Méthodes de diagnostic intestinal

Les maladies du côlon et du rectum occupent l'une des premières places dans la structure des maladies du tractus gastro-intestinal. Cependant, bon nombre des pathologies observées pendant longtemps se manifestent avec des symptômes minimes et ont tendance à progresser rapidement. À cet égard, chaque personne devrait savoir comment vérifier les intestins et le rectum dès l'apparition des premières manifestations cliniques de violation du travail.

À cette fin, un grand nombre de procédures de diagnostic sont utilisées - depuis l’examen des doigts à l’anus jusqu’à la coloscopie ou à l’irrigoscopie. Le choix d'une méthode de diagnostic spécifique est toujours laissé au médecin traitant.

Anatomie intestinale

L'intestin est un organe interne de la cavité abdominale composé de deux grandes sections: l'intestin grêle et le gros intestin.

L'intestin grêle a une longueur de 6 à 8 mètres et constitue le lieu d'absorption de la plupart des nutriments contenus dans les aliments, tels que les glucides, les acides gras et les acides aminés.

Les maladies qui entraînent sa défaite sont relativement rares et, le plus souvent, sont infectieuses.

Le gros intestin a une longueur plus petite (1-2 mètres), mais avec un diamètre plus grand. Les principales fonctions du corps sont les suivantes:

  • formation de matières fécales;
  • maintenir l'équilibre hydrique et électrolytique dans le corps;
  • la formation d'un microbiome normal qui joue un rôle dans le métabolisme des vitamines, des graisses et d'autres fonctions.

Le rectum est la dernière partie du gros intestin et, d’une longueur de 10 à 15 cm, peut être le siège d’un grand nombre de maladies, commençant par des lésions infectieuses inflammatoires (dysenterie et autres) et se terminant par la croissance de tumeurs malignes.

Les raisons de l'enquête

Les lésions du système digestif sont extrêmement courantes et s'accompagnent de l'apparition de divers symptômes cliniques. Dans le même temps, les plaintes sont faibles et généralement ignorées par les gens. À cet égard, la recherche précoce de soins médicaux est extrêmement rare.

Le deuxième facteur qui retarde une visite dans un établissement médical est la contrainte liée au fait de consulter un proctologue et de passer par diverses méthodes d’examen du rectum.

Malheureusement, avec une approche thérapeutique similaire, les maladies ont le temps de progresser de manière significative, ce qui peut poser un diagnostic au stade ultime du cancer ou provoquer des modifications nécrotiques marquées des hémorroïdes.

L’examen du rectum chez les femmes et les hommes est indiqué si les symptômes suivants sont présents:

  • douleur ou inconfort dans l'anus;
  • actes de défécation douloureux ou présence de démangeaisons anales;
  • les impuretés sous forme de sang, de mucus ou de pus aux masses fécales;
  • formation d'hémorroïdes;
  • flatulences constantes et douleurs abdominales;
  • tout tabouret anormal persistant pendant longtemps (constipation, diarrhée, ténesme, etc.);
  • émaciation rapide, faiblesse constante, manque d'appétit, etc.

Si, dans la famille, le patient avait des cas de lésions tumorales du gros intestin, un tel patient courait un risque élevé, en raison de la présence de formes héréditaires de cancer de localisation similaire.

L'inspection opportune de l'intestin à travers le rectum vous permet d'établir un diagnostic précis dans les premières étapes du développement d'une pathologie, ce qui facilite grandement le processus de traitement et fournit un pronostic positif de récupération pour une personne.

Examen externe et examen des doigts

Beaucoup de patients se posent des questions: quel est le nom du médecin rectal et quel est le nom de l'examen rectal? Un médecin spécialisé dans les maladies de cette localisation s'appelle un proctologue. Le nom des procédures diffère en fonction de leur principe - il peut s'agir d'une coloscopie, d'une irrigoscopie, etc.

Comment vérifier les deux points sans utiliser de procédures de diagnostic complexes? La phase initiale de l'examen clinique du patient est un examen externe du patient utilisant des méthodes d'inspection standard: auscultation, palpation, percussion, etc.

À ce stade, le proctologue palpe et examine la position de diverses parties de l'intestin, détermine leur mobilité et leur consistance, et peut également révéler des lésions volumineuses dans la cavité abdominale, qui sont souvent des tumeurs.

La prochaine étape de l'étude du rectum est son examen numérique. Cette méthode de recherche permet d’évaluer l’état du canal anal ainsi que la capacité fonctionnelle des sphincters de l’organe.

Le médecin analyse également la nature de l'écoulement et de la membrane muqueuse. Lorsque l'étude des doigts est facilement détectée, des modifications des veines hémorroïdaires, ainsi que la croissance des nodules tumoraux dans le corps.

Méthodes instrumentales

Les proctologues savent bien vérifier les intestins et le rectum à l'aide de méthodes de diagnostic endoscopique. À cette fin, il existe deux approches principales: l'anoscopie et la rectoromanoscopie.

L'anoscopie consiste en la prise en charge d'un endoscope spécial de petit diamètre et de longueur dans le rectum. Un tel dispositif permet au médecin d'évaluer visuellement l'état de la membrane muqueuse, d'identifier les modifications pathologiques sur celle-ci (ulcères, croissance tumorale, processus inflammatoires) et également de réaliser une biopsie de la zone suspecte pour un examen histologique ultérieur.

La rectoromanoscopie est utilisée pour évaluer non seulement le rectum, mais également le côlon sigmoïde. Cette procédure vous permet de procéder à un examen proctologique complet et d’identifier l’éventail principal des maladies affectant cette partie du tractus gastro-intestinal.

Il est important de noter que dans cette étude, le patient doit d’abord préparer et purger les intestins avec un lavement ou un médicament.

Irrigoscopie et coloscopie

Les deux méthodes d'examen suivantes permettent d'évaluer l'état du côlon sur toute sa longueur, ce qui peut être utile dans les cas de diagnostic difficiles.

L'irrigoscopie est un examen radiologique du gros intestin, qui consiste à le remplir de sulfate de baryum, puis à effectuer des radiographies.

Les images sont prises après un certain temps, ce qui permet d'évaluer l'état et la fonction des principales sections de l'intestin. Cette méthode convient à la détection de tumeurs, de fistules, de diverticules et d’autres conditions pathologiques.

Quel est le nom de l'examen endoscopique du rectum, qui permet d'évaluer l'état d'autres parties du gros intestin? Il s'agit d'une coloscopie, qui constitue "l'étalon-or" dans le diagnostic des maladies de cette localisation.

La procédure permet d'obtenir des informations fiables sur l'état des organes, d'effectuer une biopsie et un certain nombre d'interventions chirurgicales micro-invasives (ablation d'un polype, arrêt d'un saignement intestinal, etc.).

Une étude similaire est réalisée sous anesthésie générale.

Conclusion

Un traitement opportun dans un établissement médical chez le médecin proctologue dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie, vous permet de choisir la méthode de diagnostic optimale et de poser un diagnostic précis.

Cela est nécessaire pour la mise en place d'un traitement efficace permettant de faire face à la maladie sur une courte période, sans risque de progression rapide ni de complications.

http://vashproctolog.com/proktologiya/metody-diagnostiki-kishechnika.html

Caractéristiques de l'examen du rectum chez les femmes

La proctologie moderne a un grand potentiel pour permettre l'examen du rectum afin de diagnostiquer les processus pathologiques au stade initial. Cela améliore considérablement le pronostic et la survie des patients atteints des maladies les plus graves. La plupart des procédures effectuées sont pratiquement sans douleur, rapides et instructives. Il n'est nécessaire de contacter le proctologue que lorsque les tous premiers signes de troubles de l'anus et du rectum apparaissent. Cela concerne principalement les femmes en raison de la proximité anatomique et des liens étroits avec les organes génitaux. Les maladies proctologiques et gynécologiques présentent souvent des symptômes similaires aux stades initiaux et doivent s’exclure mutuellement.

Pourquoi devriez-vous consulter le proctologue

Le contact avec la clinique proctologique est imputable à un dysfonctionnement du gros intestin, en particulier à des symptômes inquiétants et incompréhensibles de l’anus, du rectum et du bas-ventre. Les plaintes les plus fréquentes concernant l'accueil chez le proctologue sont:

  • sensation d'un objet étranger ou vidage incomplet de l'intestin;
  • démangeaisons et douleurs dans la région anale;
  • écoulement de sang, de mucus ou de pus de l'anus;
  • distension et tension abdominales;
  • constipation persistante;
  • fréquentes fausses envies de déféquer.

L'examen du proctologue est nécessaire pour chaque femme après l'accouchement, ainsi que pour les femmes de plus de 40 ans, en particulier du groupe à risque pour les maladies colorectales de la famille (cancer, polypes, hémorroïdes).

Il ne serait pas superflu de consulter les filles de ces familles lors de la planification de la grossesse, lors de travaux sédentaires ou lors de sports intenses.

Comment est l'inspection

Si une femme se tourne vers un proctologue pour une situation d'urgence (saignement, douleur intense), une préparation préliminaire n'est pas nécessaire. Dans tous les autres cas, il est nécessaire d’effectuer un nettoyage intestinal avec un lavement ou un laxatif la veille de la visite chez le médecin. Au cours de la journée, il est recommandé d’exclure de la nourriture tous les produits qui favorisent la formation accrue de gaz (kvas, haricots, champignons, pain noir, chou). De plus, l'attitude psychologique correcte du patient est nécessaire pour que l'examen réussisse. Pour les femmes, cela est particulièrement important pour pouvoir prendre un sédatif.

Examen externe de la femme au bureau de proctologie

La réception du proctologue comporte plusieurs étapes:

  • conversation avec le médecin, collecte de l'historique de la maladie et de la vie;
  • examen externe de la région anale;
  • examen rectal numérique;
  • anoscopie;
  • sigmoïdoscopie.

Si nécessaire, clarifiez le diagnostic posé par des examens complémentaires: coloscopie, irrigation, IRM, échographie, prise de sang, selles et urine.

Plus d'informations sur les principales méthodes d'examen rectal:

  1. L'examen externe permet d'évaluer l'état de la peau autour de l'anus, la présence d'irritation et de gonflement des tissus, le gonflement, les hémorroïdes externes, les passages fistuleux et d'autres pathologies. Effectué sur une chaise gynécologique ou en position genou-coude du patient.
  2. L’examen rectal numérique permet de sonder toutes les parois du rectum, d’évaluer l’élasticité des muscles du plancher pelvien, l’état du sphincter, la présence d’hémorroïdes internes, de fissures anales, de kystes ou de coccyx, de paraproctites. Chez les femmes, cette méthode peut en outre détecter une pathologie de la région génitale féminine (dans les vierges, il s'agit de la seule méthode d'examen manuel). La contre-indication est la présence d'une maladie infectieuse aiguë, un rétrécissement marqué de la lumière anale, une douleur intense.
  3. Anoscopie - Examen de l'anus et du rectum dans des miroirs jusqu'à une profondeur de 9 à 10 cm Au cours de cette étude, il est possible de détecter et d'évaluer l'état des hémorroïdes internes, la présence de tumeurs, de fissures, de sténose et d'inflammation prononcée. Une contre-indication relative est considérée comme un processus inflammatoire aigu, un rétrécissement du canal anal.
  4. Rectoromanoscopie - c'est le nom d'un examen plus approfondi du rectum et d'une partie du côlon sigmoïde jusqu'à 30 cm de l'anus. La procédure est pratiquement indolore, très informative pour la détection des ulcères, des polypes, des tumeurs, source de saignement. La menstruation chez une femme, une fissure anale aiguë et un saignement abondant peuvent servir de contre-indication temporaire.
  5. Coloscopie - examen endoscopique de tout le côlon afin d'identifier la pathologie des sections les plus profondes en cas de suspicion d'oncologie, de polypose et d'obstruction intestinale. Conduit avec la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, des saignements du tractus gastro-intestinal. Vous permet d’enlever des objets étrangers, des petites formations bénignes pendant l’étude et de prélever le matériel pour la biopsie. Contre-indications - insuffisance cardiaque grave, pathologie du système de coagulation du sang, infections aiguës.

Toutes les méthodes utilisées actuellement en proctologie permettent un diagnostic qualitatif et opportun des maladies du côlon, de l'anus et du périnée.

Le choix de la méthode dans chaque cas doit être fait par le médecin, en fonction des plaintes, de l'état du patient, de la présence d'une pathologie concomitante et des caractéristiques individuelles de l'organisme.

http://drgemor.ru/u-zhenshhin/osmotr-pryamoj-kishki-u-zhenshhin.html

Variétés et caractéristiques des études du rectum

L’étude du rectum, sujet à diverses maladies, vise à diagnostiquer et à prévenir en temps voulu les maladies de cette partie de l’intestin. Cela dépend en grande partie du traitement qui sera prescrit à l’avenir. Examinons plus en détail les types d’études et les caractéristiques de leur conduite.

Quand faire des recherches

Les maladies du rectum diffèrent par la diversité de leurs symptômes. Habituellement (aux stades initiaux), la pathologie ne se manifeste presque pas du tout, il est donc assez difficile de la détecter seule.

Dans un état plus avancé, la maladie se caractérise par des symptômes récurrents, parmi lesquels figurent:

  1. Diminution de l'appétit.
  2. Douleur abdominale. La nature de la douleur peut être différente (coups de couteau, brûlures, douleurs, cambrures, etc.).
  3. Constipation
  4. Violation de la fréquence habituelle des selles.
  5. Perte d'hémorroïdes.
  6. Douleur aiguë lors de la défécation.
  7. L'apparition de démangeaisons dans l'anus.
  8. Se sentir lourd dans l'estomac.
  9. L'apparition de fréquents écoulements de sang dans les selles.
  10. Ballonnements.
  11. Flatulences
  12. La diarrhée
  13. Perte de poids rapide.

Si au moins deux des symptômes ci-dessus apparaissent, contactez le proctologue dès que possible.

Ces groupes de personnes sont les plus susceptibles aux maladies du rectum:

  1. Les personnes menant une vie sédentaire (sédentaire).
  2. Personnes plus âgées.
  3. Fumeurs et ceux qui boivent souvent de l'alcool.
  4. Les gens qui souffrent de malnutrition.

Règles de préparation à l'examen par un proctologue

Immédiatement avant de consulter le proctologue, la personne doit se préparer à l'examen. Pour ce faire, il est souhaitable de suivre les procédures suivantes:

  1. Pour effectuer des lavements de nettoyage.
  2. La veille de l'inspection, vous devez réduire l'utilisation de céréales, de produits à base de farine et de produits susceptibles de provoquer des flatulences.

La préparation prévoit également un microclyster, de sorte que le rectum soit complètement nettoyé et que le médecin puisse mieux examiner ses parois et ses muqueuses.

C'est important! Le diagnostic du rectum doit être réalisé non seulement au moment où il commence à faire mal, mais également à des fins de prévention (au moins une fois par an).

Types de recherche

Le schéma général de diagnostic des maladies du rectum comprend les méthodes de recherche suivantes:

  1. L'examen numérique ou rectal fait partie du diagnostic de la plupart des maladies de cette partie du tractus gastro-intestinal. Cela se fait avec douleur, sensation de brûlure et inconfort dans l'estomac et dans l'intestin lui-même.

La recherche de doigt vous permet de:

  • identifier l'état général de préparation de l'intestin pour des recherches ultérieures;
  • inspecter l'état des tissus de l'intestin;
  • vérifier l'état général de la couche muqueuse de la partie inférieure de l'intestin (pour en savoir plus sur la membrane muqueuse du rectum);
  • détecter s'il y a des anomalies dans l'intestin;
  • sélectionnez la position appropriée du patient pour d'autres procédures de diagnostic.

L'examen rectal est effectué par l'examen des doigts, ce qui permet au médecin de détecter la présence d'inflammation et la mobilité de la muqueuse intestinale touchée.

La technique générale pour effectuer cette procédure est la suivante:

  • le médecin insère un doigt dans le rectum de la personne examinée;
  • poursuite de la palpation des parois et examen de la membrane muqueuse;
  • à ce moment, le patient doit s'allonger et détendre son estomac autant que possible.

Le gros avantage de cette étude est qu’il n’ya aucune contre-indication. Pour cette raison, un examen rectal est effectué à la première maladie rectale présumée.

  1. L'anoscopie est une méthode d'enquête assez populaire. Cette procédure est incluse dans la liste des principales mesures de diagnostic des lésions du tractus gastro-intestinal inférieur.

L'anoscopie est réalisée à l'aide d'un appareil spécial, l'anoscope. Il est administré au patient dans la cavité du rectum.

L'anoscopie a pour avantage de permettre au pro-logologue d'inspecter le rectum jusqu'à la profondeur de 10 cm pour détecter la présence d'hémorroïdes et d'en apprendre davantage sur les hémorroïdes et d'autres maladies qui ont provoqué un dysfonctionnement de cette partie du tube digestif.

C'est important! Pendant la grossesse, une douleur dans le rectum peut indiquer une variété de troubles. Il est donc recommandé à la femme de corriger son régime alimentaire et, dans tous les cas, de diagnostiquer son intestin.

Les indications pour cette procédure sont:

  • l'apparition de saignements;
  • douleur chronique pendant les selles;
  • suspicion de diverses maladies du rectum;
  • constipation chronique;
  • inconfort dans l'anus.

La technique de l'anoscopie comprend les éléments suivants:

  • le patient est couché sur le dos;
  • un anoscope est inséré dans son anus;
  • après cela, les lambeaux de l'appareil deviennent plus larges, ce qui permet d'améliorer la visibilité de l'intestin.

Les contre-indications à l'anoscopie sont les douleurs intestinales aiguës et les problèmes de selles.

  1. La rectoromanoscopie est un examen endoscopique. À ce jour, cette technique est considérée comme l'une des plus précises. Elle est donc obligatoire pour les examens diagnostiques ou simplement préventifs.

Cette procédure permet de connaître l'état général du rectum à une profondeur de 10 à 30 cm et de provoquer des gênes chez une personne, ce type de recherche sous anesthésie.

Les indications pour la rectoromanoscopie sont:

  • douleur rectale sévère;
  • l'apparition de décharge désagréable de l'anus.

La technique de recherche est la suivante:

  • la patiente est debout sur le canapé, s'appuyant sur les coudes et les genoux (cette position facilitera le passage du proctoscope dans l'intestin);
  • En outre, le proctoscope est enduit de vaseline et injecté le long du canal anal le long de l’intestin de 5 cm;
  • De plus, le tube est inséré dans la lumière intestinale.

Cette procédure ne présente pas de contre-indications directes pour le traitement. Cependant, cette étude peut être difficile à réaliser en cas d’inflammation aiguë de la cavité abdominale et de saignement du canal anal.

  1. L'irrigation est une méthode de radiographie pour le diagnostic du rectum. Elle est effectuée lors du remplissage avec une solution de baryum introduite par l’anus.

Les photos sont prises lorsque le patient est positionné latéralement. Cette procédure est prescrite en cas de suspicion de fistule ou de pathologie cancéreuse.

  1. L'IRM est la méthode de diagnostic la plus efficace pour le cancer du rectum présumé. La procédure est totalement indolore et vous permet de détecter avec précision la formation visible, son emplacement et sa taille. Ceci, à son tour, aidera à choisir la méthode de traitement optimale et à décider s’il est nécessaire de réaliser une intervention chirurgicale.

Les contre-indications directes pour l'IRM sont:

  • la présence d'un stimulateur cardiaque installé;
  • la présence d'implants métalliques dans le corps;
  • la présence de clips hémostatiques dans les vaisseaux du cerveau.

Les contre-indications supplémentaires sont:

  • grossesse et allaitement;
  • maladie cardiaque;
  • la claustrophobie;
  • la présence de tatouages, fabriqués à l'aide de colorants à teneur en métal.
  1. L'échographie est un moyen très précieux de diagnostiquer. Avec elle, vous pouvez identifier des changements dans l'intestin malade et la présence de formations dans celui-ci.

La technique générale de cette procédure implique ce qui suit:

  • le patient est couché sur le côté gauche, les genoux remontés sur la poitrine;
  • ensuite, le médecin procède à l'anesthésie de la zone de l'anus et insère un dispositif spécial dans le rectum;
  • lentement, il va plus loin dans la cavité de l'intestin (l'aide avec le flux d'air fourni);
  • Sur l'écran, le médecin voit tous les changements et les violations des parois intestinales.

Afin d'éviter les sensations désagréables, le patient doit suivre toutes les recommandations médicales lors de l'échographie. De plus, une personne peut être dérangée par le besoin d'aller aux toilettes, mais elle doit simplement endurer.

Au cours de l'examen, le patient peut ressentir une gêne et même une douleur. Après la procédure, il est souhaitable que le patient s’allonge pendant plusieurs heures.

C'est important! Des diagnostics rapides augmentent considérablement les chances d'une guérison rapide.

Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.

http://pdoctor.ru/pryamaya-kishka/raznovidnosti-i-osobennosti-issledovanij.html

Quelles sont les façons dont le médecin vérifiera le rectum et les intestins

Le traitement des maladies intestinales dans les formes avancées est un processus très long. Très souvent, une issue favorable est éclipsée par de nombreuses complications. Par conséquent, il est très important de savoir quand vous avez besoin de demander de l'aide à un proctologue et comment vous pouvez vérifier le rectum pour détecter la présence de certaines maladies.

Il est important de savoir quand demander de l'aide à un proctologue et comment vérifier si la présence de certaines maladies est correcte dans le rectum.

Quand devrais-je contacter le proctologue?

La plupart des maladies rectales présentent des symptômes similaires. Une attention médicale rapide aidera à éviter des complications très graves. Une consultation avec un médecin et un examen des intestins sont nécessaires lorsque les symptômes suivants apparaissent:

  • inconfort dans l'anus: démangeaisons, sensation de brûlure, irritation;
  • douleur dans le rectum ou l'anus, apparaissant pendant les selles ou ne lui étant pas associée. Dans le même temps, l'intensité du syndrome douloureux n'a pas d'importance. Des douleurs fréquentes peuvent également être le signe d’une grave maladie intestinale;
  • matières fécales avec des caillots sanguins ou du mucus, ainsi que la libération de mucus, de sang ou de pus de l'anus, quel que soit l'acte de défécation;
  • noeuds, phoques dans le périnée ou dans l'anus;
  • violations dans le mode habituel des selles, y compris constipation fréquente ou diarrhée, ou leur alternance;
  • flatulences, en particulier lorsqu'elles sont associées à des brûlures d'estomac ou des éructations;
  • des modifications de l'état physiologique général (perte de poids, manque d'appétit, fatigue), associées à une difficulté à la défécation, à une douleur au rectum ou à un écoulement inhabituel de l'anus.
L’inconfort de l’anus est l’une des raisons pour lesquelles on doit consulter le proctologue.

Les personnes dont les proches souffrent de maladies intestinales graves, ainsi que les patients âgés, sont particulièrement exposées. Il est recommandé de subir des examens préventifs tous les 6 mois, même en l'absence de signes caractéristiques de maladies intestinales ou rectales.

Comment se préparer à un examen proctologique?

Lors de la première visite chez le médecin, il collecte soigneusement l'anamnèse (enregistre les symptômes et les plaintes du patient) et effectue également un examen visuel, parfois numérique, du rectum. Par conséquent, avant de consulter le proctologue, il est nécessaire de préparer soigneusement son examen.

Pour la visite initiale, il suffit de débarrasser les matières fécales de la dernière partie du gros intestin (rectum). C'est facile à faire avec des microclysters. Si un examen endoscopique de l'intestin doit être effectué (anoscopie, rectoromanoscopie, coloscopie, etc.), un nettoyage plus approfondi de l'organe des gaz et des matières fécales accumulés est nécessaire. Il y a plusieurs façons:

http://gemor.guru/diagnostika/kak-proverit-pryamuyu-kishku.html

Les principales méthodes d'examen du rectum et l'importance de l'enquête

Les méthodes prescrites pour examiner le rectum sont utilisées pour diagnostiquer les hémorroïdes et d’autres pathologies de l’anus, pour évaluer l’état de la prostate, des ovaires ou de l’utérus. Un examen est également nécessaire pour déterminer le tonus musculaire de la région anale, si une tumeur cancéreuse ou un polype est suspecté, et pour identifier d'autres maladies. Cet article traite des méthodes de base pour mener une telle enquête.

La gamme de méthodes dans le diagnostic des maladies du rectum

Actuellement, la médecine officielle a une variété de méthodes pour examiner le rectum, parmi lesquelles il convient de souligner:

  • anoscopie;
  • IRM du rectum;
  • fibrocolonoscopie;
  • coloscopie du colon;
  • sigmoïdoscopie.

Cependant, ces études sont presque toujours précédées par l'examen habituel du doigt, l'examen de la présence de dysbactériose dans les selles et l'analyse sanguine biochimique et clinique.

Des méthodes telles que la fibrocolonoscopie et l'irrigoscopie sont également prescrites pour examiner les parois du côlon.

Étude des doigts

Cette méthode d'examen est considérée comme la procédure la plus simple et la plus obligatoire dans le diagnostic de presque toutes les maladies du rectum, y compris le cancer ou les excroissances bénignes des tissus. Les indications pour sa conduite sont les suivantes:

  • plaintes de douleur abdominale;
  • dysfonctionnement du travail pelvien et intestinal.

La méthode aide à évaluer l’état des muscles de l’anus, identifie les pathologies des parties rectale et anale et vous permet de déterminer le degré de la maladie.

Au cours d'un examen numérique, une personne adopte une posture genou-coude, ou est allongée sur le côté, pliant les genoux et se serrant les jambes, ou assise dans un fauteuil gynécologique. La position du patient lors de l'examen est choisie en fonction de son état. Un examen manuel dans la région rectale est inacceptable en cas de douleur dans le canal anal et avec un rétrécissement prononcé du canal anal.

Anoscopie

Pour cet examen, un instrument spécial est inséré dans l'anus. L'anoscopie est prescrite dans les cas suivants:

  • saignements anaux;
  • douleur dans la région anale;
  • constipation ou diarrhée régulière;
  • écoulement de pus ou de mucus de l'anus.

En outre, la méthode est présentée en cas de suspicion de toute pathologie du service du droit. L'anoscopie est considérée comme un complément pour l'examen des doigts et avant que les procédures d'examen soient nécessaires pour nettoyer le rectum. De nombreuses vidéos sur le Web parlent des détails de la préparation et de la réalisation d'une anoscopie.

Rectoromanoscopie

Les experts considèrent cette méthode comme l’une des plus fiables, elle est donc utilisée assez souvent. La procédure consiste essentiellement à insérer un rectoromanoscope à une profondeur d'environ 30 cm de l'anus, ce qui permet de visualiser les parois rectales.

Un tel examen est généralement indolore, mais si vous ressentez de la douleur pendant l'examen, vous devez en informer immédiatement le médecin. Des vidéos sur Internet montrent les caractéristiques d'une telle enquête.

Indications de la sigmoïdoscopie: libération de sang, de pus ou de mucus par l'anus, problèmes de selles régulières, suspicions de pathologie du côlon sigmoïde.

La méthode détecte de manière fiable la présence d’une tumeur maligne dès les premiers stades; il est donc recommandé de procéder à un tel examen à des fins prophylactiques, en particulier pour les hommes et les femmes ayant dépassé le seuil de 40 ans. La préparation à la procédure comprend un nettoyage en profondeur des intestins.

Coloscopie

L’essentiel de l’examen est que le médecin insère un coloscope (instrument avec une petite chambre) dans le rectum, y injectant progressivement de l’air (cela est nécessaire pour redresser la paroi intestinale) et le pousser plus loin. L'image visuelle du tissu est affichée sur vidéo.

Cette méthode d’examen fournit des informations fiables sur l’état des tissus et est considérée comme assez informative pour l’identification des tumeurs - tant malignes que bénignes. Par conséquent, la suspicion de cancer est la première indication d'une coloscopie.

En outre, cette inspection est prescrite pour les saignements sévères, ainsi que pour les obstructions et la présence de corps étrangers. La coloscopie n’est pas réalisée en cas d’insuffisance cardiaque ou pulmonaire, de colite ischémique aiguë et de colite ulcéreuse et en présence de pathologies infectieuses. À propos de l'étude peut être trouvé sur le web.

IRM du rectum

La thérapie par résonance magnétique est une méthode d’examen indispensable dans la définition du cancer du rectum. Il est particulièrement utile d'identifier l'étendue du processus tumoral, les limites des tissus impliqués dans le processus pathologique, et donc de faire le bon choix de traitement et de décider de la faisabilité d'une intervention chirurgicale. De plus, l'IRM est utilisée pour comprendre l'efficacité de la chimiothérapie anticancéreuse.

Diagnostic d'un cancer suspecté

Pour identifier la présence et l'étendue d'une tumeur rectale, le patient est examiné, y compris un certain nombre de procédures:

  • test au doigt;
  • rectoromanoscopie;
  • l'irrigoscopie;
  • tomographie par ordinateur;
  • fibrocolonoscopie;
  • urographie intraveineuse (indiquée lorsqu’une tumeur est envahie dans la vessie et les uretères);
  • échographie;
  • laparoscopie;
  • test sanguin pour la présence de marqueurs tumoraux.

En conclusion, nous proposons de visionner une vidéo sur la méthode d’examen du rectum - coloscopie.

http://ogemorroe.com/profilaktika/obsledovanie-pryamoj-kishki/

Examen du rectum chez la femme

Le rectum joue un rôle important dans le fonctionnement de tout l'organisme, vous devez donc surveiller son travail ininterrompu. D'un point de vue biologique, le rectum est une petite extrémité (12-20 cm) du côlon. Sa fonction est d'éliminer les produits transformés du corps humain. À cet égard, les médecins recommandent un examen régulier du rectum. Ceci est fait pour identifier les pathologies possibles des organes internes. Plus d'informations sur la façon d'inspecter le rectum chez les femmes, seront discutées dans cet article.

Examen du rectum chez la femme

Les raisons de l'inspection

En cas de troubles intestinaux, vous devez immédiatement vous rendre au bureau du proctologue. Cela s'applique également aux symptômes suspects liés au bas-ventre, aux intestins et à l'anus. Si vous vous plaignez de problèmes de fonctionnement de ces organes, vous devez vous rendre à la clinique pour un examen diagnostique.

Consultation proctologue. examen rectal numérique

Le proctologue est le plus souvent confronté aux plaintes suivantes:

  • fausse envie régulière d'aller aux toilettes;
  • constipation fréquente;
  • flatulence ou sensation de tension dans la cavité abdominale;
  • purulente, muqueuse ou saignante de l'anus;
  • douleur dans l'anus;
  • sentiment constant de libération intestinale incomplète.

Conversation avec le proctologue

Note! Il est recommandé de subir des examens proctologiques chez les femmes après l’accouchement et âgées de 40 à 45 ans. Cela permettra de prévenir ou de détecter des maladies telles que les hémorroïdes, les polypes ou le cancer à un stade précoce du développement. Lorsqu'elles pratiquent régulièrement un sport intense ou planifient une grossesse, les femmes doivent également consulter un spécialiste.

Qu'est-ce que les hémorroïdes

Procédures préparatoires

Avant de contacter un spécialiste, vous devez vous préparer correctement. Si vous attendez une consultation primaire avec le proctologue, il suffira d'utiliser un microclyster spécial pour nettoyer le rectum. Si d'autres procédures de diagnostic, telles que l'irrigoscopie ou l'anoscopie, sont effectuées pendant l'examen, un nettoyage plus approfondi des intestins sera nécessaire. Considérez les méthodes de base pour préparer le corps à l'inspection.

L'utilisation de lavements de purification sur l'eau

Environ 24 heures avant l'examen proctologique, il est nécessaire de changer complètement le régime alimentaire. Vous ne pouvez manger que des aliments liquides. Vous devez également limiter le nombre d'aliments consommés pouvant provoquer des flatulences. Ceux-ci comprennent les produits à base de farine, les céréales, les fruits et les légumes. Si le médecin vous a prescrit une inspection le matin ou le matin, le soir précédant la procédure, vous devez effectuer quelques lavements à l'eau (2-3) d'un volume de 1,5 litre chacun. Entre les lavements doivent faire une pause dans 40 à 60 minutes.

Le lendemain matin, faites 2 autres lavements. Utilisez uniquement de l'eau tiède. Si l'examen est prévu pour la seconde moitié de la journée, une ou deux heures avant l'examen, un proctologue devrait recevoir un lavement lavant. Assurez-vous que le dernier lavement effectué a eu lieu au plus tard 2 heures avant l'inspection. Cette méthode prend beaucoup de temps, mais efficace. Les médecins la prescrivent comme méthode principale de nettoyage du rectum.

Microclysters d'application

Un moyen assez simple de préparer le diagnostic. Le patient est mis microclyster avec "Adyulaks" ou "Norgalaksom", ce qui entraîne une irritation des récepteurs intestinaux, à cause de laquelle le patient commence à ressentir le besoin d'aller aux toilettes. Cette méthode de préparation est très confortable pour le patient, car il n'a pas besoin de suivre un régime alimentaire particulier, et la procédure elle-même est très rapide.

Mais tenir des microclysters peut pousser le développement d'une réaction allergique ou d'un processus inflammatoire dans le tractus gastro-intestinal. Pour éviter les complications désagréables chez les patients souffrant de colite ulcéreuse ou d'hémorroïdes, la méthode de nettoyage des intestins à l'aide de microclysmes ne convient malheureusement pas.

Acceptation des préparations pharmaceutiques

Des préparations spéciales sont utilisées pour nettoyer les intestins. Tous sont fabriqués à base d'une substance - le polyéthylène glycol, ce qui les rend sûrs pour la santé des patients de toutes les classes d'âge. Le plus souvent à cette fin sont utilisés "Endofalk", "Fortrans" et autres médicaments. Avant utilisation, le médicament doit être dissous dans une certaine quantité d’eau tiède (les informations exactes sont indiquées sur l’emballage) et être bu pendant 1 à 2 heures avant l’examen par un proctologue. En règle générale, le nettoyage complet des intestins a lieu environ un jour après la prise du médicament.

Les médecins recommandent d'utiliser cette méthode de préparation avant de procéder à des procédures instrumentales complexes, telles que l'irrigoscopie, la fibrocolonoscopie. L'utilisation de ces médicaments pour l'examen initial n'est pas fournie. Pour choisir l'une ou l'autre méthode de nettoyage, il est nécessaire de consulter un médecin qui procédera à un examen. Il sait exactement quelle procédure préparatoire est la meilleure à choisir.

Note! Il est interdit de procéder à un nettoyage des intestins avec des saignements importants dans la région rectale ou des sensations de douleur prononcées. Sinon, vous pouvez nuire au corps et l'aggraver.

Les moyens doivent être pris dissous dans de l'eau chaude.

Méthodes de recherche

L'inspection du rectum peut comporter plusieurs étapes. Le premier est un recueil d'anamnèse d'une maladie possible et une conversation avec un proctologue. La seconde est une inspection visuelle de l'anus. La troisième consiste à appliquer certaines méthodes d’examen rectal, dont les principales sont décrites ci-dessous.

Tableau Méthodes d'inspection du rectum.

http://stomach-info.ru/drugoe/diagnostika/osmotr-pryamoy-kishki-u-zhenshhin.html

Examen du rectum chez la femme

La proctologie moderne a un grand potentiel pour permettre l'examen du rectum afin de diagnostiquer les processus pathologiques au stade initial. Cela améliore considérablement le pronostic et la survie des patients atteints des maladies les plus graves. La plupart des procédures effectuées sont pratiquement sans douleur, rapides et instructives. Il n'est nécessaire de contacter le proctologue que lorsque les tous premiers signes de troubles de l'anus et du rectum apparaissent. Cela concerne principalement les femmes en raison de la proximité anatomique et des liens étroits avec les organes génitaux. Les maladies proctologiques et gynécologiques présentent souvent des symptômes similaires aux stades initiaux et doivent s’exclure mutuellement.

Pourquoi devriez-vous consulter le proctologue

Le contact avec la clinique proctologique est imputable à un dysfonctionnement du gros intestin, en particulier à des symptômes inquiétants et incompréhensibles de l’anus, du rectum et du bas-ventre.

  • sensation d'un objet étranger ou vidage incomplet de l'intestin;
  • démangeaisons et douleurs dans la région anale;
  • écoulement de sang, de mucus ou de pus de l'anus;
  • distension et tension abdominales;
  • constipation persistante;
  • fréquentes fausses envies de déféquer.

L'examen du proctologue est nécessaire pour chaque femme après l'accouchement, ainsi que pour les femmes de plus de 40 ans, en particulier du groupe à risque pour les maladies colorectales de la famille (cancer, polypes, hémorroïdes).

Il ne serait pas superflu de consulter les filles de ces familles lors de la planification de la grossesse, lors de travaux sédentaires ou lors de sports intenses.

Comment est l'inspection

Si une femme se tourne vers un proctologue pour une situation d'urgence (saignement, douleur intense), une préparation préliminaire n'est pas nécessaire. Dans tous les autres cas, il est nécessaire d’effectuer un nettoyage intestinal avec un lavement ou un laxatif la veille de la visite chez le médecin. Au cours de la journée, il est recommandé d’exclure de la nourriture tous les produits qui favorisent la formation accrue de gaz (kvas, haricots, champignons, pain noir, chou). De plus, l'attitude psychologique correcte du patient est nécessaire pour que l'examen réussisse. Pour les femmes, cela est particulièrement important pour pouvoir prendre un sédatif.

La réception du proctologue comporte plusieurs étapes:

Si nécessaire, clarifiez le diagnostic posé par des examens complémentaires: coloscopie, irrigation, IRM, échographie, prise de sang, selles et urine.

Plus d'informations sur les principales méthodes d'examen rectal:

  1. L'examen externe permet d'évaluer l'état de la peau autour de l'anus, la présence d'irritation et de gonflement des tissus, le gonflement, les hémorroïdes externes, les passages fistuleux et d'autres pathologies. Effectué sur une chaise gynécologique ou en position genou-coude du patient.
  2. L’examen rectal numérique permet de sonder toutes les parois du rectum, d’évaluer l’élasticité des muscles du plancher pelvien, l’état du sphincter, la présence d’hémorroïdes internes, de fissures anales, de kystes ou de coccyx, de paraproctites. Chez les femmes, cette méthode peut en outre détecter une pathologie de la région génitale féminine (dans les vierges, il s'agit de la seule méthode d'examen manuel). La contre-indication est la présence d'une maladie infectieuse aiguë, un rétrécissement marqué de la lumière anale, une douleur intense.

Toutes les méthodes utilisées actuellement en proctologie permettent un diagnostic qualitatif et opportun des maladies du côlon, de l'anus et du périnée.

Le choix de la méthode dans chaque cas doit être fait par le médecin, en fonction des plaintes, de l'état du patient, de la présence d'une pathologie concomitante et des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Indications pour examen médical

L'examen rectal manuel est effectué dans les cas où le patient se plaint auprès de médecins de douleurs abdominales récurrentes, en particulier lors des selles, et précède toujours l'examen rectal instrumental. Et aussi la méthode est appropriée dans les cas suivants:

  • la présence de symptômes d'hémorroïdes et de maladies associées;
  • perturbation de la prostate chez l'homme;
  • maladies des organes génitaux internes chez les femmes;
  • constipation et autres problèmes avec les selles.

Ainsi, un examen détaillé aidera à reconnaître l’état de la muqueuse intestinale, à déterminer le tonus du canal anal, ce qui affectera l’étude ultérieure du corps du patient. Le médecin enregistrera des informations importantes - la présence ou l'absence d'hémorroïdes, de tumeurs et de polypes, de fissures, d'éléments inflammatoires.

La méthode décrite permet également de diagnostiquer l'élargissement de la prostate chez l'homme et la pathologie des organes génitaux internes chez la femme.

L'examen du rectum avec un doigt prend une place distincte en gynécologie. C'est un complément à l'examen vaginal pour déterminer la nature du processus tumoral, vérifier l'état des ligaments sacro-utérins, un tel examen est indispensable lors de l'observation des femmes qui ont accouché.

L'examen rectal fournit suffisamment de données sur le degré d'ouverture du col de l'utérus, la position du fœtus, l'emplacement des sutures. Il ne faut donc pas le sous-estimer. Cette méthode d’examen d’un organe est contre-indiquée dans les cas de spasme grave du sphincter, de rétrécissement du canal anal, de douleur à l’anus.

Préparation à l'examen par un proctologue

Bien qu'une telle étude n'exige pas de médication préalable ni de régime, la veille de la visite chez le médecin, vous devez abandonner les aliments riches en calories et gras, les légumes frais et les aliments à l'origine de la formation de gaz dans l'intestin. Les patients souffrant de constipation fréquente, il est recommandé de faire un lavement à l'eau tiède pendant 8 heures avant l'examen.

La diarrhée rend difficile à diagnostiquer, par conséquent, devrait être introduit dans le régime alimentaire des aliments, fixant la chaise - produits laitiers, eau de riz.

Si le patient souffre de douleur intense, il est recommandé de nettoyer l'intestin à l'aide de laxatifs prescrits par le médecin. Il n'est pas nécessaire de vous prescrire de tels fonds, car ils peuvent nuire et empêcher une inspection ultérieure. Avant un examen digital du rectum, la vessie doit être vidée et le médecin peut également conseiller au patient de soulager la douleur en utilisant des analgésiques ou une pommade médicale.

Technique de recherche proctologique

L'examen rectal du rectum est effectué par un médecin à l'aide d'un index dans un gant médical. Il est lubrifié avec de la vaseline pour réduire l'inconfort et l'anus est traité avec un gel anesthésique. L'action implique une certaine position du corps du patient, en fonction de ses plaintes et de la suspicion d'une affection particulière.

Le plus souvent, une personne est allongée sur le côté, ses genoux sont pliés, de sorte que le médecin puisse détecter des tumeurs dangereuses dans la zone de l'organe examiné.

Afin de déterminer la nature du néoplasme détecté, le médecin demandera au patient de prendre la position genou-coude. Une telle situation révélera également des dommages à la muqueuse de l'organe. Si le système génito-urinaire est suspecté chez les hommes et les femmes, une chaise gynécologique est utilisée pour fournir un examen détaillé.

Moins fréquemment, le médecin examine une personne accroupie - une posture est nécessaire pour le diagnostic du rectum supérieur. Les médecins pourront détecter un abcès si le patient est en position droite sur le canapé, les bras et les jambes tendus.

Méthodes de recherche proctologique

Les manipulations médicales, consacrées à la vidéo et au travail médical, sont appliquées en fonction des plaintes du patient et de ses caractéristiques individuelles. Les experts distinguent les méthodes de recherche suivantes:

Dans le premier cas, le médecin insère l'index dans le rectum et commence l'examen en notant les caractéristiques des parois de l'anus, la présence ou l'absence de tumeurs et d'autres caractéristiques. Un proctologue expérimenté pourra vérifier l'état des organes génitaux - le col de l'utérus et le septum vaginal chez la femme, ainsi que la taille de la prostate chez le patient masculin.

Considérant les plaintes d’une personne au sujet de la douleur à l’aine, le médecin examine le sacrum et le coccyx, car la partie inférieure de la colonne vertébrale doit être diagnostiquée. À la fin de l'examen, les médecins analysent le mucus restant sur le doigt et notent la présence ou l'absence de particules de sang, de pus et d'autres sécrétions.

Selon une étude à deux doigts, le médecin procède de la même manière que d'habitude, mais dans ce cas, le doigt de la seconde main appuie sur la région pubienne du patient. La méthode aide à identifier les maladies et les tumeurs du rectum supérieur ou du péritoine. Pour les femmes, cette technique est importante car elle détermine la mobilité de la paroi de l'organe vers le vagin.

Un examen numérique du rectum impliquant les deux mains du médecin a pour but d'identifier les tumeurs malignes de la paroi frontale de l'organe. Plus le traitement est rapide, mieux c'est pour le patient. Après l'examen, le médecin enregistre les résultats dans le dossier médical de la personne qui a fait la demande et l'informe du traitement ultérieur de la maladie.

Qui sont les procédures?

Avant de choisir la méthode la plus appropriée pour examiner les intestins, il est important de comprendre quand cela est nécessaire. Si vous suspectez différentes maladies ou la présence de parasites, diverses méthodes de diagnostic sont utilisées. De plus, certaines d’entre elles ont leurs propres contre-indications. Consultez un spécialiste et passez les examens nécessaires si les symptômes suivants se manifestent:

  • douleur abdominale;
  • la constipation;
  • la diarrhée;
  • du sang, du pus ou du mucus dans les matières fécales;
  • les hémorroïdes;
  • des ballonnements;
  • une forte baisse de poids ou vice versa;
  • éructations et brûlures d'estomac constantes;
  • mauvaise haleine, non liée à la santé dentaire;
  • l'apparition d'un raid sur la langue.

Souvent, les patients vont chez le médecin trop tard, quand l’inconfort ne peut plus être toléré. Quelqu'un a peur de la pénibilité de la procédure, quelqu'un a du mal à faire appel à un spécialiste. Quoi qu'il en soit, une visite ultérieure chez le médecin montre que la maladie s'est déjà bien développée et qu'elle nécessite un traitement plus grave et plus coûteux. En cas de cancer, tout retard peut être le dernier.

Méthodes de base de l'examen de l'intestin

Comment vérifier les intestins de l'estomac à l'hôpital pour les parasites et l'oncologie? Le moyen le plus simple de vérifier l'état des intestins est la palpation. Il est divisé en deux types: superficiel et profond. Lors de la palpation superficielle, le médecin peut détecter un point sensible ou une hypertrophie des organes internes. La palpation est effectuée dans la direction de bas en haut, tout en vérifiant les deux côtés de l'abdomen. Avec une palpation profonde, la pression devient plus forte, à la limite d'une zone de confort. Pour une personne en bonne santé, même la palpation profonde passe sans douleur et les muscles abdominaux sont relâchés pendant l'examen.

Si vous soupçonnez la présence de parasites et spécialiste en pathologie intestinale, le patient pourra être référé pour des tests. Quels tests vous devez passer pour vérifier les intestins:

  1. Test sanguin général. Conduit le matin strictement sur un estomac vide. Vous permet d'identifier les maladies infectieuses, la présence de parasites, les processus inflammatoires et les saignements internes.
  2. Analyse biochimique du sang. Avec cela, vous pouvez détecter une violation de l'absorption des nutriments.
  3. Analyse d'urine Dans certaines maladies de l’intestin, l’urine peut changer de couleur et de densité, c’est une raison pour vérifier avec un spécialiste.
  4. Coprogramme. L’analyse des matières fécales permet d’identifier l’ensemble de l’état de l’intestin. Avant de passer, le matériel devra adhérer à un régime alimentaire spécial pendant cinq jours. Les fèces sont vérifiées pour la présence d'impuretés (sang, pus, aliments non digérés, parasites, etc.). En outre, ils vérifient au microscope la présence de fibres musculaires, de graisse, etc.

La coloscopie vous permet d'obtenir plus d'informations, vous pouvez l'utiliser pour détecter une inflammation, des polypes, des tumeurs et également pour vérifier l'état de la membrane muqueuse. La coloscopie est relativement peu douloureuse, mais pour certains, elle peut être désagréable. Dans de rares cas, la procédure est réalisée avec une anesthésie locale. Un tube flexible avec une caméra est inséré dans l'anus. Grâce à lui, vous pouvez non seulement examiner les intestins, mais aussi passer des tests si nécessaire. Le plus souvent, l'examen est effectué couché sur le ventre, mais si nécessaire, le médecin peut demander au patient de se tourner sur le côté ou de s'allonger sur le dos.

Une méthode d'examen plus moderne est le diagnostic capsulaire. Comparé à la coloscopie, il est totalement indolore et ne provoque pas de gêne. Il suffit au patient d'avaler une petite capsule avec une caméra, celle-ci traverse l'estomac et les intestins, elle est excrétée du corps de façon naturelle. Au cours de la progression dans le tractus gastro-intestinal, la caméra prend environ 50 000 images, qui sont transmises à un appareil spécial fixé à la taille du patient. La capsule vous permet d'explorer l'intestin grêle et le gros intestin, l'estomac et le rectum.

Si nécessaire, en plus des tests et de la coloscopie ou du diagnostic capsulaire, des ultrasons, un scanner ou une radiographie de l'intestin peuvent être prescrits.

Comment mener une enquête indépendante

À la maison, il est impossible de détecter les parasites, les ulcères, les processus inflammatoires ou les tumeurs. La seule option de diagnostic disponible est l'inspection visuelle et l'évaluation du bien-être. Ce qui est important de faire attention à:

  1. Augmentation de la température corporelle, fatigue, perte de poids soudaine - tout cela peut indiquer la présence de la maladie.
  2. En sondant l'abdomen, il y a des phoques.
  3. Douleur constante dans l'intestin.
  4. L'apparition de taches sur la peau, changement de couleur, éruption cutanée.
  5. Violations de la chaise, sang de l'anus.
  6. Fluctuations du poids corporel.
  7. Sensation de faim.
  8. Nervosité, insomnie.

Si vous présentez l'un de ces symptômes, vous devriez toujours consulter un médecin. Plus le traitement de la maladie est commencé tôt, plus il a de succès.

Découvrez également quels signes de leishmaniose se manifestent chez une personne et comment le guérir?

La publication suivante sera ouverte sur l'efficacité de Nogtivit contre les mycoses des ongles.

Manifestations de l'amibiase intestinale: http://parazity-gribok.ru/parasites/disease/amebiaz-kishechnyj.html.

Quel médecin est préférable de contacter?

La première étape consiste à contacter un gastro-entérologue. Pour éliminer les causes gynécologiques des douleurs abdominales, les femmes devront également consulter un gynécologue. Si la douleur et d'autres symptômes désagréables sont localisés dans la région rectale, un proctologue doit être examiné. Les méthodes de diagnostic du gastro-entérologue et du proctologue sont identiques:

  • la palpation;
  • tests de laboratoire;
  • examen instrumental.

Un parasitologue aidera à déterminer la présence de parasites et à prescrire le traitement nécessaire. En présence de maladies chroniques de l'intestin nécessite une inspection régulière par les spécialistes concernés. En cas de suspicion d'appendicite, vous pouvez contacter votre gastro-entérologue pour confirmer le diagnostic. Avec un résultat positif des examens, le patient sera envoyé au chirurgien pour l'opération.

L'une des nouvelles façons d'explorer le tube digestif sans coloscopie dans la vidéo:

Comment le médecin vérifie-t-il le rectum et les intestins

Les pathologies intestinales sont caractérisées par une variété de symptômes. Au stade initial du développement de la maladie, les manifestations cliniques sont bénignes. Cela complique considérablement le processus de diagnostic. En l'absence de traitement rapide, des complications graves peuvent se développer. Pour mieux comprendre l’essence de chaque étude, il est nécessaire de comprendre la structure anatomique du rectum, les maladies possibles et leur issue. Sur la base des manifestations cliniques, de l'évolution de la maladie, le spécialiste détermine comment vérifier les intestins et le rectum.

Système digestif humain

Symptomatologie

Malgré le fait qu'il existe un nombre suffisant de maladies du rectum, les manifestations cliniques de toutes sont similaires. Un diagnostic et un traitement rapides aident à éviter les conséquences. Manifestations cliniques communes:

  1. Irritation de l'anus.
  2. Douleur douloureuse.
  3. Impuretés de nature différente dans les masses fécales.
  4. Troubles de l'alimentation: diarrhée, constipation en alternance.
  5. Flatulences
  6. Changements physiologiques généraux. Ceux-ci comprennent:
  • perte de poids;
  • perte d'appétit;
  • faiblesse générale;
  • acte difficile de défécation;
  • douleur dans l'anus.

La préparation

Lors de la première visite chez un spécialiste, le médecin collecte d’abord des informations sur le patient, effectue une inspection visuelle, voire parfois une palpation intestinale. Avant d'examiner le rectum, le patient doit nettoyer les intestins. Il y a plusieurs façons:

  1. Les microclysters sont réalisés en utilisant des agents pharmacologiques, par exemple, Norgolax. La substance active du médicament contribue au nettoyage rapide des intestins avant de consulter le médecin. Immédiatement avant l'initiation du spécialiste lui-même, il est nécessaire d'effectuer 2 procédures avec une pause de 25 minutes. Tous les moyens ont un certain nombre de contre-indications, doivent être utilisés avec prudence. Ce type convient à l'examen par un proctologue.
  2. Lavements d'eau. Ils sont effectués le soir, avec jusqu'à 2 litres d'eau chaude introduits dans les intestins. La seconde est répétée après 40 à 50 minutes en utilisant le même volume de liquide. Dans la matinée, ils font deux autres, le point principal - le second ne devrait pas être plus tard que 2,5 heures avant l'inspection. Appliquer avant la sigmoïdoscopie, la coloscopie et d’autres méthodes.
  3. Agents pharmacologiques qui aident à nettoyer le rectum des matières fécales. Ceux-ci incluent Endofalk, Fortrans. Le médicament est dilué avec de l'eau, utilisé 24 heures avant l'examen. Il est conseillé d'appliquer avant les méthodes matérielles sérieuses: l'irrigoscopie, la coloscopie.

Inspection

Grâce à une évaluation visuelle, le spécialiste peut déterminer:

  • des ballonnements;
  • déterminer l'intensité du péristaltisme;
  • par la palpation de la paroi abdominale antérieure, il est possible d'identifier des tumeurs d'évolution différente;
  • un spécialiste examine le rectum pour détecter la présence de fistules;
  • étudie la contraction des muscles intestinaux et de ses boucles.

Après avoir sondé, un spécialiste inspecte visuellement l'anus, en portant une attention particulière à la couleur, à l'état général et à la présence de fissures. Après examen, le proctologue effectue la palpation.

Palpation

Tout examen proctologique implique un examen rectal par palpation ou palpation. Avec certaines pathologies, il est possible de diagnostiquer la pathologie immédiatement après avoir sondé les intestins. Les experts en même temps vérifient:

Méthode de diagnostic - palpation

  1. Fonction de verrouillage des muscles, état des tissus.
  2. Sentez la muqueuse intestinale à la recherche de cicatrices, de néoplasmes.
  3. Évaluer la possibilité d'un examen endoscopique.

Anoscopie

L'anoscopie est une méthode de diagnostic instrumental de l'intestin et de la partie inférieure du rectum. Utilisé comme événement préliminaire avant la sigmoïdoscopie ou la coloscopie. Il utilise un anoscope d'équipement spécial, qui conduit à une profondeur de 10 cm de l'anus. Indications d'étude:

  • douleur persistante ou aiguë;
  • écoulement de mucus et de sang, de pus;
  • troubles digestifs fréquents;
  • suspicion d'hémorroïdes internes;
  • si nécessaire, prélevez le matériel pour la biopsie.

Rectoromanoscopie

Une méthode populaire qui vous permet de vérifier le rectum et le segment inférieur du sigmoïde. Le chèque est attribué dans les cas suivants:

Diagnostic de la maladie par sigmoïdoscopie

  • écoulement avec du sang, du pus, du mucus;
  • une indigestion;
  • sensations douloureuses de nature différente.

C'est une manipulation sûre et sans douleur qui ne cause pas de complications.

Irrigoscopie

Les études irrigoscopiques sont appelées méthodes d’examen du gros intestin. En même temps, un agent de contraste est introduit dans l'intestin par examen aux rayons X de l'état de cette section. Indications:

  • confirmer le diagnostic de fistule;
  • si vous soupçonnez une colite;
  • avec des pointes dans les intestins.
Irrigoscopie - Diagnostic par rayons X

Au cours de l'étude, un spécialiste remplit le côlon d'un agent de contraste qui vous permet de déterminer avec précision sa forme, son emplacement, sa longueur et son taux d'élasticité des murs.

Ensuite, la substance est retirée du corps. Dans ce cas, un spécialiste peut évaluer la performance du côlon.

Coloscopie

Une méthode de recherche dans laquelle un spécialiste examine complètement le gros intestin. Dans ce cas, vous pouvez identifier la présence de tumeurs, prélever le matériel pour une biopsie.

La coloscopie est le moyen le plus efficace de diagnostiquer les maladies du côlon.

La coloscopie est la méthode la plus informative. Indications d'utilisation:

  • l'obstruction intestinale est déterminée ou réfutée;
  • saignements pour des raisons inexpliquées.

Contre-indications: pathologies du système cardiovasculaire, insuffisance pulmonaire, maladies infectieuses.

http://bolvkishkah.com/pryamaya-kishka/osmotr-pryamoj-kishki-u-zhenshhin.html

Plus D'Articles Sur Les Varices