Hémorroïdes externes

Les hémorroïdes externes (externes) sont considérées comme une maladie très commune, à savoir l'inflammation des veines rectales.

En raison de la stagnation constante du sang, une bosse externe se forme, ce qui cause de graves inconvénients au patient.

Pendant la rémission, une personne mène une vie normale et quand survient une exacerbation, de nombreux patients se plaignent d'une détérioration générale de leur état de santé. Dans ce cas, la pathologie la plus commune se rencontre chez les hommes et les femmes adultes, alors que chez les enfants, ces problèmes sont rares.

Causes de la maladie

Les hémorroïdes externes et internes sont souvent héritées, mais il existe de nombreux facteurs provoquants.

Causes des hémorroïdes externes:

  • Mode de vie sédentaire.
  • Levage de poids
  • Constipation permanente
  • Réception d'aliments épicés et protéinés.
  • Grossesse chez les femmes.

Quand une personne est constamment assise dans la même position, il y a une stagnation de sang dans le pelvis. En raison de la charge constante sur les veines, la probabilité d'inflammation des nœuds externes augmente. En refusant de corriger son mode de vie, une pathologie délicate se présentera encore et encore.

Pour éviter les problèmes, vous avez besoin d'une alimentation appropriée, de sports réguliers et d'une activité physique dans des limites raisonnables.

Si la prophylaxie n’aide pas, le traitement des hémorroïdes externes par des spécialistes est nécessaire.

Les symptômes

Lorsque seuls les premiers symptômes de la maladie apparaissent, les gens ne savent même pas quelles sont les véritables causes de l’inconfort.

La phase initiale est caractérisée par une gêne lors de la défécation. Une personne ne fait pas de mal, alors il ne s’inquiète pas. L'anus cause souvent des démangeaisons, mais il n'y a toujours pas de signes extérieurs de la maladie.

Des bosses externes apparaissent plus tard, à mesure que la pathologie progresse. Ils peuvent être mineurs, mais parfois, le nœud ferme même le sphincter. De ce fait, le traitement peut être très différent, vous ne pouvez donc pas négliger la visite chez le spécialiste. Il connaît exactement le stade de la maladie, ce qui vous permet de choisir le mode d'exposition optimal.

Compresser avec de la glace aide à arrêter le saignement, mais nécessite ensuite l'aide d'un spécialiste. Il est possible qu'une personne ait éclaté un nœud, ce qui peut avoir des conséquences graves. De plus, le patient ne sait pas distinguer entre les hémorroïdes internes et externes.

Si les nœuds externes sont recouverts de peau, la forme externe de la maladie est diagnostiquée. Lorsque les nœuds sont recouverts de muqueuse, il est nécessaire de traiter de toute urgence les hémorroïdes internes.

Il est difficile de le déterminer vous-même et les nœuds internes doivent être réinitialisés, contrairement aux nœuds externes.

Il faut comprendre que les hémorroïdes internes sont plus dangereuses que les externes. Il est plus difficile à diagnostiquer, de sorte que les patients sont souvent confrontés à des complications.

Comment et quoi traiter?

Pour le traitement, utilisez différentes méthodes d'exposition:

  • Suppositoires.
  • Pommade.
  • Pilules
  • Bains
  • Lotions
  • Compresses.
  • Gymnastique thérapeutique.
  • Régime spécial.
  • Intervention chirurgicale.

Si les nœuds externes des hémorroïdes sont petits, des méthodes de traitement conservatrices sont utilisées.

Le meilleur outil qui aidera à enlever rapidement le cône - cette bougie en relief. En raison de leur action douce et de leur composition naturelle, ils ont peu de contre-indications et donnent d'excellents résultats. Ces médicaments soulagent l'inflammation, réduisent l'enflure et ont un effet antibactérien.

Levomekol est un remède efficace pour aider à se débarrasser des hémorroïdes externes compliquées de thrombose. Ce médicament pour hommes et femmes s’applique à l’aide d’un coton-tige ou d’une serviette en fonction de l’emplacement des nœuds.

Il vaut mieux s'abstenir d'utiliser ce remède pour l'HB, car le risque de problèmes de santé chez le bébé est élevé. Si nécessaire, choisissez un autre médicament ou refusez d'allaiter.

Les médicaments les plus courants pour les hémorroïdes externes:

  • Proktosedil.
  • Aurobin.
  • Hépatrombine G.
  • Pommade d'héparine.

Pour soigner les hémorroïdes qui saignent, vous pouvez utiliser:

Il est important de savoir que si une grosseur saigne, car pendant cette période, il est nécessaire de bien observer l'hygiène de la région anale afin d'éviter toute infection. Le traitement à domicile doit être effectué à l'aide de bougies, de bains antibactériens et de pommades spéciales, comme le méthyluracile.

Vous pouvez également utiliser le dimexide sous forme de lotions, en le diluant préalablement à la concentration souhaitée.

Les premiers soins en cas d'exacerbation peuvent être fournis avec des compresses de glace spéciales, qui soulagent rapidement l'inflammation. Ensuite, on utilise des bougies Relief ou Levomikol, après quoi une visite chez le proctologue est requise. Cela entraînera une exposition supplémentaire en fonction du stade de la maladie.

Le traitement pendant l'allaitement est possible avec Natalcid et des bougies à l'argousier et de l'huile. Dans certains cas, il est préférable d'éliminer les bosses et de rejeter le traitement conservateur.

Quoi ne pas faire?

Les hémorroïdes aiguës font oublier aux personnes les règles élémentaires. Il est prêt à essayer lui-même tous les conseils populaires capables de causer des dommages irréparables à la santé.

Vous ne pouvez pas:

  • Réchauffez les bosses extérieures.
  • Appliquer des préparations non testées.
  • Effectuer des exercices de force.
  • Faites l'automédication.

Si vous frottez des bosses avec de la crème, si vous vous soignez vous-même, vous risquez de perdre un temps précieux.

Les hémorroïdes des premier et deuxième stades peuvent faire l’objet d’un traitement conservateur, mais il faut savoir lire et écrire.

Seul le proctologue remarquera les différences de forme de la maladie et sélectionnera les médicaments nécessaires.

Dans les dernières étapes, une intervention chirurgicale est nécessaire, sans laquelle les hémorroïdes externes peuvent être traitées pendant des années.

Comment enlever?

Aux troisième et quatrième stades des hémorroïdes externes, les opérations sont utilisées comme traitement. Ils peuvent être classiques et peu invasifs.

La suppression des noeuds classiques prend environ 40 minutes, après quoi la période de récupération dure 2 semaines.

Les méthodes d’intervention chirurgicale peu invasives sont plus populaires auprès des patients:

  • Sclérothérapie
  • La cryodestruction,
  • Électrocoagulation,
  • Photocoagulation.

La différence entre ces procédures est insignifiante. L'essentiel est un rétablissement rapide, qui dépasse rarement dix jours. Dans ce cas, la plaie guérit plus facilement, ce qui affecte favorablement la qualité de la vie.

Le type d'opération ou d'intervention est choisi par le proctologue en tenant compte de la forme de la maladie, du stade et des complications existantes. Plus tôt le patient se rend chez le spécialiste, plus il est susceptible de se limiter à une méthode de traitement conservateur.

http://stopgemor.com/vidy/vneshnij

Est-il possible de traiter des hémorroïdes externes sans chirurgie? Désartralisation de l'inflammation externe

Un mode de vie sédentaire, une faible activité physique et une alimentation malsaine sont les principales causes des hémorroïdes. Cela peut être à la fois interne et externe. Si les hémorroïdes internes sont difficiles à détecter aux stades précoces, la forme externe de la maladie est facilement calculée.

Les nodules enflammés sont palpés pendant la palpation normale, ce qui vous permet de diagnostiquer la maladie à un stade précoce. Cependant, avec une simplicité apparente, les hémorroïdes externes nécessitent également un traitement approprié. Et avec quelques subtilités de ce processus, il est utile de connaître chaque personne afin de prendre la bonne décision si nécessaire.

Est-il possible de guérir les hémorroïdes externes sans chirurgie?

Les hémorroïdes externes sont une inflammation des veines rectales. Contrairement aux internes, les nodules sont constamment à la sortie de l'anus. Au premier stade, ils sont de petite taille, ils peuvent disparaître d'eux-mêmes pendant un certain temps.

Cependant, sans traitement, la maladie progresse rapidement - et les hémorroïdes deviennent chroniques. Dans un deuxième temps, les nodules grossissent et le niveau d'inconfort augmente.

Principales plaintes:

  1. démangeaisons et inconfort dans la région anale.
  2. Problèmes de défécation.
  3. Inflammation de l'anus.
  4. La nécessité d'une forte tension des muscles abdominaux lors de la vidange.

À mesure que les nœuds grandissent, la défécation devient de plus en plus difficile et la personne tente de résoudre le problème par tous les moyens.

Aux troisième et quatrième stades, les nœuds deviennent si gros qu'ils bloquent complètement l'anus. Ils gênent assis et marchent normalement, saignent souvent et sont même expérimentés.

Si le patient ne sollicite l'aide qualifiée qu'au quatrième stade d'hémorroïdes externes, il est impossible d'éviter une intervention chirurgicale.

Au troisième stade, des méthodes d'intervention peu invasives sont utilisées, caractérisées par une récupération rapide et un nombre minimal de complications.

Traitement de l'inflammation externe

Le schéma classique de traitement des hémorroïdes externes comprend les types d’effets suivants:

  • bougies anales.
  • Pommade.
  • Compresses.
  • Lavements thérapeutiques.

Les suppositoires Relip sont les plus populaires parmi les patients et les spécialistes. Ils ont des effets anti-inflammatoires et anti-bactériens, aident à réduire les saignements et contribuent à une défécation douce et sans douleur.

Cours utilisés, après quoi le contrôle nécessaire par un spécialiste. Avant l'introduction, un nettoyage intestinal est nécessaire, un lavage à l'eau tiède sans laquelle le Relif ne donnerait pas les résultats escomptés.

On utilise souvent la pommade à l'héparine, qui vous permet d'éliminer rapidement l'inflammation et de soulager les irritations locales. Nécessaire pour la prévention de la thrombose et comme anesthésique. Appliquez une fine couche sur la zone touchée ou appliquez-la en compresse. Pendant la grossesse et l'allaitement, ce médicament est utilisé uniquement avec l'autorisation d'un spécialiste.

Les onguents d'héparine, d'ichtyol et de méthyluracile sont appliqués sous forme de compresses. Ces médicaments combattent efficacement les symptômes externes des hémorroïdes. Ils soulagent la douleur et l'inconfort, réduisent l'inflammation et préviennent le développement de complications. Recommandé pour une utilisation à long terme dans la thérapie complexe. Des procédures hygiéniques minutieuses sont nécessaires avant l'application.

Des lavements de guérison sont nécessaires pour normaliser la vidange. Avec les hémorroïdes, la constipation survient souvent, ce qui augmente la douleur et provoque des saignements. Pour éviter cela, un nettoyage intestinal régulier est requis. La guérison des lavements peut être effectuée avec de l'eau tiède, en plus d'ajouter divers médicaments recommandés par votre médecin.

Qu'est-ce que la désartérisation?

La désartrisation est l'ablation non chirurgicale des nœuds. Le chirurgien en train de procéder à une intervention mini-invasive trouve tous les nœuds d'approvisionnement en artère et les pince.

En raison du manque de nutrition, les hémorroïdes diminuent et diminuent progressivement et le patient reprend sa vie normale. L'opération dure environ une demi-heure, mais parfois une heure. Tout dépend du nombre de nœuds et d'artères qui les alimentent.

La procédure est caractérisée par un haut degré d'efficacité à 2, 3 stades d'hémorroïdes. Il est possible de procéder à la déstabilisation à la quatrième étape en l'absence de processus inflammatoires et de contre-indications graves.

Avantages de la procédure:

  1. douleur minimale.
  2. Courte durée.
  3. Haute efficacité.
  4. Un petit nombre de complications.
  5. La probabilité minimale de récurrence.

La procédure n'est pas répandue uniquement à cause de son coût élevé et du petit nombre de chirurgiens spécialisés dans la désérection. S'il existe une opportunité, il est préférable de recourir à une telle intervention plutôt qu'à une opération à part entière.

Hémorroïdes Disarter

Principales contre-indications

Comme pour tout type d’intervention, la décroissance a ses propres contre-indications:

  • la grossesse
  • Lactation
  • Maladie intestinale purulente.
  • Paraproctite.
  • Thrombose aiguë.

La procédure est effectuée après le retrait de l'inflammation aiguë et la guérison complète d'une maladie purulente. Lorsqu'il est possible d'obtenir une rémission stable, un examen supplémentaire est effectué - et le médecin traitant prend la décision finale.

Comment c'est fait?

  1. Premièrement, un patient doit subir un examen comprenant des analyses de sang, une radiographie pulmonaire et un ECG.
  2. La consultation d'un proctologue est obligatoire. Elle évalue les risques et les complications possibles après l'intervention.
  3. Lorsqu'un patient est admis à la négociation, un régime strict est préparé. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de produits à base de farine, de sucreries et d'aliments épicés.
  4. Quelques heures avant l'intervention, un lavement est posé ou 4 heures avant l'intervention, on prend Fortrans.
  5. Une fois l'intestin nettoyé, une anesthésie locale est administrée.
  6. Le patient est placé sur un canapé et un anoscope est inséré dans l'anus, avec lequel les artères sont examinées.
  7. Chaque artère est trouvée et serrée avec un fil spécial auto-absorbant.
  8. Ensuite, les nœuds sont resserrés, après quoi le patient est gardé sous observation pendant 2 à 3 jours à l'hôpital de jour.
  9. Un régime léger est recommandé pendant toute la période de récupération. Après 3 jours, la personne reprend une vie à part entière et les symptômes de la douleur disparaissent rapidement.

En outre, un traitement en temps opportun vous permet d'éviter les complications dangereuses pour la vie du patient. Aux premiers symptômes d'hémorroïdes, vous devriez consulter un proctologue, qui sélectionnera un schéma thérapeutique efficace. Et puis, une personne n'aura pas à penser à mener une opération ou à chercher d'autres schémas thérapeutiques.

http://bezgemorroya.com/vidyi/naruzhnyiy-g/lechenie-n-g/bez-operatsii

Comment guérir les hémorroïdes sans chirurgie?

La question de savoir si les hémorroïdes chroniques peuvent être guéries sans chirurgie inquiète de nombreuses personnes. Après tout, la grande majorité des patients présentant des symptômes de varices hémorroïdaires ne se précipitent pas dans la salle de proctologie et ne retardent pas le traitement. Le résultat est un stade avancé de la maladie.

Le plus souvent, la visite est reportée en raison d'une fausse modestie et de la peur de l'opération. Ces émotions peuvent être comprises, mais ce sont elles qui entraînent des complications et le passage de la maladie au stade chronique. Est-il possible de guérir les hémorroïdes chroniques?

Naturellement, vous ne devriez pas avoir honte d'un médecin, et vous ne devriez pas avoir peur de la chirurgie non plus, car la proctologie moderne offre des méthodes de traitement des hémorroïdes peu coûteuses, qui vous permettent d'oublier longtemps les symptômes désagréables. Comment se débarrasser des hémorroïdes? Quels sont les moyens et que choisir?

Il n'est pas nécessaire d'embarrasser le médecin et vous ne devriez pas avoir peur de la chirurgie non plus.

Les premiers symptômes de la maladie

Selon la nature du flux de spécialistes, les veines hémorroïdaires variqueuses se divisent en deux types:

  • chronique Le processus pathologique dure des mois, voire des années, pratiquement sans se dévoiler. C'est là que réside son danger. C'est pourquoi les proctologues conseillent de subir régulièrement des examens préventifs;
  • pointu Une telle évolution de la maladie se caractérise par une forte augmentation des symptômes, que le patient ne peut plus ignorer.

Extrêmement prudent pour traiter de telles manifestations de la maladie hémorroïdaire, telles que:

  • démangeaisons dans la région anorectale;
  • douleur pendant et / ou après les selles;
  • sensation de surpeuplement du canal rectal même après une selle;
  • traces sanglantes sur le papier toilette.

Ces signes sont moins prononcés au premier stade de la maladie. Et bien qu'ils ne causent pas beaucoup d'inconfort, il est important de consulter un proctologue à temps.

Les hémorroïdes peuvent-elles être guéries sans chirurgie?

Les tactiques thérapeutiques préférées doivent être choisies individuellement en fonction du degré de la maladie et des caractéristiques de son évolution. Définit le parcours thérapeutique du proctologue, en se concentrant sur les résultats d'un diagnostic complet du patient.

Les premiers stades des varices anales peuvent être guéris en utilisant uniquement un traitement médicamenteux sous forme d'agents thérapeutiques généraux et locaux - comprimés, pommades et suppositoires.

Le succès du traitement conservateur dépend en grande partie de la complexité de l’approche. En plus de l’usage de drogues, il faut suivre les recommandations suivantes:

  • ajuster le mode de vie;
  • changer le régime alimentaire;
  • répondre aux exigences d'hygiène.

Si un processus pathologique est diagnostiqué à 3 ou 4 degrés d'un patient, les médicaments ne pourront éliminer les symptômes négatifs que pendant un certain laps de temps, mais ils ne pourront pas résoudre le problème de manière fondamentale.

En plus de l’usage de drogues, il est nécessaire de changer de régime.

Cependant, cela ne signifie pas que vous devez enlever l'hémorroïde avec un scalpel. La proctologie moderne propose plusieurs techniques peu invasives qui vous aident à oublier la pathologie pendant une longue période (et même pour toujours).

Traitement médicamenteux des hémorroïdes

Le problème de la guérison des hémorroïdes sans chirurgie inquiète beaucoup. Sur le marché pharmaceutique, de nombreux médicaments anti-hémorroïdaires sont particulièrement efficaces dans les premiers stades de la maladie.

Sur le marché pharmaceutique, de nombreux médicaments anti-hémorroïdaires sont particulièrement efficaces dans les premiers stades de la maladie.

Les médicaments les plus couramment prescrits sont les effets locaux - crèmes et suppositoires pour la maladie hémorroïdaire. Pour améliorer l'effet est également utilisé et les médicaments systémiques - comprimés et gélules.

Les médicaments hémorroïdaires peuvent être divisés en catégories suivantes:

  • Les anticoagulants. L'héparine est l'ingrédient actif le plus répandu dans ces agents. Il combat les caillots sanguins, réduit la coagulation sanguine excessive, le gonflement et l'inflammation, prévient la thrombose des nodules hémorroïdaires.
  • Hémostatique. Au contraire, ces médicaments aident à augmenter la coagulation du sang et à arrêter ainsi les saignements. Parmi les coagulants, il y a un médicament tel que Natalcid, fabriqué à partir d'extraits d'algues brunes.
  • Venotonics. Cette catégorie comprend les remèdes qui améliorent le tonus veineux, réduisent la perméabilité des parois vasculaires, améliorent la circulation sanguine, réduisent l'enflure et l'inflammation. Ceux-ci incluent les comprimés Detraleks, Venarus, gel Troxevasin, etc.
  • Antispasmodiques. Les médicaments contenant de l'extrait de belladone réduisent la douleur, la gravité des réactions spastiques et les processus inflammatoires. Malgré leur composition naturelle, ils présentent des contre-indications et nécessitent un rendez-vous médical.
  • Immunomodulateurs. Les principaux ingrédients sont des substances qui stimulent l'immunité locale. Le plus souvent, il s'agit de propolis ou de cellules bactériennes inactivées. Posterizan et Propolis DN font partie des immunostimulants populaires.
  • Anti-inflammatoires. Dans une certaine mesure, pratiquement tous les médicaments antihémorroïdaires ont cet effet, mais les plus efficaces sont les agents contenant des composants hormonaux. Par exemple, Ultraprokt, Relief Ultra.
  • Analgésiques. Les anesthésiques locaux aident à réduire la douleur et d’autres symptômes négatifs. Ces médicaments comprennent Anestezol pour les hémorroïdes, Relief Advance, les suppositoires à la novocaïne.

En outre, la guérison des hémorroïdes externes favorise l’utilisation de médicaments qui sèchent, détruisent les bactéries pathogènes et favorisent la régénération des zones endommagées de la muqueuse et de la peau.

Techniques de traitement des hémorroïdes mini-invasives

Actuellement, les hémorroïdes sont traitées avec des méthodes mini-invasives. Ce traitement est indiqué aux stades 2 et 3, mais certaines techniques peuvent également être utilisées dans les cas avancés de maladie hémorroïdaire.

Parmi les qualités des techniques mini-invasives, les experts soulignent les avantages suivants:

  • efficacité accrue (élimination rapide et permanente des nodules hémorroïdaires);
  • faible risque de complications;
  • très courte période de rééducation (ou son absence complète);
  • effectuer la procédure dans la clinique externe (la maladie n'est pas traitée dans un hôpital);
  • pas de douleur
Parmi les qualités des techniques mini-invasives, les spécialistes distinguent une courte période de rééducation (ou son absence totale).

La liste des techniques

Parmi les techniques mini-invasives les plus populaires figurent les méthodes douces suivantes:

  1. Ligation avec anneau en latex. À l’aide d’une ligature en latex, la jambe du nodule hémorroïdaire est pincée, ce qui a pour effet de stopper l’approvisionnement en sang, et la bosse meurt progressivement et laisse avec les selles (après environ deux semaines). Le nombre de ligatures dépend du nombre de nodules.
  2. Sclérothérapie Ce traitement est indiqué pour les hémorroïdes rectales. La procédure implique l'introduction dans la formation caverneuse d'une substance spéciale - le sclérosant, qui conduit au collage des vaisseaux sanguins. En conséquence, la circulation sanguine dans le nodule s’arrête, et il "se calme" progressivement pour se dessécher. Avec un grand nombre de cônes, la procédure est répétée après 2 semaines.
  3. Coagulation infrarouge avec les hémorroïdes. Appliquer dans les premiers stades de la maladie avec des nodules non exprimés. Comment traiter cette technique? À l'aide du rayonnement infrarouge, les veines et les capillaires sont collés et coagulés, ce qui permet à la masse de ne pas se reconstituer et de se décomposer progressivement. Il se caractérise par son indolence et sa rapidité.
  4. Désartrisation. Au cours de la procédure, on effectue la constriction des vaisseaux artériels qui alimentent les nodules en sang. Les masses hémorroïdaires laissées sans nourriture commencent à se dessécher et à mourir. Cette technique est considérée comme l’un des moyens les plus efficaces de se débarrasser des varices des veines anales; son utilisation est autorisée même au dernier stade.
  5. La cryodestruction La destruction des nodules enflammés se produit à l'aide d'un dispositif spécial rempli d'azote liquide. Sous l'influence de températures extrêmement basses, la masse est détruite, se dessèche et disparaît. L'avantage de la technique est l'absence de saignement et la possibilité d'une anesthésie.
  6. Coagulation au laser. Comment traiter les hémorroïdes avec cette technique? Sous l’influence des radiations directionnelles, les vaisseaux s’unissent, ce qui entraîne l’arrêt de l’alimentation en sang du nodule hémorroïdaire. La technique est considérée comme très efficace et sûre. Dans de nombreuses situations, elle est réalisée sans anesthésie.
http://gemorroy.info/therapy/kak-vylechit-gemorroj

Comment traiter correctement et efficacement les hémorroïdes externes ou externes

Les hémorroïdes sont une maladie caractérisée par l'inflammation et l'élargissement des plexus hémorroïdaires internes ou externes. On ne peut faire face au problème et oublier les symptômes pour longtemps que si le traitement commence au tout début du développement. Pour cela, vous devez avoir une idée de la façon de traiter les hémorroïdes externes.

Qu'est-ce que l'éducation?

Les veines du rectum sont composées de plexus hémorroïdaires. Les accumulations vasculaires spéciales qui sont sous la surface muqueuse du rectum font partie. C'est là que se forment les joints internes, situés à l'extérieur sous la peau de l'anus. Ici sont formés les cônes extérieurs. Leur nombre peut être égal à deux, trois. Beaucoup sont confrontés à des hémorroïdes.

Pourquoi les nœuds commencent-ils à sortir? Les vaisseaux rectaux se distinguent par le fait qu’ils n’ont pas de valvules permettant la circulation du sang. En conséquence, il stagne souvent, les veines se dilatent et des nœuds se forment.

Ma pratique de plus de 30 ans a montré qu’il n’y avait pas de miracle dans le traitement des hémorroïdes et qu’il existait en même temps des outils pouvant aider beaucoup de gens à faire face à ce problème délicat.

Dans de rares cas, il n’ya que des hémorroïdes externes. En règle générale, les processus pathologiques se produisent à la fois à l'intérieur et à l'extérieur. Il y a des cas où une perte hémorroïdaire se produit à l'extérieur.

Les raisons du développement des nœuds externes

Dès qu'il y a des problèmes avec l'écoulement de sang des vaisseaux caverneux, un sceau commence à se former. Chez les femmes, les hémorroïdes externes se développent souvent pendant la grossesse et l'accouchement.

La taille du noeud dépend de la quantité de sang qu'il contient. Avec les hémorroïdes externes, le nœud en haut est recouvert de peau. Si le noeud interne est sorti, il est recouvert d'une membrane muqueuse.

Les hémorroïdes sont une maladie grave qui cause beaucoup d'anxiété. Heureusement, il existe des remèdes qui permettent à la fois de soulager les symptômes et de guérir. L'un d'eux.

Quelles sont les causes des hémorroïdes externes? Fondamentalement, c'est l'hérédité. D'autres facteurs peuvent provoquer des hémorroïdes externes:

  • nutrition inappropriée et déséquilibrée;
  • surpoids;
  • rester la plupart du temps sur les jambes ou, au contraire, en position assise;
  • exercice excessif;
  • la constipation;
  • maladies infectieuses survenant dans la région pelvienne;
  • hypothermie du corps.

Il est beaucoup plus facile de traiter les hémorroïdes externes chez les femmes que chez les hommes. Cela est dû au fait que la partie féminine de la population commence à sonner l'alarme avant que les complications ne commencent. Les hommes détiennent une solution à un problème délicat jusqu'à la fin. En outre, les femmes sont plus susceptibles de suivre toutes les recommandations du médecin.

Signes de maladie

Comment comprendre que la maladie se développe? Les symptômes des hémorroïdes externes peuvent être ressentis bien avant la formation des phoques hémorroïdaires. C'est:

  1. Sensation de lourdeur dans l'anus.
  2. Gêne, picotements, démangeaisons.
  3. Pendant l'acte de défécation, la douleur survient.
  4. Écoulement sanguin associé à la formation de fissures et d'abrasions. Pour les nœuds externes n'est pas caractérisé par des saignements abondants. Cela peut se produire lorsque le nœud interne tombe.
  5. Gonflement et inflammation de la peau entourant l'entrée du rectum.
  6. Au toucher, vous pouvez identifier de petites bosses autour de l'anus.

À partir de quel traitement a été commencé et quand cela dépendra du nombre de jours que passent les hémorroïdes. Il est nécessaire de s'en débarrasser au tout début. Une hémorroïde guérie peut ne pas être ressentie longtemps.

Si des symptômes ont été décelés et que le traitement n’a pas été initié, il se produit une phase aiguë associée à une thrombose des cônes. L'inflammation des nœuds commence, leur œdème est observé, leur taille augmente et ils se sentent au toucher. Un nœud déroulant peut apparaître. Tout contact apporte de la douleur.

Combien de temps dure la période aiguë? Cela peut durer environ 4-7 jours. Dès que l'aggravation est passée, la phase de rémission commence. Les hémorroïdes externes sont de taille réduite, il n'y a qu'un sac dans lequel le sang s'est accumulé, il pend au-dessus de l'anus.

Si les hémorroïdes sont sorties une fois, il est impossible de s'en débarrasser. Mais il est possible, avec l’aide d’une thérapie adéquate en temps opportun, de faire en sorte que les symptômes ne se gênent pas pendant longtemps. La question de savoir comment se débarrasser des hémorroïdes externes sera traitée par un spécialiste.

Événements médicaux

Que faire si les hémorroïdes sont sorties? Le traitement des nœuds sera attribué immédiatement s’ils sont examinés par un médecin. Pour diagnostiquer les hémorroïdes, une palpation du rectum sera nécessaire, ainsi qu'un examen avec des instruments spéciaux. Après cela, on demande au patient comment guérir les hémorroïdes externes?

Comment traiter le nœud externe et par où commencer? Les méthodes de traitement des hémorroïdes peuvent être divisées en trois groupes:

  1. Conservateur. Cela inclut tous les médicaments, exercices, massages.
  2. Méthodes mini-invasives (épargnantes). Leur essence réside dans le fait que l'outil principal n'est pas un scalpel. Conduit dans les premiers stades de la maladie. Les hémorroïdes sont traitées rapidement dans ce cas. Après l'opération, le patient est renvoyé chez lui où il reçoit un traitement supplémentaire.

Si le patient a des hémorroïdes externes, son traitement peut être effectué par sclérothérapie. Une substance spéciale est injectée à la base du nœud, ce qui resserre les parois veineuses. Un moyen fiable et efficace si vous réussissez à faire un nœud et que vous avez mal.

La cryodestruction est réalisée en congelant la zone enflammée avec de l'azote liquide. La procédure est réalisée sous anesthésie locale et peut prendre aussi peu que 3 minutes. Combien d'hémorroïdes passent dans ce cas? Dès que la substance dégèle, le tissu hémorroïdaire disparaît.

Enlèvement au laser. L'avantage de la procédure est l'absence de douleur et une récupération rapide après la chirurgie. L'anus et la muqueuse intestinale ne sont pas endommagés. Supprimer les nœuds peuvent déjà en 15 minutes. Le même jour, vous pouvez vous lever et marcher.

Les méthodes chirurgicales impliquent l'excision de l'hémorroïde. La récupération et le traitement après la chirurgie ne se produisent qu’à l’hôpital.

Qu'est-ce que l'hémorroïdectomie? Il s'agit d'une opération sous anesthésie générale, au cours de laquelle non seulement le site lui-même est retiré, mais également la surface muqueuse qui l'entoure. Combien de temps dure l'opération? Sa durée est d'environ 40 minutes. Après cela, le patient doit observer le repos au lit pendant plusieurs semaines et traiter la plaie jusqu'à la guérison complète.

Comment éliminer les hémorroïdes externes sans chirurgie? S'il n'y a pas de complications, le traitement est effectué à l'aide d'hémorroïdes spéciales sous forme de bougies, comprimés, pommades, crèmes. Méthodes largement utilisées de la médecine traditionnelle.

Si un joint externe se forme ou si une hémorroïde interne tombe, un médicament anti-hémorroïdaire peut être prescrit. Leur composition comprend le plus souvent des composants anesthésiques, hépariniques, hormonaux et antibactériens.

Si les hémorroïdes externes surviennent avec des complications, le traitement est effectué dans un hôpital. En plus de la thérapie principale, des anti-inflammatoires non stéroïdiens locaux sont prescrits, ainsi que des agents capables de tonifier les parois des vaisseaux sanguins. La chirurgie peut-elle éliminer le problème à jamais? Les hémorroïdes de sortie peuvent être répétées, mais si vous suivez toutes les recommandations, vous pouvez oublier les symptômes pendant longtemps.

Que faire si les hémorroïdes sont sorties n'est pas la première fois et que ça fait mal? Dans le cas où la pharmacothérapie n’aide pas, une intervention chirurgicale est prescrite. Il y a d'autres indications pour la chirurgie:

  • les cas où une grosseur est sorti et a commencé à faire mal peu après le traitement;
  • douleur intense;
  • saignements abondants;
  • thrombose et atteinte des nœuds.

Que faire si lors de la perte de ganglions par les hémorroïdes? Si le nodule hémorroïdal est sorti, il peut être remis à l'intérieur à la maison. Au début, vous devez appliquer un anesthésique sur la zone enflammée, puis enfoncer le nœud dans le rectum et presser les fesses. Il est nécessaire de mentir après la procédure pendant 20-30 minutes.

Les hémorroïdes peuvent-elles passer seules? L'auto-maladie ne passe pas. Le patient doit comprendre cela. Si nous commençons le traitement à temps et prenons les mesures nécessaires, les complications peuvent être évitées. Les hémorroïdes sont-elles dangereuses?

Si les hémorroïdes sont traitées seules et ne consultent pas un médecin, des complications peuvent se développer, par exemple, une nécrose ou une inflammation aiguë de l'intestin.

Traitement de la médecine traditionnelle

Est-il possible de guérir des maladies avec l'aide de médecines alternatives? Le traitement des hémorroïdes externes chez les femmes et les hommes peut être effectué conjointement avec la médecine traditionnelle. Elle propose de nombreuses recettes pouvant faire face à des symptômes désagréables. Vous pouvez fabriquer des bougies, des onguents, des plateaux à assoir, des lotions, des compresses d'herbes et d'autres ingrédients naturels.

Si vous craignez une douleur intense, des saignements dus à des fissures, les bougies à glace, fabriquées à base de décoction de camomille, peuvent vous aider. Les bougies soulagent la douleur, l'enflure et l'irritation. Bougies coupées en pommes de terre, formées de miel confit. Comment rapidement les hémorroïdes peuvent être guéries de cette façon? Après quelques jours, les bougies peuvent faire face aux symptômes aigus.

En cas de douleur aiguë, les bains assis doivent être faits à base d’eau froide, dont la température est d’environ 22 degrés. Lorsque les symptômes aigus s'atténuent, ils se transforment en bains chauds et sessiles. Vous pouvez ajouter quelques gouttes de permanganate de potassium, une décoction de lait et d'oignons, des fleurs de camomille, des feuilles de bouleau.

Les bains de vapeur sont également considérés comme efficaces. Des méthodes similaires peuvent être utilisées pour traiter les hémorroïdes externes chez les hommes et les femmes.

Hémorroïdes externes comment traiter avec des onguents? Les pommades sont préparées à partir d'une décoction d'une plante médicinale, par exemple, de calendula et de vaseline. Propriétés médicinales connues de la momie. Ils prennent un petit morceau de momie, de la taille d'une tête d'allumette, se pétrissent entre leurs mains et enduisent l'endroit affecté.

Le traitement des hémorroïdes externes doit être accompagné de lotions et de compresses. Faites une décoction, par exemple à partir de camomille ou de calendula, et faites-les tremper dans un pansement de gaze, puis appliquez-la sur la zone enflammée. Une compresse de betteraves râpées et de carottes aide.

Le lin et les pommes de terre crues râpées aident à la constipation chronique.

Les bouillons à base d'herbes médicinales telles que la chélidoine, la camomille, les montagnes et la molène sont considérés comme efficaces dans le traitement des hémorroïdes externes chez les hommes et les femmes. Les bouillons aident à réduire la douleur, à réduire l'inflammation et à favoriser la guérison rapide des fissures et des plaies.

Comment traite-t-on les hémorroïdes avec la médecine traditionnelle? Il faudra beaucoup de temps pour que le traitement soit traité, pendant deux ou trois semaines. Débarrassez-vous des hémorroïdes pour toujours impossible. Tous les facteurs indésirables retrouvent à nouveau des symptômes désagréables.

Mesures préventives

Après une chirurgie ou un traitement conservateur, rien ne garantit que le nœud ne pourra plus apparaître, mais vous pouvez suivre certaines recommandations qui contribueront à retarder leur apparition. Ces règles empêcheront la perte d'hémorroïdes internes. La liste indique également que vous ne pouvez pas faire avec les hémorroïdes.

  1. Dans le régime alimentaire devrait inclure autant que possible des aliments riches en fibres. Exclure les aliments gras, épicés et salés qui irritent la muqueuse intestinale.
  2. Bougez plus, soyez à l'air frais.
  3. Assurez-vous qu'il n'y a pas de constipation.
  4. Il est préférable d'éliminer les mauvaises habitudes: boire de l'alcool et fumer - elles conduisent à des varices. Le sang commence à circuler à un rythme accéléré et s'écoule en grande quantité vers les organes internes.
  5. Évitez de soulever des poids.
  6. Respecter l'hygiène.
  7. Effectuer des exercices spéciaux.
http://lechigemorroy.ru/lechenie/naruzhnyj-ili-vneshnij.html

Comment guérir les hémorroïdes sans chirurgie

Les hémorroïdes sont une pathologie du rectum, qui est en réalité familière à la moitié de la population de la Terre. Les symptômes de cette maladie sont douloureux et la longue absence de traitement est une menace de complications graves, alors que cela nuit à la capacité de travailler et à la vie d'une personne.

La médecine moderne ne reste pas immobile. Elle propose constamment à ses patients de nouvelles méthodes plus efficaces pour faire face à la pathologie des hémorroïdes. Beaucoup de gens demandent s'il est possible de guérir les hémorroïdes de façon permanente sans chirurgie. Dans cet article, nous allons essayer de traiter ce problème.

Guérir les hémorroïdes pour toujours: vérité ou mythe

Les hémorroïdes sont une maladie chronique. Un mode de vie sédentaire, une violation du régime alimentaire, la musculation, les infections peuvent provoquer son aggravation. Ainsi, le patient ressent constamment de l'inconfort. Seul le degré de sa manifestation change. Ce sont les douleurs constantes, l'incapacité à exécuter complètement l'acte de défécation, le renversement de la chaise - tout cela oblige le patient à consulter un médecin. Mais est-il possible de se débarrasser de la pathologie chronique pour toujours?

Les médecins compétents en la matière sont toujours en désaccord. Certains soutiennent que le traitement opportun et conservateur peut mener à une guérison complète. Si le patient est traité dans les premiers stades de la maladie, le traitement des hémorroïdes sans chirurgie semble possible. Ceci est particulièrement vrai pour les personnes ne présentant qu'une seule manifestation de la maladie et qui ne présentent aucun trouble dans l'état de la paroi des vaisseaux veineux, par exemple après l'accouchement.

D'autres proctologues insistent sur le fait que même avec un traitement conservateur, les hémorroïdes se reproduisent tôt ou tard. Ils font valoir que la maladie entraîne une perte d'élasticité des vaisseaux veineux, ce qui est un processus irréversible. Ainsi, les médicaments et autres méthodes conservatrices soulagent temporairement les symptômes désagréables, mais les hémorroïdes elles-mêmes ne disparaîtront nulle part. Les adhérents de ce point de vue recommandent de ne pas tarder avec un traitement chirurgical, respectivement, pour éliminer les hémorroïdes touchées aux premiers stades de la maladie.

Ainsi, nous pouvons conclure que le choix des méthodes pour le traitement des hémorroïdes - le moment est purement individuel. Les statistiques indiquent que de nombreux experts préfèrent commencer le traitement des veines hémorroïdales rectales avec un traitement conservateur.

Quand il n'est pas trop tard

La possibilité de se débarrasser des hémorroïdes sans intervention chirurgicale dépend en grande partie du patient, ou plutôt du stade de la pathologie pour lequel il s'est tourné vers le proctologue. Au total, il y a quatre stades de la maladie:

  • Étape 1 En raison de la violation de l'écoulement du sang du rectum, ainsi que de la pression accrue dans le pelvis, le sang veineux commence à stagner dans les corps caverneux situés dans l'épaisseur de la membrane muqueuse. Les nodules commencent tout juste à apparaître, peut-être à peine visibles dans la lumière intestinale. De telles tumeurs n'interférent pas avec le patient, alors ce stade de la maladie est appelé "indolore". Le patient peut remarquer une légère démangeaison dans la région périanale, une gêne lors des selles, une sensation d’intestin pas complètement vide, des selles bouleversées (principalement de la constipation);
  • Étape 2 La maladie progresse, les bosses hémorroïdaires augmentent de taille. À ce stade de la maladie, un nœud est éliminé des symptômes au-delà des limites du sphincter anal lors d'efforts excessifs. Cela se produit généralement pendant les selles. Les nœuds peuvent être facilement mis en place. Un tel processus peut être accompagné de saignements mineurs;
  • Étape 3 A ce stade, tous les symptômes deviennent plus forts. La douleur dans la région périanale est déjà prononcée, tout en empêchant une personne de fonctionner normalement, des excréments de sang et de mucus sont constamment détectés dans les excréments et les démangeaisons deviennent insupportables. Une caractéristique distinctive du stade 3 - hémorroïdes qui tombent constamment. Cela se produit même en paix. Il est encore possible de redresser le nœud dans la lumière de l'intestin. Également caractérisé par la violation de nœuds, qui est une affection douloureuse qui nécessite des soins d'urgence dans un hôpital;
  • Étape 4. L'étape finale se caractérise par des nœuds abandonnés en permanence et impossibles à corriger. En outre, le patient présente des saignements réguliers, auxquels s’ajoute une infection secondaire. Les complications comprennent souvent la nécrose du nœud, sa thrombose et la formation de fistule.

Un traitement exclusivement conservateur n’est possible qu’au premier stade. Malheureusement, un très faible pourcentage de patients a recours à des proctologues au cours de cette période, car ils n'attachent pas d'importance aux symptômes subtils. Dans la deuxième étape, un traitement peu invasif est ajouté au traitement conservateur, c'est-à-dire des méthodes sans prélèvement de sang pour éliminer les cônes hémorroïdaires.

Méthodes de traitement sans chirurgie

Les méthodes de traitement des hémorroïdes sans chirurgie ne seront efficaces qu'avec le début du traitement en temps voulu, son approche intégrée pour résoudre le problème, la prise de médicaments réguliers et systématiques. Ainsi, le succès du traitement dépend en grande partie du patient lui-même, ainsi que de son attitude responsable à l'égard de sa santé.

Changement de mode de vie

Dans le traitement de toute maladie, le médecin fait des recommandations pour la correction du mode de vie. Les hémorroïdes sont le reflet d’une attitude dédaigneuse envers soi-même et sa santé. Des règles simples et bien connues aideront à faire face aux hémorroïdes dans les étapes initiales:

  1. Bouge plus. Ce conseil permettra d'éliminer la stagnation dans le bassin. Les personnes sédentaires sont encouragées à bouger pendant les pauses.
  2. Abandonner la levée de poids. Ce conseil vous permettra d'éviter d'augmenter la pression dans le bassin.
  3. Exercice et gymnastique Kegel. Ils aident à améliorer l'état des muscles du plancher pelvien et à optimiser le flux sanguin dans la région périanale.
  4. Suivre un régime avec une quantité accrue de fibres alimentaires et de fibres. Un tel régime aide à prévenir la formation de constipation. Ce dernier affecte négativement l'état de la membrane muqueuse du rectum, ainsi que la dynamique de la maladie.
  5. Augmentation de la consommation de liquide. Vise également à éliminer la constipation.
  6. Cesser de fumer et de l'alcool. Ces deux addictions affectent négativement l'état des parois des vaisseaux veineux.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement conservateur des hémorroïdes en phase initiale repose sur des préparations pharmacologiques. L’approche thérapeutique doit être globale, dans le but non seulement d’éliminer les symptômes désagréables, mais également d’influencer tous les mécanismes de développement pathologique:

  • Médicaments en comprimés. Laisser améliorer la circulation sanguine, renforcer les parois des vaisseaux veineux, normaliser la pression systémique. Les médicaments les plus courants et les plus efficaces sont les médicaments suivants: "Detralex", "Ginkort Forte", "Phlebodia", "Venoruton", etc.
  • Pommade. Aide à éliminer les manifestations locales les plus désagréables des hémorroïdes (démangeaisons, douleur, inflammation de la peau, gonflement), tout en empêchant l'apparition de caillots sanguins. Les médecins recommandent l'utilisation de "Gepatrombin G", "Metrogil", "Proktozan", "Troxevasin", "Proktosedin", etc.
  • Suppositoires rectaux (suppositoires). Les sociétés pharmacologiques proposent des suppositoires combinés qui affectent efficacement tous les changements pathologiques qui se produisent avec les vaisseaux veineux au cours des hémorroïdes. Ils éliminent l'enflure, les saignements, l'inflammation des ganglions, favorisent la cicatrisation des microfissures, réduisent la douleur, l'irritation, renforcent les vaisseaux rectaux. Des médicaments tels que Soulagement, Néo-Anuzol, Prostopin, Proktozan, Gepatrombin G sont considérés comme les plus efficaces.

Le proctologue sélectionne les médicaments en fonction des caractéristiques spécifiques de l'évolution de la pathologie, de la gravité de certains symptômes, des caractéristiques individuelles du patient, de la présence de maladies concomitantes et de réactions allergiques aux composants du médicament.

Techniques mini-invasives

Les techniques mini-invasives aident à éliminer sans saignement et sans douleur les ganglions hémorragiques élargis lors du deuxième stade des hémorroïdes. Ce traitement n’est pas pleinement opérationnel, bien qu’il implique la manipulation des cônes. Parmi eux:

  1. Sclérothérapie La technique vise à éliminer les nœuds internes qui dérangent le patient en raison d'une douleur et d'un saignement importants. Une préparation spéciale, le sclérosant, est introduite dans le vaisseau pathologique. Cela conduit au "collage" du vaisseau et à son arrêt du flux sanguin. Il arrête de saigner et finit par guérir complètement. Le flux sanguin est assuré par la formation de vaisseaux supplémentaires.
  2. Photocoagulation infrarouge. Le faisceau dans un tel spectre rétrécit et sclérosez le vaisseau. La méthode est excellente pour éliminer les petits nœuds dans les étapes initiales.
  3. Ligation avec des anneaux de latex. Sur la base des cônes élargis imposent un anneau de latex spécial. Il pince la base du nœud pathologique, le privant de nourriture. Le nœud pendant quelques jours seulement disparaît.

Médecine populaire

La médecine traditionnelle offre de nombreux moyens de lutter en toute sécurité contre les hémorroïdes à domicile aux premiers stades de la maladie. Les méthodes les plus efficaces reconnues:

  • Sièges de bain. Des tisanes (camomille, calamus des marais, burnet, écorce de chêne, marronnier d'Inde, sauge) sont ajoutées à de l'eau chaude. Il est nécessaire de s'y asseoir une fois par jour pendant 10-15 minutes. Ces procédures éliminent le processus inflammatoire, soignent les blessures, ont un effet analgésique.
  • Compresses. Les compresses faites maison sont préparées à partir de pommes de terre crues, de baies de rowan et de feuilles de chou. Il a un effet anti-inflammatoire.
  • Microclysters. Les plus efficaces sont les microclysters à l'huile d'argousier, la décoction d'hypericum et la sauge. Il est nécessaire d'effectuer la procédure couchée sur le côté gauche. Le volume d'huile injectée pour un adulte ne doit pas dépasser 60 ml.
  • Collection antihémorragique. Dans les pharmacies spécialisées, vous pouvez trouver une collection prête à être brassée. Il est utilisé à l'intérieur sous forme de thé. Renforce les parois des vaisseaux veineux, optimise le flux sanguin, a un effet anti-inflammatoire modéré.

Quand ne pas faire sans chirurgie

Malheureusement, dans les 3-4 étapes des hémorroïdes, il ne sera pas possible de se passer de la chirurgie. À ces étapes, les nœuds sont trop mobiles, tombent constamment et sont blessés. Si elles ne sont pas retirées, il est possible de développer un certain nombre de complications terribles telles que thrombose, nécrose, rejet de ganglions, saignement abondant, sepsie, etc.

Il est possible de se débarrasser des hémorroïdes sans recourir à la chirurgie. Il suffit d'écouter votre corps et, au moindre changement, consultez un médecin!

http://proktoinfo.ru/gemorroj/lechenie/kak-vylechit-gemorroj-bez-operatsii

Traitement des hémorroïdes externes

Les hémorroïdes sont parmi les plus courantes au monde. On estime qu'environ une personne sur deux souffre de cette maladie sous une forme ou une autre. Cependant, tous les patients ne sont pas dirigés vers des médecins. Et cela est compréhensible - il est loin d'être commode pour tout le monde de parler à des étrangers de leurs propres problèmes associés à l'anus. En conséquence, la maladie peut évoluer et entraîner diverses complications.

Description de la maladie

Pour savoir comment traiter et comment traiter les hémorroïdes, vous devez d'abord comprendre comment cette maladie se produit. Les hémorroïdes sont une expansion anormale des veines traversant les tissus entourant l'anus. Cette circonstance complique grandement le processus de défécation et conduit à des sensations très désagréables.

Selon l'emplacement des vaisseaux affectés - à l'intérieur de l'anus, à l'intérieur du rectum ou à l'extérieur, il existe une distinction entre les hémorroïdes internes et externes. Le traitement, l'évolution et les symptômes de ces types de maladie diffèrent de nombreuses manières. Il existe également une forme combinée d'hémorroïdes, dans laquelle il y a simultanément une défaite des vaisseaux internes et externes. La maladie affecte généralement les personnes à l'âge adulte (après 30 ans), elle est rare chez les enfants.

Symptômes d'hémorroïdes externes

Dans les hémorroïdes externes, les vaisseaux situés du côté externe de l'anus se dilatent et forment des hémorroïdes. Ces nœuds sont à l’origine d’un grand nombre de sentiments négatifs pour le patient. Tout d’abord, ils ont beaucoup souffert. La douleur peut survenir à la fois dans le processus de défécation, dans ses divers moments, et être présente en permanence, par exemple, lorsqu'une personne est assise. La douleur au repos peut augmenter et devenir plus fréquente à mesure que la maladie progresse. En cours de défécation, des démangeaisons et des brûlures peuvent également apparaître.

Un autre symptôme saigne. Cependant, elles ne sont généralement pas aussi fréquentes et abondantes qu'avec les hémorroïdes internes. Les saignements sont généralement causés par des lésions des ganglions veineux avec masses fécales. Ce symptôme est généralement caractéristique des stades avancés de la maladie.

Diagnostics

Le diagnostic des hémorroïdes externes est généralement simple. Cependant, dans la plupart des cas, il ne peut être effectué que par un proctologue. Lors de l'inspection visuelle de l'anus, les hémorroïdes sont généralement clairement visibles. Parfois, le patient lui-même peut trouver des nœuds en lui-même. Mais l'auto-diagnostic dans le cas des hémorroïdes n'est pas la meilleure solution. Le fait est que l'on peut également observer des noeuds déroulants avec des hémorroïdes internes et, dans ce cas, il s'agit déjà d'un symptôme plus grave nécessitant un traitement plus complet que les noeuds présentant des hémorroïdes externes. De plus, l'inspection visuelle permet généralement de déterminer facilement la taille des nœuds et le degré de développement de la maladie. En tant que mesure de diagnostic supplémentaire, on peut utiliser des études instrumentales du rectum - anoscopie et rectoromanoscopie.

Raisons

Les hémorroïdes externes ont généralement plusieurs raisons à la fois et il est souvent difficile d'identifier le principal. Mais la connaissance des causes est extrêmement nécessaire dans le processus de traitement, car sinon le traitement des hémorroïdes externes ne visera que l’élimination temporaire des symptômes et la maladie progressera.

Parmi les principales raisons devraient être soulignés:

  • la constipation;
  • régime alimentaire malsain;
  • mode de vie sédentaire;
  • surpoids;
  • travail physique pénible, haltérophilie;
  • d'autres maladies, telles que les infections des organes pelviens, entraînant une congestion des veines;
  • facteurs héréditaires.

Chez la femme, la grossesse et l’accouchement sont des facteurs individuels à l’origine du développement de la maladie. Le portage du fœtus, et en particulier le processus générique, crée une charge importante sur la région périnéale, ce qui conduit finalement à des maladies des veines de l'anus.

Le facteur le plus important contribuant à l’apparition de la maladie est peut-être une tendance à la constipation. Lorsque la tension du sphincter en cours de défécation, les veines environnantes ne peuvent pas supporter la charge et augmenter de taille. Par la suite, l’augmentation du nombre de nœuds conduit à des spasmes encore plus importants, ce qui entraîne finalement une constipation encore plus forte. Ainsi, une sorte de cercle vicieux est formé.

Il est également bien connu que manger un certain type de nourriture peut provoquer la constipation et provoquer des spasmes du sphincter. Ces produits comprennent les aliments épicés, salés et gras, les aliments riches en glucides et pauvres en fibres. La consommation de tabac et d’alcool a également des effets néfastes sur les navires.

Des complications

Les hémorroïdes peuvent avoir des périodes de rémission et d'exacerbations. Cependant, dans le cas général, avec le temps, la maladie progresse.

Les hémorroïdes externes non traitées peuvent entraîner un certain nombre de complications:

  • paraproctite,
  • suppuration des nœuds
  • saignements massifs,
  • nécrose des tissus de l'anus.

Avec le développement du processus inflammatoire peut augmenter la température, augmentation de la douleur, l'anémie. Dans ce cas, le seul moyen de traiter les hémorroïdes externes est la chirurgie pour enlever les nœuds.

Traitement des hémorroïdes externes

On peut dire que le traitement des hémorroïdes est un véritable "hémorroïdes". C'est-à-dire que ce processus est très long, souvent douloureux et pas toujours efficace.

Le traitement des hémorroïdes externes aux premiers stades de la maladie est toujours conservateur. Si le traitement conservateur des hémorroïdes externes négligées ne permet pas d'obtenir un résultat positif, une intervention chirurgicale est appliquée. Des techniques mini-invasives pour l'élimination des nœuds sont également utilisées.

Les méthodes de traitement conservateur, à leur tour, peuvent être divisées en médicaments et non-médicaments. Avec le diagnostic initial d'hémorroïdes externes, le traitement doit être non médicamenteux. Cette méthode prévoit des modifications à l'alimentation, à la thérapie physique et au mode de vie. Si la constipation est la principale cause de la maladie et que la constipation, à son tour, est un régime alimentaire malsain, le patient doit alors accorder toute son attention à la correction de son régime alimentaire, sinon tous les efforts de traitement seront inutiles et ne produiront au mieux qu'un effet temporaire.

Un certain nombre de produits peuvent causer la compaction des selles, ainsi que des produits ayant un effet laxatif. Ces catégories de produits sont largement individuelles pour différentes personnes. Cependant, en général, il a été établi que de nombreux produits laitiers, fruits et légumes produisent un effet laxatif, et que les produits à base de farine, chocolat, thé et café, au contraire, se fixent. Aussi, pour une bonne chaise, vous devez boire beaucoup d'eau. Pour choisir le bon régime, vous devriez consulter un nutritionniste, car d’autres maladies associées aux hémorroïdes, telles que l’hypertension, le diabète et le syndrome du côlon irritable, peuvent également imposer des restrictions. En outre, avec la constipation spastique secondaire provoquée directement par les hémorroïdes, de nombreux laxatifs sont contre-indiqués.

Pour toutes les hémorroïdes, le traitement comprend également des modifications du mode de vie. Si la principale cause de constipation est une activité sédentaire, par exemple le travail dans un bureau, il est alors nécessaire d’organiser votre temps de manière à ce que les périodes de séance alternent avec des périodes d’activité. Par exemple, après une heure de travail, vous pouvez faire une pause de dix minutes. Le siège de la chaise doit également être suffisamment souple pour que le poids du corps ne tombe pas entièrement dans la région de l'anus.

Une autre méthode conservatrice utilisée dans le traitement des hémorroïdes est la thérapie médicale. Maintenant sur le marché, vous pouvez trouver beaucoup de médicaments qui peuvent aider des hémorroïdes, y compris et externes. Les principales formes posologiques utilisées sont les crèmes, les suppositoires, les pilules et les pommades.

Les médicaments ont les types d'action suivants:

  • analgésique
  • cicatrisation
  • anti-inflammatoire,
  • favorise la résorption des caillots sanguins,
  • augmente le tonus des veines,
  • antiseptique.

Venotonic et antithrombotiques

Ce sont des médicaments qui augmentent le tonus des veines et réduisent la congestion veineuse. En raison de cet effet, les veines peuvent revenir à la normale et les nœuds hémorroïdaires réduisent leur taille.

Exemples de ces médicaments:

Cependant, ces médicaments sont généralement contre-indiqués pendant la grossesse.

Une des complications des hémorroïdes est la thrombose veineuse, qui provoque une douleur intense et une inflammation. Pour éliminer ce syndrome, des médicaments tels que l'héparine et l'héparinoïde sont utilisés.

Analgésiques

Le traitement des hémorroïdes externes avancées, accompagné de douleurs aiguës, est impossible sans analgésiques. Cependant, leur utilisation ne peut pas être abusée, car les médicaments affectant la cause de la maladie devraient rester le traitement principal.

En règle générale, les analgésiques sont contenus dans de nombreux onguents et suppositoires. Celles-ci peuvent être des substances telles que la lidocaïne, la benzocaïne, le butamben.

Anti-inflammatoires et cicatrisants

Mais le syndrome de la douleur n'est pas le seul problème des hémorroïdes. L'élimination de l'œdème et de l'inflammation constitue également la tâche la plus importante du traitement symptomatique.

Il existe de nombreux outils utilisés pour traiter les hémorroïdes contre l'inflammation et soulager l'enflure. Tout d'abord, il s'agit d'anti-inflammatoires locaux - stéroïdes (prednisone, hydrocortisone) ou non stéroïdiens (ibuprofène, bufeksamak).

Parmi les médicaments cicatrisants, on peut citer la pommade à l’argousier, le dexpanthénol, les préparations à base d’extrait de foie de requin (Relief).

Médicaments antibactériens

Une méthode importante de traitement médicamenteux dans le traitement des hémorroïdes externes consiste à utiliser des médicaments antibactériens qui arrêtent le développement de microorganismes pathologiques dans les tissus affectés. Le plus souvent, dans le traitement des hémorroïdes externes, on utilise la framycétine, le sulfaéthidol, le méthyluracile, la pommade au lévomicol.

Quel médicament choisir

La plupart des médicaments modernes ont un effet complexe. Ils peuvent contenir à la fois des antalgiques, des anti-inflammatoires, des antibactériens, des veno-toniques et des cicatrisants.

Ce qui aidera dans une situation particulière, ne dites que le médecin traitant. Cependant, un certain nombre de caractéristiques de l’usage de drogues ne représentent pas un secret particulier. Par exemple, avec les hémorroïdes externes, il est préférable d’utiliser des pommades ou des crèmes plutôt que des suppositoires. Ces derniers ne sont recommandés que si les hémorroïdes externes sont associées à des hémorroïdes internes.

Traitement des remèdes populaires

Si des hémorroïdes sont détectées, le traitement peut inclure des remèdes populaires. Ce sont des méthodes assez peu coûteuses et efficaces. Par exemple, dans le cas d'hémorroïdes externes, des bains anti-inflammatoires et antiseptiques à l'eau tiède (environ + 37 ° C) peuvent s'avérer très utiles. En outre, la médecine traditionnelle recommande d'utiliser des pommades pour hémorroïdes externes contenant de la propolis, du miel, de la momie, des lotions à base de pommes de terre, de l'argile et des carottes.

Lorsque les hémorroïdes externes peuvent également aider à refroidir les compresses, soulager la douleur et l’enflure.

Traitement des hémorroïdes externes avec des méthodes chirurgicales

En cas d'échec du traitement conservateur, des méthodes chirurgicales sont utilisées. En outre, l'indication chirurgicale est l'hémorroïde externe, compliquée d'une thrombose ou d'un saignement constant. L'opération peut consister soit en l'ablation de ganglions, soit en l'ablation de caillots sanguins dans les vaisseaux (en cas de thrombose). L'excision des noeuds est généralement réalisée sous anesthésie générale, thrombectomie sous locale. L'opération ne prend généralement pas plus d'une heure, mais la récupération est assez longue et peut durer jusqu'à deux semaines.

Des méthodes peu invasives telles que la cryodestruction, la coagulation au laser et l'électrocoagulation, la photocoagulation à l'infrarouge peuvent également être utilisées. L'avantage des méthodes peu invasives est moins de temps de récupération. Cependant, ils ne peuvent être utilisés que dans les premiers stades de la maladie, lorsqu'il n'y a pas de thrombose et de fissures anales.

http://vrachiha.ru/articles/zabolevaniya/lechenie-naruzhnogo-gemorroya/

Plus D'Articles Sur Les Varices

Choix De L'Éditeur