Thrombophilie dangereuse pendant la grossesse: planification et conséquences

La thrombophilie congénitale est généralement héréditaire, parfois elle peut survenir à la suite de certaines mutations.

Cette thrombophilie est aussi appelée génétique. Dans ce cas, nous parlons de violations au niveau génétique. Cette maladie se manifeste dans tous différemment. Assez souvent, pendant longtemps, il ne se fait pas sentir.

Chirurgie, traumatisme, grossesse, immobilisation d'un membre peuvent contribuer à leur manifestation. En raison de cette violation, des problèmes de santé très graves peuvent survenir au fil du temps.

Pourquoi la grossesse complique-t-elle une maladie déjà grave?

Il est naturel et tout à fait normal que la coagulation sanguine augmente chez les femmes pendant la grossesse. Ce changement physiologique vise à réduire les pertes de sang pendant le travail et d’autres complications - fausse couche, décollement du placenta.

Très souvent pendant la grossesse, une thrombophilie génétique se fait sentir.

Cela est dû à l'apparition d'un autre cercle de circulation sanguine - le placentaire, qui exerce une pression supplémentaire sur le système circulatoire. Ce cercle présente des caractéristiques uniques qui contribuent à la formation de caillots sanguins.

Pourquoi il est si important d'identifier la thrombose intestinale mésentérique à temps et comment faire cela, vous pouvez apprendre de notre matériel.

Lorsque la thrombophlébite de surface commence à se développer, les méthodes de prévention de la maladie sont discutées ici. L'article couvre également les procédures de traitement de la maladie.

Quelles sont les conséquences de la thrombophilie liée à la grossesse?

En règle générale, la thrombophilie est sans danger pour les femmes, mais les conséquences peuvent être plus graves pendant la grossesse.

Le risque de thrombose est multiplié par 6. Le plus grand danger est une éventuelle fausse couche.

Si une femme présente un diagnostic de thrombophilie génétique héréditaire et que la grossesse coïncide, la naissance a souvent lieu prématurément.

Cela se produit généralement entre 35 et 37 semaines. Une telle finale peut être considérée comme réussie.

Parfois, des caillots sanguins dans les vaisseaux du placenta provoquent une insuffisance placentaire. Ceci, à son tour, conduit à une privation d'oxygène ou à un retard de développement du fœtus.

Les experts disent que les complications apparaissent généralement après la dixième semaine de grossesse.

Jusqu'à cette date, il n'y avait aucune information sur l'effet de la thrombophilie sur le développement et la gestation du fœtus.

Le deuxième trimestre de la grossesse chez les femmes atteintes de thrombophilie survient dans la plupart des cas de manière calme et sans complications. Le risque augmente après 30 semaines. Pendant cette période, des formes graves de prééclampsie ou d'insuffisance phyto-placentaire peuvent survenir.

Méthodes de diagnostic

L'une des principales méthodes de diagnostic d'une maladie est le test sanguin, qui fait l'objet d'une enquête en plusieurs étapes:

  1. Le premier est une projection. Son objectif principal est la détection de pathologies dans un lien particulier du système de coagulation.
  2. La deuxième étape est une analyse spécifique de la thrombophilie au cours de la grossesse.

Les tests de dépistage permettent d'identifier les formes de thrombophilie suivantes:

  1. Une augmentation de la viscosité du sang et une augmentation de l'hémocrite indiquent une forme hémorhéologique de thrombophilie.
  2. L'augmentation de la capacité d'agrégation plaquettaire indique la présence d'une thrombophilie provoquée par une hémostase altérée.
  3. La détermination du taux d’antithrombine révélera l’absence d’anticoagulants primaires.
  4. Le "test de manchette" permettra de juger de la thrombophilie provoquée par la violation du système de fibrinolyse.
  5. La présence d'anticoagulant lupique est un signe de tombophilie auto-immune.

Si une femme enceinte présente les indicateurs suivants, il convient de réfléchir au développement de la thrombophilie et à ses conséquences éventuelles - polycythémie, érythrocytose, diminution de la RSE, hyperthrombocytose isolée, augmentation de l'hématocrite.

De plus, des modifications de la forme et de la taille des globules rouges peuvent provoquer des caillots sanguins.

Planifier une grossesse avec thrombophilie

La prévention de la thrombophilie doit être effectuée avant la conception. Le début du traitement en temps voulu assurera le processus normal de placentation et d’implantation de l’embryon.

La nomination d'un traitement aux derniers stades de la grossesse réduit considérablement les chances de porter un enfant sans complications.

Lors de la préparation à la conception, les femmes atteintes de thrombophilie doivent observer les mesures préventives suivantes:

  1. Remédiation des foyers d’infection - organes génitaux, cavité buccale, etc. Sa présence peut contribuer à la thrombose.
  2. Acceptation des anticoagulants après toute intervention chirurgicale, y compris les procédures peu invasives.
  3. Observance du traitement anticoagulant pendant et après la grossesse (minimum 6 semaines).

Les médicaments suivants sont utilisés pour le traitement prophylactique de la thrombophilie:

  • acide folique;
  • héparine à faible localisation;
  • Vitamines B;
  • agents antiplaquettaires;
  • acides gras oméga-3;
  • progestérone naturelle.

Comment augmenter les chances de porter un enfant

Les femmes enceintes présentant un diagnostic de thrombophilie ont besoin d'une surveillance particulière.

Les résultats des ultrasons doivent également être pris en compte, ainsi que l’étude du débit sanguin dans le placenta.

Au cours du premier trimestre, il existe une diminution de la vascularisation dans différentes zones du placenta, ce qui peut constituer un préalable à la formation d'une insuffisance chronique.

Jusqu'à 8 semaines, les femmes peuvent effectuer une échographie en trois dimensions du flux sanguin placentaire. C'est la méthode la plus informative pour déterminer les complications aux premiers stades.

Aux deuxième et troisième trimestres, une surveillance constante de l'état du bébé par dopplerométrie, fœtométrie et cardiotocographie du fœtus est nécessaire.

Dans la prévention du développement de complications pendant la grossesse, le traitement antithrombotique, sans danger pour la mère et l’enfant, occupe la place principale.

Le traitement peut être considéré comme efficace si une femme ne présente pas de formes graves de prééclampsie ni de thrombose en arrière-plan de la grossesse, s'il n'y a pas de risque d'échec de la grossesse, s'il n'y a pas de signe d'insuffisance placentaire ni de décollement placentaire.

Dans le cadre d'un traitement approprié, les marqueurs de la thrombophilie reviennent à la normale. A l'avenir, ces paramètres resteront au niveau caractéristique d'une grossesse physiologique normale.

Procédures de traitement

L'objectif principal des procédures médicales de thrombophilie au cours de la grossesse est d'éliminer les complications. Lors d'un traitement non pharmacologique, il est nécessaire:

  • porter des tricots médicaux ou des bandages élastiques,
  • éviter de rester debout et de soulever des poids de façon prolongée,
  • exercer,
  • faire un massage
  • aller nager
  • phytothérapie
  • une bonne nutrition, l'exclusion des aliments gras et épicés,
  • thérapie électromagnétique.

Pendant le traitement médical de la thrombophilie chez la femme enceinte:

  1. Les médicaments qui aident à renforcer les parois des vaisseaux sanguins, améliorent les propriétés du sang et la microcirculation. Par exemple, la nadroparine calcique.
  2. Dans la thrombose aiguë des vaisseaux cérébraux, si des hémorragies intracrâniennes ont été évitées, des anticoagulants sont utilisés. Pour prévenir l'œdème cérébral, les médecins prescrivent un magnétophone ou de la dexaméthasone.

Complications possibles

De nombreux médicaments ont des effets secondaires se manifestant par le développement d'une susceptibilité à une augmentation du nombre de caillots sanguins dans le sang. Ces qualités ont des contraceptifs, des œstrogènes et certains groupes de cytostatiques.

Cette liste peut être reconstituée avec de l'héparine et des thrombolytiques.

La thrombocytopénie survenue aux jours 2 à 3 après le traitement par l'héparine est appelée à un stade précoce. En retard peut se produire après 1-1.5 semaines, il est caractérisé par des symptômes tels que la thrombose et le saignement en même temps.

Pour prévenir les conséquences indésirables de ce traitement, il ne faut pas oublier la prévention et combiner l'utilisation de thrombolytiques et d'héparine avec le tiklidom, l'acide acétylsalicylique et d'autres.

Conclusions

Thrombophilie n'est pas une phrase. Ce n'est pas synonyme d'infertilité.

Sous réserve des recommandations des médecins, les chances sont suffisamment élevées pour supporter et donner naissance à un enfant en bonne santé. Bien sûr, il est peu probable que vous puissiez porter le bébé jusqu'à 40 semaines.

Mais avec le niveau élevé de la médecine actuelle, un bébé prématuré ne signifie pas du tout - un patient.

Grâce à la technologie et aux équipements modernes, il est possible de prendre en charge des bébés nés à une époque antérieure. Par conséquent, tout ce dont vous avez besoin est de constamment vous souvenir du risque, de suivre les recommandations du médecin et d’être optimiste.

http://stopvarikoz.net/other/trombofiliya-pri-beremennosti.html

Traitement de la thrombophilie pendant la grossesse et conséquences possibles pour l'enfant

La thrombophilie est un trouble qui provoque une tendance à la formation d'un caillot sanguin. La maladie est associée à des troubles physiologiques ou à des perturbations génétiques. Différentes personnes se manifestent de différentes manières. Souvent, les gens ne soupçonnent même pas qu’ils ont une telle inclination, ils mènent une vie normale. Mais avec certains facteurs, la maladie se fait sentir. Cela peut se manifester par des blessures, des interventions chirurgicales, une grossesse, etc. Comme beaucoup de femmes sont très inquiètes des dangers de la thrombophilie pendant la grossesse, est-il possible de tomber enceinte avec un tel symptôme et quelles en sont les conséquences pour l'enfant?

Caractéristiques de la maladie

La thrombophilie chez les femmes enceintes est détectée moins fréquemment, mais il existe un certain danger. Une femme a tendance à épaissir le sang, à cause de quoi ces caillots ou caillots de sang peuvent rester dans les vaisseaux, bloquant ainsi les vides. A l'état normal, le porteur de ce gène (si l'on parle de thrombophilie congénitale) présente un équilibre optimal entre les systèmes de coagulation et d'anti-coagulation. Mais dans certaines situations, l'équilibre est perturbé, entraînant la maladie. Il existe 2 options de thrombophilie pendant la grossesse:

  1. Congénitale ou génétique. Les risques de formation de caillots sanguins sont présents chez une personne dès la naissance et sont dus à la présence d'une prédisposition génétique, c'est-à-dire d'un gène particulier. Habituellement, les violations dans les structures de l'ADN ne se manifestent pas tant que le corps de la femme n'est pas sérieusement sollicité. Parmi eux distinguent la grossesse ou les maladies dangereuses. Dans certaines situations, il est possible de révéler le fait de thrombophilie génétique pendant la grossesse avant l'apparition des symptômes, à l'aide des antécédents familiaux. C’est à ce moment qu’il ya thromboembolie dans l’histoire du plus proche parent, ou des cas d’AVC et de crises cardiaques, à la suite de la formation de caillots dans les vaisseaux.
  2. Acquis. Ici, la présence du gène n'est pas prise en compte. Il est possible d’acquérir une tendance à la thrombophilie dans le cas du syndrome des antiphospholipides ou de diverses maladies des vaisseaux sanguins. Dans le premier cas, l'immunité humaine commence à produire des anticorps spécifiques qui commencent à détruire activement les parois cellulaires des organes internes.

Les médecins disent que la thrombophilie pendant la grossesse est une grave menace pour la mère et son fœtus. Par conséquent, il est recommandé de subir des tests préliminaires et un traitement spécial. Cela vous permettra de devenir enceinte et d'avoir un bébé en bonne santé.

Facteurs de risque

La présence du gène lui-même ne garantit pas que la femme rencontrera nécessairement des manifestations de thrombophilie héréditaire pendant la grossesse. Tout dépend de l'impact des facteurs de risque. La probabilité de maladie augmente avec:

  • grossesse à partir de 35 ans;
  • la présence d'obésité;
  • maladies du système cardiovasculaire et du foie;
  • Fumer chronique 10 cigarettes par jour ou plus;
  • les varices;
  • un grand nombre de grossesses;
  • maladies à long terme sous forme chronique;
  • longs séjours dans la même pose;
  • utilisation de contraceptifs hormonaux;
  • maux de tête fréquents.

Quel que soit le facteur qui provoque, lorsqu’il est exposé à l’un d’eux, le risque de complications au cours de la grossesse augmente considérablement. Si vous identifiez rapidement les symptômes, établissez le diagnostic correct et prescrivez un traitement adéquat, vous avez toutes les chances de sauver le fœtus et d'éviter des conséquences graves pour le bébé.

Conséquences possibles pour l'enfant

Le ventre de la mère commence à se développer progressivement à mesure que le fœtus se développe à l'intérieur. Mais le processus peut s’accompagner de changements négatifs provoqués par la manifestation de thrombophilie. Les changements causés par la maladie entraînent des dommages vasculaires. Les vaisseaux allant au placenta, par lesquels le fœtus reçoit toute la nutrition nécessaire, sont parmi les premiers à en souffrir. La formation de petits caillots sanguins dans les vaisseaux peut entraîner des complications graves et dangereuses pour le bébé. Les conséquences apparaissent comme:

  • fausse couche habituelle;
  • avortement manqué (ST);
  • polyhydramnios ou manque d'eau;
  • grossesse non en développement;
  • petit fruit;
  • retards de développement;
  • malformations congénitales dans le développement;
  • accouchement prématuré;
  • exfoliation du placenta, etc.

La grossesse, les retards de développement et d’autres complications peuvent avoir un impact négatif sur la santé à l’avenir. Bien qu'il y ait des risques, à cause desquels une femme peut simplement perdre un bébé avant la naissance. Les experts recommandent aux femmes de se faire examiner avant la grossesse afin de vérifier la présence de thrombophilie génétique ou acquise. Les mères déjà enceintes bénéficieront d'un soutien supplémentaire leur permettant de mener à bien leurs enfants et d'éviter les conséquences négatives.

Méthodes de diagnostic

Pour que les maladies de la mère n'affectent pas le bébé, même si vous planifiez une grossesse, vous devez étudier la question de la thrombophilie, vérifier la présence d'une prédisposition génétique ou d'une maladie acquise. Pour réussir l’analyse de la thrombophilie, vous devrez subir plusieurs activités de diagnostic. Tout commence par une simple enquête réalisée par un médecin et une collecte d'anamnèse. À l'avenir, un spécialiste dirige la future mère vers toutes les analyses nécessaires.

Dans le cadre de l'enquête, le médecin doit connaître:

  • utilisation à long terme de contraceptifs oraux;
  • infertilité;
  • un ou plusieurs cas de fausse couche ou la présence dans les antécédents de naissance prématurée du patient;
  • tout cas de mort foetale dans l'utérus;
  • exfoliation prématurée du placenta;
  • la présence de toute forme d'insuffisance du placenta;
  • maladie grave;
  • état de santé actuel.

Les médecins sont envoyés pour un examen supplémentaire, après quoi ils posent le diagnostic final. Sans recherches en laboratoire, cela ne suffit pas. La thrombophilie acquise ou congénitale est diagnostiquée par les faits suivants lors de l'examen des résultats du test:

  • le niveau de plaquettes et de globules rouges dans la composition du sang a augmenté;
  • il y a des changements négatifs dans le coagulogramme, ce qui montre le fait qu'il y a une tendance à la formation de caillots sanguins;
  • dans les analyses d'immunogrammes, des anticorps antiphospholipides et un certain niveau de types de protéines spécifiques sont détectés;
  • le taux de protéines (D-dimères), qui apparaît dans le sang lors de la destruction des caillots sanguins, augmente.

Tout cela suggère que les femmes ont une thrombophilie. Afin d'éviter des conséquences négatives pour l'enfant et la future mère, un traitement obligatoire est effectué conformément à toutes les règles et réglementations du médecin traitant.

Traitement

Le fait qu’une femme soit atteinte de thrombophilie congénitale ou qu’il s’agisse d’une forme acquise de la maladie ne joue pas de rôle particulier. Il y a une tendance à la thrombose, vous devez donc minimiser tous les risques et les menaces potentielles. Les médecins disent que la décision la plus appropriée de la part de la future mère est le traitement avant la conception de l’enfant. En préparation à la grossesse, un traitement spécial est prescrit en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Le schéma des mesures thérapeutiques préparatoires comprend les éléments suivants:

  1. Vous devez prendre de l'acide folique. Il est généralement recommandé d’utiliser 400 mg. cette substance par jour. La réception devrait commencer environ 3 mois avant la conception prévue.
  2. Des médicaments spéciaux à base de l’hormone progestérone sont prescrits aux patients. Le schéma thérapeutique est individuel, car ici, il vous suffit de partir des recommandations de votre médecin. Il choisira pour vous la posologie que vous n’a pas le droit de violer.
  3. Un médicament aussi simple, tel que l’aspirine, aide activement à traiter les problèmes de coagulation, d’épaississement et de formation de thrombus. Les femmes qui envisagent une grossesse devraient prendre environ 75 mg. ce médicament tous les jours.
  4. Les héparines de bas poids moléculaire sont prescrites dans les cas où un risque élevé de thrombose a été détecté au cours de l'examen. Si la thrombophilie se présente sous une forme assez sévère, il est nécessaire de recourir à des injections de cette substance. La posologie est prescrite uniquement par le médecin traitant. L'utilisation indépendante d'un tel médicament est strictement interdite. Cela ne concerne que les personnes ayant une tendance accrue à la thrombose.

Mais la thrombophilie ne peut pas toujours être diagnostiquée avant la conception. Cela est dû au fait qu'avant la grossesse, cette tendance peut ne pas se manifester. Il n'y a pas de symptômes, la femme n'est pas dérangée, car elle se concentre sur d'autres aspects de la préparation au port et à la naissance du bébé. Pour éviter la césarienne et permettre aux enfants de grandir en bonne santé, il convient de le vérifier avant et pendant la grossesse.

Même si la thrombophilie a été diagnostiquée après la conception, il ne faut pas trop s’inquiéter. La médecine moderne a mis au point des tactiques de traitement efficaces qui aident à atténuer la maladie et à minimiser tous les risques pour le bébé et la mère elle-même.

Si la thrombophilie a été diagnostiquée alors que la femme était déjà en position, il est recommandé de commencer le traitement immédiatement après le dépistage de la pathologie. La propension elle-même ne garantit pas de complications sous la forme de caillots sanguins. Si nous commençons le traitement de la thrombophilie de manière correcte et en temps opportun, la femme pourra sortir le bébé normalement, assurer la formation correcte et complète du fœtus sans conséquences pour la santé.

Le traitement standard de la thrombophilie identifié après la conception est le suivant:

  1. Drogue pour femme enceinte "Utrozhestan". La posologie est choisie individuellement, mais elle va généralement de 400 à 600 mg. médicaments par jour.
  2. Feimbion est un autre médicament utile et nécessaire. Il suffit de prendre 1 comprimé par jour.
  3. Pour renforcer le corps de la femme, elle doit prendre régulièrement des préparations à base de magnésium, telles que du Magne B6 ou des analogues, tout en portant un bébé. La posologie standard est de 1 comprimé trois fois par jour.
  4. «Clexane» ou «Fraxiparine» est injecté par voie sous-cutanée avec des injections de 0,4 et 0,3 ml. respectivement. Le traitement dure au moins 10 jours et fournit une injection par jour.

Parallèlement, on observe un régime alimentaire spécial contre la thrombophilie, visant à éliminer tout produit dangereux susceptible de provoquer une stase sanguine ou la formation d'un blocage vasculaire. Les aliments doivent être légers, nutritifs, riches en ingrédients sains et bien digestibles. Dans le cadre du traitement thérapeutique, il est impératif de passer des tests. Cela est nécessaire pour surveiller les performances du D-dimère. Si la quantité de protéines formée lors de la désintégration des caillots sanguins diminue, cela indique l'efficacité des tactiques de traitement appliquées. Une femme a toutes les chances de préserver le fœtus, une gestation normale et une naissance complète sans complications.

La posologie des médicaments et la durée de leur admission peuvent varier en fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme et de l'efficacité de leurs effets. Suivez strictement les conseils d'un médecin, ne dépassez pas la dose, mais essayez de ne pas manquer le traitement prescrit. Toute violation peut affecter négativement la condition du fœtus et de la future mère.

Outre les complications annoncées précédemment pour l'enfant, les mères elles-mêmes peuvent être confrontées à de graves difficultés. Chez les femmes, les complications peuvent se manifester sous la forme d'un handicap et, dans certains cas, d'un décès. Les crises cardiaques des organes internes et les accidents vasculaires cérébraux sont considérés comme les effets secondaires les plus dangereux de la thrombophilie pendant la grossesse.

Les conséquences négatives sont confrontées dans le cas de:

  • refus de traitement;
  • ignorer les règles de la thérapie;
  • non-respect des recommandations pour la prévention de la maladie;
  • manque de traitement adéquat.

Par conséquent, vous devez absolument consulter un médecin avant la conception, vous soumettre à un examen approfondi et vérifier la présence de tendances à la formation de caillots sanguins dans le corps. Ceci est important pour la femme elle-même, en tant que future mère, et son enfant.

Mesures préventives

Le problème de la tendance innée à la thrombose reste ouvert. Il n'y a aucun moyen de l'éviter. Mais il est possible et nécessaire de lutter contre le type acquis de la maladie. Pour prévenir les risques de thrombose, avant de concevoir un bébé, vous devez suivre quelques règles simples. Les mesures préventives sont réduites au maintien d'un mode de vie sain.

Alors, futures mamans, essayez de faire ce qui suit:

  • n'abusez pas des produits du tabac, mais arrêtez complètement de fumer (passif aussi);
  • si des maladies infectieuses apparaissent, commencez à les traiter dès les premiers symptômes;
  • mener une vie saine, être actif et joyeux;
  • ne prenez pas de poids car l'obésité est l'un des principaux amis de la thrombophilie;
  • ne buvez aucun médicament sans avoir consulté au préalable un médecin (particulièrement puissant et hormonal);
  • si vous préférez la contraception hormonale, utilisez-la brièvement et consultez des experts;
  • en présence d'hypodynamie, prenez des mesures pour l'éliminer;
  • effectuer toute une gamme d'activités pour se préparer à une future grossesse;
  • dans le régime alimentaire, concentrez-vous sur les fruits secs, une petite quantité de gingembre et les fruits de mer qui peuvent fluidifier le sang.

N'ayez pas peur d'un diagnostic tel que la thrombophilie. Ce n'est pas une thrombose, mais simplement une tendance à la thrombose. Il est possible de terminer un accouchement normal avec thrombophilie. Il vous suffit de suivre les recommandations du médecin, de suivre certaines règles et de ne pas paniquer à l'avance. Ce n'est pas une phrase pour vous ou votre bébé, mais simplement un avertissement sur la nécessité d'être plus attentif à votre santé.

Les femmes craignent qu'en raison d'une thrombophilie, les bébés naissent prématurément, car ils naissent entre 35 et 37 semaines de gestation, bien qu'une grossesse physiologique normale soit considérée comme la naissance d'un bébé à 40 semaines. Il n'y a rien de mal, puisque déjà à 37 semaines, le fœtus est considéré comme complètement mature. S'il comparaît quelques semaines plus tôt, cela n'affectera pas sa santé. Le gamin finira par rattraper ses pairs, il n’aura aucun obstacle à cela à cause de la thrombophilie.

Soyez en bonne santé, faites de la prévention et ne pratiquez pas l'automédication! Merci à tous pour votre attention! Abonnez-vous à notre site, laissez des commentaires, posez des questions et invitez vos amis à nous!

http://kardiodocs.ru/vessels/vessels-vessels/trombofiliya-pri-beremennosti-lechenie-i-oslozhneniya.html

Thrombophilie héréditaire et grossesse

Le terme «thrombophilie» est connu depuis 1965. Et cela signifie qu'il est sujet à la formation de caillots sanguins et à une thromboembolie (recouvrement de la lumière du vaisseau par un caillot de sang détaché de la paroi du vaisseau).

La thrombophilie déterminée génétiquement se transmet de génération en génération et peut se manifester sans symptômes au quotidien. Mais si une femme tombe enceinte, cette tendance latente aux freins commence à se manifester par des complications de la grossesse.

Contenu:

  • Qu'est-ce qui est dangereux pour la thrombophilie foetale?
  • Planification de la grossesse
  • Tests de thrombophilie pour la planification de la grossesse
  • Comment passer l'analyse?
  • Polymorphisme génétique et marqueurs génétiques de la thrombophilie
  • Traitement en préparation de la grossesse
  • Traitement de la thrombophilie pendant la grossesse
  • Pouvoir
  • Quand accouchez-vous avec une thrombophilie?

En obstétrique moderne, on a diagnostiqué une thrombophilie génétique pendant la grossesse (pendant le déroulement anormal de la grossesse par la norme) ou après des complications obstétricales:

  • prééclampsie (augmentation de la pression artérielle pendant la grossesse jusqu'à un nombre critique menaçant la santé de la mère et du fœtus).
  • fausse couche habituelle (deux ou plusieurs fausses couches survenues l'une après l'autre au cours d'une grossesse ultérieure);
  • CVTR - retard de croissance intra-utérine;
  • mort foetale pendant la gestation (avortement raté);
  • décollement prématuré d'un placenta situé normalement.

Conséquences de la thrombophilie pendant la grossesse chez un enfant

Pendant la grossesse, le système de coagulation du sang subit des modifications physiologiques, dans lesquelles la tendance héréditaire à la thrombose endommage les vaisseaux, principalement le placenta (bébé), par lequel le fœtus est nourri par la mère.

Une petite thrombose dans les vaisseaux du placenta entraîne de telles complications et conséquences:

  • fausse couche habituelle;
  • grossesse non en développement;
  • retard de développement fœtal;
  • petit fruit;
  • eau basse ou haute eau;
  • décollement placentaire;
  • travail prématuré;
  • prophètes congénitaux du développement.
  • prééclampsie (taux élevé de protéines dans les urines, augmentation de la pression artérielle, œdème).

La prééclampsie est une maladie redoutable tant pour l’enfant que pour la femme enceinte. Le traitement de la thrombophilie pendant la grossesse, commencé lors de la planification, vous permet d’éviter les complications, de réduire au minimum les risques pour l’enfant et de réduire l’incidence des complications.

Thrombophilie dans la planification de la grossesse

Une analyse de la thrombophilie dans la planification de la grossesse doit être donnée aux femmes ayant des antécédents de:

  • syndrome de perte foetale;
  • fausse couche habituelle, lorsque les causes hormonales (hyperprolactinémie, hyperandrogénie, hypothyroïdisme), infectieuses, génétiques (aberrations chromosomiques) sont exclues;
  • prééclampsie répétée, développement retardé du fœtus, décollement du placenta normalement situé;
  • premiers cas de crise cardiaque et de thromboembolie, AVC des parents de femmes enceintes.

Comment tester la thrombophilie pendant la planification et pendant la grossesse?

Selon la méthode d'échantillonnage, l'analyse du polymorphisme des gènes est un test sanguin courant, qui est administré à jeun. Temps d'échantillon - 2 jours. L'ego n'a pas besoin d'être repris après le traitement, car il détermine un trouble génétique. Obtenir le résultat sous la main n'a pas besoin de désespérer immédiatement, car le diagnostic de "thrombophilie" n'est pas détecté dans chaque cas. Le fait que les résultats de l'étude indiquent un polymorphisme n'est pas une maladie, mais une prédisposition. Si lors de l’examen de la thrombophilie chez une femme, un polymorphisme est révélé, cela ne signifie pas que la grossesse aura nécessairement des conséquences négatives et entraînera des complications.

Thrombophilie et grossesse

Les plus importants marqueurs génétiques de la thrombophilie au cours de la grossesse seront les modifications de F2 (gène de la prothrombine) et de F5 (mutation de Leiden). De plus, dans l'analyse de la thrombophilie, le type d'héritage homozygote ou hétérozygote sera indiqué:

  • Les homozygotes pour l'allèle mutant donnent des manifestations cliniques et la gravité de ces manifestations sera plus prononcée.
  • Hétérozygotes - ont des symptômes moins prononcés, la moitié de ce groupe de gènes étant normaux. Le cours de la maladie est modéré.

Les violations des gènes du cycle du folate (MTHER, MTRR, MTR) ou l'hyperhomocystéinémie (augmentation du taux d'homocystéine dans le sang) sont les plus favorables à la grossesse. Pour ces patientes, le contrôle de l'hémostase sera suffisant, une nutrition adéquate (la nourriture doit être riche en folates et en vitamines du groupe B), un apport régulier en acide folique jusqu'à la fin de la grossesse.

Le polymorphisme dans le groupe des gènes d'intégrine plaquettaire (ITG A2, ITG B3) entraîne une augmentation du taux de plaquettes (test sanguin général et hémostasiogramme). Si l'intégrine B3 est affectée, les manifestations cliniques ne sont pas sensibles au traitement par l'aspirine. Ceci est également indiqué dans l'analyse. Dans ce cas, pour le traitement de la thrombophilie pendant la grossesse ou pendant la planification, j’utilise d’autres médicaments: le dipyridamole et le curantil.

Gène inhibiteur de l'activateur du plasminogène - PAI 1. Ce type de mutations est assez courant, mais son polymorphisme isolé ne présente aucun danger. Il semble que, parallèlement, d’autres groupes de gènes mutent.

Thrombophilie déterminée génétiquement pendant la grossesse et le traitement

Une thrombophilie au cours de la grossesse peut être diagnostiquée dans les cas suivants:

  • lors de la détection de la mutation de Leiden;
  • avec des mutations de la prothrombine;
  • mutation dans les trois gènes du cycle du folate;
  • 3 formes ou plus homozygotes de polymorphisme de gène;
  • 5 formes hétérozygotes ou plus.

La thrombophilie congénitale pendant la grossesse, même après le diagnostic, ne nécessite pas toujours de traitement. La décision de prescrire des médicaments est prise s'il existe dans le sang périphérique des indicateurs indiquant une coagulation sanguine accrue. S'il n'y a pas de déviations, la gestion de la grossesse dans la thrombophilie est la même que dans la grossesse normale.

Traitement de la thrombophilie lors de la planification de la grossesse

Ils commencent le traitement de la thrombophilie pendant la grossesse en préparant le cycle suivant la conception d'un enfant, immédiatement après l'ovulation, ce qui permet non seulement de maintenir la grossesse, mais aussi de réduire au minimum les risques pour le bébé.

Aux marqueurs élevés de la thrombophilie, immédiatement après l'ovulation, commence l'introduction d'héparines de bas poids moléculaire (HBPM) - Fraxiparine (nadroparine calcique), Clexane (énoxaparine Na). La dose de médicaments calculée conformément à l'hémostasiogramme. Le médicament est administré par voie sous-cutanée à 0,3-0,6 mg. La fréquence d'administration peut aller de 1 injection par jour à 3.

Lorsque l'homocystéinémie prendre de l'acide folique à fortes doses de 4 à 6 mg par jour. Dans ce contexte, traitement avec des vitamines du groupe B (B6, B12).

Si le taux de plaquettes est élevé, de l'acide acétylsalicylique (Aspirine, Cardiomagnyl) est ajouté à une dose de 75 à 100 mg par jour, ou du dipyridamole (Curantil). 75-150 mg par jour (de 3 à 6-9 comprimés).

Thrombophilie pendant la grossesse: traitement

Les médicaments de base pour le traitement de la thrombophilie pendant la grossesse sont Fragmin, Clexane. Ils devront entrer presque jusqu'à la fin de la grossesse. Dans la seconde moitié de la grossesse, la dose de HBPM est augmentée à 60-80 mg par jour. Cela est nécessaire car, à ce stade et pendant la grossesse physiologique, il se produit une augmentation de la coagulation sanguine. Assurez-vous de prescrire des médicaments sous le contrôle d'un coagulogramme. Analyse du loyer 1 fois en 3 semaines.

L'annulation du traitement doit être effectuée 1 à 2 jours avant la date prévue pour l'accouchement ou l'accouchement prévu (césarienne). C'est plus facile lorsque les médecins connaissent la date exacte de la césarienne. Que faire si on s'attend à une naissance naturelle dans la thrombophilie congénitale?

Tout d'abord, l'hospitalisation est nécessaire. Si les médicaments sont annulés et que la naissance ne se produit pas, il faut surveiller l'état de la mère et du fœtus. Il est nécessaire de faire un cardiotachogramme du fœtus 1 fois en 3 jours. Après 3 jours de sevrage de médicaments qui fluidifient le sang, vous devez vérifier l'hémostasiogramme et les marqueurs de thrombose. Si les indicateurs de l'analyse vont augmenter, alors la naissance devra induire (stimuler).

Régime alimentaire pour thrombophilie pendant la grossesse

La nutrition pour la thrombophilie pendant la grossesse devrait avant tout être saine. Le régime en tant que tel n'existe pas. Pour fluidifier le sang, il est conseillé de boire jusqu'à 2 litres de liquide par jour. La majeure partie du liquide que vous buvez devrait être de l’eau de haute qualité.

Les aliments interdits sont le chocolat, le thé noir fort, les raisins et le café. Nous devrons limiter l'utilisation de fromage cottage, d'œufs et d'aliments avec leur contenu, fromages à pâte dure, noix. Pour la thrombophilie pendant la grossesse, inclure des produits qui contribuent à l’éclaircissement du sang:

  • gingembre (en petites quantités);
  • fruits secs, baies et leurs compotes;
  • fruits de mer (il suffit de ne pas être trop zélé avec eux, c’est assez pour apparaître régulièrement dans le menu 2-3 fois par semaine.).

Si la thrombophilie hématogène est causée par des mutations du cycle du folate, utilisez le pouvoir de l’acide folique naturel, riche en plantes à mouler vertes (légumes): chou, laitue, oignons et légumes verts du jardin.

Quelle semaine donner naissance à une thrombophilie?

À partir de la 37e semaine de grossesse, l'enfant est considéré à terme, lorsque le système respiratoire devient suffisamment mature pour fonctionner de manière autonome dans des conditions extérieures à l'abdomen de ma mère. Une grossesse physiologique normale se termine en couches à 40 semaines.

Avec la thrombophilie, donner naissance à 35-37 semaines. Et ne vous inquiétez pas si la naissance du bébé doit avoir lieu plus tôt que pendant la grossesse physiologique. Un bébé prématuré ne signifie pas qu'il est malade ou d'une manière inférieure à ses pairs nés au moment opportun. Ces enfants «rattrapent» avec succès leurs pairs.

http://stanumamoy.com.ua/trombofilija-pri-beremennosti/

thrombophilie héréditaire et grossesse beaucoup d’informations!

DESCRIPTION

Dans la thrombophilie héréditaire, une personne a un gène défectueux qui cause un trouble du système de coagulation du sang avec une tendance à la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux. Ce défaut chez les hommes apparaît plus souvent après quarante ans, chez les femmes - pendant la grossesse.

La thrombophilie est un trouble du système hémostatique caractérisé par une tendance accrue à développer une thrombose de vaisseaux sanguins de divers calibres et localisations.

Les anomalies congénitales de l'hémostase dans la population sont observées dans 0,1-0,5% selon la littérature, et chez les patients thromboemboliques, elles sont 1-8%.

RAISONS

La grossesse est une affection qui multiplie par 5 le risque de thrombose veineuse, en raison de l'état d'hypercoagulation physiologique. En cas de grossesse complexe, d'accouchement et de post-partum, le risque de complications thromboemboliques augmente.

Les critères de sélection des femmes enceintes pour le dépistage de la thrombophilie génétiquement déterminée sont les suivants:
  • antécédents familiaux de thromboembolie à l'âge de 40 ans avec des proches;
  • épisodes mal connus de thrombose veineuse et / ou artérielle à l'âge de 40 ans;
  • thrombose récurrente chez le patient et le plus proche parent;
  • complications thromboemboliques pendant la grossesse, après l'accouchement, lors de l'utilisation d'une contraception hormonale;
  • fausse couche, mortinatalité, retard de croissance intra-utérine, décollement placentaire;
  • apparition précoce de la prééclampsie, syndrome HTLLP.
Formes de thrombophilie génétiquement déterminées:
  • déficit en antithrombine 111;
  • déficit en protéine C;
  • déficit en protéine S;
  • mutation du facteur V (mutation de Leiden);
  • mutation du gène de la prothrombine;
  • hyperhomocystéinémie.

Déficit en antithrombine 111. L’antithrombine 111 est un anticoagulant naturel synthétisé dans le foie et les cellules endothéliales, dont la déficience est héritée de manière autosomique dominante. La plupart des porteurs de cette pathologie sont hétérozygotes, les homozygotes meurent très tôt de complications thromboemboliques. La fréquence d'occurrence dans la population est de 0,3% chez les patients atteints de thromboembolie de 3 à 8%.

Déficit en protéine C. La protéine C est un anticoagulant naturel, une glycoprotéine dépendante de la vitamine K, qui est synthétisée dans le foie sous une forme inactive. Pendant la grossesse, son niveau augmente plusieurs fois, voire plus après le post-partum. Le déficit en protéine C est hérité de manière autosomique dominante. Les porteurs homozygotes meurent in utero ou après la naissance. Chez le nouveau-né, le déficit en protéine C est associé à la maladie: purpura nodulaire du nouveau-né. Des foyers de nécrose et d'ulcères se forment sur la peau, souvent une thrombose dans les vaisseaux cérébraux.

Déficit en protéine S. La protéine S est synthétisée dans le foie, dépend de la vitamine K et sa déficience est héritée de manière autosomique dominante. Les porteurs de mutations géniques sont le plus souvent hétérozygotes.

Le facteur de mutation V Leiden est la cause la plus fréquente de thrombophilie. Le risque de thrombose est extrêmement élevé, 8 fois plus élevé que sans mutation. Selon les études, le risque d'interruption de grossesse dans cette pathologie est 2 fois plus élevé.

La mutation du gène de la prothrombine se retrouve dans 10 à 15% des cas de thrombophilie héréditaire, lorsqu'elle est associée à une mutation. Le facteur se caractérise par une thrombose très précoce à l'âge de 20-25 ans, le risque de thrombose pendant la grossesse augmente des centaines de fois.

Hyperhomocystéinémie. Les causes de l'hyperhomocystéinémie peuvent être héréditaires et acquises. Hyperhomocystéinémie acquise: se développe avec une carence en vitamines B6, B12, acide folique, hypothyroïdie, diabète, maladie rénale. L'hyperhomocystéinémie est l'une des causes des anomalies du développement du système nerveux central de l'embryon.

Symptômes

La grossesse physiologique chez toutes les femmes s’accompagne d’une augmentation de la coagulation sanguine - c’est un élément du «taux de grossesse» - un ensemble de modifications physiologiques du corps de la femme visant à répondre aux besoins sans cesse croissants du fœtus en développement.

La coagulation sanguine accrue pendant la grossesse vise à prévenir la perte de sang pathologique lors de l'accouchement. Mais si une femme enceinte a un gène d'hémostase défectueux - thrombophilie héréditaire, la coagulabilité augmente considérablement et peut entraîner la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux du placenta, ce qui entraîne le développement de complications telles que la menace d'avortement, l'insuffisance placentaire avec retard du développement fœtal et l'insuffisance d'oxygène ( hypoxie); dans les cas graves, avec une thrombose marquée, la grossesse peut se terminer même avec un résultat défavorable - la mort fœtale à différents stades de la grossesse.

Des plaintes telles que douleurs dans les jambes, lourdeur et raideur aux mollets, crampes nocturnes dans les jambes et autres sont courantes.

Chez la femme enceinte, une thrombophilie héréditaire peut entraîner le développement d'une prééclampsie accompagnée d'une augmentation de la pression artérielle et entraîner un saignement prénatal associé à un détachement prématuré d'un placenta situé normalement.

Traitement

Le traitement comprend l’utilisation d’anticoagulants qui réduisent la coagulation du sang, comme en témoignent les héparines de bas poids moléculaire. En plus des anticoagulants, les patients reçoivent des médicaments qui affectent la fonction plaquettaire et améliorent la fonction hépatique, où se produisent tous les facteurs de coagulation et d’anti-coagulation. Dans certaines formes de thrombophilie héréditaire, des préparations d'acide folique sont prescrites, ce qui aide également à prévenir une thrombose accrue.

Une ration antithrombotique est prescrite à tous les patients présentant un risque accru de thrombose (J. Casper, 1973), qui exclut les viandes grasses, le saindoux, les légumineuses, les fromages à pâte dure, le lait entier gras, les légumes à feuilles (épinards, céleri, persil). Produits souhaitables qui réduisent la coagulation du sang: fruits de mer, légumes racines, baies (canneberges, canneberges, raisins, viorne, myrtille noire); fruits secs (figues, dattes, pruneaux, abricots secs, raisins secs), algues, gingembre.

Et également en cas de thrombophilie héréditaire pendant la grossesse, il est nécessaire:

  • Normalisation du travail (élimination des longs traitements, levage),
  • Porter des bandages élastiques ou des tricots médicaux,
  • Relevez les pieds sur le lit pendant 10 à 15 cm,
  • Thérapie physique,
  • Auto-massage
  • Natation
  • Nutrition rationnelle, hors ingestion d'aliments épicés et gras,
  • Phytothérapie
  • Thérapie électromagnétique.

Tout cela contribue à améliorer le flux sanguin, ce qui empêche la formation de caillots sanguins. Mais rester dans de tels cas pendant une longue période n'est pas recommandé. Ainsi, si le travail d’une femme est associé depuis longtemps à un endroit, il est préférable de trouver une autre activité ou de parler au patron de l’évolution des conditions de travail. De plus, il n'est pas recommandé de soulever et de porter des poids.

Et, bien sûr, nous ne devons pas oublier que la grossesse chez les femmes atteintes de thrombophilie devrait avoir lieu sous la surveillance constante et minutieuse des médecins. Une femme devra consulter régulièrement un gynécologue et un hématologue.

Ainsi, il s'avère que thrombophilie n'est pas un verdict, pas un synonyme d'infertilité. Si vous suivez toutes les recommandations des médecins, les chances de supporter et de donner naissance à un enfant en bonne santé sont suffisamment grandes. Il existe cependant une autre nuance: il n’est presque jamais possible d’informer un enfant des 40 semaines de thrombophilie requises. La livraison a généralement lieu sur une période de 35 à 37 semaines. Ceci est considéré comme un bon résultat.

Veuillez noter qu'un bébé prématuré ne signifie pas un enfant malade. La médecine moderne vous permet de prendre en charge des enfants nés beaucoup plus tôt. Par conséquent, il est important que les femmes se souviennent du risque et croient au meilleur.

Planifier une grossesse avec thrombophilie

Un facteur très important dans la réussite de la naissance d’un enfant est la planification d’une grossesse pour thrombophilie. En fait, le traitement de la thrombophilie lors de la planification de la grossesse n’est pas très différent du traitement après la conception. Cependant, en plus de cette approche de la prévention et de la prévention du développement de problèmes, il est toujours plus facile que de les résoudre après la manifestation.

(TABLEAU DE DOSES TÉLÉCHARGE SUR INTERNET)

Le traitement médicamenteux de la thrombophilie comprend un médicament qui renforce les parois des vaisseaux sanguins, améliore la microcirculation sanguine et ses propriétés rhéologiques (Nadroparine, Aescin, Mannol, Troxérutine, Dexaméthasone).

L'hospitalisation d'une femme enceinte est nécessaire pour les varices, la thrombose veineuse cérébrale, les complications veineuses. Dans de tels cas, une femme de tout âge gestationnel est mieux surveillée par des médecins dans un hôpital obstétrique et gynécologique.

Les principales mesures préventives consistent en un mode de vie actif, en améliorant le flux veineux, en prenant des phléboniques, en agents antiplaquettaires - inhibiteurs de la cyclooxygénase dans les plaquettes, en prévenant la thrombose vasculaire.

La compression et la thérapie locale sont effectuées après l'accouchement, pendant 4 mois. Aussi besoin de consultations régulières phlébologue. Un mois après le travail, un test échographique duplex de la veine est effectué, un entraînement physique thérapeutique est recommandé.

Un indicateur de l'efficacité du traitement de la thrombophilie est l'amélioration de la circulation sanguine, la normalisation des propriétés rhéologiques du sang.

mais je n’ai pas trouvé d’exercices pour la thérapie physique avec thrombose - j’ai fouillé tout l’Internet))))))))) si quelqu'un a des informations, veuillez sauter)

http://www.baby.ru/blogs/post/308013397-108440003/

Une thrombophilie est-elle possible?

La qualité du développement du bébé dans l’utérus dépend de nombreux facteurs. L'un des plus importants est la qualité de la circulation utéro-placentaire. Grâce au bon flux sanguin ininterrompu dans le système mère-placenta-fœtus, l'enfant reçoit tous les nutriments et l'oxygène nécessaires. Cependant, si une maladie telle que la thrombophilie se développe pendant la grossesse, ce processus est perturbé. La pathologie peut provoquer de graves anomalies dans le développement du fœtus et même provoquer un avortement.

Description et types de thrombophilie

La thrombophilie est un groupe de pathologies caractérisées par des défauts dans les processus de l'hémostase, à savoir une augmentation de la coagulation du sang. Il est évident que lors de l'accouchement, la maladie peut nuire à la santé du bébé et de la femme. Un autre danger de la pathologie est que pendant longtemps, vous pouvez ne pas être au courant de sa présence, même lors d'une intervention chirurgicale, de blessures graves ou de l'apparition de la grossesse.

Nous vous recommandons de déterminer l'utilité du cacao pendant la grossesse et les dommages qu'une boisson peut causer.

Le développement de la thrombophilie peut être affecté par des facteurs externes, tels que des dommages mécaniques aux vaisseaux sanguins ou à la chirurgie, et congénitaux, en raison d'une prédisposition génétique à la cause. Dans le premier cas, nous parlons de thrombophilie acquise. Dans le second cas, une pathologie héréditaire est suggérée. En dépit des diverses causes du développement de la maladie, les effets de la thrombophilie peuvent également affecter négativement le cours et l’achèvement de la grossesse.

Causes de la thrombophilie

Dans la très grande majorité des cas, la thrombophilie héréditaire est diagnostiquée en pratique médicale lorsque les troubles de l'hémostase sont causés par des facteurs génétiques. La pathologie est transmise à un enfant par ses parents, mais elle peut aussi se développer dans le contexte d’une mutation génique accidentelle.

En cas de pathologie acquise, les facteurs de risque peuvent inclure:

  • maladies du système circulatoire ou immunitaire;
  • traitement avec des drogues agressives;
  • dommages vasculaires, par exemple, dans la vascularite ou l'athérosclérose;
  • foyers inflammatoires dans le corps;
  • augmentation de l'activité physique;
  • déshydratation chronique;
  • maladies oncologiques;
  • procédure de transfusion sanguine.

La thrombophilie héréditaire est causée par des troubles génétiques, qui ne sont généralement pas explicables. Dans ce cas, il est optimal de l'identifier avant la conception, afin de garantir le déroulement approprié du traitement et de mener correctement la grossesse.

Symptômes généraux de la maladie chez les femmes enceintes

Assez souvent, la thrombophilie peut être complètement asymptomatique, étant sous une forme latente, jusqu'à l'apparition d'une sorte de catalyseur de la maladie.

Important: les symptômes graves ne peuvent être dépistés que lors du passage de la maladie au stade sévère, lorsqu'un traitement urgent est indiqué.

Autrement, la manifestation de la thrombophilie pendant le port du bébé dépend de la localisation, du degré de formation de caillots sanguins, des causes et des caractéristiques du développement de la pathologie. Ainsi, les symptômes directs ou indirects de thrombophilie génétique et acquise pendant la grossesse comprennent:

  • gonflement des membres supérieurs et inférieurs;
  • violations des organes internes;
  • cyanose de la peau;
  • faiblesse générale;
  • fatigue chronique;
  • fatigue accrue;
  • essoufflement;
  • maux de tête et autres.

Très souvent, les femmes qui occupent ce poste n’attachent pas une importance particulière à ce symptôme, qu’elles reprochent à une maladie ou à une manifestation particulière du syndrome de dystonie végétovasculaire (DVV).

Diagnostic de la thrombophilie

Avant de parler de méthodes de diagnostic spécifiques, désignons des situations dans lesquelles le médecin peut orienter une femme vers le diagnostic de thrombophilie génétique:

  • fausse couche habituelle;
  • complications lors de grossesses précédentes;
  • la formation de caillots sanguins sur le fond de l'utilisation de contraceptifs hormonaux;
  • tentatives de fécondation in vitro infructueuses - FIV;
  • complications thrombotiques chez des parents proches ou directement de la femme elle-même.

Dans les conditions modernes, il est assez simple de diagnostiquer une thrombophilie. Grâce à une combinaison de tests bien choisie, il est possible d’établir non seulement la présence et le degré de progression de la maladie, le type, mais également la nature de la mutation des gènes de l’hémostase.

Attention: lors de la thrombophilie acquise, on diagnostique souvent le syndrome des antiphospholipides - APS.

En plus de la réalisation de tests de coagulation du sang - coagulogrammes, le médecin étudiera l’histoire, en accordant une attention particulière à sa présence:

Si le diagnostic est confirmé, la femme est référée à un généticien et à un hématologue. De plus, une série de tests spécifiques sont effectués en plusieurs étapes pour une étude détaillée des nuances de la pathologie.

Traitement de la thrombophilie pendant la gestation

Si une thrombophilie est détectée pendant la grossesse, le traitement est administré rapidement et dans un court délai. Le cours de thérapie est choisi collectivement par un hémotologue, un gynécologue et un généticien. Le schéma thérapeutique habituel comprend généralement trois domaines:

  • traitement médicamenteux;
  • régime alimentaire spécial;
  • correction de style de vie.

La partie médicamenteuse implique la prise d'anticoagulants et de complexes de vitamines, sélectionnés individuellement dans chaque cas. Faire des recommandations sans connaître le diagnostic et l'historique exact est incorrect et peu professionnel.

Nous vous conseillons de découvrir ce qu'est la myosite et comment elle est traitée.

Quant au régime, il vise à l'enrichir avec des produits réduisant la coagulation du sang. En voici quelques unes:

  • agrumes;
  • poisson gras ou huile de poisson;
  • huile d'olive, huile de lin;
  • jus de tomate naturel;
  • chocolat noir;
  • la farine d'avoine;
  • baies fraîches: cerise, cerise, framboise;
  • fruits de mer

Il est également nécessaire de boire beaucoup d'eau, mais par portions, par petites gorgées.

La correction du mode de vie implique:

  • thérapie physique;
  • la natation;
  • l'utilisation de vêtements de compression;
  • massage
  • douche

La grossesse avec thrombophilie héréditaire et acquise devrait être sous la surveillance stricte des médecins. Dans ce cas, la probabilité d’une grossesse réussie et de la naissance d’un enfant en bonne santé est aussi grande que possible.

Le déroulement de la grossesse sur le fond de la maladie

Les complications thrombophiles commencent généralement à se manifester après 10 semaines de gestation. La formation active de la circulation placentaire augmente la charge sur le système général du flux sanguin et le risque de formation de caillots augmente. Au début, la probabilité est élevée:

  • avortement raté;
  • avortement spontané;
  • pathologies du développement fœtal incompatibles avec la vie.

Important: le diagnostic de thrombophilie chez la femme enceinte implique la délivrance d’un coagulogramme toutes les 2 semaines ou plus et une échographie Doppler régulière des vaisseaux afin d’exclure les pathologies du développement fœtal.

À l'avenir, le risque de complications est noté au troisième trimestre, après 30 semaines. En raison des caractéristiques physiologiques de la coagulation sanguine, le risque de perte de sang pendant l'accouchement augmente, mais avec la thrombophilie, il entraîne des risques supplémentaires de formation de caillots sanguins. Une surveillance constante de l'état du fœtus est nécessaire pour éliminer les pathologies dangereuses telles que:

  • l'hypoxie;
  • insuffisance placentaire;
  • prééclampsie;
  • décollement prématuré du placenta;
  • l'éclampsie.

Comment planifier une grossesse avec thrombophilie?

La thrombophilie, dans laquelle les processus de l'hémostase sont gravement altérés, n'est en aucun cas une phrase ou une contre-indication à la grossesse. La seule chose dont la future mère devrait se souvenir, c'est qu'elle est à risque, ce qui signifie que vous devez être aussi attentif que possible à votre santé. Une condition préalable à une grossesse sans thrombophilie est sa planification précoce et, si nécessaire, son traitement.

Une fois toutes les recherches nécessaires effectuées, le médecin prescrira à la femme de prendre de l’acide folique et des complexes de vitamines, qui contiennent des acides gras polyinsaturés. Dans certains cas, la réception d'hyparine de bas poids moléculaire (HBPM) en tant que traitement antithrombotique est indiquée.

Si vous avez reçu un diagnostic de thrombophilie, ne vous précipitez pas pour paniquer et refusez la joie de la maternité. Disons-en plus: le fait que la pathologie ait été révélée avant même le début de la grossesse est très bon. Connaissant le diagnostic, vous serez en mesure de bien vous préparer pour la grossesse à venir, tout en éliminant autant que possible les effets indésirables de la thrombophilie pendant la période de gestation.

http://moeditya.com/pregnancy/bolezni-pri-beremennosti/beremennost-pri-trombofilii

Plus D'Articles Sur Les Varices

Choix De L'Éditeur