Signes d'hémorroïdes chez les hommes, symptômes et méthodes de traitement

Hémorroïdes - une maladie qui s'accompagne de la formation de ganglions veineux spécifiques dans l'anus, inquiète généralement les jeunes hommes sédentaires ou, au contraire, actifs dans l'activité physique.

Comment traiter les hémorroïdes chez les hommes qui ne souhaitent pas contacter rapidement le proctologue en raison de négligence ou de lâcheté, devient un problème pour le patient et le médecin. Étant donné que des soins médicaux sont encore nécessaires, mais que la forme de la maladie sera instaurée, le traitement conservateur n’aidera pas.

Cela signifie limiter les possibilités de récupération complète et les méthodes de traitement. Les hémorroïdes pour hommes tentent de trouver le moyen d’aider avec l’effet le plus efficace et le plus rapide.

Raisons

La principale cause des hémorroïdes est une violation de la régulation de l'écoulement et du flux sanguin dans les veines du rectum, contribuant à la stagnation des tissus. L'étiologie de la maladie peut inclure la présence de corps caverneux anormalement développés, ainsi que des dysfonctionnements congénitaux du tissu conjonctif ou un dysfonctionnement de la régulation nerveuse du tonus de la paroi des veines.

Les raisons pour lesquelles les hémorroïdes peuvent progresser:

  1. Constipation Ils sont l'une des causes les plus courantes d'hémorroïdes. Pour que les intestins fonctionnent correctement, il faut des fibres, que l’on trouve en grande quantité dans les fruits et les légumes. Les hommes préfèrent des produits plus satisfaisants. Leur régime alimentaire principal est constitué de plats à base de viande. La viande provoque la formation de scories et la détérioration des intestins. De plus, les assaisonnements épicés privilégiés par les hommes favorisent la circulation sanguine dans le pelvis, créant ainsi des conditions propices à la stagnation, ce qui conduit à la formation d'hémorroïdes.
  2. Le travail de nombreux hommes est associé à un mode de vie sédentaire, ce qui entraîne une stagnation du sang dans le pelvis. Les camionneurs, les programmeurs et les employés de bureau, qui passent la majeure partie de la journée assis devant l'ordinateur, sont à risque. De plus, peu d'hommes marchent. Après une journée aussi difficile, la plupart d'entre eux se mettent en voiture et rentrent chez eux. Ainsi, la stagnation est aggravée et des hémorroïdes apparaissent tôt ou tard.
  3. La troisième cause majeure de la maladie chez l'homme est l'âge. La faiblesse de la paroi vasculaire est l'une des manifestations du vieillissement. Chez les femmes, cela conduit au développement de varices, chez les hommes - aux hémorroïdes.
  4. Consommation excessive d'alcool. Ce facteur de risque est spécifique aux hommes. Le fait est que les représentants du sexe fort abusent souvent des boissons alcoolisées, ce qui entraîne le fait que les veines pelviennes se dilatent et que le sang leur afflue. Plus il y a d'alcool, plus le processus stagnant est grave.
  5. Levage de poids Les haltérophiles et les hommes qui effectuent un travail physique intense (par exemple, des déménageurs) appartiennent à un groupe à risque particulier.

C'est pour ces raisons que réside la difficulté de la prévention. Très peu d'hommes sont disposés à abandonner leur mode de vie habituel simplement pour s'assurer qu'il y a quelque chose qui, à leur avis, pourrait ne pas être. Dans ce cas, les hémorroïdes ne peuvent être traitées ou endurées que par des symptômes désagréables jusqu'à ce que l'homme décide de consulter le proctologue et de traiter les hémorroïdes.

Premiers signes

Dans la phase initiale, les hémorroïdes peuvent survenir complètement sans symptômes. Un homme peut parfois ressentir de légères démangeaisons dans la région du sphincter. Souvent, le patient n’y attache aucune importance.

Les premiers signes d'hémorroïdes chez les hommes sont associés au sentiment qu'il y a un corps étranger dans le rectum. Cela est dû à une inflammation progressive et à une augmentation des hémorroïdes. Après l'acte de défécation, le patient ne ressent aucun soulagement.

La perte et le compactage des hémorroïdes indiquent la progression de la maladie. En outre, du mucus caustique se dégage, ce qui provoque l’inflammation et la rougeur des tissus mous environnants.

Symptômes d'hémorroïdes

Les hémorroïdes chez les hommes peuvent être externes et internes. Au cours de l'évolution interne de la maladie, les ganglions enflammés sont situés au-dessus de l'anus (environ 3 cm), à l'extérieur, ils tombent et saignent.

Les principaux symptômes d'hémorroïdes chez les hommes sont les suivants:

  • douleur et démangeaisons à l'intérieur de l'anus, aggravées lors d'un acte de défécation;
  • sensation de corps étranger ou de pression dans l'anus;
  • brûlure constante sur la membrane muqueuse de la dernière section du rectum;
  • peau humide autour de l'anus;
  • spotting après les selles ou spontanément sur le linge.

Lorsque les hémorroïdes se forment, la douleur lorsque vous vous assoyez, marchez, vous démangez et vous brûle ne vous donne pas le repos la nuit. Au toucher, il y a des "bosses" douces et douloureuses à l'extérieur.

Dans une situation très négligée, les symptômes d'hémorroïdes sont très déplorables: un homme ne peut pas s'asseoir, il marche normalement, il commence à avoir des processus purulents au niveau de l'anus (une infection pénètre dans les plaies ouvertes). Une vie normale devient impossible et le traitement peut nécessiter une action décisive, et aucun remède traditionnel ne pourra vous aider! Des saignements excessifs peuvent rapidement conduire le patient à la table d'opération.

Les conséquences

Le pronostic de cette maladie est souvent favorable. En se référant à un médecin pour traiter les hémorroïdes chez les hommes à un stade précoce, les processus pathologiques stabilisent ou arrêtent rapidement le développement. Il y a souvent une résolution spontanée de l'hémorroïde.

À un stade avancé, des hémorroïdes peuvent entraîner des complications: paraproctite (inflammation de la fibre dans le rectum), phlegmon du pelvis et également une septicémie sanguine. La thrombose et la nécrose des ganglions posent des problèmes majeurs, car de telles conditions nécessitent une intervention chirurgicale urgente suivie d'une rééducation.

A quoi ressemblent les hémorroïdes: photo chez l'homme

Les manifestations d'hémorroïdes sont clairement représentées sur la photo. En regardant ces manifestations de la maladie, vous accélérerez peut-être votre visite chez le médecin.

Hémorroïdes internes hémorroïdes externes

Traitement des hémorroïdes chez les hommes

La tactique de traitement des hémorroïdes mâles peut être très différente et dépend du stade de la maladie. Il est utilisé comme traitement conservateur et peu invasif par voie chirurgicale.

Quelle que soit la méthode choisie, il est nécessaire que l'homme:

  • régime bien choisi;
  • l'effort physique ne doit pas être excessif;
  • le patient doit complètement renoncer à l'alcool au moment du traitement.

Les principales méthodes conservatrices pour se débarrasser d'un patient des hémorroïdes sont les suivantes:

  • l'utilisation de pommades et de crèmes;
  • utilisation des bougies prescrites;
  • méthodes de médecine traditionnelle.

Si les hémorroïdes courent, le traitement est effectué par des méthodes radicales. Il peut s'agir de techniques peu invasives - cryodestruction, sclérothérapie, photocoagulation, ligature avec anneaux en latex. Et avec leur échec - élimination chirurgicale des nœuds.

Cure pour les hémorroïdes

Le traitement médicamenteux exclusivement avec des médicaments est utilisé principalement aux premiers stades de la détection de la maladie et comprend:

  • l'utilisation de pommades qui soulagent l'un des symptômes d'inconfort des hémorroïdes - l'inflammation;
  • l'utilisation de bougies spéciales, qui s'applique également au traitement symptomatique;
  • massage, qui vise à améliorer le flux lymphatique et la circulation sanguine dans la région pelvienne;
  • utilisation orale de divers médicaments qui aident à améliorer les selles chez un patient et à soulager la constipation.

Les bougies sont introduites dans l'anus pour les hémorroïdes internes et les pommades sont utilisées pour les externes. Mais avant de traiter les hémorroïdes, d'appliquer des bougies ou des onguents, un homme doit s'assurer que l'ampoule du rectum est libérée des matières fécales et que l'anus est nettoyé.

Méthodes mini-invasives

Phase lancée, le prolapsus des ganglions, accompagné d'un processus inflammatoire constant, n'est traité que par une intervention chirurgicale. Au stade actuel du développement de la médecine, on a rarement recours à l'opération habituelle - hémorroïdectomie - avec un processus de récupération plutôt difficile.

Les méthodes de traitement mini-invasives les plus fréquemment utilisées:

  1. La ligature avec des anneaux en latex est la principale méthode de contrôle des hémorroïdes de 1 à 3 étapes. La méthode consiste à presser la base du nœud avec un anneau en latex, ce qui permet à la circulation sanguine de s’arrêter et de s’éteindre.
  2. La coagulation par rayonnement laser ou infrarouge est une méthode relativement nouvelle. Il est basé sur une sorte de "soudure" de la tige du nœud, ce qui entraîne un arrêt du flux sanguin et la mort.
  3. Sclérothérapie La méthode consiste à introduire sur le site une substance spéciale à la suite de laquelle elle est aplatie et meurt.

Et si ces méthodes n’ont pas déjà aidé, il est temps de faire appel à un chirurgien. Sous anesthésie générale, une chirurgie hémorroïdaire est réalisée. L'opération nécessite une formation spéciale et une rééducation à long terme. Le traitement doit donc être rapide et ne pas être amené à la table d'opération. Si vous refusez un traitement, le risque de détérioration est élevé.

Comment traiter les hémorroïdes chez les hommes à la maison

Vous pouvez expérimenter en utilisant les remèdes populaires suivants et en les combinant à la médecine classique à la maison.

  1. Thé à l'huile d'argousier et à la carotte, utilisé comme agent interne et externe. Vous devez préparer du thé le soir: à partir de 5 carottes fraîches, vous devez arracher les fanes et verser 1 litre d’eau bouillante dessus. Pendant la journée, vous devez boire 3 tasses de ce thé et insérer un tampon imbibé d'huile d'argousier dans l'anus. Le cours de traitement de thé de carotte et d'huile d'argousier - 10 jours. S'il est gênant d'insérer un tampon pendant la journée, vous pouvez au lieu de cela faire des bains sédentaires avant d'aller vous coucher. Le cours des bains - au moins 20 fois.
  2. Dissolvez dans un verre d'eau bouillante froide quelques grains de permanganate de potassium (permanganate de potassium). Dans le bol pour recueillir l'eau bouillie et refroidir. Versez doucement la solution de manganèse dans l'eau (assurez-vous qu'il n'y a pas de grains entiers, car il y a un risque de brûlure!). Agitez jusqu'à obtention d'un liquide légèrement rose. Abaissez le "cinquième point" dans le bassin pendant 5 minutes. Cet outil traite bien, si vous faites un bain 2 fois par jour.
  3. Un autre type de traitement utilise des décoctions d’enveloppes d’oignons, d’ail, de calendula, de pissenlit ou de camomille. Pour utiliser de tels bains, faites une décoction de l’une des herbes ci-dessus, faites bouillir jusqu’à 40-50 g de substance dans 5 litres d’eau et maintenez la décoction obtenue pendant 3-4 heures. Ensuite, ils remplissent le bain et, après y avoir versé le mélange, y placent le patient pendant 18 à 20 minutes.
  4. Pour les hémorroïdes externes, fabriquez des onguents et des compresses. Ainsi, la pommade à la propolis est bouillie dans un bain-marie. Il faut 80 grammes d'huile d'olive et 15 grammes de propolis. Après avoir fait bouillir le mélange, il est retiré du feu, refroidi et appliqué deux fois par jour sur la zone à problèmes pendant 2-3 semaines. Le gruau à base de baies de rowan fraîches est appliqué sur les cônes.

Il faut se rappeler que les remèdes populaires ne vous aideront pas à guérir les hémorroïdes, ils ne peuvent que soulager les symptômes de la maladie. Pour un rétablissement complet, vous devriez demander l'aide d'un proctologue.

Prévention

Tout conseil sur la façon de se débarrasser des hémorroïdes sera inutile si vous ne suivez pas les règles simples qui favorisent la guérison de la peau.

Voici quelques règles de base:

  1. Si une activité professionnelle est associée à une vie sédentaire (rester longtemps au bureau, conduire une voiture, etc.), il est nécessaire de prendre des pauses de 8-15 minutes toutes les quelques heures (idéalement - toutes les 2-3 heures). Pendant ce repos, vous pouvez vous échauffer un peu, faire de l'exercice ou aller quelque part pour renforcer les muscles fessiers;
  2. Mangez souvent, mais en petites portions. Vous devez vous limiter aux aliments gras et épicés, à l'alcool. Le menu doit contenir le volume nécessaire de légumes et de fruits.
  3. Suivre les mesures d'hygiène dans l'anus, laver à l'eau froide (avec du savon) après chaque acte de défécation;
  4. Évitez la constipation, pourquoi manger des aliments riches en fibres (fruits et légumes), afin de ne pas fatiguer et de ne pas provoquer de récidive d'hémorroïdes.

Le traitement des hémorroïdes et la prévention des rechutes ne seront efficaces que si un homme est prêt à changer son mode de vie, réduisant ainsi les hémorroïdes et ses signes à zéro. Dans le pire des cas, le traitement de la maladie se poursuivra simplement avec la marque, en atténuant les signes et les manifestations de la maladie pendant une courte période, mais reviendra plus tard encore et encore.

http://simptomy-lechenie.net/gemorroj-u-muzhchin/

Les premiers signes d'hémorroïdes chez les hommes sont un traitement

Les hémorroïdes sont l'une des faiblesses du sexe fort. Selon les statistiques médicales, les hommes sont trois fois plus sensibles à cette maladie que les femmes. Mais la racine du mal ne réside pas dans les caractéristiques physiologiques des corps féminin et masculin. Plutôt blâmer l'insouciance des hommes. Pour le vérifier, il suffit de se familiariser avec la liste des principales causes d'hémorroïdes chez l'homme.

Causes des hémorroïdes mâles

Hémorroïdes - inflammation, expansion pathologique des vaisseaux veineux dans l'anus. Les causes d'hémorroïdes chez l'homme sont les suivantes:

  • L'alcool et le tabagisme. Les produits chimiques toxiques contenus dans l’alcool provoquent un afflux important de sang dans la région pelvienne. La régularité des "coups" sur les parois des veines affecte négativement leur état.
  • Mauvaise nutrition. La plupart des hommes "se penchent" sur les produits carnés, se référant plutôt avec mépris aux légumes, fruits, céréales Une autre caractéristique "masculine" - l'abus de nourriture épicée. Premièrement, savoureux, et deuxièmement, on pense que certaines épices améliorent la puissance. Une nourriture assaisonnée mais pauvre en fibres ralentit le péristaltisme intestinal (mobilité), une constipation apparaît, provoquant la formation d'hémorroïdes.
  • Troubles digestifs, infections. Diarrhée, constipation, troubles intestinaux, estomac, colite, etc.
  • En surpoids. La relation entre la susceptibilité à la maladie et l'obésité a été scientifiquement prouvée.
  • Levage de poids Historiquement, le travail physique est le lot des hommes. La levée d'objets lourds provoque une tension dans le sphincter (muscle annulaire) de l'anus. Une formation systématique sur des simulateurs de puissance sans supervision médicale est également dangereuse.
  • Travail sédentaire Pilotes, ingénieurs, opérateurs, informaticiens, les dirigeants de nombreuses entreprises sont pour la plupart des hommes. En restant dans un état sédentaire et inactif pendant plusieurs heures - au volant d’une voiture, d’un bureau - le flux de sang dans les organes du petit bassin se "fige". Pas moins dangereux et de nombreuses heures debout - gardes, enseignants, coiffeurs, vendeurs.
  • Processus inflammatoires. À côté du rectum chez les hommes se trouvent la vessie et la prostate. Les inflammations de ces organes peuvent provoquer une congestion veineuse.
  • L'hérédité. Une probabilité de 80% d'hémorroïdes assure la présence de la maladie chez les parents - père, grand-père.
  • Vices physiques. Changements liés à l'âge, absence de valves dans les veines hémorroïdaires et autres malformations.
  • Le sexe anal. Irritation de la membrane muqueuse du rectum, étirement du sphincter de l'anus, leurs dommages mécaniques deviennent la cause directe ou l'exacerbation de processus inflammatoires.

Les hémorroïdes peuvent être causées par une cirrhose du foie, des tumeurs de la cavité abdominale ou du pelvis, une toux persistante causée par une bronchite et même l'utilisation de papier hygiénique dur.

En outre, les médecins pensent que la cause des hémorroïdes peut être due au stress chronique. Dans les blagues, il y a une part de vérité: les hommes sont «le sexe faible». Selon des recherches effectuées par des psychologues de l'Université espagnole de Grenade, les hommes sont davantage susceptibles de ressentir une forte colère, du mépris et d'autres émotions négatives.

Habituellement, les premiers signes de la maladie apparaissent chez les hommes d'âge moyen et adulte. Les causes des hémorroïdes chez les jeunes hommes et les garçons sont plus souvent des malformations du développement physique, facteur héréditaire, des exercices chez les entraîneurs puissants.

Qu'est-ce que les hémorroïdes?

La première mention du terme "hémorroïdes" se trouve dans les écrits d'Hippocrate. Haimorrhoi (grech) - saignement.

Dans les parois du rectum se trouve la masse de vaisseaux veineux, formant un plexus dense. Avec la stagnation du flux sanguin, la détérioration de l'élasticité, les parois de ceux-ci s'étirent, se gonflent - c'est l'hémorroïde. Les hémorroïdes sont pratiquement des varices du rectum dans la région de l'anus.

Selon la localisation des hémorroïdes, il existe deux types de maladie:

  • Intérieur. Les hémorroïdes sont situées au-dessus de la ligne rectum-anale - sous la muqueuse rectale.
  • En plein air Les nœuds sont situés sous la ligne rectale-anale - sous la peau.

Peut-être que le patient a deux types d'hémorroïdes en même temps.

Symptômes d'hémorroïdes chez les hommes

Danger de la maladie dans la nature douce des symptômes. Se développant progressivement, il ne provoque pas d'anxiété particulière chez les hommes.

  • Des démangeaisons, une légère douleur, une sensation de brûlure dans l'anus témoignent de l'érosion des parois des vaisseaux veineux. Souvent pris pour des signes de l'apparition de parasites.
  • Petites bosses, phoques autour de l'anus - symptômes d'hémorroïdes externes.
  • Sensation dans l'anus d'un corps étranger, lourdeur dans l'aine. Ces symptômes se manifestent lorsqu'il y a des hémorroïdes remplies de sang.
  • La présence de sang dans les matières fécales, sur du papier toilette, parfois des sous-vêtements - principal signe d'hémorroïdes. Celles-ci peuvent être de petites gouttes ou un saignement intense pendant ou après une selle.
  • Prolapsus veineux La cause peut être la constipation et les tentatives lors d'une crise de diarrhée, une position assise prolongée sur les toilettes - lecture, tabagisme. Par la suite, un prolapsus hémorroïdaire peut survenir lors d’un effort physique, d’une toux sévère ou d’un éternuement.
  • Douleur dans l'anus pendant les selles, assis, marcher. Des attaques de douleur insupportable peuvent se produire même la nuit, dans un état de repos sans raison apparente - un signe du stade aigu de la maladie.

Les symptômes sont plus souvent périodiques. Parfois, il y a une période de calme et une illusion est créée que le problème a «résolu». Mais la maladie continue à se développer à l'intérieur et il y a suffisamment d'exposition à tout facteur défavorable pour une manifestation externe.

Si l'un de ces symptômes survient, vous devriez consulter un proctologue. Mais le bureau de ce spécialiste essaie de contourner le premier. En conséquence, la maladie progresse.

Stade de la maladie

Des premiers symptômes aux manifestations cliniques graves des hémorroïdes, cela peut prendre plusieurs mois, voire plusieurs années.

Le stade initial de la maladie se déroule sans exacerbations graves et ne cause pas d'anxiété chez l'homme. Les petits noeuds situés à l'intérieur sont imperceptibles, ne font pas attention à eux-mêmes et les cônes apparus de noeuds externes. Les signes de la première étape - inconfort dans l'anus (humidité, démangeaisons), sang sur du papier toilette.

Avec la croissance des hémorroïdes augmente la douleur. Une irritation constante de la peau de l'anus avec un liquide inflammatoire qui fuit de l'intestin augmente les brûlures et les démangeaisons. Il y a des douleurs et une sensation de corps étranger dans le rectum. Les saignements s'accompagnent de presque toutes les selles et le sang peut même couler dans un filet.

Hémorroïdes extérieures possibles, mais après une selle, elles vont généralement à l'intérieur.

La préservation et le renforcement des symptômes de la deuxième étape sont complétés par un certain nombre de complications:

  • perte de nœuds pendant l'exercice;
  • les noeuds abandonnés ne se réinitialisent pas eux-mêmes;
  • thrombose possible ou atteinte du noeud.

Dans ce dernier cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Démangeaisons persistantes, sensation de brûlure dans l'anus, douleur constante. Les hémorroïdes ne peuvent pas être réglés correctement, tous les actes de défécation sont accompagnés de saignements graves. Le résultat de l'infection sur la plaie est le début des processus purulents.

Une autre caractéristique "masculine" - le délai maximum pour se rendre dans un cabinet médical. Les représentants du sexe fort ont plus peur que les femmes des médecins craintifs et timides. Par conséquent, ils demandent de l'aide quand "il n'y a nulle part pire".

Qu'est-ce que les hémorroïdes dangereuses?

À la fin du siècle dernier, la majorité de la population ne s’attachait pas plus aux hémorroïdes qu’à un éclat normal. L'opinion de beaucoup d'hommes modernes sur cette maladie est restée à ce niveau. Mais outre les sensations d'inconfort, de douleur, les hémorroïdes peuvent causer d'autres complications.

  • L'anémie est le résultat d'une perte de sang persistante.
  • Crack Anus. Il peut provoquer un abcès, ne peut être traité que chirurgicalement.
  • Démangeaisons - sape l'état psycho-émotionnel d'un homme. En outre, une irritation mécanique régulière et des lésions tissulaires de la région de l'anus augmentent le risque de processus inflammatoires et néoplasiques.
  • Échec du sphincter de l'anus - incontinence fécale et gaz.
  • Inflammation des tissus environnants - développement d'une inflammation purulente du rectum (paraproctite).
  • La thrombose des hémorroïdes devient souvent la cause de la nécrose (mort), qui met en danger la vie d'un homme.

Un diagnostic précoce permet de résoudre le problème des hémorroïdes et de prévenir ses complications.

Diagnostic des hémorroïdes

Le diagnostic d'hémorroïdes peut être posé par un médecin à partir d'une enquête auprès des patients. Afin de mieux caractériser la maladie et d’exclure d’autres pathologies du rectum présentant des symptômes similaires à ceux des hémorroïdes, d’autres études sont en cours.

Sur la base d'un examen numérique, le proctologue prescrit un traitement ou d'autres mesures de diagnostic.

L’étude est réalisée à l’aide d’un outil spécial, l’anoscope, qui permet d’inspecter le rectum à une profondeur de 14 cm de l’anus.

Le proctoscope est un tube spécial de petit diamètre avec des éléments d'éclairage et un système optique. Les modèles modernes sont équipés d'une caméra vidéo qui transmet une image à un moniteur. Selon le témoignage et le diagnostic présomptif, un rectoscope rigide (rigide) ou flexible est sélectionné. L'outil vous permet d'explorer le rectum sur une profondeur de 35 cm et d'inspecter les sections intestinales sus-jacentes jusqu'au cæcum.

Pour l'examen aux rayons X, le gros intestin est rempli d'un mélange de baryum (agent de contraste).

Étudié les caractéristiques des matières fécales, du sang. Il est possible d'effectuer des diagnostics ADN pour prédisposer l'homme au cancer.

Traitement des hémorroïdes chez les hommes

La guérison complète des hémorroïdes ne peut être garantie que par une approche intégrée - modification du mode de vie, respect des rendez-vous chez le médecin. Le résultat de l'auto-traitement de la maladie est sa transition vers la prochaine étape.

Traitement de première étape

Lorsqu'il fait référence à un proctologue au premier stade de la maladie, le médecin recommande généralement de modifier le mode de vie en prescrivant des suppositoires rectaux, il est également possible d'utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle.

Traitement de seconde étape

En plus des outils précédents, des techniques peu invasives sont utilisées:

  • Sclérothérapie Dans les vaisseaux sont insérés en les collant des médicaments.
  • Cryothérapie Les nœuds sont gelés avec de l'azote liquide. Après le dépérissement, il reste une petite trace de plaie.
  • Électrocoagulation. Les hémorroïdes sont exposées à un courant basse tension.
  • Coagulation au laser. Des lasers à dioxyde de carbone ou au néodyme sont utilisés.
  • Photocoagulation - le flux sanguin vers le nœud veineux est bloqué par le flux de chaleur de l'énergie.

De plus, des anneaux en latex sont superposés sur les nœuds hémorroïdaires, après quelque temps, le nœud disparaît.

Traitement de troisième étape

Outre les suppositoires rectaux, les pommades du même nom sont prescrites, car les nœuds sont souvent à l'extérieur.

Traitement de quatrième étape

L'option «pire que nulle part» est traitée principalement par une intervention chirurgicale - l'enlèvement de nœuds.

L’utilisation de méthodes de médecine traditionnelle, homéopathie, hirudothérapie, acupuncture, acupression peut donner de bons résultats. Mais seulement avec les recommandations du proctologue traitant, basées sur des études individuelles du corps d'un homme particulier.

Méthodes chirurgicales pour éliminer les hémorroïdes

Les méthodes classiques d'élimination des hémorroïdes ont subi des changements importants et continuent de changer - nouvelles technologies, équipements. Les techniques médicales modernes peuvent réduire la durée de l'opération, l'intensité des syndromes douloureux et la période de rééducation postopératoire.

Indiqué pour les hémorroïdes à 3 et 4 degrés. Est-ce que l'excision de la membrane muqueuse du rectum sur le noeud veineux, ainsi que la peau de l'anus, adénome. Les plaies sont suturées ou laissées ouvertes.

Selon la méthode du chirurgien italien Antonio Longo, les hémorroïdes ne sont pas disséquées, mais seulement contractées. La réduction du flux sanguin entraîne une diminution de leur taille, une dessiccation complète et une prolifération excessive des tissus conjonctifs à l'avenir. La méthode ne convient que pour le traitement des hémorroïdes internes.

L'excision classique des hémorroïdes, se déroulant dans un hôpital sous anesthésie générale.

Il existe des contre-indications à toute méthode d'intervention chirurgicale. Le minimum est:

  • Faible capacité du corps à guérir les blessures, régénération.
  • Manque de pulpe anale.
  • Le risque de troubles de la miction.
  • Complications sous forme de paraproctite.

Toute la gamme des contre-indications dépend non pas du sexe du patient, mais de la méthode chirurgicale utilisée.

Complications après la chirurgie

La période postopératoire peut durer de quelques heures à plusieurs jours. Cela dépend de la méthode chirurgicale utilisée, du stade de la maladie et des caractéristiques du corps de l’homme. Même les méthodes peu invasives pour éliminer les hémorroïdes peuvent être accompagnées de diverses complications.

  • Fistule rectale
  • Processus inflammatoires.
  • Saignements
  • Problèmes urinaires - complication "masculine".
  • Infections des tissus affectés.
  • Insuffisance du sphincter anal.
  • Syndrome de douleur
  • Rétrécissement du canal anal.

La peur psychologique peut également provoquer un retard dans les selles - une des conséquences de la chirurgie.

Les médecins recommandent aux premiers 1-2 jours de suivre un régime strict - les aliments cuits à la vapeur ou bouillis sont consommés sous forme de bouillie chaude en petites portions 6 fois par jour. Il exclut les produits épicés, les produits laitiers, les produits épicés, la farine, ainsi que le thé, le café, les fruits et les légumes crus. Et bien sûr, le tabac, l'alcool (y compris la bière). Pendant 2-3 jours, vous pouvez passer en mode normal, sans oublier les recommandations du médecin.

Prévention des hémorroïdes

Le moyen le plus fiable de préserver la santé est la prévention des maladies. De plus, les mesures préventives recommandées pour la prévention des hémorroïdes constituent en même temps un moyen de le traiter.

  • L'alcool, le tabagisme, le sexe anal - exclure!
  • Il est nécessaire d'éliminer complètement les problèmes "intestinaux" - diarrhée, constipation, flatulences. Et pour cela, vous devez suivre le régime - plus de fibres. L'utilisation d'aliments liquides aide à stabiliser et à ramollir les matières fécales. La quantité moyenne de liquide nécessaire pour un homme par jour est de 2,5 à 3 litres.
  • Vous ne pouvez pas trop pousser pendant les selles. En cas de problème, il est préférable de lubrifier l'anus avec de la vaseline, de l'huile végétale et de la crème pour bébé à une profondeur d'environ 2 cm afin d'éviter d'endommager les muqueuses et de faciliter le processus de vidange des intestins. S'asseoir sur les toilettes avec des mots croisés ou une cigarette n'est également pas utile.
  • La meilleure option - laver après une selle. Mais si cela n’est pas possible, vous devez utiliser des nettoyants doux - du papier toilette blanc, non aromatisé, du papier humide ou des serviettes en tissu.
  • Pour calmer les démangeaisons dans l'anus, utilisez des onguents et des crèmes. Ne pas gratter!
  • Manipuler les formateurs de puissance avec soin. Si vous avez besoin d'efforts physiques, par exemple pour soulever un objet lourd, utilisez des outils spéciaux, l'aide d'autres personnes.
  • Limitez votre consommation de sel, d'aliments épicés, de sodas, de café et d'aliments pouvant causer de la constipation ou de la diarrhée.
  • Pas d'antibiotiques et autres médicaments sans ordonnance!
  • Plus de mouvement - marcher, nager. Exercices quotidiens minutieux - la tension musculaire du sphincter de l'anus et des fesses les renforcera ainsi que les parois des vaisseaux sanguins.

Si vous ressentez une gêne dans l'anus, vous devriez contacter le proctologue, avec les symptômes d'hémorroïdes - et plus encore.

http://bezboleznej.ru/gemorroj-u-muzhchin

Causes des hémorroïdes chez les hommes: signes et méthodes de traitement

Les hémorroïdes sont une affection courante qui provoque un inconfort physique et des problèmes psychologiques. Cette maladie s'accompagne de l'apparition de ganglions veineux, c'est-à-dire de plexus vasculaire dans le rectum. Les hémorroïdes sont plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes. Le manque de traitement en temps opportun complique le processus pathologique, entraînant des complications. Un traitement ultérieur limite la possibilité de récupération complète dans un court laps de temps. Comment identifier les hémorroïdes, quelle est la cause de cette maladie et quelles sont les mesures nécessaires lors de l'identification des symptômes, est décrit en détail dans cet article.

Comment se forment les hémorroïdes

La cause principale des hémorroïdes est la dysrégulation de l’entrée et de la sortie du sang dans les vaisseaux de l’intestin primum. En conséquence, des plexus vasculaires se forment dans la partie inférieure du gros intestin. Dans cette région du tube digestif, il existe de nombreux vaisseaux, grands et petits. À partir de l'excès de sang, les veines se dilatent, gonflent et dépassent les parois, entraînant une hémorroïde.

Causes des hémorroïdes chez les hommes

Le développement de la maladie est déclenché par certains mécanismes. Les causes des hémorroïdes chez l'homme sont les suivantes: le processus pathologique peut progresser:

Mode de vie sédentaire. Le travail de nombreux hommes est associé à une attitude sédentaire: par exemple, conduire une voiture pendant des heures, passer beaucoup de temps sur une chaise devant un ordinateur. Les hommes tels que programmeurs, employés de bureau, camionneurs, etc. sont les plus exposés à la formation d'hémorroïdes. Un mode de vie sédentaire conduit à une stagnation du sang dans le pelvis. Mais cela ne signifie pas pour autant que tous les employés de bureau souffrent de cette maladie. Et tout cela, c’est la mobilité au moins en dehors des heures de travail, par exemple, vous pouvez marcher un peu, passer activement le week-end, etc. De nombreux employés de bureau, après avoir passé toute la journée sur une chaise de travail, prennent un siège de voiture et rentrent chez eux en voiture. Il y a donc une stagnation, qui au fil du temps est compliquée et conduit à des hémorroïdes.

Constipation Ce n’est pas une cause moins fréquente d’hémorroïdes, car le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal nécessite la présence de fibres contenues dans les fruits et les légumes. Beaucoup d'hommes préfèrent des aliments plus nutritifs, tels que des plats de viande. Comme vous le savez, la viande provoque des scories dans l'intestin et nuit à ses performances. Les condiments épicés dans les plats de viande provoquent un écoulement de sang dans le pelvis, entraînant une expansion des veines et, par conséquent, la formation d'hémorroïdes.

Boire de l'alcool. Il s’agit d’une consommation excessive d’alcool, qui provoque également une dilatation des vaisseaux sanguins en raison d’une augmentation du débit sanguin. En conséquence, plus l’alcool pénètre dans le corps, plus le processus de stagnation est aggravé. Ce facteur de risque est plus pertinent pour les hommes, qui consomment souvent de l'alcool.

La maladie est située près des organes. À côté du rectum chez les hommes se trouvent la vessie et la prostate. Avec la maladie de ces organes, l'inflammation peut également toucher le rectum, ce qui peut provoquer une inflammation et des varices du rectum.

Levage de poids Ce facteur provoque l'apparition d'hémorroïdes chez les hommes, soulevant souvent des objets lourds, par exemple des haltérophiles ou des porteurs.

Âge Ceci est une raison importante de la formation de la maladie, car avec l'âge, les parois des vaisseaux sanguins s'affaiblissent en raison du vieillissement. Ce processus ne contourne personne, mais si chez les femmes la faiblesse des parois vasculaires conduit souvent à des varices, chez les hommes elle conduit à des hémorroïdes.

Malheureusement, beaucoup d'hommes ne sont pas prêts à abandonner leur mode de vie habituel et à se débarrasser des facteurs qui provoquent non seulement des hémorroïdes, mais de nombreuses autres maladies. Sur la base des opinions de la majorité des hommes - ne vous débarrassez pas de ce que vous faites et ne le pouvez pas. Dans ce cas, il ne reste plus qu'à apprendre à reconnaître les symptômes des hémorroïdes et à suivre un traitement à temps pour éviter les exacerbations et l'évolution douloureuse de la maladie.

Types d'hémorroïdes chez les hommes

Les hémorroïdes sont divisés en trois types en fonction de l'emplacement des vaisseaux enflammés:

  1. Type externe - les hémorroïdes sont situées sous la peau autour de l'anus,
  2. Type interne - les hémorroïdes sont situés sous la membrane muqueuse du rectum à 3 cm au-dessus de l'anus,
  3. Les hémorroïdes sont situés sous la muqueuse intestinale et autour de l'anus.

Les premiers signes d'hémorroïdes

Au stade initial du développement des hémorroïdes chez les hommes, les signes sont légers, le symptôme n’est qu’une légère démangeaison et une sensation de brûlure, à laquelle les hommes n’attachent souvent pas d’importance.

Important: Pour identifier cette maladie à coup sûr, il est nécessaire de comprendre les sensations. Il y a un sens de la présence dans le rectum d'un corps étranger. Cette sensation est causée par des nodules enflammés et gonflés. Après avoir vidé le relief n'est pas ressenti.

Si les nodules ont commencé à tomber, cela indique une complication de la maladie. La perte de nœuds est accompagnée par la libération de mucus caustique, provoquant une inflammation et une rougeur de la peau autour de l'anus. La boue peut être trouvée sur des sous-vêtements ou du papier toilette.

Stades du développement des hémorroïdes: symptômes

Le développement de la maladie se déroule par étapes. Chez les hommes et les femmes, les hémorroïdes passent par les mêmes étapes:

  • Stade 1 - les symptômes ne se manifestent généralement pas. Noeuds veineux légèrement élargis. Les premiers signes d'hémorroïdes comprennent de légères brûlures et des démangeaisons dans l'anus, mais une douleur intense ne gêne pas l'homme.
  • Étape 2 - Les ganglions veineux sont élargis et peuvent tomber. Après avoir vidé les nodules sont restaurés à leur emplacement d'origine. Parfois, vous pouvez voir des gouttelettes de sang sur du papier toilette.
  • Étape 3 - douleur aggravée, nodules fortement dilatés et tombant non seulement pendant la vidange, mais également lors du levage d'objets lourds. À ce stade, les nodules peuvent être ajustés à leur emplacement d'origine, mais des saignements se produisent plus souvent.
  • Stade 4 - Les nodules veineux tombent sans raison. Rendez-les vous-même est presque impossible. Des nodules thrombosiques et des fissures se forment.

En plus des symptômes susmentionnés d'hémorroïdes, un homme peut être dérangé par la douleur en marchant ou en s'asseyant. La douleur peut survenir même la nuit. Au toucher, vous pouvez trouver de légères bosses douloureuses. Si la maladie est négligée, l'homme ressent constamment de la douleur et des ulcères apparaissent au moment où une infection pénètre dans les fissures. Il y a gonflement, qui, quand l'inflammation peut capturer tout le périnée. Les processus vitaux sont entravés, un traitement urgent est nécessaire. En cas d'hémorragie grave, les médecins ont recours à une méthode de traitement opérable.

Il est impossible de dire combien de temps il faut pour passer d’une étape à l’autre, car le processus est individuel pour chaque personne. La vitesse de transition de la première à la dernière étape dépend du mode de vie, de la nourriture, des mauvaises habitudes et de l'hérédité.

Conséquences de la maladie: complications des hémorroïdes

Si vous commencez un traitement rapidement et à un stade précoce, vous pouvez vous passer des complications et des conséquences désagréables qui rendent la vie humaine insupportable. Mais si vous ignorez les symptômes et ne prenez aucune mesure, les hémorroïdes peuvent se transformer en maladies graves et dangereuses. Les résultats de l'inaction peuvent être les suivants:

Fissures dans le canal anal. Si nous ne faisons pas attention à la sensation de brûlure et de démangeaisons dans le temps, la maladie se déverse progressivement dans les étapes suivantes, au cours desquelles se forment des fissures, qui servent de point de départ à diverses infections. Si les infections pénètrent dans les fissures, une inflammation purulente se forme.

Noeuds veineux pincés. Dans les phases finales, les nœuds tombent souvent et peuvent être pincés. Ceci est lourd de douleur aiguë, une inflammation sévère des tissus, ce qui conduit à des processus nécrotiques.

Thrombose aiguë. Les hémorroïdes sont également dangereux pour la formation de caillots sanguins dans les nodules veineux du rectum masculin. Un tel processus est toujours accompagné d'une douleur intense. La méthode de traitement dans ce cas est la chirurgie d'urgence pour enlever les caillots sanguins.

Colite ulcéreuse. Le rectum fait partie du tractus gastro-intestinal. Il y a des cas où l'inflammation se propage de la partie inférieure du rectum à d'autres parties du gros intestin. Ce processus conduit à la formation d'ulcères de la membrane muqueuse et à la perturbation de tout le tractus gastro-intestinal.

Abcès pararectal. Il s'agit d'une inflammation de la graisse sous-cutanée près de l'anus. Au cours des exacerbations, l'inflammation est accompagnée d'ulcères, ou une fistule pararectale peut également se former, entraînant l'infection dans le corps de l'homme.

Gangrène gazeuse. Si les hémorroïdes entrent dans la phase des ulcères, le pus peut pénétrer dans la région pelvienne. Cette maladie extrêmement dangereuse peut être fatale au patient.

Puissance. L'inflammation des vaisseaux hémorroïdaires peut se propager aux organes adjacents, y compris les testicules. Dans ce cas, l'activité du sperme diminue. Aux stades avancés, il est lourd de stérilité.

Le cancer C'est l'une des complications les plus dangereuses des hémorroïdes chez l'homme, à la suite de laquelle une tumeur maligne du rectum apparaît. Les patients confondent souvent les symptômes d'inflammation des ganglions veineux et d'oncologie. Si non traitée, la maladie sera fatale.

Méthodes de traitement des hémorroïdes chez les hommes

Cette maladie est traitée rapidement et facilement que dans les premiers stades, comme beaucoup d'autres maladies. La principale condition pour le traitement des hémorroïdes, non seulement pour les hommes mais aussi pour les femmes - est une mise en œuvre claire de toutes les recommandations du médecin. Le cours de traitement est important de mener en conformité avec les recommandations à compléter. Il est impossible d'arrêter le traitement tout en soulageant les symptômes, il est important de terminer le traitement. Un traitement inachevé augmente le risque de rechute.

Au premier symptôme devrait immédiatement aller à l'hôpital. Un médecin qui traite les maladies rectales, y compris les hémorroïdes, est appelé proctologue. En médecine moderne, le terme "proctologue" est remplacé par "coloproctologue", les fonctions du proctologue étant complétées par le traitement du gros intestin.

En médecine, il existe de nombreuses façons de traiter les nodules hémorroïdaires. Le schéma thérapeutique est choisi individuellement par le proctologue. Avec des symptômes légers, le proctologue prescrit habituellement un traitement conservateur, c’est-à-dire l’utilisation de médicaments, l’utilisation de pommades et de suppositoires. Au deuxième ou troisième degré de la maladie, le médecin prescrit des médicaments et utilise des méthodes chirurgicales peu coûteuses: la sclérothérapie ou la ligature au latex. Seule une intervention chirurgicale, à savoir une hémorroïdectomie, peut aider aux stades avancés. Après le retrait chirurgical, le traitement sera poursuivi avec des médicaments.

Recommandations proctologue pour le traitement des hémorroïdes

Tout d'abord, le traitement du patient devrait commencer par les facteurs qui influent sur le processus de la maladie. Le patient doit renoncer aux boissons alcoolisées, réduire son effort physique et bien manger.

Cela suggère que le traitement des hémorroïdes ne consiste pas seulement en une chirurgie ou une pommade, mais également en une élimination des facteurs provoquants.

Traitement conservateur

La méthode conservatrice est utilisée pour traiter la maladie à ses débuts. Ceux-ci comprennent:

  • Pommades et crèmes,
  • Suppositoires rectaux (suppositoires),
  • Médecine traditionnelle.

Dans les derniers stades de la maladie, des méthodes radicales sont nécessaires pour le traitement. Cela inclut également des méthodes telles que la sclérothérapie, la photocoagulation ou la cryodestruction. Si ces méthodes étaient inefficaces, alors la chirurgie est utilisée.

Traitements mini-invasifs

Les formes compliquées de la maladie sont souvent traitées par chirurgie. Mais les technologies modernes permettent des opérations d'économie d'énergie. Ce sont les méthodes de traitement peu invasives. Ceux-ci comprennent:

  • Sclérothérapie - une substance qui rétrécit les vaisseaux est injectée dans le noeud veineux, ce qui permet aux veines de rester collées et au nodule de mourir.
  • Ligation - utilisée aux 2ème et 3ème stades de la maladie. Le nœud veineux est trop serré, après quoi le flux de sang cesse et le nœud meurt.
  • Coagulation infrarouge - scellement du nodule par rayonnement.
  • Désartrisation - la nouvelle méthode de traitement. À l’aide d’un anoscope et d’une échographie, des vaisseaux artériels ligaturés alimentent les ganglions en sang.

Ces techniques vous permettent non seulement d'arrêter le développement de la maladie, mais également de la guérir complètement.

Médicaments d'action locale pour le traitement des hémorroïdes chez les hommes

Pour le traitement de cette maladie, on utilise le plus souvent des pommades et des suppositoires. En règle générale, les organisations pharmaceutiques développent des médicaments simultanément sous 2 formes.

Ces médicaments aident à soulager les brûlures et les démangeaisons, à arrêter les saignements, à diluer les caillots sanguins, à soulager les poches, à réduire l'inflammation et à restaurer les tissus endommagés et les muqueuses.

Pour le traitement de l'aspect extérieur, les agents pour pommades sont principalement utilisés. La pommade doit traiter la zone enflammée. Pour le traitement de la forme interne de la maladie, on utilise le plus souvent des bougies, qui enveloppent la membrane muqueuse et éliminent rapidement les symptômes des hémorroïdes.

Médicaments anti-hémorroïdes populaires

Les médicaments les plus courants comprennent les bougies et les pommades. Ils sont basés sur l'huile de foie de requin. Relief Advance est souvent utilisé pour soulager la douleur. Les préparations de la même société, mais de la série Ultra, sont destinées au soulagement de l’inflammation et au dessèchement des plaies au rectum.

Un analogue Relif est un médicament Proktozan. Cela a un effet similaire. Son avantage est un effet plus rapide par rapport au médicament précédent. Proktozan est prescrit pour le traitement de la maladie aux derniers stades. Mais cet outil contient de nombreuses contre-indications, il ne peut être utilisé qu'après consultation d'un proctologue.

Les préparations à base d'héparine, par exemple l'Hépatrombine G, sont utilisées pour liquéfier les caillots sanguins dans les ganglions veineux, sous la forme de suppositoires et contiennent divers ingrédients qui aident à éliminer les poches, à réduire l'inflammation et à éliminer la douleur.

Médicaments pour l'exposition systémique

Pour soigner les hémorroïdes, un traitement complexe est nécessaire. Par conséquent, les médecins prescrivent souvent des médicaments pour une exposition générale. Les principales formes de médicaments sont les comprimés et les gélules.

Les médicaments sont divisés en deux groupes:

  • AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) - pour le soulagement des zones d'inflammation et l'élimination de la douleur aiguë. Ces médicaments comprennent Ketonal, Diclofenac. Mais ces outils ont également des contre-indications et des effets secondaires, tels que l'ulcération des parois de l'estomac.
  • Venotonics - enlève la congestion des ganglions veineux, favorise la guérison et améliore l'état de la zone enflammée. Detraleks, Troksevazin, Phlebodia 600, Fort Ginkor, etc. sont populaires parmi les veinotoniques. Parfois, ces médicaments sont utilisés à titre prophylactique.

Traitement des hémorroïdes chez les hommes à la maison: remèdes populaires

De nombreuses méthodes traditionnelles sont très efficaces et sont donc souvent utilisées dans la pratique.

Attention: Avant d'utiliser un remède populaire, vous devriez consulter votre médecin.

On sait que les herbes ont de bonnes propriétés curatives: ortie, montagnard des reins, camomille. Vous pouvez boire des bouillons à partir de ces herbes, les ajouter à un bain chaud ou faire des compresses dans la zone des zones enflammées. Mais choisir indépendamment ces méthodes de traitement n'est pas recommandé. Si la maladie commence, ces méthodes ne mèneront pas aux résultats escomptés.

Il existe plusieurs recettes efficaces pour guérir à la maison. Toutefois, il convient de noter à l’avance que ces recettes ne feront que soulager les symptômes cliniques; elles ne produiront aucun effet aux étapes ultérieures:

  1. Une solution de permanganate de potassium. Dans un verre d'eau bouillie froide, vous devez ajouter une quantité importante de permanganate de potassium pour que la couleur de l'eau devienne à peine rose. Ensuite, la solution est passée à travers de la gaze pour éliminer les grains de permanganate de potassium, qui peuvent brûler la zone enflammée. La solution finie est versée dans un bol d’eau ou de bain.
  2. Bouillon de carottes. Cette boisson peut être bue ou faire des bains. Les carottes (5 pièces) doivent verser de l'eau bouillante (1 litre). Vous pouvez filtrer la boisson. Au cours de la journée, vous devez consommer au moins 500 ml de boisson.
  3. Huile d'argousier. L'huile d'argousier soulage les irritations et les inflammations, favorise la cicatrisation des muqueuses et des tissus, prévient l'apparition de fissures.
  4. Pommade à base de cire d'abeille. Pour préparer, vous devez mélanger 40 grammes de cire d'abeille et 100 grammes d'huile de tournesol. Le mélange doit être légèrement chauffé jusqu'à ce que la cire soit complètement dissoute. Le produit fini est appliqué de l'extérieur sur la zone enflammée ou est inséré à l'intérieur de l'anus de manière à lubrifier tous les nodules veineux enflammés.
  5. Décoction de calendula. Pour préparer le bouillon, mélangez 2 cuillères à soupe d'herbes, faites bouillir pendant 30 minutes dans 1 litre d'eau et laissez reposer pendant 2 heures. Une infusion est ajoutée à la salle de bain, dans laquelle vous devez vous asseoir pas plus de 20 minutes. Au lieu de calendula, vous pouvez également utiliser de l’ail ou du zeste d’oignon, du pissenlit, de la camomille.

Mesures préventives

L’évolution de cette maladie chez l’homme est un processus complexe et stressant. Afin de prévenir l'apparition de la maladie, il est nécessaire de prendre des mesures préventives pour éviter les maladies désagréables et les traitements compliqués. Ces activités comprennent:

  1. Changements dans la composition et les normes nutritionnelles. Il est nécessaire de prendre de la nourriture en petites parties et de manière fractionnée. Il est souhaitable d’exclure les aliments gras et épicés, ainsi que les boissons alcoolisées. Le régime devrait inclure des fruits et des légumes contenant des fibres.
  2. L'hygiène. Après la vidange, lavez l'extérieur avec de l'eau froide.
  3. Prévention de la constipation. Vous ne pouvez pas forcer, alors vous devriez suivre un régime. Parfois, vous pouvez prendre des médicaments laxatifs à base de lactulose.
  4. Avec un style de vie sédentaire, vous devez vous échauffer physiquement toutes les 15 à 2,5 heures pendant 15 minutes. La charge est nécessaire dans la matinée.

Les hémorroïdes sont une maladie qui nécessite un traitement rapide. Mais tous les hommes ne voient pas un médecin dès les premiers symptômes de la maladie, et différer les traitements complique la poursuite du traitement. Afin de prévenir une telle maladie et les troubles associés, il est nécessaire de prendre des mesures préventives régulièrement.

http://moutfits.club/zdorove/prichiny-gemorroya-u-muzhchin-priznaki-i-metody-lecheniya.html

Causes, symptômes et traitement des hémorroïdes chez les hommes

Les hémorroïdes sont soumises aux hommes et aux femmes. Mais, selon les statistiques, les symptômes des hémorroïdes chez les hommes apparaissent plus souvent que chez les femmes. Cependant, tous les hommes ne décideront pas de consulter un médecin à temps pour parler de son problème. Dans de nombreux cas, cela entraîne des complications beaucoup plus difficiles à éliminer que les premiers signes de la maladie.

Pour éviter des conséquences indésirables, il est nécessaire d'identifier en temps voulu le processus pathologique. Et pour cela, vous devez savoir quels sont les symptômes des hémorroïdes chez les hommes et à quoi cela ressemble.

Comment survient la maladie?

Les hémorroïdes en tant que maladie proctologique grave ne se produisent pas à partir de zéro.

Et pour comprendre le mécanisme d'apparition de la pathologie, il est nécessaire de considérer la structure du tube digestif, en particulier l'apport sanguin au rectum.

L'augmentation et l'inflammation des nodules hémorroïdaires sont associées à l'expansion des plexus veineux dans la partie inférieure du gros intestin, à savoir dans le rectum.

Cette partie du tractus gastro-intestinal est littéralement pénétrée par les veines de petit et de grand diamètre. Avec une saturation excessive du sang, les plexus veineux commencent à se dilater, gonfler, gonfler les parois, entraînant la formation de l'hémorroïde.

Le mécanisme déclencheur des premiers symptômes d'hémorroïdes peut être constitué de plusieurs facteurs provocants qu'il convient de considérer aussi détaillés que possible.

L'augmentation et l'inflammation des nodules hémorroïdaires sont associées à l'expansion des plexus veineux dans le rectum.

Causes du développement de la maladie chez l'homme

Ainsi, les hémorroïdes mâles et féminines sont associées à une stagnation du plexus veineux du rectum. Mais certains facteurs (ou leur combinaison) peuvent provoquer son développement ultérieur.

Parmi les "provocateurs" les plus courants, à cause desquels la maladie progresse, les proctologues appellent les facteurs suivants.

  1. Des difficultés avec les selles. Très souvent chez les hommes, les hémorroïdes surviennent en raison de leur fascination pour les produits carnés, qui scorifient les intestins et conduisent à la constipation. Et au contraire, de rares représentants du sexe fort dans la quantité requise consomment des légumes et des fruits contenant des fibres.
  2. Mode de vie sédentaire. L'activité de main-d'œuvre de nombreux hommes modernes ne diffère pas en mobilité, ce qui engendre une stagnation du sang dans les commères veineuses des organes pelviens. Les camionneurs, le personnel de bureau et les programmeurs sont particulièrement exposés. En outre, après avoir passé une bonne moitié de la journée à la table, les hommes ne rentrent pas chez eux à pied, mais en voiture. D'où le risque d'hémorroïdes.
  3. Âge Les changements corporels liés à l'âge entraînent souvent un amincissement et une faiblesse des parois des vaisseaux veineux. Si chez les femmes, il se manifeste sous la forme de varices, puis dans une moitié forte de l'humanité - sous la forme d'hémorroïdes saignantes.
  4. Abus de boissons alcoolisées. La raison similaire est caractéristique pour les patients de sexe masculin. Il est arrivé que ce soient les hommes qui ont une dépendance excessive à l'alcool, ce qui se traduit par une expansion des veines hémorroïdaires et une augmentation du flux sanguin. Plus les boissons sont fortes, plus la stagnation est prononcée.
  5. Soulever des objets lourds. Les représentants de l’homme qui travaillent comme chargeurs ou qui aiment l’haltérophilie sont particulièrement à risque. Lors du levage de charges, il est même possible que des nodules hémorroïdaires tombent.
  6. Inflammations des organes voisins. En raison des caractéristiques anatomiques, le canal anal chez les hommes est adjacent à la vessie et à la prostate. L'inflammation survenue dans ces organes peut se répandre dans le rectum et provoquer une inflammation des plexus veineux.
  7. Sexe "non standard". Le sexe anal peut aussi provoquer des hémorroïdes. En raison de cette proximité, il existe des lésions microscopiques du rectum, une thrombose des veines, qui entraîne une inflammation des accumulations veineuses et, par conséquent, une augmentation des nodules hémorroïdaires.

C'est pourquoi de nombreux représentants du sexe fort préfèrent endurer des symptômes désagréables plutôt que de consulter un proctologue.

Types de maladies, à quoi ressemblent les hémorroïdes chez les hommes

Selon la localisation des accumulations veineuses enflammées, la maladie se divise en trois types:

  • hémorroïdes internes - les nodules veineux sont situés sous la membrane muqueuse du rectum, à 2 ou 3 cm au-dessus de l'anus;
  • type externe de la maladie - les bosses hémorroïdaires sont concentrées sous la peau autour de l'anus;
  • type mixte de maladie - les nodules sont situés à la fois sous la muqueuse rectale et autour de l'anus.

Les stades de développement de la maladie coïncident dans toutes les catégories de patients. Par conséquent, un homme qui a des hémorroïdes passe par les mêmes étapes que le beau sexe.

Type externe de la maladie - les bosses hémorroïdaires sont concentrées sous la peau autour de l'anus.

  1. Premier degré - les symptômes ouverts ne se manifestent généralement pas. Les nodules ne sont que légèrement élargis. Le syndrome de la douleur n’est pas prononcé, le patient ne se préoccupe que des sensations de démangeaisons, des brûlures dans la région prianale et du sang sur du papier toilette.
  2. Le deuxième degré - les nodules commencent à se développer et peuvent tomber lors d’un acte de défécation. Après avoir vidé l'intestin occupent indépendamment le même endroit.
  3. Le troisième degré - les manifestations sont exacerbées, maintenant les nodules élargis tombent comme lors des visites aux toilettes et lors du levage d'objets lourds. Ces formations veineuses peuvent encore être reculées. Les saignements deviennent plus fréquents.
  4. Le quatrième degré - les formations nodulaires tombent indépendamment, sans aucune «base». Les envoyer à la main n'est plus possible. De plus, le bourrage de nodules et de fissures peut avoir des conséquences.

Comme les hémorroïdes mâles se développent à leur propre rythme, on ne peut pas dire exactement combien de temps peut prendre la transition du premier au quatrième stade.
Le taux d '"augmentation" des symptômes cliniques dépend en grande partie du mode de vie du patient, de sa prédisposition héréditaire et de la présence de mauvaises habitudes.

Ressemble aux hémorroïdes internes et externes chez les hommes à différents stades, voir l'article.

Premiers symptômes

Les premiers signes d'hémorroïdes chez les hommes ne sont souvent pas pris au sérieux. Les patients éliminent les démangeaisons, d’autant plus qu’elles ne sont pas très dérangeantes au début.

Les premiers symptômes d'hémorroïdes sont bientôt complétés par des saignements qui se produisent pendant ou après une selle.

Ensuite, un sentiment peut apparaître qu'il y a un corps étranger dans l'anus. Ces sensations sont associées à la croissance de la congestion veineuse. Même vider l'intestin n'apporte pas de soulagement au patient. Ce sont des manifestations d'hémorroïdes internes chez les hommes.

Les premiers symptômes d'hémorroïdes sont bientôt complétés par des saignements qui se produisent pendant ou après une selle. Les compartiments sanglants ne sont généralement pas mélangés avec des matières fécales, mais sont situés au-dessus. Peut apparaître des gouttelettes ou des écoulements.

Signes communs d'hémorroïdes

Les signes d'hémorroïdes en développement chez les hommes ne sont pas différents des symptômes de la maladie chez les femmes. Les manifestations principales des proctologues en croissance de nodules hémorroïdaires comprennent les phénomènes suivants:

  • des difficultés à vider les intestins, causées par un «chevauchement» partiel du rectum par des nodules veineux (ce sont des symptômes d'hémorroïdes internes);
  • la sécrétion de sécrétions muqueuses provoquant l'apparition d'un processus inflammatoire et la rougeur des tissus adjacents à l'anus;
  • sensation de gêne, irritation constante dans le canal anal;
  • saignements (si le flux sanguin est trop intense, une anémie peut survenir, dans certaines situations, une hospitalisation urgente du patient est nécessaire);
  • syndrome douloureux prononcé au cours de la défécation (un tel symptôme peut indiquer un début d'inflammation, une atteinte des nodules hémorroïdaires, l'apparition de fissures dans la région du sphincter);
  • la transition des démangeaisons vers la région périnéale (avec des rayures intenses se produisent des microtraumatismes à travers lesquels les agents pathogènes de diverses maladies tombent, entraînant la suppuration);
  • perte de nodules (des symptômes similaires chez les hommes indiquent une aggravation de l'évolution de la maladie).
Lorsque les hémorroïdes sécrètent la sécrétion de mucus, provoquant un processus inflammatoire et une rougeur des tissus environnants à l'anus.

Il faut comprendre que les hémorroïdes progressives chez les hommes augmentent les symptômes. Au cours des phases finales du processus pathologique, le patient commence à être perturbé par un fort syndrome douloureux au cours de ses actions normales - généralement assis, marchant et marchant.

Quelles sont les complications des hémorroïdes?

Selon l'apparence des hémorroïdes, c'est le saignement de l'anus qui devient la conséquence la plus grave de la maladie.

Les poches sont une autre conséquence grave de la réticence d’un homme à consulter un médecin. Si l'inflammation se propage aux tissus adjacents au rectum, il y a un risque de gonflement de tout le périnée.

En outre, le processus pathologique négligé est lourd de conséquences négatives pour les hommes.

Les hémorroïdes lancées peuvent provoquer une colite ulcéreuse.

  1. Nodules hémorroïdaux pincés. Lorsque les hémorroïdes finissent par s'accumuler, les accumulations veineuses peuvent tomber, ce qui est souvent accompagné de leur pincement. Il existe non seulement des douleurs sévères, mais également une inflammation aiguë des tissus, entraînant des processus nécrotiques.
  2. Des fissures dans l'anus. Beaucoup d'hommes atteints d'hémorroïdes ont des fissures dans le canal anal. Enseignements similaires - "porte" pour de nombreuses infections.
  3. Colite ulcéreuse. Souvent, les processus inflammatoires se propagent du rectum à d’autres parties du gros intestin. À la suite d'une inflammation, des ulcères de la membrane muqueuse se forment, ce qui entraîne une perturbation de tout le tractus gastro-intestinal, une faiblesse et une diarrhée avec du sang.
  4. Thrombose aiguë. La congestion des nodules hémorroïdaires peut être accompagnée par la formation de caillots sanguins. Cette condition est toujours accompagnée d'une douleur intense. Très souvent, lorsque des cônes d'hémorroïde thrombants sont prescrits, des chirurgies d'urgence sont réalisées pour éliminer les caillots sanguins.
  5. Abcès pararectal. Dans cette maladie, le tissu adipeux sous-cutané adjacent à l'anus est enflammé. Lorsqu'un processus pathologique est grave, il se produit une suppuration, une fistule adrectale peut se former. Et cela contribue à la pénétration d'agents pathogènes de maladies infectieuses dans le corps.
  6. Gangrène gazeuse. Une telle conséquence indésirable survient lorsque les sécrétions purulentes pénètrent dans la région pelvienne. La condition est extrêmement dangereuse pour la vie d'un homme et peut être fatale (une photo pathologie peut être trouvée sur le net).
  7. Problèmes de puissance avec les hémorroïdes. L'expansion des vaisseaux veineux peut aller à d'autres organes, y compris les testicules. Cette condition s'appelle varicocèle. Lorsque c'est le sperme, l'activité diminue, ce qui engendre l'infertilité.
  8. Le cancer En cas de négligence de la maladie, la complication la plus dangereuse peut survenir - une tumeur maligne du rectum. Souvent, les patients confondent les signes d’une augmentation des hémorroïdes et de l’oncologie. Dans ce cas, le retard peut coûter la vie. Comment distinguer les hémorroïdes du cancer colorectal, lisez l'article.
Avec les hémorroïdes, les hommes ont des problèmes de puissance.

Si les patients ne craignent pas les noms de maladies ou d'affections inconnues, vous pouvez les examiner en détail sur la photo.

Comment traiter les hémorroïdes chez les hommes?

L’augmentation et l’inflammation des nodules veineux sont les plus faciles à guérir au début, cependant, comme toute autre affection. Une condition importante est de respecter toutes les recommandations du médecin et de mener à son terme le traitement thérapeutique jusqu'à la conclusion logique, sinon la maladie réapparaîtra définitivement.

Ce n’est un secret pour personne que de nombreux représentants du sexe fort jettent une thérapie après le premier soulagement significatif. Cependant, chaque maladie non traitée augmente le risque de rechute.

À ce jour, la proctologie offre de nombreuses façons de traiter les hémorroïdes chez les hommes. Après le diagnostic et la clarification du stade du processus pathologique, le médecin choisira le schéma thérapeutique le plus favorable:

  • en cas de maladie bénigne, le traitement conservateur est le plus souvent prescrit, y compris l'utilisation de médicaments systémiques, de suppositoires rectaux et d'agents pour les onguents;
  • en cas de sévérité modérée, des méthodes chirurgicales peu invasives ou douces sont prescrites en plus des médicaments (par exemple, la sclérothérapie ou la ligature);
  • Dans les formes sévères de la maladie sans intervention chirurgicale est indispensable, les médecins ont recours à l'hémorroïdectomie.
Dans les formes graves de la maladie sans chirurgie est indispensable, les médecins utilisent donc une hémorroïdectomie.

Cependant, les patients doivent comprendre qu’un long moment (ou jamais) pour oublier les hémorroïdes ne peut être soumis qu'aux recommandations proctologiques suivantes:

  • refus de l'alcool;
  • dosage de l'activité physique;
  • bonne nutrition.

Ainsi, le traitement des hémorroïdes chez l'homme implique l'élimination de tous les facteurs responsables de la maladie. Le patient doit décider lui-même de ce qui est le plus important pour lui: les mauvaises habitudes ou la santé elle-même.

Traitement conservateur

Pour le traitement conservateur des hémorroïdes chez les hommes, le médecin prescrit des médicaments spéciaux. Ils peuvent être des effets généraux ou systémiques.

Médicaments locaux

Les remèdes locaux les plus courants pour traiter les nodules hémorroïdaires enflammés sont les préparations pour onguents et les suppositoires rectaux. En règle générale, les sociétés pharmaceutiques produisent des médicaments sous deux formes à la fois.

Les fonds de pommade sont plus souvent utilisés pour le traitement des hémorroïdes.

En fonction des ingrédients contenus dans les préparations contribuent à:

  • soulagement de la douleur;
  • soulagement des démangeaisons dans les zones touchées;
  • cessation de saignement;
  • dilution de caillots sanguins;
  • éliminer les poches;
  • réduire la gravité du processus inflammatoire;
  • améliorer la récupération des tissus endommagés et des muqueuses.

Les fonds de pommade sont plus souvent utilisés pour le traitement des hémorroïdes d'apparence externe, ils permettent de traiter les accumulations veineuses enflammées externes.

Quelques mots sur les drogues populaires:

  • La liste des médicaments les plus courants et les plus efficaces depuis de nombreuses années, dirigée par des bougies et des pommades de secours. Ils sont basés sur l'huile de foie de requin. Relief Advance est utilisé pour réduire la douleur et si le mot «Ultra» figure dans le produit, ce médicament soulage l'inflammation, assèche et guérit les plaies dans le rectum.
  • Lorsque des caillots sanguins se forment dans les nodules, les proctologues prescrivent le plus souvent des médicaments à base d'héparine, le plus populaire étant l'Hépatrombine G. Pour les hémorroïdes internes, le médicament est prescrit sous forme de suppositoires. Puisque la gépatrombine G contient plusieurs ingrédients, elle réduit également l’enflure, diminue la sévérité des processus inflammatoires et l’intensité de la douleur.
  • Le médicament Proktozan a des effets cicatrisants similaires à Soulagement, mais son action est plus rapide et il est donc utilisé pour traiter une forme aiguë de la maladie. Cependant, en raison de la présence d’une liste impressionnante de contre-indications et de restrictions, ils ne doivent être traités qu’après avoir été examinés par un médecin.
Natalcide est un remède hémorroïde populaire pour les hommes.

Natalcide est un autre médicament anti-hémorroïde populaire pour les hommes. Ce médicament est uniquement produit sous forme de suppositoires, mais cela n’affecte pas son efficacité. Un gros plus est une petite quantité de restrictions.

Moyens d'action systémique

Répondant à la question de savoir comment traiter les hémorroïdes chez les hommes, les médecins doivent utiliser le mot "complexe". C'est pourquoi les proctologues prescrivent souvent des médicaments à impact général. Les principales formes posologiques sont sous forme de comprimés et encapsulées.

Pour l'exposition systémique aux nodules hémorroïdaires enflammés, deux groupes de médicaments sont utilisés - les AINS et les veinotoniques.

  • Les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) sont conçus pour soulager l'inflammation et réduire l'intensité de la douleur. Parmi les plus fréquemment prescrits émettent Ketonal, Diclofenac. Cependant, les médicaments ont également de graves conséquences négatives, par exemple, ils peuvent entraîner une ulcération des parois gastriques.
  • La venotonique élimine la congestion des vaisseaux veineux, renforce leurs parois et améliore leur état général. Ainsi, l'un des facteurs provoquant les hémorroïdes est éliminé. Carry venotonikam Detraleks, Phlebodia 600, Troxevasin, Ginkor Fort, etc. Dans certaines situations, ces médicaments sont prescrits à des fins prophylactiques.

Dans certaines situations, le traitement des hémorroïdes à domicile peut être effectué à l'aide de plantes médicinales. Par exemple, des herbes anti-hémorroïdaires telles que l'ortie, l'alpiniste, la camomille, ont fait leurs preuves.

Ils boivent des bouillons avec eux, s’ajoutent aux bains sédentaires, font tremper des compresses ou des tampons. Cependant, il est strictement interdit de choisir indépendamment une telle méthode de traitement.

Traitement des remèdes populaires

Puisque les remèdes populaires pour les hémorroïdes chez les hommes font également partie des méthodes efficaces, il convient de les examiner plus en détail. Il faut se rappeler qu'avant de les appliquer, vous devez consulter un proctologue.

  1. Buvez des carottes. Cet outil peut être utilisé à la fois à l'intérieur et pour recevoir des plateaux. Pour faire un verre, prenez cinq fruits et remplissez-le avec 1 litre d’eau bouillante. Au cours de la journée, vous devez utiliser des fonds de 3 tasses.
  2. Huile d'argousier. Un remède traditionnel ancien et extrêmement efficace contre les hémorroïdes. Le produit à base d’orange parfumée soulage l’inflammation, favorise la guérison active des zones endommagées de la muqueuse et des tissus, prévient la formation de fissures.
  3. Une solution de permanganate de potassium. Dans 200 ml d'eau bouillie refroidie, dissolvez une petite quantité de permanganate de potassium. Il est important d'obtenir une couleur à peine rose du produit. En outre, il doit être drainé à travers de la gaze pour éliminer les grains non dissous (risque élevé de brûlure). Le permanganate de potassium est versé dans un bol d’eau dans lequel le «cinquième point» doit être abaissé.
  4. Infusion de plantes médicinales. En plus des herbes ci-dessus, vous pouvez également utiliser de l’oignon ou de l’écorce d’ail, du calendula. Pour obtenir une décoction, faites bouillir deux cuillères de matière première végétale (vous pouvez prendre n'importe quelle herbe) pendant une demi-heure dans un litre d'eau, puis le produit est étiré pendant 2-3 heures. Après la perfusion, versez dans un bain et complétez avec de l’eau (environ 4 litres). Le patient devrait rester assis environ un quart d'heure.
  5. Pommade à la cire d'abeille. Environ 40 grammes de produits apicoles et 100 grammes d'huile végétale seront nécessaires à sa production. Le mélange est mis sur un petit feu et attend la dissolution complète de la cire. Ensuite, l'outil est refroidi et appliqué aux nœuds enflammés externes (ou inséré dans l'anus).
L'huile d'argousier est un remède traditionnel ancien et extrêmement efficace contre les hémorroïdes.

Il faut comprendre que ces recettes utilisées pour le traitement des hémorroïdes chez les hommes à la maison ne sont pas capables de guérir les formes négligées de la maladie. De tels outils ne font que faciliter les symptômes cliniques.

Technologie mini-invasive

Les formes graves du processus pathologique ne peuvent être guéries qu'avec l'aide d'une intervention chirurgicale. Cependant, la médecine moderne offre des opérations plus bénignes - des méthodes de traitement peu invasives.

Les méthodes les plus courantes à faible impact pour le traitement des hémorroïdes comprennent:

  • ligature avec des anneaux en latex - ils sont utilisés pour 2 à 3 stades de la maladie; il s'agit d'une constriction des «jambes» d'une formation nodulaire à l'aide d'un dispositif spécial, à la suite de quoi le flux sanguin s'y arrête et le nœud meurt;
  • coagulation infrarouge ou laser - le rayonnement de la base nodulaire se produit au moyen d'un rayonnement, après quoi la masse hémorroïdaire commence à mourir;
  • sclérothérapie - une substance spéciale est injectée dans la masse hémorroïdaire, ce qui resserre les lacunes vasculaires, ce qui a pour effet que les veines se "collent" et que le nodule meurt;
  • La désartérisation est la méthode de thérapie la plus innovante dans laquelle, à l’aide d’un anoscope et sous le contrôle d’un appareil à ultrasons, les vaisseaux artériels alimentant les nodules en sang sont ligotés.
La ligature avec des boucles en latex est utilisée sur les hémorroïdes de stade 2-3.

Intervention chirurgicale

Si les méthodes mini-invasives se sont avérées inutiles, le chirurgien sera associé à la thérapie. Sous anesthésie générale, une hémorroïdectomie est réalisée - dissection du nodule hémorroïdaire.

Cette méthode due à la blessure plutôt élevée est de moins en moins utilisée. Cependant, dans certaines situations, sans intervention chirurgicale ne suffit pas.

  1. En raison de l'accès tardif à un médecin, un patient développe une forme grave d'hémorroïdes. Les nodules hémorroïdaires ne reviennent plus dans le canal anal et causent de gros désagréments au patient. Les méthodes à faible impact n’aident pas toujours, et donc prescrivent une hémorroïdectomie.
  2. Une anémie peut survenir en cas d'hémorragie grave impossible à arrêter avec des médicaments ou des procédures. Pour prévenir cette maladie grave, une opération est prescrite pour des raisons de santé. Il est important de comprendre que le saignement peut être au début de la maladie.
  3. La chirurgie ouverte est souvent prescrite pour le type externe de la maladie, lorsqu'il est impossible de déterminer les limites exactes des masses hémorroïdaires. Les méthodes mini-invasives dans ce cas ne sont pas toujours efficaces, seule une hémorroïdectomie peut donc aider.
  4. L'opération est prescrite pour l'échec des interventions à faible impact, l'apparition d'une thrombose aiguë. C'est précisément la dissection des nœuds qui, dans de tels cas, devient un véritable salut pour un homme qui ressent une douleur intense.
La chirurgie ouverte est prescrite pour le type externe de la maladie lorsqu'il est impossible de déterminer les limites des masses hémorroïdaires.

Dans ce cas, les médecins prescrivent des analgésiques, des laxatifs et des recommandations concernant le respect du régime alimentaire et de l’alcool.

Mesures préventives

Chez les hommes, le traitement des hémorroïdes est une période assez longue et nerveuse de la vie. Il est donc plus facile de prendre certaines mesures préventives que de prendre des pilules, de mettre des bougies ou d'aller à la table d'opération.

Les recommandations les plus importantes pour la prévention des hémorroïdes chez les représentants de la moitié forte de l’humanité sont les suivantes:

  1. Avec un style de vie sédentaire et une mobilité réduite, vous devez faire une pause ou faire un exercice physique toutes les 2-3 heures. En 20 minutes, vous pouvez effectuer quelques exercices simples ou simplement descendre les escaliers pour améliorer le flux de sang des veines hémorroïdaires.
  2. Il est nécessaire de changer de régime. Tout d’abord, vous devriez manger de petites portions fractionnées. Il est également nécessaire d'exclure du menu tous les plats gras et épicés, les boissons alcoolisées (particulièrement fortes). Le régime devrait inclure plus de fruits.
  3. C'est important et le respect de l'hygiène. Par exemple, après chaque selle, un homme devrait laver la zone à l'extérieur avec de l'eau fraîche.
  4. Vous ne pouvez pas forcer pendant une longue période, vous devez donc prévenir la constipation. Il est préférable de suivre un régime alimentaire spécial, mais dans certains cas, vous pouvez prendre des laxatifs à base de lactulose.

Le retard avec le diagnostic et le traitement aggrave le déroulement du processus pathologique.

http://gemorroy.info/men/prichiny-gemorroya-u-muzhchin

Plus D'Articles Sur Les Varices