Hémorroïdes externes: symptômes, photos et méthodes de traitement

Les hémorroïdes externes (externes) sont considérées comme une maladie très commune, à savoir l'inflammation des veines rectales. En raison de la stagnation constante du sang, une bosse externe se forme, ce qui cause de graves inconvénients au patient.

Pendant la rémission, une personne mène une vie normale et quand survient une exacerbation, de nombreux patients se plaignent d'une détérioration générale de leur état de santé. Dans ce cas, la pathologie la plus commune se rencontre chez les hommes et les femmes adultes, alors que chez les enfants, ces problèmes sont rares.

Pourquoi les hémorroïdes apparaissent-elles?

Pour que cette pathologie apparaisse, il faut une certaine prédisposition, qui réside dans la faiblesse des parois veineuses. Le phénomène est d'ailleurs très répandu: selon les estimations les plus approximatives, plus de la moitié de la population mondiale souffre d'hémorroïdes externes.

C’est difficile de nommer des statistiques exactes - étant donné que ce problème est suffisamment intime, de nombreuses personnes ne consultent pas un médecin pour tenter de s’en sortir seules, avec l’aide de remèdes populaires ou de recommandations de «voisins». Dans ce cas, la maladie peut s’atténuer temporairement, créant une illusion trompeuse de bien-être, de sorte que, si possible, elle puisse reprendre avec une nouvelle force.

En tant que facteur provocateur de l'apparition (exacerbation) d'hémorroïdes externes, les causes suivantes se distinguent généralement.

  1. Manque d'activité motrice (assis ou debout prolongé).
  2. Problèmes de défécation (constipation, effort prolongé ou attente).
  3. Haltérophilie.
  4. Troubles de l'alimentation (plats épicés, alcool, consommation insuffisante de produits laitiers fermentés, de fruits et de légumes).
  5. Très souvent, les hémorroïdes sont concernés pendant la grossesse ou après l'accouchement.

Sous l'influence de ces facteurs, le sang déborde des veines pelviennes et du périnée. Les veines s'étirent, se renflent et la formation d'hémorroïdes se produit.

Les symptômes

Les hémorroïdes externes (voir photo) se manifestent comme suit:

  • gonflement dans la zone autour du sphincter;
  • inconfort, sensation de brûlure et démangeaisons dans la région du sphincter;
  • fissures anales;
  • bosses hémorroïdaires de différentes tailles, facilement identifiables par la palpation;
  • les saignements après une selle ne sont le plus souvent pas observés. Les hémorroïdes externes ne saignent que lorsque les hémorroïdes sont trop grosses et endommagées par les matières fécales.

A quoi ressemblent les hémorroïdes externes, photo

La photo ci-dessous montre comment la maladie se manifeste chez l'homme.

Cliquez ici pour voir.

Des complications

Les complications les plus fréquentes et les plus graves des hémorroïdes externes sont:

  1. La thrombose hémorroïdaire - la formation d'un caillot sanguin dans le vaisseau dilaté, qui interfère avec une circulation sanguine normale, provoque la stagnation, conduit à un œdème et à une douleur accrue, et finalement - à une nécrose des tissus.
  2. L'apparition d'une fissure anale à la suite de selles irrégulières et difficiles.
  3. La paraproctite purulente est une inflammation et une nécrose des tissus proches de l'anus pouvant entraîner une septicémie et la mort du patient.

Il est important de noter que les symptômes des hémorroïdes externes chez les femmes et les hommes sont absolument les mêmes, quel que soit leur âge. Mais les causes de la maladie varient - les femmes développent souvent des hémorroïdes pendant la grossesse (voir symptômes) et chez les hommes - en raison d'un mode de vie ou d'un travail malsain (conductrice, employée de bureau, etc.).

Comment traiter les hémorroïdes externes

La tactique de traitement des hémorroïdes externes est déterminée par le proctologue, en fonction des caractéristiques cliniques de la maladie chez un patient particulier.

Aux stades initiaux, des thérapies conservatrices peuvent être utilisées, de préférence avec une intervention chirurgicale lorsque le formulaire est en cours d'exécution. Les méthodes populaires pour se débarrasser de la maladie sont largement utilisées, mais leur utilisation doit être coordonnée avec le médecin traitant.

Traitement conservateur

La pommade d'hémorroïdes externes est facile à utiliser et a un effet thérapeutique rapide. Les plus populaires sont:

  • Hépatrombine G (pommade, suppositoire). La combinaison de ces moyens comprend l’héparine, le dexpanthénol et l’allantoïne. L'héparine prévient la formation de caillots sanguins, réduit l'enflure, normalise le flux sanguin local dans le rectum. Le dexpanthénol guérit les tissus, l'allantoïne combat l'inflammation et améliore le métabolisme cellulaire.
  • Aurobin (pommade). La prednisone, une hormone médicamenteuse, fait partie de la drogue et ne peut donc être utilisée que conformément aux indications du médecin. La lidocaïne est un autre composant, elle soulage rapidement la douleur et réduit l'inflammation. Le triclosan, qui fait partie de la pommade, a un puissant effet antimicrobien et le dexpanthénol, un effet cicatrisant.
  • Le posterizan - un médicament combiné qui stimule l'immunité locale au niveau cellulaire, augmente le tonus des vaisseaux sanguins et réduit leur perméabilité;
  • Relief, Relief Advance, Relief Ultra. Leur base est l'huile de foie de requin. Les préparations de la série de secours ont des effets anti-inflammatoires, anti-oedémateux et régénérants prononcés;
  • Pommade d'héparine. La préparation comprend de l'héparine, qui supprime le processus inflammatoire et a un effet antithrombotique, de l'anesthésine, qui soulage la douleur et de l'ester de l'acide nicotinique, contribuant à une meilleure absorption de l'héparine.
  • Proktosedil - pommade à base d'héparine, de glucocorticoïdes et d'antibiotiques, qui a des actions anti-inflammatoires, antimicrobiennes et antithrombotiques.

Le médecin sélectionne le médicament nécessaire en fonction des résultats du diagnostic et des caractéristiques individuelles de la maladie. En plus des médicaments à action locale, les gélules et les comprimés se sont bien révélés dans le traitement des ganglions externes:

  • Detralex (Venarus, Venodiol, Phlebodia). Ces agents ont une action veinoprotectrice et veinotonique. Ils réduisent les propriétés de traction des veines, aident à réduire la stagnation et renforcent les petits vaisseaux sanguins (capillaires).
  • Ginkor Fort - des pilules veinotoniques qui restaurent la microcirculation sanguine, renforcent les capillaires et soulagent les symptômes douloureux lors de l'exacerbation des hémorroïdes.
  • Pileks est un médicament d'association dont l'utilisation réduit la stagnation, soulage le gonflement et l'hyperémie de la peau, a un effet cicatrisant et anti-inflammatoire.
  • Asklesan A (comprimés). La préparation d'origine végétale, contribuant à la normalisation de la circulation sanguine et renforce les parois des vaisseaux sanguins.

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que le Diclofénac sodique, l’indométhacine, peuvent également être utilisés dans le traitement des hémorroïdes externes. Ils aident à éliminer les symptômes douloureux et l'inflammation.

Le traitement médicamenteux des hémorroïdes externes ne sera efficace que si le mode de vie change. Une activité saine associée à une alimentation saine garantira un traitement efficace et augmentera la durée de rémission de la maladie. Bien entendu, il est nécessaire de choisir un complexe vitaminique pour reconstituer les vitamines et les oligo-éléments dans le corps.

Remèdes populaires

À la maison, avec le traitement conservateur des hémorroïdes externes, vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle. Cela devrait être fait après avoir consulté votre médecin.

L'utilisation de recettes folkloriques est une mesure assez efficace, qui permet d'accélérer la guérison, mais vous ne pouvez vous rétablir complètement que si vous combinez ces méthodes à un traitement médicamenteux et au strict respect des recommandations des spécialistes.

  1. L’un des moyens les plus populaires est l’huile d’argousier. Pour le traitement des nœuds externes, l'huile d'argousier est appliquée sur un tampon de gaze ou un coton et appliquée sur la zone touchée. Les bains avec des traitements à l'alun ou à la vapeur d'oignon et d'ail sont efficaces.
  2. Bien renforcer la paroi vasculaire et avoir un effet veinotonique d'extraits d'extraits de rose sauvage, de marronnier d'Inde et de noisetier. Pour préparer une teinture de marron d'Inde, on verse 50 g de graines de plante avec une bouteille de vodka et on l'infuse dans un endroit sombre pendant deux semaines. Prendre 30-35 gouttes trois fois par jour.
  3. Les églantines sont d'abord broyées dans un moulin à café, puis on verse 500 ml d'eau bouillante dans une cuillère à soupe de matière première, ajoutez 2 cuillerées à thé de miel et laissez reposer pendant 10 heures sous un couvercle fermé. Le filtre à perfusion résultant, et prenez la totalité du montant pendant la journée pendant le repas.
  4. Bien supprimer le symptôme douloureux du bain avec l'ajout de décoctions de camomille, calamus, sauge, ail haché, zeste d'oignon. Prendre un bain jusqu'à ce que l'eau soit refroidie. Pour la disparition des symptômes est généralement assez de 10 procédures.

La principale chose à retenir est que le traitement à domicile ne peut pas contredire les prescriptions du médecin et doit être coordonné avec lui!

Intervention chirurgicale

Guérir rapidement les hémorroïdes externes ne peut que des mesures radicales. Les types d'interventions peu invasives suivants sont pratiqués:

  1. Sclétothérapie - introduction dans les nœuds de substances sclérosantes, conduisant à leur désolation et à leur résorption. Contre-indiqué en cas de complications: fissures non cicatrisantes, paraproctite, thrombose.
  2. La photocoagulation infrarouge n’est efficace que dans les premiers stades de la maladie.
  3. Ligature au latex - fixation des noeuds variqueux de l'anus avec des anneaux en latex (il est conseillé si un traitement chirurgical n'est pas possible - vieillesse, comorbidités).

Peut également être nommé - thrombectomie - excision des hémorroïdes. Elle est réalisée sous anesthésie locale dans des conditions menaçant la vie du patient (saignements, thromboses des ganglions, etc.).

Régime alimentaire et règles nutritionnelles

Suivre un régime avec des hémorroïdes, en particulier avec ses exacerbations, est une garantie de récupération rapide et de prolongation de la rémission.

Il est nécessaire d'exclure les produits de fixation:

  • coings, grenades, poires, kaki, cendres de montagne, raisins secs et raisins;
  • purée de pommes de terre, carottes, aubergines;
  • viande bouillie, bouillon fort, œufs crus et à la coque, fromage cottage;
  • bouillie de semoule et de riz;
  • les pâtes;
  • gelée, gelée et gelée;
  • biscuits, pain blanc, beignets, craquelins;
  • caramel au chocolat;
  • décoctions de plantes de fixation - écorce de chêne, camomille pharmaceutique, menthe, merisier;
  • café noir, thé, compote de fruits secs.

Dans le même temps, il est nécessaire d'inclure un maximum d'aliments faibles dans le régime alimentaire:

  • betteraves, citrouilles, brocolis, courgettes, chou-fleur;
  • jus de prunes et d'abricots, jus de légumes à la pulpe;
  • pruneaux, abricots secs, abricots, pommes, pêches, figues;
  • pains aux céréales ou aux céréales;
  • vin blanc

Pour reconstituer les micronutriments et les vitamines essentiels, les aliments suivants doivent être inclus dans le régime:

  • vitamine K: légumes et plantes vertes, huile de soja, foie, chou, épinards, tomates, noix de Grenoble;
  • magnésium: noix, prunes, tomates, olives, feuilles vertes, persil, citrouille, avoine, son, pain de seigle, son;
  • Vitamine P: sarrasin, rose sauvage, thé vert, oranges, cassis, myrtille noire;
  • Vitamine C et B: baies, chou, oignons verts, tomates, oseille, poivrons doux, cassis, fraises, agrumes, kiwi.

Haltérophilie, sédentarité, sédentarité, constipation fréquente - un court chemin vers le développement des hémorroïdes. Pour éviter l'apparition d'une maladie guérie, il est nécessaire de prévenir à nouveau la constipation. Il faut prendre soin de vider les intestins tous les jours, sans retarder les selles.

Exercice

Il est également très utile pour la gymnastique du sphincter des hémorroïdes externes, cela devrait être fait tous les jours, ce ne sont que 3 exercices pas difficiles:

  1. L'exercice est fait en supination, serre les fesses, en comptant lentement jusqu'à 5, avec le maximum implique le rectum. Vous devriez également vous détendre sur le compte à 5. Répétez les exercices 15 fois.
  2. Allongez-vous sur le ventre, placez vos mains sous votre menton - levez alternativement une jambe droite, 10 fois à gauche, 10 fois à droite.
  3. Allongez-vous du côté droit, pliez le bras droit dans le coude sous la tête, tandis que la main gauche est également pliée, mais que la jambe droite est pliée à l'avant de la poitrine. Sur 4 chefs d'accusation, levez la jambe gauche et pliez le genou, redressez, revenez en arrière, puis abaissez. Un exercice similaire à faire 10 fois du côté gauche.

Si vous souffrez de cette maladie et que vous connaissez des méthodes et des moyens efficaces de traitement des hémorroïdes externes, vos commentaires pourront intéresser nos lecteurs, vous pouvez les laisser dans les commentaires.

Prévention

Le traitement efficace des hémorroïdes et la prévention de la réapparition des masses hémorroïdaires sont impossibles sans une prophylaxie appropriée, ce qui implique:

  • suivre la régularité du processus de vidange des intestins, qui dépend également d'une nutrition adéquate et du degré d'activité physique;
  • thérapie physique;
  • lavage quotidien de la zone autour du sphincter avec de l'eau fraîche;
  • réduction de l'activité physique, ce qui entraîne un remplissage excessif de veines hémorroïdaires avec du sang;
  • augmentation de l'activité motrice, surtout si votre travail est associé à une position assise longue;
  • une alimentation saine - minimise l'utilisation d'aliments épicés, ce qui contribue à la circulation excessive de sang dans les organes pelviens, provoquant la formation de caillots sanguins. Le régime alimentaire des hémorroïdes externes est très important.
  • l'utilisation continue de diverses vitamines et médicaments visant à raffermir les vaisseaux sanguins.

En suivant ces règles simples, vous pouvez oublier la maladie.

http://medsimptom.org/naruzhnyj-gemorroj/

Comment traiter les hémorroïdes externes?

Le traitement des hémorroïdes externes comprend trois domaines:

Même au stade initial du développement de la maladie, les premiers symptômes apparaissent. Dans le périnée, il y a une sensation d'inconfort, des démangeaisons et une légère sensation de brûlure. De petites saignements apparaissent qui sont généralement visibles sur le papier toilette. À la fin d'une selle, il y a une douleur. Les cônes tâtonnent sous la peau autour de l'anus.

Avec le temps, les hémorroïdes externes non traitées peuvent être compliquées. Par exemple, une thrombose hémorroïdaire est due à une stase sanguine. La douleur devient insupportable, non seulement lors d'efforts physiques, mais même lors d'éternuements et de toux. De plus, il y a un processus inflammatoire: la peau autour de l'anus gonfle et rougit, la température augmente. Plus tard, l'enflure et l'inflammation peuvent s'étendre à toute la région des fesses et du périnée. Si une personne ne cherche pas d'aide dans une telle situation, une nécrose tissulaire et une paraproctite purulente peuvent survenir.

Les hémorroïdes se développent à la suite d'une expansion pathologique des veines rectales, ce qui provoque une congestion et des troubles circulatoires au niveau de la paroi vasculaire du canal anal. Cette maladie commune peut survenir sous différentes formes. Selon l'emplacement des nœuds, il existe 3 types d'hémorroïdes:

  1. externe ou externe,
  2. interne,
  3. combinés.

Chacune de ces formes procure au patient beaucoup de sensations désagréables et douloureuses et réduit considérablement la qualité de vie.

Le diagnostic et le traitement des hémorroïdes, quelle que soit leur forme, doivent être effectués rapidement. Il ne devrait pas y avoir de délai avec l'aide d'un spécialiste, sinon la maladie progressera et menace d'exacerbations constantes et de complications graves. Dans les cas avancés, les complications des hémorroïdes constituent une menace sérieuse pour la vie du patient et nécessitent une hospitalisation et une chirurgie.

Afin d'éviter de telles conséquences indésirables, il est nécessaire de faire attention aux premiers symptômes indésirables et de ne pas différer la visite chez le proctologue. Laissez-nous nous attarder sur l'une des formes de la maladie - les hémorroïdes externes et vous informer sur les causes de son apparition, les caractéristiques du déroulement et les méthodes de traitement.

Caractéristiques des hémorroïdes externes

Pour les hémorroïdes externes est caractérisée par la localisation des nœuds à l'extérieur du rectum. Les nodules hémorroïdaires sont regroupés à l'extérieur, autour de l'anus. Elles peuvent avoir différentes tailles et se former en raison de la dilatation et de la saillie des parois des vaisseaux veineux, qui sont normalement situées dans la couche sous-cutanée autour de l'anus. Cette forme de la maladie doit être distinguée du stade avancé des hémorroïdes internes, dont le symptôme caractéristique est le prolapsus des ganglions situés à l’extérieur.

Avec les hémorroïdes externes, des nœuds sont formés dans les plexus vasculaires caverneux situés sous la peau autour du sphincter. Pendant la rémission, les hémorroïdes peuvent ne pas se manifester et ne pas déranger le patient du tout. Mais lors d'une exacerbation, ils s'enflamment et se rappellent des symptômes extrêmement désagréables.

Une autre caractéristique des hémorroïdes externes est l’absence ou l’insignifiance des saignements hémorroïdaires et une douleur prononcée des ganglions lors de l’exacerbation de la maladie. Dans le même temps, les nœuds externes des hémorroïdes sont recouverts de peau, alors que les plexus internes en chute présentent une membrane muqueuse.

Causes des hémorroïdes externes

La prédisposition génétique et la faiblesse congénitale de la paroi veineuse conduisent souvent à la formation d'hémorroïdes externes. L'impulsion pour le développement de la maladie sont certains facteurs:

  • Faible activité physique, travail sédentaire ou, au contraire, travail lié aux nombreuses heures quotidiennes de "position debout".
  • Problèmes de transit intestinal. Constipation persistante, forçant une forte tension lors de la défécation.
  • Classes sports de force ou travail lié à l'haltérophilie.
  • Mauvaise alimentation déséquilibrée avec une prédominance de plats gras, épicés, salés et épicés.
  • Mauvaises habitudes, abus d'alcool et de tabac.
  • La période de grossesse et d'accouchement chez les femmes.

Sous l'action de l'un des facteurs ci-dessus, un afflux de sang vers les organes du petit bassin est observé, ce qui entraîne la stagnation et une difficulté à la sortie du sang des formations caverneuses sous-cutanées dans la région rectale. Ces phénomènes s'accompagnent d'une dilatation des vaisseaux veineux et de la formation de nœuds sous-cutanés autour de l'anus.

Symptômes d'hémorroïdes externes

Aux premiers stades de la maladie, les premiers symptômes apparaissent même avant la formation de nœuds externes élargis. Le patient peut ressentir:

  • Un inconfort persistant, des brûlures et des démangeaisons dans la région anale. En raison de gratter les zones de démangeaisons, une irritation se produit sur la peau.
  • Traces de sang sur du papier toilette après avoir vidé les entrailles. Le saignement des hémorroïdes externes n’est pas caractéristique, mais lorsque les nœuds atteignent de grandes tailles, des masses fécales denses peuvent les blesser. En même temps, il y a un léger écoulement de sang. Les hémorroïdes externes sont souvent accompagnées par l’apparition de fissures anales; lorsqu’elles vont à la selle, elles peuvent provoquer des saignements.
  • Au cours d'une exacerbation, les hémorroïdes gonflent et s'enflamment, ce qui s'accompagne de l'apparition de douleurs assez fortes et aiguës. En dehors de l'exacerbation de la maladie sont absents.
  • Les hémorroïdes autour de l'anus ont des tailles différentes, elles sont élastiques, le patient peut les sentir par elles-mêmes.

Les hémorroïdes externes pendant la rémission ne sont pratiquement pas fiables et ne se manifestent que par des symptômes caractéristiques lors d'exacerbations. Le diagnostic des hémorroïdes externes n'est pas difficile, car les nœuds peuvent être vus lors de l'inspection visuelle de la région anale.

Des complications

La progression des hémorroïdes externes peut être accompagnée d'une complication telle que la thrombose ganglionnaire. Dans le même temps, le patient présente des symptômes cliniques caractéristiques, accompagnés de douleurs aiguës et insupportables.

Un caillot de sang se forme à la suite d'une stagnation prolongée du sang, ce qui entraîne son épaississement et la formation d'un caillot de sang. Un thrombus éclate avec un nœud de l'intérieur, provoquant des douleurs atroces, aggravées par la marche, la toux, les éternuements. Le patient ne peut pas s'asseoir et bouge avec difficulté.

Le nœud lui-même devient bleuâtre, tendu et œdémateux. Au toucher, il réagit par une douleur aiguë. L’exacerbation des hémorroïdes externes peut s’accompagner d’un processus inflammatoire dans lequel se développent un œdème des tissus mous de la région périanale, une rougeur de la peau et une augmentation de la température corporelle.

Si le processus inflammatoire progresse et se propage au tissu sous-cutané, un gonflement et une hyperémie saisissent toute la région périnéale et la douleur devient encore plus douloureuse et intense.

Cette situation est menacée par le développement d'une paraproctite purulente et la formation d'une fistule adrectale. Par conséquent, dans de tels cas, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour retirer un caillot sanguin.

Lors des premiers symptômes non satisfaits, les médecins conseillent de ne pas reporter la visite chez le proctologue et décident déjà, de concert avec le spécialiste, comment se débarrasser des hémorroïdes externes.

Traitement des hémorroïdes externes

Dans le traitement des hémorroïdes externes, trois méthodes principales sont utilisées:

  • Conservateur
  • Mini-invasif
  • Chirurgical

La méthode conservatrice implique un ensemble de mesures visant à éliminer les symptômes du patient et à améliorer son état. Le traitement des hémorroïdes externes implique l’utilisation de médicaments combinés à un régime alimentaire spécial et à un ajustement du mode de vie.

Une variété de formes posologiques sont utilisées:

L'action des médicaments pour le traitement des hémorroïdes externes vise à éliminer l'œdème, les démangeaisons et l'inflammation. Nombre d'entre eux contiennent dans leur composition des anesthésiques qui soulagent la douleur et des substances qui favorisent la régénération et la guérison des tissus endommagés. Les préparations contenant des composants anticoagulants ont le plus grand effet. Elles contribuent à la résorption des caillots sanguins formés et préviennent la formation d'autres caillots sanguins.

Pour les hémorroïdes externes, les pommades, les gels ou les crèmes sont le plus souvent prescrits, car ils sont plus faciles à appliquer aux hémorroïdes externes et leur effet est beaucoup plus rapide que celui des suppositoires rectaux. Les plus populaires sont les onguents et gels suivants.

  • Relief Advance, Relief Ultra (pommade, gel). La composition de ces médicaments comprend de l'huile extraite du foie d'un requin. Les pommades et les gels de secours ont un puissant effet anti-inflammatoire et régénérant, guérissent rapidement les tissus endommagés, réduisent les démangeaisons et l'enflure, arrêtent les saignements.
  • Proctosed (pommade). La préparation contient de l'héparine, un antibiotique et un glucocorticostéroïde. Par conséquent, la pommade a un effet antithrombotique, antibactérien, anesthésique et anti-inflammatoire prononcé.
  • Posterizan (bougies, pommade). Cette préparation combinée renforce et stimule l'immunité cellulaire locale, régénère les tissus, réduit la perméabilité et augmente le tonus des vaisseaux sanguins.
  • Aurobin (pommade). La prednisone, une hormone médicamenteuse, fait partie de la drogue et ne peut donc être utilisée que conformément aux indications du médecin. La lidocaïne est un autre composant, elle soulage rapidement la douleur et réduit l'inflammation. Le triclosan, qui fait partie de la pommade, a un puissant effet antimicrobien et le dexpanthénol, un effet cicatrisant.
  • Hépatrombine G (pommade, suppositoire). La combinaison de ces moyens comprend l’héparine, le dexpanthénol et l’allantoïne. L'héparine prévient la formation de caillots sanguins, réduit l'enflure, normalise le flux sanguin local dans le rectum. Le dexpanthénol guérit les tissus, l'allantoïne combat l'inflammation et améliore le métabolisme cellulaire.
  • Pommade d'héparine. La préparation comprend de l'héparine, qui supprime le processus inflammatoire et a un effet antithrombotique, de l'anesthésine, qui soulage la douleur et de l'ester de l'acide nicotinique, contribuant à une meilleure absorption de l'héparine.

Le choix du médicament dépendra des principaux symptômes. Les médicaments sont prescrits par le médecin individuellement, en tenant compte des caractéristiques de la maladie.

En plus des médicaments d’action locale dans le traitement des hémorroïdes externes, des comprimés et des gélules ont fait leurs preuves et doivent être pris par voie orale.

  • Detralex (Venarus, Venodiol, Phlebodia). Ces agents ont une action veinoprotectrice et veinotonique. Ils réduisent les propriétés de traction des veines, aident à réduire la stagnation et renforcent les petits vaisseaux sanguins (capillaires).
  • Ginkor Fort. Les comprimés ont un effet veinotonique, normalisent la microcirculation sanguine dans le rectum, renforcent les capillaires. Avec l'exacerbation des hémorroïdes soulager les symptômes douloureux, prévenir la formation de caillots sanguins et de nouvelles hémorroïdes.
  • Asklesan A (comprimés). La préparation d'origine végétale, contribuant à la normalisation de la circulation sanguine et renforce les parois des vaisseaux sanguins.
  • Paylex (tablettes). Ceci est un remède à base de plantes multicomposant qui aide à réduire la stagnation, le gonflement et l'hyperémie de la peau, a un effet anti-inflammatoire, cicatrisant et veinotonique, a un effet antioxydant et antibactérien.

Dans le traitement des formes externes d'hémorroïdes, on peut utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens pris par voie orale. Il s’agit de l’indométhacine, du diclofénac, de l’ibuprofène. Ils aident à faire face à l'inflammation et aux symptômes douloureux, mais le médecin doit les prescrire.

Méthodes mini-invasives

Si le traitement conservateur ne donne pas de résultat positif, utilisez des techniques mini-invasives. Les méthodes de traitement suivantes sont largement utilisées:

L'utilisation de méthodes mini-invasives est limitée. Donc, avec les hémorroïdes externes, la sclérothérapie est contre-indiquée. Vous ne pouvez pas intervenir avec des complications telles qu'une paraproctite aiguë et purulente, une thrombose hémorroïdaire, une fissure rectale.

Traitement chirurgical des hémorroïdes externes

On a recours à la chirurgie pour enlever les hémorroïdes externes dans les cas où les exacerbations de la maladie se produisent constamment, lorsque les hémorroïdes progressent et que le traitement conservateur ne produit aucun résultat. Si les hémorroïdes externes sont compliquées par une thrombose de l’hémorroïde et que le traitement en cours n’améliore pas l’état du patient, le nœud est ouvert et le caillot est retiré.

Ce type d'intervention s'appelle une thrombectomie et constitue dans la plupart des cas le seul moyen de résoudre le problème. La thrombose de l'hémorroïde est dangereuse car, en l'absence de traitement opportun, elle entraîne des lésions des tissus nécrotiques et une infection du sang. Cette maladie représente une menace sérieuse pour la vie du patient et nécessite une hospitalisation et une intervention chirurgicale.

La chirurgie des hémorroïdes externes consiste à enlever les caillots sanguins veineux (caillots sanguins) du site hémorroïdaire. L'intervention est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale, prend plusieurs minutes et se distingue par une technique simple. Peu de temps après la manipulation, le patient peut rentrer chez lui, sa capacité de travail reste, il peut mener une vie normale. Comment se passe l'intervention?

  • À la première étape, des médicaments anesthésiques sont administrés au patient.
  • Le chirurgien fait ensuite une petite incision à la surface du site thrombosé (0,5 cm).
  • Une solution saline est injectée à travers l'incision, ramollissant le thrombus et permettant d'éliminer complètement le caillot de sang veineux.
  • Après cela, le médecin rétablit l'intégrité du vaisseau et coud la plaie.

Après l'intervention, une amélioration significative du patient survient presque immédiatement. Les douleurs insupportables disparaissent, les poches disparaissent et l'inflammation disparaît complètement. La plaie postopératoire est retardée de plusieurs jours.

Au cours de la période de récupération, il est recommandé au patient de procéder à une hygiène minutieuse de la région anale après la défécation et de l’imposition d’un pansement stérile sec sur la plaie. La thrombectomie opératoire élimine la survenue de complications graves. Parfois, dans les premiers jours suivant l'intervention, la plaie provoque une douleur dans la région anale. Dans de tels cas, on prescrit des médicaments contre la douleur au patient.

Le coût d'une intervention chirurgicale pour les hémorroïdes externes est relativement faible et, associé à l'anesthésie et au traitement postopératoire, ne dépasse pas 15 à 20 000 roubles.

Traitement des remèdes populaires d'hémorroïdes externes à la maison

La médecine traditionnelle peut être utilisée comme mesure supplémentaire dans le traitement conservateur des hémorroïdes externes. Cela devrait être fait après avoir consulté votre médecin. L'utilisation de recettes folkloriques est une mesure assez efficace, qui permet d'accélérer la guérison, mais vous ne pouvez vous rétablir complètement que si vous combinez ces méthodes à un traitement médicamenteux et au strict respect des recommandations des spécialistes.

La médecine traditionnelle propose l’utilisation de bains sessiles et de bains à vapeur avec l’ajout de décoctions d’herbes, une variété de lotions, de compresses et de pommades à base d’ingrédients naturels. Pour supprimer l'inflammation recommandée décoctions de la série, camomille, calendula. Pour la préparation de pommades à la propolis, au miel ou à la momie. Il est conseillé aux nœuds externes de lubrifier le jus d'oignon, le goudron de bouleau et le jus de chélidoine. Bien aider à soulager les lotions d'inflammation de pommes de terre crues, carottes, argile.

L’un des moyens les plus populaires est l’huile d’argousier. Pour le traitement des nœuds externes, l'huile d'argousier est appliquée sur un tampon de gaze ou un coton et appliquée sur la zone touchée. Les bains avec des traitements à l'alun ou à la vapeur d'oignon et d'ail sont efficaces.

Parmi les herbes médicinales, l'alpiniste est considéré comme le plus efficace. Cette plante a un puissant effet anti-inflammatoire. Vous pouvez prendre une décoction de la plante à l'intérieur ou faire des lotions avec elle sur les nœuds enflammés. Pour préparer le bouillon, deux cuillères à soupe de matières premières sont versées pendant la nuit avec deux tasses d'eau bouillante. Le lendemain, l'infusion est filtrée et utilisée aux fins prévues.

Quelques recettes de médecine traditionnelle

Bien soulager la douleur et l'inflammation des feuilles de la framboise, le nerprun, le dessus des carottes.

  1. Pour préparer le bouillon de feuilles de framboise (2 c. À soupe), versez un verre d’eau bouillante, insistez une demi-heure. Prendre 1/3 tasse trois fois par jour avant les repas.
  2. 200 ml d'eau sont versés sur du nerprun (20 g), portés à ébullition et mijotés pendant 20 minutes. Prendre une cuillère à soupe deux fois par jour avant les repas.
  3. Les carottes peuvent être préparées sous forme de thé à raison de 40 g de matières premières par litre d'eau bouillante. Infusion prendre un verre trois fois par jour.
  4. Bien renforcer la paroi vasculaire et avoir un effet veinotonique d'extraits d'extraits de rose sauvage, de marronnier d'Inde et de noisetier. Pour préparer une teinture de marron d'Inde, on verse 50 g de graines de plante avec une bouteille de vodka et on l'infuse dans un endroit sombre pendant deux semaines. Prendre 30-35 gouttes trois fois par jour.
  5. L'infusion de noisetier est préparée comme suit. Prendre deux cuillères à soupe de feuilles broyées et insister dans 500 ml d’eau bouillante pendant une heure et demie. Buvez un demi-verre quatre fois par jour avant les repas.
  6. Les églantines sont d'abord broyées dans un moulin à café, puis on verse 500 ml d'eau bouillante dans une cuillère à soupe de matière première, ajoutez 2 cuillerées à thé de miel et laissez reposer pendant 10 heures sous un couvercle fermé. Le filtre à perfusion résultant, et prenez la totalité du montant pendant la journée pendant le repas.

Les bains sessiles froids procurent un effet anesthésique et hémostatique merveilleux. Pour ce faire, verser de l'eau froide dans une bassine, ajouter une décoction d'herbes médicinales et s'asseoir dans le bain pendant 5 minutes. Il est recommandé de procéder deux fois par jour jusqu'à la disparition des symptômes.

Bien soulager les symptômes de douleur bain chaud avec l'ajout de décoctions de camomille, calamus, sauge, ail haché, zeste d'oignon. Prendre un bain jusqu'à ce que l'eau soit refroidie. Pour la disparition des symptômes est généralement assez de 10 procédures.

Efficace avec les hémorroïdes externes et les bains de vapeur fumés avec des oignons ou de l'ail hachés, émiettés sur une brique chaude. La brique est placée dans un récipient en argile ou en métal avec un couvercle en bois dans lequel se trouve un trou. Le patient est situé au-dessus du récipient, de sorte que la zone de l'anus se situe au-dessus du trou d'où provient la vapeur. Le soulagement intervient après la première procédure. Vous pouvez faire de tels bains tous les deux jours. Après la procédure, la zone de l'anus est enduite de vaseline pour éviter les irritations de la peau.

Avec le bon choix, les méthodes de traitement traditionnelles apportent des résultats tangibles et facilitent grandement l’état du patient.

Hémorroïdes externes durant la grossesse - traitement à la pommade et aux suppositoires

Le traitement des formes externes d'hémorroïdes pendant la grossesse nécessite une approche individuelle. Lors du choix des médicaments, il est nécessaire de prendre en compte les éventuelles contre-indications, la durée de la grossesse et d'éliminer les risques pour la santé du fœtus. Les hémorroïdes externes chez les femmes en période de procréation nécessitent une surveillance médicale obligatoire, et l'automédication ne doit pas être entreprise. Seul un médecin expérimenté peut obtenir des médicaments sûrs et prescrire le traitement nécessaire.

Pour le traitement des hémorroïdes externes pendant la grossesse, utilisez souvent des onguents ou des gels. Les médicaments suivants sont autorisés à utiliser:

  • Pommade Fleming. C'est un remède homéopathique contenant des extraits de plantes. La pommade élimine l'inflammation, élimine les démangeaisons, les brûlures et la douleur.
  • Crème Rumble. Médicaments traditionnels chinois contenant des ingrédients naturels sûrs. Agit comme un anesthésique, supprime le processus inflammatoire, combat le saignement.
  • Postérisé Il a un effet immunomodulateur, élimine l'inflammation, la douleur et les démangeaisons.
  • Pommade à l'argousier. Il a un bon effet régénérant et cicatrisant, aide à éliminer l'inflammation.
  • Pommade et gel en relief. La préparation contient des ingrédients naturels, en particulier de l'huile de foie de requin. Le médicament a des effets anti-inflammatoires, analgésiques et cicatrisants.

Pour le traitement des hémorroïdes externes chez la femme enceinte, il est possible d'utiliser des comprimés à action veinotonique. Des médicaments tels que Flebodia, Venarus, Detralex contiennent de l’hespéridine et du diosmin, qui aident à renforcer les vaisseaux veineux et à éliminer la congestion.

Leur utilisation est autorisée pendant la grossesse, mais le traitement doit être sous la supervision d'un médecin, qui détermine la posologie et la durée du traitement nécessaires. Les comprimés sont utilisés pour les exacerbations d'hémorroïdes externes, ils ont un effet positif sur l'ensemble du système circulatoire. Dans certains cas, avec divers états pathologiques, ces médicaments peuvent avoir un effet néfaste sur le déroulement de la grossesse, de sorte que seul un médecin peut les prescrire.

Le traitement des hémorroïdes externes pendant la grossesse nécessite une approche compétente. Dans de tels cas, avant d'utiliser le traitement des remèdes populaires à la maison, vous devez consulter un bon proctologue. Le recours opportun à des spécialistes vous permettra de traiter efficacement la maladie et d’apporter un résultat positif et durable.

Commentaires sur le traitement des hémorroïdes externes chez les hommes et les femmes
Revue №1

J'ai trouvé un noeud externe. Le médecin a écrit un tel ensemble: bougies ultraprokt, pommade aurobine et hépatrombine-g. Bien sûr, le traitement a été plus long que prévu initialement. Mais si vous souffrez, tout sera en ordre.

Plus important encore, j'ai remarqué qu'au moment du traitement, il était préférable de ne pas fumer ni boire de l'alcool. Cela valait la peine de boire même un verre de champagne, car le nœud augmentait encore. Je faisais aussi souvent un râtelier sur les épaules - "bouleau", mangeait du cornouiller et suivait un régime - je ne mangeais pas de graisse.

Examen numéro 2

En plus des pommades et des comprimés pour les hémorroïdes externes, prescrits par le médecin, j'ai trouvé une autre procédure intéressante pour moi-même. Il existe un lit Nougat Best. Il a une ceinture myostimulateur, qui contracte les muscles par un courant électrique.

Identique aux ceintures qui font de la publicité pour la presse. Et ça m'a beaucoup aidé quand j'étais assis sur cette ceinture. Littéralement dans les deux premiers jours, l'inflammation est passée.

http://stopgemor.ru/lechenie-naruzhnogo-gemorroya/

Hémorroïdes externes

Les hémorroïdes externes (externes) sont considérées comme une maladie très commune, à savoir l'inflammation des veines rectales.

En raison de la stagnation constante du sang, une bosse externe se forme, ce qui cause de graves inconvénients au patient.

Pendant la rémission, une personne mène une vie normale et quand survient une exacerbation, de nombreux patients se plaignent d'une détérioration générale de leur état de santé. Dans ce cas, la pathologie la plus commune se rencontre chez les hommes et les femmes adultes, alors que chez les enfants, ces problèmes sont rares.

Causes de la maladie

Les hémorroïdes externes et internes sont souvent héritées, mais il existe de nombreux facteurs provoquants.

Causes des hémorroïdes externes:

  • Mode de vie sédentaire.
  • Levage de poids
  • Constipation permanente
  • Réception d'aliments épicés et protéinés.
  • Grossesse chez les femmes.

Quand une personne est constamment assise dans la même position, il y a une stagnation de sang dans le pelvis. En raison de la charge constante sur les veines, la probabilité d'inflammation des nœuds externes augmente. En refusant de corriger son mode de vie, une pathologie délicate se présentera encore et encore.

Pour éviter les problèmes, vous avez besoin d'une alimentation appropriée, de sports réguliers et d'une activité physique dans des limites raisonnables.

Si la prophylaxie n’aide pas, le traitement des hémorroïdes externes par des spécialistes est nécessaire.

Les symptômes

Lorsque seuls les premiers symptômes de la maladie apparaissent, les gens ne savent même pas quelles sont les véritables causes de l’inconfort.

La phase initiale est caractérisée par une gêne lors de la défécation. Une personne ne fait pas de mal, alors il ne s’inquiète pas. L'anus cause souvent des démangeaisons, mais il n'y a toujours pas de signes extérieurs de la maladie.

Des bosses externes apparaissent plus tard, à mesure que la pathologie progresse. Ils peuvent être mineurs, mais parfois, le nœud ferme même le sphincter. De ce fait, le traitement peut être très différent, vous ne pouvez donc pas négliger la visite chez le spécialiste. Il connaît exactement le stade de la maladie, ce qui vous permet de choisir le mode d'exposition optimal.

Compresser avec de la glace aide à arrêter le saignement, mais nécessite ensuite l'aide d'un spécialiste. Il est possible qu'une personne ait éclaté un nœud, ce qui peut avoir des conséquences graves. De plus, le patient ne sait pas distinguer entre les hémorroïdes internes et externes.

Si les nœuds externes sont recouverts de peau, la forme externe de la maladie est diagnostiquée. Lorsque les nœuds sont recouverts de muqueuse, il est nécessaire de traiter de toute urgence les hémorroïdes internes.

Il est difficile de le déterminer vous-même et les nœuds internes doivent être réinitialisés, contrairement aux nœuds externes.

Il faut comprendre que les hémorroïdes internes sont plus dangereuses que les externes. Il est plus difficile à diagnostiquer, de sorte que les patients sont souvent confrontés à des complications.

Comment et quoi traiter?

Pour le traitement, utilisez différentes méthodes d'exposition:

  • Suppositoires.
  • Pommade.
  • Pilules
  • Bains
  • Lotions
  • Compresses.
  • Gymnastique thérapeutique.
  • Régime spécial.
  • Intervention chirurgicale.

Si les nœuds externes des hémorroïdes sont petits, des méthodes de traitement conservatrices sont utilisées.

Le meilleur outil qui aidera à enlever rapidement le cône - cette bougie en relief. En raison de leur action douce et de leur composition naturelle, ils ont peu de contre-indications et donnent d'excellents résultats. Ces médicaments soulagent l'inflammation, réduisent l'enflure et ont un effet antibactérien.

Levomekol est un remède efficace pour aider à se débarrasser des hémorroïdes externes compliquées de thrombose. Ce médicament pour hommes et femmes s’applique à l’aide d’un coton-tige ou d’une serviette en fonction de l’emplacement des nœuds.

Il vaut mieux s'abstenir d'utiliser ce remède pour l'HB, car le risque de problèmes de santé chez le bébé est élevé. Si nécessaire, choisissez un autre médicament ou refusez d'allaiter.

Les médicaments les plus courants pour les hémorroïdes externes:

  • Proktosedil.
  • Aurobin.
  • Hépatrombine G.
  • Pommade d'héparine.

Pour soigner les hémorroïdes qui saignent, vous pouvez utiliser:

Il est important de savoir que si une grosseur saigne, car pendant cette période, il est nécessaire de bien observer l'hygiène de la région anale afin d'éviter toute infection. Le traitement à domicile doit être effectué à l'aide de bougies, de bains antibactériens et de pommades spéciales, comme le méthyluracile.

Vous pouvez également utiliser le dimexide sous forme de lotions, en le diluant préalablement à la concentration souhaitée.

Les premiers soins en cas d'exacerbation peuvent être fournis avec des compresses de glace spéciales, qui soulagent rapidement l'inflammation. Ensuite, on utilise des bougies Relief ou Levomikol, après quoi une visite chez le proctologue est requise. Cela entraînera une exposition supplémentaire en fonction du stade de la maladie.

Le traitement pendant l'allaitement est possible avec Natalcid et des bougies à l'argousier et de l'huile. Dans certains cas, il est préférable d'éliminer les bosses et de rejeter le traitement conservateur.

Quoi ne pas faire?

Les hémorroïdes aiguës font oublier aux personnes les règles élémentaires. Il est prêt à essayer lui-même tous les conseils populaires capables de causer des dommages irréparables à la santé.

Vous ne pouvez pas:

  • Réchauffez les bosses extérieures.
  • Appliquer des préparations non testées.
  • Effectuer des exercices de force.
  • Faites l'automédication.

Si vous frottez des bosses avec de la crème, si vous vous soignez vous-même, vous risquez de perdre un temps précieux.

Les hémorroïdes des premier et deuxième stades peuvent faire l’objet d’un traitement conservateur, mais il faut savoir lire et écrire.

Seul le proctologue remarquera les différences de forme de la maladie et sélectionnera les médicaments nécessaires.

Dans les dernières étapes, une intervention chirurgicale est nécessaire, sans laquelle les hémorroïdes externes peuvent être traitées pendant des années.

Comment enlever?

Aux troisième et quatrième stades des hémorroïdes externes, les opérations sont utilisées comme traitement. Ils peuvent être classiques et peu invasifs.

La suppression des noeuds classiques prend environ 40 minutes, après quoi la période de récupération dure 2 semaines.

Les méthodes d’intervention chirurgicale peu invasives sont plus populaires auprès des patients:

  • Sclérothérapie
  • La cryodestruction,
  • Électrocoagulation,
  • Photocoagulation.

La différence entre ces procédures est insignifiante. L'essentiel est un rétablissement rapide, qui dépasse rarement dix jours. Dans ce cas, la plaie guérit plus facilement, ce qui affecte favorablement la qualité de la vie.

Le type d'opération ou d'intervention est choisi par le proctologue en tenant compte de la forme de la maladie, du stade et des complications existantes. Plus tôt le patient se rend chez le spécialiste, plus il est susceptible de se limiter à une méthode de traitement conservateur.

http://stopgemor.com/vidy/vneshnij

Se débarrasser d'une maladie désagréable: méthodes et schémas thérapeutiques efficaces pour les hémorroïdes externes et les cônes en chute libre

Les proctologues distinguent 3 types d'hémorroïdes: interne, externe et combiné. La forme externe est caractérisée par de gros nœuds qui tombent à la moindre tension et causent une gêne considérable au patient.

Pour traiter les hémorroïdes externes, il faut une combinaison de médicaments qui affectent tous les symptômes et de remèdes populaires éprouvés. Lors de l'exécution des formulaires aidera les techniques ou la chirurgie minimalement invasives.

Dans cet article, nous ne parlerons pas seulement des hémorroïdes externes, de la façon de traiter une maladie, du nombre d'hémorroïdes externes qui la traversent, mais aussi des caractéristiques de la maladie elle-même.

Caractéristiques des hémorroïdes externes

Avant d’aborder la question de la guérison des hémorroïdes externes, parlons des principales causes de l’apparition de la maladie chez les hommes. La principale cause des hémorroïdes - une violation des veines. Avec le dysfonctionnement d'un gros vaisseau qui passe sous la peau dans la région de l'anus, une forme externe de la maladie se manifeste.

Peu à peu, ils grandissent et commencent à dépasser de l'anus. Au début, de telles retombées ne se produisent que lors des selles, mais si elles ne sont pas traitées, les nœuds deviennent trop gros, les muscles du sphincter ne peuvent plus les retenir.

Les cônes commencent à tomber à la moindre tension: éternuer, tousser, rire, soulever des poids ou mouvements brusques.

Les nœuds externes saillants frottent contre la peau et les sous-vêtements, provoquant une irritation et une inflammation. Les cônes restreignent le passage du rectum, rendant impossible l'excrétion normale des matières fécales.

Chaque visite aux toilettes est accompagnée d'une douleur atroce, d'une constipation, pouvant alterner avec une diarrhée. Très souvent, les hémorroïdes externes sont associées à des fissures anales.

Est-il possible de guérir les hémorroïdes externes? Oui, plus la maladie est diagnostiquée tôt, plus les chances de succès sont grandes.

Aux premiers signes d'hémorroïdes - boutons à l'anus, constipation, douleurs lors des mouvements de l'intestin - vous devez contacter le thérapeute qui donnera une référence au proctologue.

Le médecin effectuera un examen externe, une palpation, une recherche à l’aide d’un anoscope. Après le diagnostic, un traitement vous sera prescrit.

Galerie

Ici vous pouvez voir une photo des hémorroïdes en plein air:


Maintenant que vous en avez moins appris sur les hémorroïdes externes, le traitement est le sujet suivant que nous aborderons dans cet article.

Le meilleur moyen de thérapie complexe

Comment traiter les hémorroïdes externes chez les hommes? Une combinaison de plusieurs médicaments est utilisée pour réduire les nœuds saillants, raffermir les vaisseaux sanguins et traiter les fissures anales.

Habituellement, le médecin prescrit un complexe d'analgésiques, de médicaments veinotoniques et anticancéreux. Il est recommandé de combiner les médicaments par voie orale avec des médicaments pour exposition externe.

Ci-dessous, nous parlerons plus en détail de ce qui aide les hémorroïdes externes.

Comment soigner rapidement les hémorroïdes? Les hémorroïdes externes sont des médicaments bien traités à base de graisses naturelles et synthétiques.

Les pommades guérissent rapidement les plaies douloureuses, arrêtent les saignements, réduisent l'enflure et créent le film protecteur le plus mince sur la peau. Essayez des remèdes aux effets différents: analgésique, cicatrisation des plaies, anti-inflammatoire.

La liste des meilleurs produits de ce groupe pour le traitement des hémorroïdes externes:

    Levomekol. Pommade à la lévomocitine, aidant activement à diverses inflammations. Traite les fissures profondes, réduit le gonflement externe, empêche la suppuration.

Utilisé pour le frottement et les applications. Il y a peu de contre-indications, il est recommandé d'utiliser les cours pendant 5-6 jours avec une pause obligatoire. Hépatrombine G. Pommade à base d’héparine et de prednisone, réduisant la taille des ganglions saillants. Tonifie les vaisseaux sanguins, renforce leurs parois, normalise le flux sanguin. Réduit la douleur, prévient l'inflammation et les microtraumatismes.

Le médicament est frotté dans la peau et les hémorroïdes en saillie, il est possible d'introduire à l'intérieur avec un coton-tige ou un embout en plastique spécial. Le traitement dure 1 à 2 semaines. Le médicament est contre-indiqué pour les tumeurs internes de toute nature et les formes graves de maladies gastro-intestinales chroniques. Pommade Vishnevsky. Préparation naturelle à base de goudron de bouleau, de xénoforme et d'huile de ricin. Cicatrise rapidement les fissures et les abrasions, a un effet désinfectant et anti-inflammatoire.

Il est plus pratique d'appliquer la pommade sous forme de compresses, en la posant sur les nœuds enflammés et en la recouvrant d'une pellicule de plastique. Compresser pendant 2-3 heures ou laisser toute la nuit.

  • Pommade d'héparine. Le médicament avec l'héparine est indispensable pour un œdème étendu. Prévient l'inflammation, aide au prolapsus hémorroïdaire. L'outil est frotté dans l'anus, entrer à l'intérieur est indésirable. Le cours de traitement est 1-2 semaines.
  • Pilules

    Le schéma thérapeutique pour le traitement des hémorroïdes externes comprend nécessairement des comprimés ou des capsules pour une administration orale. Ils améliorent la circulation sanguine, préviennent l'inflammation et la croissance des nœuds.

    Les médicaments sont bien combinés avec des pommades et des suppositoires rectaux. Les plus efficaces d'entre eux sont:

      Detralex. Les comprimés à base de diosmine et d'hesprédine améliorent l'état des vaisseaux et préviennent leur déformation. L'outil agit avec douceur mais efficacité pour le traitement de tous les stades des hémorroïdes.

    Après 14 jours de traitement, les nœuds externes sont considérablement réduits. Les comprimés ne sont pas recommandés pour le diabète, les maladies auto-immunes et les réactions allergiques individuelles. Diclofenac. Un remède avec un effet analgésique prononcé, anti-inflammatoire, antipyrétique.

    Il est utilisé pour les fissures anales et les gros nœuds tombants. Le traitement dure 10 à 14 jours. Les comprimés sont contre-indiqués dans les maladies du tractus gastro-intestinal et des tumeurs malignes. Lachesis. Médicament homéopathique à l'extrait de venin de crotale. Well réduit l'inflammation et le gonflement, possède un effet antipyrétique, analgésique et cicatrisant.

    6 à 8 pastilles sont utilisées par jour, en les résolvant jusqu'à dissolution complète. Le cours dure jusqu'à 3 semaines.

    Antibiotiques

    Pour le traitement de l'inflammation et la prévention des complications, il existe toute une gamme d'antibiotiques à usage interne et externe. La lévométitine et la syntomycine, qui sont prises 2 fois par jour avant les repas, ont fait leurs preuves. La durée du traitement est de 5 jours.

    Les médicaments puissants ont un certain nombre de contre-indications, avec surdosage des effets secondaires possibles sous forme de démangeaisons, éruptions cutanées, vertiges ou nausées.

    Lorsque les hémorroïdes externes ne peuvent pas se passer des onguents antibiotiques. Les sites enflammés sont bien affectés par la synthomycine ou la pommade à la tétracycline contenant les mêmes principes actifs.

    Ces médicaments sont frottés sur la peau et les muqueuses ou utilisés sous la forme de compresses nocturnes. Les moyens ne peuvent pas être utilisés pendant plus de 4-5 jours consécutifs, en cas de surdosage, ils entraînent un desquamation de la peau, des rougeurs et des démangeaisons.

    Des bougies

    Les suppositoires rectaux sont souvent utilisés pour traiter les nœuds internes. Cependant, certains médicaments sont efficaces sous des formes externes.

    Une fois dissous, les composants contenant de la graisse s'écoulent de l'anus, affectant de manière bénéfique la peau autour de l'anus et les bosses en saillie.

    Les bougies sont utiles pour les fissures anales profondes, elles anesthésient, assouplissent les tissus, augmentent leur élasticité et leur résistance à la déchirure. Les bougies Olestezin à l'huile d'argousier, Prostotopin au miel et à la cire d'abeille conviennent à la cicatrisation.

    Améliorer la défécation et prévenir la constipation aidera les bougies contenant de la glycérine, pour l'anesthésie à l'aide de médicaments contenant de la lidocaïne, de la benzocaïne et de la belladone.

    Méthodes de traitement traditionnelles: abordables et efficaces

    Comment se débarrasser des hémorroïdes externes à la maison à l'aide de remèdes naturels? Lorsque les hémorroïdes externes utilisent souvent une variété de bains assis: froid, chaud ou à la vapeur.

    Les onguents faits maison aideront à traiter les fissures anales, les bougies rectales à domicile étant utilisées pour améliorer les selles et l'anesthésie. Compléter le traitement est une variété d'infusions, décoctions et thés médicinaux. Pour que la thérapie apporte un bénéfice maximum, ces fonds sont appliqués sur des cours de 10 à 14 jours.

      Pour la préparation de bains d'herbes appropriées avec effet tonique, bactéricide, régénérant: pharmacie camomille, ortie, plantain, bourgeons de bouleau, absinthe, achillée millefeuille, sauge, calendula.

    Une poignée de matières premières est brassée avec 2 litres d’eau bouillante, chauffée pendant 5 à 7 minutes, infusée et filtrée. L'infusion tiède aide à éliminer l'enflure et l'inflammation, le froid calme les nœuds enflammés et réduit leur taille. Il est préférable de faire la procédure au coucher, après que la zone de l'anus soit enduite de pommade à la maison.

  • Pour la préparation de pommades à base de produits de l'abeille, herbes séchées, momie, huiles végétales naturelles. Un mélange très utile d'huile de pêche avec 5 grammes de momie. Il est frotté sur la peau autour de l'anus et sur les nœuds saillants 2-3 fois par jour.
  • Pas de mélange moins efficace avec de la propolis et de la cire. À 4 cuillères à soupe. cuillères à soupe de saindoux non salé prendre 1 cuillère à café de cire naturelle, la même quantité de miel liquide et 1 c. cuillère de propolis râpée.

    Le mélange est chauffé au bain-marie, fouetté et conservé au réfrigérateur. La pommade peut être frottée sur la peau et les muqueuses ou utilisée pour des mini-compresses, en appliquant sur le bandage et en recouvrant de papier ciré. Des compresses fraîches aideront à réduire le gonflement externe et les nœuds. Utilisez une infusion de feuilles de laurier ou de fleurs de calendula. 1 cuillère à soupe cuillère de matières premières versé de l'eau bouillante, insister pour réchauffer pendant 2-3 heures, filtrer.

    Le tissu de coton est mouillé dans la perfusion, légèrement pressé et appliqué sur le périnée pendant 1 heure. La compresse doit être fermée avec une pellicule de plastique et fixée avec un bandage élastique.

  • Un point très important - le renforcement des vaisseaux sanguins. Pour le traitement à domicile, on utilise la décoction d'herbes veinotoniques, telles que les graines de marronnier d'Inde. 1 cuillère à soupe À la cuillère, brasser avec un verre d'eau bouillante et insister dans un thermos pendant 2 à 3 heures. Ensuite, la perfusion est filtrée et bue en 3 doses fractionnées avant les repas.
  • Traitement mini-invasif de la maladie externe

    Comment supprimer l'hémorroïde externe, si un traitement conservateur n'aide pas? Le proctologue peut suggérer l’une des techniques effractives invasives. C'est une option intermédiaire entre la chirurgie conventionnelle et la pharmacothérapie, ce qui donne de bons résultats.

    Le choix de la méthode dépend de l'état du patient. Des options habituellement peu invasives sont généralement pratiquées au stade 3 de la maladie, mais elles peuvent être affectées aux nœuds à croissance rapide dans la deuxième phase.

    Les avantages des interventions peu invasives incluent:

    • contre-indications minimales;
    • manque d'anesthésie générale;
    • période de récupération raccourcie;
    • minimum d'inconfort pendant et après la procédure;
    • la possibilité d'un établissement ambulatoire, sans hospitalisation;
    • variété d'options.

    La sclérothérapie est recommandée pour les sites de croissance petits mais prédisposés à la croissance. L'essence de la technique consiste à introduire dans les vaisseaux endommagés une substance adhésive à l'aide d'une aiguille spéciale pliée.

    Sous son influence, les cavités internes se recouvrent rapidement de tissu conjonctif, les vaisseaux se rétrécissent, leurs parois se densifient, les nœuds se contractent, libérant ainsi la lumière de l'anus.

    Cette opération convient aux stades 2 et 3 des hémorroïdes externes. Les contre-indications seront les tumeurs malignes de la région rectale, les maladies chroniques graves, le risque de thrombose.

    Beaucoup d'hommes s'inquiètent de la situation lorsqu'un site hémorroïdaire est tombé. Le traitement dans cette situation est effectué à l'aide d'une désartérialisation.

    La désartérisation est recommandée en présence de grands sites de dépôt, qui ne conviennent pas aux personnes sujettes à la thrombose. Au cours de la procédure, réalisée à l'aide d'un anoscope, le médecin bande les artères qui alimentent chaque noeud.

    Le sang cesse de couler sur les bosses et elles meurent rapidement. L'opération est réalisée sous anesthésie locale. Après 3-4 jours, le patient récupère complètement.

    Comment supprimer les bosses des hémorroïdes externes, si leur taille est assez impressionnante? Les gros nœuds peuvent être détruits par la ligature avec des anneaux en latex.

    Un restricteur médical en latex est placé sur la jambe de chaque noeud, ce qui bloque complètement le flux sanguin. Après 2-3 jours, la tumeur disparaît sans laisser de plaies saignantes.

    La procédure n'est pas utilisée pour les processus inflammatoires aigus et les saignements rectaux abondants, contre-indiquée pour l'inflammation et la thrombose. Il convient de noter que cette méthode est un traitement efficace pour les hémorroïdes externes.

    Dans les hémorroïdes de stade 2, la photocoagulation est souvent utilisée. Les nœuds en croissance sont traités avec un laser qui stimule la croissance rapide du tissu conjonctif. Les cavités se remplissent rapidement, les contours des veines s'estompent.

    La procédure permet de renforcer les parois vasculaires, est réalisée sous anesthésie locale. Pendant l'opération, il est possible non seulement de réduire le nombre de nœuds, mais également d'éliminer les tumeurs bénignes des parois des papillomes, condylomes et autres.

    Les techniques mini-invasives combinent la rapidité de mise en œuvre et un risque réduit de récurrence. Dans le respect du régime alimentaire et l’exclusion des mauvaises habitudes, le patient oublie les hémorroïdes pendant 10 à 12 ans. Dans de nombreux cas, il parvient à se rétablir une fois pour toutes.

    Intervention chirurgicale

    Lors du traitement d'hémorroïdes externes, les techniques mini-invasives sont inefficaces. Les gros nœuds sujets à l'inflammation et au pincement ne peuvent être enlevés rapidement qu'à l'aide d'un scalpel ou d'un couteau électrique. Dans ce dernier cas, le tissu est cautérisé, ce qui réduit le risque de saignement.

    Comment se débarrasser des hémorroïdes externes, si elle est à un stade avancé? L'opération la plus populaire est effectuée selon la méthode Milligan-Morgan.

    Il peut être réalisé de manière ouverte ou fermée. Dans le premier cas, les nœuds sont liés à la base, puis excisés avec une petite quantité de la muqueuse environnante. Les fils sont serrés, mais les plaies sont laissées ouvertes.

    Lorsque l'opération est fermée, ils sont suturés. Une opération est possible en coupant le mucus et en retirant la partie affectée du vaisseau. Le choix de la méthode dépend du médecin et de l'état du patient.

    L'opération est réalisée à l'hôpital, sous anesthésie générale ou sous anesthésie épidurale. La période de récupération dépend de la méthode.

    Alors, combien de temps les hémorroïdes externes sont-elles traitées si la méthode Milligan-Morgan a été utilisée? Avec la méthode ouverte, cela prend 1-1,5 mois, avec la méthode ouverte réduite à 3 semaines.

    Les rechutes sont possibles, mais avec une nutrition adéquate et l'absence de facteurs provoquants, elles ne surviennent pas avant 12-15 ans.

    Dans certains cas, les médecins recommandent une chirurgie de Longo. Il est moins traumatisant et convient aux patients affaiblis.

    Au cours de l'opération, les nœuds sont cousus et resserrés, libérant la lumière du rectum, mais non coupés.

    Au fil du temps, les parties déplacées des vaisseaux deviennent envahies par le tissu conjonctif, la taille des nœuds diminue, les parois vasculaires deviennent plus denses et élastiques. Les avantages de la méthode sont son absence de douleur, l'absence de coupures et de saignements.

    Combien de temps les hémorroïdes durent-elles après la chirurgie Longo? Donc, comme l'opération se fait à l'hôpital, la période de convalescence ne dépasse pas 2 semaines. La rémission dépend du mode de vie, en l'absence de facteurs provoquants, les hémorroïdes ne reviendront pas.

    Mesures expresses

    Comment soigner les hémorroïdes externes en peu de temps? Les hémorroïdes externes sont caractérisées par des nœuds tombants, des fissures anales douloureuses, un œdème externe important qui gêne la marche et la position assise. Pour soulager rapidement l’état du patient, vous pouvez utiliser des outils express complexes.

    Les anesthésiques sous forme d'injections peuvent soulager la douleur. Une injection de novocaïne ou de lidocaïne supprime une crise aiguë et dure plusieurs heures. Réduire les démangeaisons, les brûlures et autres inconforts aidera la pommade et les suppositoires à la ménovazine et au menthol.

    Avec des inflammations étendues, les antibiotiques aident. La combinaison d'injections et de pommades donne les meilleurs résultats et il est intéressant de choisir des médicaments contenant une seule substance active. Par exemple, l'effet de la lévomocitine dans les injections viendra compléter l'onguent de Levomekol. Les médicaments ne peuvent pas être utilisés plus de 5 jours consécutifs.

    Conclusion

    Les hémorroïdes externes sont une maladie désagréable qui peut être traitée avec un traitement systématique. En commençant par la thérapie conservatrice et les méthodes traditionnelles, vous pouvez obtenir de très bons résultats.

    Si ce traitement ne vous aide pas, tenez compte des recommandations du médecin et choisissez une opération ou l'une des techniques les moins invasives possible. Une intervention opportune améliorera rapidement l'état du patient et aidera à rétablir la santé rapidement.

    Nous espérons que notre article vous a aidé à en savoir plus sur ce qu'il faut faire si les hémorroïdes sont évacuées, sur la façon de les éliminer, sur les symptômes et sur le traitement de la maladie chez les hommes.

    http://samec.guru/zabolevaniya/proktologiya/gemorroj/vidy-g/vneshnij/lechenie.html

    Plus D'Articles Sur Les Varices