ou les orteils sont «engourdis» et que le bas du dos est douloureux. Cependant, ce n'est pas la seule cause de faiblesse des jambes et du bas du dos. Les facteurs possibles incluent:

  • d'autres maladies de la colonne vertébrale, telles que l'ostéochondrose, le spondylolisthésis, la sciatique, la hernie des disques intervertébraux, la spondylarthrite;
  • les effets des blessures au dos, des processus tumoraux dans la colonne vertébrale;
  • les maladies des organes pelviens, telles que la pyélonéphrite calcique, la cystite, les annexites, les maladies de l'adhésif, la hernie de l'aine, etc.

Lorsque ces maladies peuvent survenir, la compression des terminaisons nerveuses. En même temps, en présence d’un processus inflammatoire, la fonction des tissus et des organes voisins est perturbée, la trophicité et les réactions métaboliques normales se détériorent. En conséquence, le tonus musculaire dans la zone d'innervation des nerfs affectés augmente, ce qui conduit à l'apparition de la faiblesse en premier lieu, puis au mal de dos et aux membres.

Faiblesse constante dans les jambes

Une faiblesse constante des jambes peut être due aux pathologies suivantes:

  • maladies nerveuses (plexopathie lombo-sacrée, lésion du disque intervertébral, hémorragie de la colonne vertébrale);
  • maladies du système musculo-squelettique (vascularite systémique, maladie de Paget, arthrose déformante);
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • maladies du sang (hypovitaminose, anémie);
  • infections (poliomyélite, paraparésie);
  • troubles métaboliques (manque de vitamines B);
  • oncologie (tumeurs du cerveau et de la moelle épinière);
  • blessures, chutes, décompression.

De nombreuses pathologies peuvent provoquer une faiblesse permanente, il est donc très important de subir un examen qualifié et d'identifier la véritable cause de cette affection.

Faiblesse dans les jambes le matin

Faiblesse dans les jambes le matin - pourquoi cela se produit-il? Il semblerait que le corps se soit reposé pendant la nuit, récupéré. Et les jambes - comme si pas reposé. Quelle pourrait être la raison?

La faiblesse musculaire dans les jambes peut être un signe de troubles endocriniens. Il semble être dû à une altération de la fonction des glandes endocrines, ce qui perturbe l'équilibre ionique du liquide interstitiel. Cette condition est souvent observée avec un travail insuffisant des glandes surrénales, avec une fonction excessive de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Le diabète peut provoquer une polyneuropathie, qui peut également entraîner une faiblesse des jambes le matin.

Souvent, la faiblesse des jambes est due à une circulation sanguine insuffisante. Cette condition peut être observée avec une thrombose des vaisseaux des jambes, avec une endartérite, une athérosclérose. En plus de la faiblesse, un symptôme caractéristique est le "froid" des jambes, la cyanose, l'apparition de plaies persistantes sur les jambes.

L'hypotension (pression artérielle basse dans les artères) peut également nuire à la circulation sanguine dans les membres inférieurs. Souvent, ces symptômes sont provoqués par un fort stress psycho-émotionnel, des expériences vécues, le stress ressenti la veille.

Symptômes de faiblesse dans les jambes

Les symptômes de faiblesse dans les jambes se manifestent tout d’abord dans les muscles auxquels tombe une grande partie de la charge. Ainsi, les premiers signes de faiblesse peuvent être:

  • se sentir fatigué, vouloir s'asseoir ou au moins s'appuyer contre un mur;
  • sensation de pieds gelés, même à une température ambiante confortable;
  • sensation d'engourdissement dans les membres inférieurs, sensations telles que "la chair de poule rampante";
  • des crampes dans les jambes;
  • gonflement des jambes, lourdeur;
  • Couper les jambes.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, une personne peut développer des boiteries, des douleurs dans les jambes (en particulier lors de la montée d'un escalier, d'une position debout prolongée ou de la marche sur de longues distances).

Lorsque de tels symptômes apparaissent, vous ne devriez pas paniquer: après tout, ce n'est pas toujours une faiblesse dans les jambes causée par une maladie grave. Il vous suffit de consulter un médecin le plus tôt possible pour éviter des conséquences désagréables.

Ensuite, nous examinons les symptômes les plus fréquents qui apparaissent simultanément à une faiblesse des jambes: en connaissant la combinaison de symptômes similaires, il est plus facile d’assumer toute condition douloureuse et de commencer rapidement le traitement.

Faiblesse dans les jambes avec VSD

La VSD - dystonie végétative - se caractérise par une fatigue fréquente, des douleurs à la tête, une intolérance à la chaleur et des pièces étouffantes, une augmentation de la transpiration et d'autres troubles, parmi lesquels une faiblesse des jambes avec VSD. Quelle est la cause de cette maladie? Tout d'abord, les troubles fonctionnels du système nerveux autonome.

Quel est le système nerveux autonome? Cela fait partie du système nerveux, qui agit en tant que régulateur de la santé de tous les organes internes. Le système végétatif n'est pas contrôlé par notre conscience: il surveille une température corporelle stable, des indicateurs de pression, stabilise les processus digestif et urinaire, assure une activité normale du cœur, des glandes endocrines, de l'immunité, etc., y compris le tonus vasculaire.

Lorsque le dysfonctionnement végétatif peut survenir, divers phénomènes pathologiques liés, entre autres, aux troubles neuropsychiatriques: faiblesse des membres, diminution des performances, fatigue non motivée, irritabilité, migraine, meteozavisimost, troubles du sommeil.

La faiblesse des jambes avec IRR peut être héréditaire ou associée à certains troubles du corps:

  • changements hormonaux, maladies endocriniennes;
  • stress fréquent ou constant;
  • lésions cérébrales (traumatismes, oncologie, ischémie, etc.).

La dystonie végétative est traitable et au fil du temps, la faiblesse des jambes disparaît.

Faiblesse dans les jambes avec la sclérose en plaques

Une faiblesse dans les jambes avec la sclérose en plaques peut survenir soudainement ou croître lentement, et le patient ne soupçonne rien et ne consulte pas de médecin pendant longtemps. Cependant, la faiblesse des jambes est l’un des premiers signes de la maladie, de même que des troubles de la fonction visuelle et une altération de la coordination.

La faiblesse des muscles des membres inférieurs atteints de sclérose en plaques survient le plus souvent progressivement. Les patients présentant les stades initiaux de la maladie seulement après un certain temps notent que leurs jambes commencent à se fatiguer, y compris des troubles de la démarche et un manque de coordination des mouvements. L'apparition d'un tel signe s'explique par le désordre du passage des influx nerveux le long des fibres nerveuses, y compris dans le système nerveux central.

Le plus souvent dans la sclérose en plaques est la paraparésie, provoquée par des spasmes musculaires. Un processus n'affectant que l'un des membres est extrêmement rare. Habituellement, les patients au début de la maladie ne ressentent qu'une certaine fatigue, qui augmente progressivement et se transforme en faiblesse musculaire. Les phénomènes thermiques peuvent aggraver la situation: chaleur, froid avec une température corporelle élevée, exercices physiques trop actifs, douche ou bain chaud. Soit dit en passant, il s'agit d'un point de distinction important: s'il ne se produit pas de détérioration sous l'influence de températures élevées, la maladie doit être différenciée des troubles vasculaires.

Faiblesse dans les jambes après la chimiothérapie

La faiblesse des jambes après la chimiothérapie est souvent associée aux caractéristiques du traitement des patients hématologiques et oncologiques. Le degré de faiblesse peut dépendre de la durée de la chimiothérapie, des médicaments utilisés, ainsi que d'autres maladies connexes du patient. Il est à noter que chaque personne peut simultanément avoir plusieurs facteurs qui provoquent l’apparence de faiblesse.

  1. Le patient peut développer une anémie due à une chimiothérapie qui, en plus de faire baisser le taux d'hémoglobine dans le sang, affecte l'apparition d'une sensation de faiblesse et de fatigue.
  2. Si la chimiothérapie est réalisée sur le fond de l'immunité faible, le patient peut alors souffrir de maladies infectieuses, dont l'une des premières manifestations est la faiblesse des membres.
  3. La faiblesse de la chimiothérapie peut être associée à de nombreuses expériences concernant leur santé, avec le soi-disant stress psycho-émotionnel.
  4. Après la chimiothérapie, l'appétit est souvent perdu: le patient est mal nourri ou ne mange pas du tout, perd du poids et, par conséquent, s'affaiblit.
  5. Après la chimiothérapie, le patient peut présenter des troubles hormonaux et métaboliques, associés à une intoxication du corps et à une perturbation du travail de certains organes.
  6. Les troubles du sommeil, la douleur persistante, la dépression et l'anxiété ne peuvent qu'aggraver la faiblesse.
  7. En outre, les médicaments que le patient prend lui-même peuvent provoquer une faiblesse des jambes.

Faiblesse particulièrement prononcée des jambes chez les patients âgés, due à des modifications du tissu musculaire, du mode de vie sédentaire et des maladies chroniques associées.

Faiblesse dans les jambes avec ostéochondrose

L'ostéochondrose est peut-être l'une des maladies de la colonne vertébrale les plus fréquentes au monde. Il s'agit d'un processus dégénératif qui affecte plusieurs vertèbres et détruit la structure du cartilage et du tissu conjonctif.

Les modifications pathologiques affectent tôt ou tard les fibres nerveuses et les vaisseaux environnants, qui se rétrécissent et se contractent.

La maladie se forme depuis longtemps et progressivement. Si les parties inférieures de la colonne vertébrale sont touchées, il y a tout d'abord une faiblesse dans les jambes qui se transforme progressivement en une douleur qui augmente dans un état de repos. Quelle est la cause de la faiblesse dans les jambes avec l'ostéochondrose? En cas d'apport insuffisant d'oxygène dans les membres, de nutriments et de violation de l'excrétion des produits métaboliques. Le traitement de cette faiblesse doit être orienté vers le rétablissement de l'apport sanguin normal dans les membres inférieurs, ainsi que vers l'innervation dans la colonne vertébrale touchée.

Faiblesse dans les jambes d'un enfant

Pourquoi est-il parfois possible d'observer une faiblesse dans les jambes d'un enfant? Bien sûr, cela peut être dû à la paraplégie, au rachitisme, à l’hypertension musculaire, mais le plus souvent, les causes ne sont pas aussi graves. Bien qu'il soit impossible de les laisser sans attention.

En règle générale, la faiblesse survient souvent lorsqu'un enfant apprend seulement à marcher: pour éviter l'apparition d'une faiblesse, tous les mouvements du bébé doivent être surveillés et dirigés. Après tout, le poids de l’enfant pèse lourdement sur les jambes encore faibles. En outre, il ne faut pas négliger le fait qu'un enfant peut souffrir d'un manque de cholécalciférol et d'ergocalciférol - des vitamines très importantes pour la croissance et le développement des enfants.

La faiblesse dans les jambes d'un enfant peut être accompagnée de symptômes de faiblesse générale du corps. Cela peut être dû à une maladie du foie, à une intoxication générale, au rhume, etc. Si la faiblesse persiste dans le contexte de l’incontinence de la tête, la réticence de l’enfant à apprendre à marcher et à appuyer sur ses jambes lorsqu’on essaie de partir seul, des troubles du système musculo-squelettique peuvent être suspectés. Avec une telle pathologie, vous devriez absolument voir un médecin.

Faiblesse dans les jambes des personnes âgées

Malheureusement, la faiblesse des jambes des personnes âgées est, dans la plupart des cas, un phénomène complètement naturel. Au fil du temps, des modifications dégénératives du tissu musculaire liées à l'âge se produisent, une personne devient moins active physiquement, mène une vie moins mobile. De plus, diverses pathologies se joignent:

  • maladies vasculaires (varices, athérosclérose et autres troubles circulatoires);
  • maladies du système musculo-squelettique (inflammation des articulations, arthrose, violations de la structure et des fonctionnalités de la colonne vertébrale);
  • maladies endocriniennes (maladie de la thyroïde, diabète).

Chez les personnes âgées, le traitement de la faiblesse des jambes devrait viser à soulager les symptômes, à améliorer la circulation sanguine dans les membres, à renforcer les vaisseaux sanguins et le système musculo-squelettique.

Faiblesse dans les jambes pendant la grossesse

Le plus souvent, la faiblesse des jambes pendant la grossesse est associée à des changements importants dans le corps: la future mère doit maintenant s'adapter aux changements, de sorte que l'activité de certains processus physiologiques est compensée par le ralentissement d'autres.

Une faiblesse précoce des jambes peut être associée à une anémie (déficit en hémoglobine), à ​​une hypovitaminose, à une toxémie, à des troubles du sommeil et de l'appétit.

Une faiblesse dans la seconde moitié de la grossesse est généralement associée à une charge importante sur les jambes, à un abdomen et à un utérus en croissance, à un œdème du bas du corps. En outre, pendant la grossesse, la charge sur les vaisseaux augmente également, ce qui se traduit par l'apparition de varicosités et de varices. Tous ces signes ensemble et déterminent l'apparition de faiblesse dans les membres inférieurs.

Pendant la grossesse, on observe souvent une hypotension artérielle associée à la fatigue, aux émotions, aux carences nutritionnelles dans le corps. Il ajoute également sa contribution à l'apparition de jambes faibles. Cependant, le respect de la journée et une nutrition adéquate aideront à faire face à un phénomène aussi désagréable.

Grâce au tissu musculaire, les gens peuvent bouger, parler, effectuer diverses actions, respirer. Parfois, les muscles échouent. Chaque personne s'est plainte de faiblesse dans les jambes. Après l'entraînement et l'effort physique, c'est tout à fait naturel. Pour les personnes âgées, la faiblesse est un phénomène normal. Au fil des années, le corps s'use et vieillit. Mais souvent, le phénomène ne devient pas une maladie indépendante, ce qui indique la présence d’une maladie grave.

Symptômes d'affaiblissement musculaire

Les premiers signes peuvent se manifester à tout âge, le plus souvent après trente ans, les femmes souffrent de la maladie, les deux sexes ont plus de soixante-dix ans. La faiblesse musculaire ne doit pas être confondue avec un état de léthargie ou de fatigue. La diminution de la force dans un ou plusieurs muscles indique simultanément la présence d'une maladie grave. L'état d'épuisement chronique se fait sentir à un certain endroit et le corps se sent frais.

Les soins de santé ne concernent pas uniquement les personnes âgées. Requis dès l'enfance pour écouter attentivement le bien-être. Tout le monde ne prête pas attention aux premiers symptômes alarmants de faiblesse des membres inférieurs. Une douleur douloureuse périodique ou constante dans les articulations est considérée comme un signe de perturbation grave du corps.

En plus de réduire le tonus musculaire, les patients se plaignent de symptômes concomitants: inattention, manque de concentration, fatigue, léthargie musculaire. La faible mobilité des articulations et l'engourdissement des orteils s'ajoutent à la faiblesse.

Diminution du tonus musculaire

Si des symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Pour commencer avec le thérapeute. Il procédera à un diagnostic et à un examen approfondi: il réalisera un cardiogramme du cœur, une radiographie des jambes, rédigera une recommandation pour un test complet de sang et d'urine. Si nécessaire, le thérapeute enverra le patient chez un autre médecin: un neurologue, un rhumatologue, un endocrinologue, un toxicologue, un pédiatre qui prescrira un traitement supplémentaire.

Imagerie par résonance magnétique des membres

Si, en fonction des résultats des tests et des examens, il n'a pas été possible de déterminer la cause de la diminution du tonus musculaire, le patient est envoyé pour une IRM. La méthode de recherche spécifiée est maintenant considérée comme la plus précise. À l'aide de l'appareil, il est possible d'obtenir des données sur la présence de la maladie, le stade de développement, pour déterminer les causes de l'apparition. L'imagerie par résonance magnétique aide à identifier les violations du corps, la pathologie vasculaire et les nouvelles formations. L'IRM identifie les maladies oncologiques à l'état initial, l'athérosclérose.

Ce type de diagnostic est en constante amélioration. Chaque jour, la portée devient plus large. Le dispositif IRM est capable de détecter des maladies connues, même si elles sont difficiles à diagnostiquer.

Pourquoi affaiblir les muscles des membres inférieurs

Il y a diverses raisons pour lesquelles la force dans les jambes diminue. Un diagnostiqueur expérimenté pouvant effectuer une analyse professionnelle déterminera la présence de la maladie. Plus souvent, une diminution du tonus musculaire se produit dans les cas suivants:

Faiblesse des muscles des jambes

  1. En présence de maladies du système nerveux central. S'il y avait des blessures à la tête avec une insuffisance de l'apport sanguin cérébral, une faiblesse se faisait sentir dans un membre ou les deux. La diminution du tonus résulte de maladies de nature auto-immune. La maladie indiquée est non permanente: elle s'aggrave, puis se trouve en état de rémission. Les deux autres causes d'impuissance dans les membres inférieurs sont les accidents vasculaires cérébraux et la sclérose en plaques.
  2. Lorsque le système endocrinien. Une défaillance de la glande thyroïde et des glandes surrénales, une augmentation de la glycémie (diabète de type I ou de type II) entraînent un affaiblissement des muscles des jambes. Ceci est provoqué par une radiculite, un stress nerveux constant et une surcharge, une fatigue chronique.
  3. Avec les changements dystrophiques dans la colonne vertébrale: ostéochondrose et hernie intervertébrale dans la région lombaire, la destruction des disques entre les vertèbres.
  4. En présence de pathologie vasculaire. Les causes de la diminution du tonus musculaire sont les varices et la thrombose des membres inférieurs. En raison de maladies, la circulation sanguine est perturbée, un symptôme de jambe "froide" apparaît.
  5. Dans les maladies infectieuses, avec intoxication par les toxines, un affaiblissement des muscles des jambes peut se produire. Le vertige est ajouté périodiquement. Les symptômes disparaîtront après un traitement bien effectué.

La faiblesse musculaire survient lors de troubles hormonaux (pendant la puberté, pendant la ménopause chez les femmes), alors que les chaussures sont collantes et inconfortables.

Comment se débarrasser de la maladie

La plupart des médecins pensent qu'ils ne pourront pas se débarrasser complètement de la faiblesse des membres inférieurs. Un traitement bien organisé entraînera une tendance positive conduisant par la suite à une rémission prolongée jusqu'à la fin de la vie. Vous devez d’abord déterminer la cause de la diminution du tonus musculaire.

La myasthénie est un problème grave entraînant une faiblesse des jambes. La maladie est incurable. Habituellement, on prescrit au patient des procédures de physiothérapie qui rétablissent le tonus. Le médecin prescrit un traitement avec des médicaments qui inhibent le développement de la pathologie.

Si l'affaiblissement des membres inférieurs est le résultat de troubles du système nerveux, le neuropathologiste est impliqué dans la correction de l'état. Le patient est prescrit des cours de thérapie physique, des massages de santé. Apport quotidien prescrit de vitamines.

La plupart des troubles qui déclenchent une faiblesse des membres inférieurs sont éliminés à l'aide de séances de thérapie manuelle. Les maîtres professionnels sélectionnent des techniciens attentifs pour aider à normaliser la circulation sanguine, éliminer les œdèmes et soulager les spasmes. La thérapie manuelle ainsi que les exercices de physiothérapie arrêtent le développement de la maladie et améliorent l'état des vaisseaux sanguins.

Le patient n'est pas obligé de rechercher de manière indépendante les causes de la faiblesse des membres inférieurs, de prescrire un traitement. Il est recommandé d'aller chez le médecin immédiatement. Au stade initial, les chances de se débarrasser de la maladie sont plus grandes.

Le traitement principal est un médicament. La posologie des médicaments, la durée du processus de guérison sont individuelles, en fonction de la gravité de la maladie.

Méthodes de récupération non spécifiques

Si la diminution du tonus musculaire est due à une fatigue chronique ou à un effort physique excessif, le patient devra changer radicalement son mode de vie. En premier lieu - pour réduire la charge, pour organiser le mode de la journée, en prévoyant du temps pour un bon repos.

Reconsidérer le régime. Il a été démontré que la consommation de nourriture était équilibrée et variée, y compris les vitamines et les oligo-éléments nécessaires à une vie normale. Besoin de surveiller la quantité de fluide consommée. La faiblesse des jambes résulte souvent de la déshydratation.

Si nécessaire, utilisez des chaussures de rechange confortables et confortables. Cela est particulièrement vrai pour les personnes qui passent le plus clair de leur temps debout (vendeurs, enseignants, agents de bord). Après la journée de travail, il sera utile de se faire masser et de prendre un bain de pieds chaud et relaxant.

Choisissez des chaussures confortables

Mesures préventives

Toute maladie est plus facile à prévenir qu’à effectuer un traitement long et coûteux. En observant un certain nombre de règles simples, une personne fournit la vigueur de son corps pour la vie:

  • faire des exercices chaque matin, consistant en des exercices simples;
  • porter des chaussures confortables (ne pas presser le pied);
  • établir le schéma journalier correct avec une alternance raisonnable de travail et de repos;
  • organiser des bains tonifiants pour les pieds;
  • promenade nocturne dans l'air frais.

Si vous suivez ces conseils, le traitement ne sera pas nécessaire plus tard.

Que conseille la médecine traditionnelle

Lorsque les premiers symptômes de faiblesse dans les jambes, il est immédiatement montré d'agir. Vous devez d’abord prendre un peu de repos - pour organiser une petite séance de relaxation. Il est préférable de s’asseoir ou de s’allonger pendant une demi-heure, le temps est suffisant pour que l’état du corps se stabilise. Il est conseillé de boire une tisane qui a un effet calmant. Assurez-vous ensuite de consulter le médecin prescrivant le traitement nécessaire.

Méthodes populaires connues utilisées en complément de la thérapie principale. Une consultation préalable du médecin est requise. Les personnes âgées peuvent faire des compresses à partir de miel. Étaler les jambes du produit, lier étroitement, marcher pendant la journée. Retirez ensuite le pansement, rincez le reste du miel à l'eau chaude et étalez à nouveau avec du miel. Habituellement, après 5-6 jours, les jambes deviennent plus obéissantes.

Le traitement du diabète et des affections cardiaques complète la compresse de sel. Il sera nécessaire d'ajouter une cuillère à soupe de sel à un litre d'eau d'une température de 80 à 90 ° C (un produit ordinaire contenant de l'iode ou du sel de mer fera l'affaire). Dans la solution résultante, utilisez un chiffon de coton humide, attachez-le au point sensible, attachez-le fermement et enveloppez un foulard chaud. Après 2 heures, retirez la compresse, lavez votre pied.

Les causes bien établies de la maladie et une action rapide conduiront à un rétablissement rapide.

La faiblesse des jambes est un symptôme important, non seulement parce qu’elle réduit considérablement la qualité de vie des personnes. L’apparition d’une faiblesse musculaire dans les jambes indique qu’il est temps de consulter un médecin.

Vous comprendrez vous-même l’importance de ce symptôme dès que nous considérerons les causes possibles de son apparition. La plupart d'entre eux sont liés à des troubles du système nerveux et de la colonne vertébrale et, selon ce principe, nous les divisons en deux groupes: neurologiques et autres.

Causes de faiblesse dans les jambes

Commençons par le groupe prioritaire - les «causes neurologiques» de la faiblesse musculaire:

  • hypotrophie musculaire (myopathie et myodystrophie), dans laquelle la faiblesse des jambes est généralement associée à la douleur;
  • Le syndrome de Raynaud (et non la maladie de Raynaud, qui ne concerne que les membres supérieurs!) - une maladie qui combine la dégradation des nerfs périphériques et des vaisseaux sanguins;
  • tunnel "pincement" des nerfs - colonne vertébrale locale et lombo-sacrée;
  • troubles aigus de la circulation cérébrale (AVC), à la fois dans la période aiguë et dans le cadre de conséquences à long terme;
  • lésion nerveuse périphérique, par exemple en cas de polyneuropathie (après une intoxication, une blessure, une immobilisation prolongée);
  • les tumeurs de la colonne vertébrale, de la moelle épinière et des tissus environnants pouvant pincer les nerfs rachidiens;
  • pathologies rachidiennes (ostéochondrose, spondylose, etc.) et lésions rachidiennes fermées qui n'ont pas été guéries avec le temps;
  • hernie intervertébrale.

Pourquoi il y a une sensation de faiblesse dans les muscles des jambes?

Dans le deuxième groupe, nous attribuerons toutes les autres causes de faiblesse des pattes de souris:

  • raisons physiologiques: position debout prolongée et chaussures inconfortables;
  • varices (toujours accompagnées de douleur et d'une sensation de pression / éclatement);
  • pieds plats;
  • pathologie des articulations des membres inférieurs - arthrite, ostéoarthrose, etc.
  • régimes rigides qui suggèrent un manque d'apport en protéines;
  • faibles taux de potassium dans le sang (par exemple, après la prise de diurétiques);
  • la déshydratation;
  • hypotension artérielle;
  • le diabète sucré, qui a déjà entraîné une complication sous forme de troubles circulatoires des membres inférieurs;
  • prendre un certain nombre de substances psychoactives, en particulier pendant la période d'annulation (concerne principalement les stimulants);
  • lésion athéroscléreuse des vaisseaux de la jambe;
  • l'anémie;
  • endoartérite oblitérante (la faiblesse des jambes est souvent le premier signe de cette maladie);
  • insuffisance cardiaque.

Traitement de la faiblesse dans les jambes

Comme vous pouvez le constater, le spectre des maladies pouvant causer une faiblesse des jambes est énorme. Pour diagnostiquer, un spécialiste examinera votre historique et tous vos symptômes, connectera tout dans un système unique et, par conséquent, les diagnostics seront réduits à quelques études spécifiquement nécessaires. Ne craignez donc pas une telle diversité: toutes les pathologies ci-dessus ne sont pas difficiles à distinguer les unes des autres.

Chaque pays a ses spécificités: pour les pathologies rachidiennes, vous devrez faire une IRM, pour les maladies systémiques - plusieurs analyses de sang, pour les maladies vasculaires - angiographie ou Doppler, etc.

Bien entendu, le traitement de la faiblesse des jambes est également strictement individuel. De toute façon, plusieurs techniques sont susceptibles de vous être confiées (nous ne parlons même pas de traitement pharmacologique): réflexologie, acupression et acupuncture. Parmi toutes les méthodes non médicamenteuses, ces trois méthodes sont les plus efficaces dans tous les cas décrits, même si vous devez simplement éliminer rapidement le symptôme dérangeant.

http://nogi-help.ru/pochemu-nogi-slabye/

Plus D'Articles Sur Les Varices