L'arythmie chez un enfant: qu'est-ce que c'est et que faire?

Tous les parents s'inquiètent de la santé de leur enfant, mais quand un échec est insuffisant, cela devient vraiment effrayant. Le cœur est le «moteur» qui travaille et soutient l'activité vitale d'une personne toute sa vie sans repos. L'arythmie sinusale est l'un des diagnostics les plus courants que l'on puisse entendre aujourd'hui. Qu'y a-t-il derrière cette phrase mystérieuse? De quoi s'agit-il et que doivent faire les parents avec un tel diagnostic? Parlons-en dans cet article.

Principes du coeur humain

Vous devez d’abord comprendre comment fonctionne le cœur. Qu'est-ce qui fait que le cœur - notre "pompe" musculaire - se contracte et pousse le sang dans les vaisseaux? Il s'avère qu'il possède un système conducteur dans lequel des impulsions électriques sont formées, provoquant la contraction du muscle cardiaque. Il se compose de deux types de cellules spéciales. Certains produisent automatiquement et spontanément une impulsion, d'autres l'exécutent.

Le système conducteur lui-même commence par un nœud sinusal: un groupe de cellules du premier type. C'est un centre automatique du premier ordre. Une impulsion naît ici qui oblige les deux oreillettes à se contracter. Ensuite, il se précipite le long des faisceaux conducteurs vers le nœud suivant, l'atrioventriculaire, qui est le centre automatique du second ordre. Il y a un léger retard, en raison duquel les oreillettes et les ventricules se contractent alternativement et non simultanément. Puis, à travers un faisceau spécial de His, ou plutôt, le long de ses deux jambes, droite et gauche, l’onde électrique se propage à travers les fibres musculaires des ventricules du cœur, les faisant se contracter. La dernière partie du faisceau de fibres His et Purkinje, dans laquelle passe le faisceau, constitue le centre automatique du troisième ordre.

Le travail du système conducteur du cœur est régulé par le système nerveux végétatif. Ainsi, pendant l'activité physique, lorsque les muscles ont besoin d'un apport sanguin accru, un signal entre dans le système nerveux et, de là, dans le système conducteur du cœur, ce qui entraîne une fréquence accrue du rythme cardiaque.

Chez l'homme, le rythme sinusal du coeur. Autrement dit, ce sont les abréviations définies par le nœud sinusal - le tout premier centre automatique. Dans le même temps, les intervalles entre les pulsations sont toujours égaux.

En comprenant maintenant le fonctionnement du cœur, vous pouvez commencer à comprendre le concept d’arythmie sinusale.

Qu'est-ce que l'arythmie sinusale?

L'arythmie sinusale est un groupe de maladies caractérisées par des arythmies, le rythme cardiaque et le rythme cardiaque résultant d'une impulsion irrégulière dans le nœud sinusal ou de problèmes de conduction au muscle cardiaque.

L'arythmie sinusale résulte d'un dysfonctionnement du nœud sinusal. Le nombre de battements par minute peut être normal pour l’âge de l’enfant, mais les intervalles entre eux sont différents. De plus, des battements cardiaques parfois rapides (tachyarythmie) ou lents (bradyarythmie) peuvent être observés.

L'arythmie sinusale est considérée comme la plus favorable dans le pronostic de l'évolution de la maladie et ne nécessite dans la plupart des cas qu'une surveillance régulière de la part des médecins afin de ne pas passer à côté des exacerbations et du développement de pathologies plus graves.

Les médecins ont identifié plusieurs périodes dans la vie de l'enfant où la probabilité de cette arythmie augmente fortement:

  • dans 4-8 mois;
  • dans 4-5 ans;
  • dans 6-8 ans;
  • à l'adolescence.

Pendant ces périodes, il est préférable de faire un ECG et de consulter un médecin.

Étiologie de l'arythmie sinusale

Les causes de la maladie peuvent être appelées trois types de désordres dans le coeur:

  • mauvais fonctionnement du système conducteur en cas de défaillance dans la formation ou la conduction d'une impulsion électrique;
  • anomalies congénitales ou acquises du développement du muscle cardiaque - myocarde, en raison desquelles la contraction normale du cœur est impossible;
  • des erreurs du système nerveux autonome, qui régule le rythme cardiaque.

L'arythmie peut être l'un des symptômes d'un certain nombre de maladies:

  • malformations cardiaques congénitales ou acquises;
  • cardiomyopathie;
  • maladies cardiaques inflammatoires (endocardite, péricardite, myocardite, etc.);
  • intoxication, y compris les médicaments;
  • tumeurs malignes et bénignes du coeur;
  • divers troubles fonctionnels du système nerveux, par exemple, lors de stress, d'anxiété, de peur;
  • dystonie vasculaire végétative;
  • exercice excessif;
  • anomalies mineures du cœur ne posant pas de danger pour la santé - par exemple, faux accords ou prolapsus de la valve mitrale;
  • diverses maladies inflammatoires conduisant à la déshydratation.

Chez les adolescents, l'arythmie est souvent causée par une augmentation hormonale, résultant par exemple d'une masse d'émotions positives ou négatives.

Classification

Les arythmies sinusales sont divisées en trois types principaux: l'arythmie respiratoire, fonctionnelle et organique.

L'arythmie respiratoire est associée aux mouvements respiratoires du thorax.

Ainsi, lorsque vous inspirez, le rythme cardiaque augmente, tandis que lorsque vous expirez, il diminue. Pour les enfants, l’arythmie respiratoire est la norme et plus elle est prononcée, plus l’âge du bébé est bas.

Le renforcement de l'arythmie respiratoire peut être observé dans diverses conditions pathologiques:

- encéphalopathie périnatale chez les nourrissons;

- augmentation de la pression intracrânienne;

L'arythmie fonctionnelle est une insuffisance du rythme cardiaque qui n'est pas associée aux mouvements respiratoires.

Type plus rare d'arythmie. Elle n'est pas causée par des pathologies graves du cœur et résulte le plus souvent d'erreurs dans les systèmes immunitaire, nerveux ou endocrinien. Elle peut être causée par des maladies de la glande thyroïde, des maladies infectieuses, etc.

L'arythmie organique est une insuffisance du rythme cardiaque causée par des modifications organiques du myocarde ou du système de conduction.

Ce type d'arythmie se caractérise par des troubles du rythme persistants et persistants et par des symptômes prononcés qui affectent considérablement le bien-être de l'enfant. Par conséquent, ce type d'arythmie nécessite un examen attentif et un traitement immédiat.

Ce type accompagne toujours un certain nombre de maladies caractérisées par des modifications organiques du cœur, par exemple les rhumatismes, la myocardite et les malformations cardiaques.

Toutes les arythmies sont également divisées en trois types pour les raisons suivantes:

  • congénitale (l'enfant est né avec cette pathologie due à des problèmes de développement du fœtus);
  • acquis (troubles du rythme dus à des défaillances dans le fonctionnement de divers systèmes (le plus souvent, le système nerveux végétatif), ainsi que de maladies acquises associées);
  • héréditaire (cette pathologie survient chez les enfants dont les parents ont de graves problèmes cardiaques).

La maladie se distingue par sa gravité:

  • Arythmie légère, qui survient principalement chez les enfants. Ses manifestations sont bénignes. Le traitement n'est généralement pas nécessaire, mais des sédatifs à base de plantes peuvent être prescrits;
  • Arythmie sévère, qui survient plus souvent chez les adultes que chez les enfants, mais cela ne signifie pas que l'enfant ne peut en être malade. Ce degré de maladie est caractérisé par de forts symptômes et accompagne souvent d'autres maladies cardiovasculaires et systémiques, telles que le rhumatisme ou la cardiosclérose.

Types d'arythmie

En plus de l'arythmie sinusale, les enfants ont d'autres troubles du rythme cardiaque.

Tachycardie sinusale - Insuffisance de rythme caractérisée par une augmentation du rythme cardiaque de 20 à 30 battements par rapport à la norme d'âge de l'enfant.

L'étiologie de cette arythmie est diverse:

  • intoxication du corps;
  • maladie cardiaque rhumatismale;
  • myocardite;
  • maladies infectieuses;
  • thyréotoxicose pédiatrique;
  • excitation psycho-émotionnelle;
  • forte fièvre

La bradycardie sinusale est un ralentissement du rythme cardiaque, caractérisé par une diminution de la production d’impulsions dans le cœur d’environ 20 à 30 battements par minute par rapport à la norme d'âge. Le plus souvent, il survient après la stimulation excessive psychoémotionnelle d'un enfant.

Extrasystole - perturbation du rythme caractérisée par la présence de contractions extraordinaires du cœur (extrasystoles). Les extrasystoles peuvent être à la fois étiologiques organiques et fonctionnelles. La cause la plus commune est la dystonie végétative-vasculaire, les maladies endocriniennes ou les infections chroniques. Le traitement de l’extrasystole fonctionnelle est le traitement de la maladie qui l’a provoquée. Mais l’extrasystole organique - satellite d’une maladie cardiaque grave - nécessite un traitement spécial et une surveillance constante par un cardiologue.

La migration de la source du rythme est un changement ou une alternance périodique de centres automatiques où se forme une impulsion. Par exemple, il peut s’agir d’un nœud auriculo-ventriculaire au lieu d’un nœud sinusal. Les causes de la violation peuvent être à la fois des troubles fonctionnels et des lésions cardiaques organiques. Le traitement n'est pas nécessaire, mais il est nécessaire de surveiller périodiquement le médecin et l'ECG régulier.

Tachycardie paroxystique - attaques soudaines de battement de coeur à 160-180 battements par minute, ce qui peut durer de quelques secondes à plusieurs jours voire des semaines. La raison de la violation réside dans la défaillance du système conducteur. En même temps, le cœur ne fait pas son travail et une quantité insuffisante de sang circule dans les organes, y compris le cerveau. La famine d'oxygène commence. Ce type d'arythmie menace la vie de l'enfant et conduit souvent au développement d'une insuffisance cardiovasculaire.

Blocus - bloque la conduction d'une impulsion, ce qui peut se produire en tout point du système conducteur ou même en plusieurs à la fois. Les causes de la pathologie peuvent être des lésions organiques du cœur, mais chez les enfants, la plupart du temps des blocages fonctionnels se produisent. De telles violations n'affectent pas le travail du cœur et le blocus du paquet droit du paquet de sien est généralement considéré comme la norme dans l'enfance.

Un bloc cardiaque transversal complet (bloc de Morgagni-Adams-Stokes) est un trouble dans lequel l'impulsion ne se forme pas et le cœur ne peut pas se contracter. Si vous ne fournissez pas de soins médicaux dans les 1 à 2 minutes, les conséquences peuvent être désastreuses.

La fibrillation auriculaire est un rythme cardiaque aléatoire et chaotique. Ce trouble est rarement observé dans l’enfance et accompagne le plus souvent des maladies organiques graves: rhumatismes, myocardite, malformations cardiaques congénitales, etc. Ce type d’arythmie est dangereux non seulement pour la santé, mais également pour la vie de l’enfant, le cœur étant absolument incapable de faire face à ses responsabilités.

Symptômes de l'arythmie

Souvent, en particulier chez les bébés, seul un médecin trouve une arythmie lors d’un examen de routine, car les jeunes enfants ne peuvent généralement pas décrire leurs sentiments ni se plaindre. C’est ce qui peut entraîner une détection tardive de la maladie et des problèmes de traitement. Mais il existe un certain nombre de signes permettant de reconnaître la violation.

Les symptômes de l’arythmie peuvent être courants, c’est-à-dire les mêmes signes de la maladie, que l’on trouve dans tous les types d’arythmie, et en outre, caractéristiques d’un certain type.

Symptômes communs

  • mauvais sommeil avec des réveils fréquents;
  • pleurer sans raison apparente;
  • essoufflement avec l'effort physique le plus léger (tourner, ramper);
  • transpiration excessive;
  • perte d'appétit, y compris le refus de manger, pendant que le bébé tète faiblement à la poitrine ou ne veut pas prendre le biberon;
  • faible prise de poids;
  • le bleu des ongles, des lèvres et des pieds;
  • pâleur de la peau;
  • léthargie ou, au contraire, comportement agité sans raison apparente.

Les enfants plus âgés peuvent déjà ajouter leurs plaintes:

  • sensation de perturbation du coeur;
  • douleur récurrente dans le coeur, sensation de serrement;
  • évanouissements fréquents;
  • fatigue
  • faiblesse constante;
  • se sentir mal après un effort physique.

Symptômes supplémentaires

  • inconfort dans la région du cœur, leur enfant peut être caractérisé par une soudaine secousse violente ou une légère décoloration.
  • attaque soudaine de battement de coeur, dont la fréquence peut atteindre 160-180 battements par minute;
  • des vertiges;
  • abaisser la pression artérielle.

Bloc cardiaque total (bloc Morgagni-Adams-Stokes):

  • crise le plus souvent la nuit;
  • pâleur marquée de la peau, parfois même cyanose;
  • le rythme cardiaque atteint 30 battements par minute ou est totalement absent;
  • perte de conscience;
  • des convulsions;
  • après une attaque, le visage du patient rougit brusquement à cause d'une forte afflux de sang.

Outre les symptômes généraux et supplémentaires de l'arythmie, les symptômes des maladies pouvant accompagner cette violation doivent être pris en compte.

Des complications

La plupart des arythmies ne nécessitent pas de traitement et pourtant, en cas de plainte, il est impératif de consulter un cardiologue.

Les principales complications des arythmies sont:

  • cardiomyopathie arythmogène;
  • maladie cardiaque;
  • invalidité précoce;
  • asystole (arrêt du rythme cardiaque) et fibrillation (flutter) des ventricules, entraînant la mort.

L'absence de soins d'urgence peut entraîner la mort de certains types d'arythmie.

Diagnostics

Sur la base des plaintes des parents et de l'examen de l'enfant, le pédiatre, soupçonné d'être atteint d'une maladie cardiaque, désignera toujours un examen principal - un électrocardiogramme.

Parfois, des arythmies peuvent être détectées accidentellement lors d'un examen médical de routine, en particulier lors d'un ECG.

Si une pathologie grave est suspectée, le pédiatre traitant enverra toujours l'enfant chez le cardiologue, qui lui prescrira un certain nombre d'examens supplémentaires, tels qu'une échographie cardiaque, une surveillance quotidienne de l'ECG (étude Holter), etc. En plus de ces méthodes, des tests de laboratoire sont toujours prescrits: analyse clinique et biochimique complète sang, analyse d'urine.

Prévisions

La plupart des arythmies isolées ne nécessitent pas de traitement. Ils sont bénins et ont un pronostic favorable. Par conséquent, le plus souvent assez d'observation constante des médecins et ECG régulière.

La tachycardie paroxystique, la fibrillation auriculaire et le bloc cardiaque transversal complet ont un pronostic défavorable.

Certains types de tachyarythmie, accompagnés d’évanouissements, d’ischémie du muscle cardiaque (myocarde), d’insuffisance cardiovasculaire aiguë et de pression artérielle basse ne sont pas un risque moins élevé de décès. Cela peut également inclure le syndrome d'un allongement de l'intervalle Q-T et de perturbations prononcées du noeud sinusal.

Traitement

Le traitement des arythmies dépend de son type, de sa gravité et des maladies associées. Seul un cardiologue sera en mesure de choisir les médicaments et les méthodes de traitement nécessaires.

Un type d'arythmie isolé ne nécessite pas de traitement. Dans ce cas, l'enfant peut suivre des cours d'éducation physique et faire du sport. Mais néanmoins, il est nécessaire de limiter la participation aux compétitions.

L'arythmie respiratoire sans comorbidités est considérée comme normale et passe d'elle-même. Mais si cela est dû à un certain nombre de raisons énumérées ci-dessus, un traitement complexe de la maladie sous-jacente est nécessaire.

Le traitement de l'arythmie fonctionnelle consiste à éliminer les causes qui l'ont provoquée. En règle générale, après un traitement approprié, ses manifestations disparaissent indépendamment.

L'arythmie organique s'accompagne toujours de maladies cardiaques graves. Par conséquent, son traitement, spécifique et à long terme, dépend directement des méthodes de traitement de la maladie sous-jacente.

La tachycardie sinusale et la bradycardie nécessitent également un traitement pour la maladie qui les a provoquées. Le médecin peut vous prescrire des agents anti-arythmiques et des préparations à base de plantes sédatives.

Les battements, dus à des troubles fonctionnels, ne nécessitent pas de traitement et disparaissent d'eux-mêmes, alors que les battements organiques nécessitent un traitement complexe, et en premier lieu la maladie sous-jacente.

Les attaques de tachycardie paroxystique menacent la vie de l’enfant. Par conséquent, il est nécessaire d'appeler rapidement une ambulance et, avant son arrivée, d'essayer de mettre fin à l'attaque par vous-même. Vous pouvez le faire comme suit:

  • pendant quelques secondes, appuyez les pouces du bébé sur les yeux;
  • demandez à l'enfant de se forcer, la bouche fermée et le nez serré avec les doigts.

Dans la période intercritique, les enfants souffrant d'attaques de tachycardie paroxystique doivent être observés chez le cardiologue.

Les blocages causés par des causes fonctionnelles, comme la plupart de ces arythmies, ne nécessitent pas de traitement, car ils ne menacent pas la vie de l’enfant et ne nuisent pas à l’activité cardiaque. Les crises de bloc cardiaque complet peuvent se produire seules. Mais il est préférable de rechercher un traitement d'urgence afin d'éviter des conséquences négatives. Avec des crises fréquentes, une intervention chirurgicale est indiquée pour la mise en place du stimulateur cardiaque.

L'attaque de la fibrillation auriculaire nécessite nécessairement la fourniture de soins d'urgence qualifiés et de mesures de réanimation d'urgence. En tant que traitement de suivi, il est nécessaire d'éliminer la maladie sous-jacente qui a provoqué l'attaque.

Traitement traditionnel de tous les types d’arythmie:

  • les antiarythmiques de deux types: réduire ou augmenter la conduction cardiaque;
  • Cordarone, Vérapamil, Anaprilin aident à traiter les tachycardies;
  • pour la bradycardie, Euphyllinum et Itrop sont prescrits;
  • moyens pour soulager la douleur dans le coeur;
  • sédatifs (sédatifs) dans la dystonie végétative-vasculaire;
  • vitamines et complexes de vitamines et de minéraux;
  • les injections intraveineuses d'atropine sont indiquées pour un long trajet de la maladie;
  • l'adrénaline est indiquée pour les troubles de la conduction;
  • le scintillement et le battement de coeur sont enlevés quinidine, procainamide ou chlorure de potassium;
  • la méthode réflexe aide à ralentir le rythme cardiaque (en appuyant sur les globes oculaires);
  • non moins efficace à cette fin est le massage des surfaces latérales du cou, la respiration profonde, la pression sur les abdominaux et le défi du réflexe nauséeux;
  • les méthodes de physiothérapie sont rarement utilisées, en fonction de leur intérêt dans chaque situation particulière;
  • dans les cas graves, la chirurgie pour installer un stimulateur cardiaque est indiquée; Ce modèle dépend du type d’arythmie et du tableau clinique général de la maladie.

Lors du traitement de tout type d’arythmie, certaines règles doivent être suivies:

  • réduire toute activité physique, mais ne permet pas l'obésité, car c'est l'un des facteurs de risque;
  • fournir à l'enfant une bonne nutrition et du repos;
  • correction de puissance; l'enfant doit recevoir des fractions fractionnées d'aliments non gras riches en potassium et en magnésium;
  • régime lacté végétal, qui doit comprendre les noix, la citrouille, les fruits secs, les courgettes et le miel;
  • élimine la prise de nourriture avant le coucher, un estomac plein pouvant affecter certains récepteurs, contribuant ainsi à des troubles du nœud sinusal;
  • exclure du régime les aliments et les boissons contenant de la caféine;
  • faire de longues promenades, nager, faire de la gymnastique matinale avec un enfant, en évitant le surmenage;
  • observer strictement le régime quotidien;
  • réduire le temps passé par l'enfant à l'ordinateur et à la télévision;
  • essayez d’éliminer ou de réduire les situations stressantes dans la vie d’un enfant.

Résumé pour les parents

Au moindre soupçon d'arythmie ou même de maladie cardiaque chez un enfant, un nourrisson (ou un adolescent) doit être immédiatement présenté à un cardiologue. Le médecin déterminera si l'arythmie est un état fonctionnel inoffensif ou nécessite un traitement urgent et sérieux.

Quel médecin contacter

Si le cœur ne fonctionne pas correctement ou si l'enfant se plaint, vous devez contacter votre pédiatre et lui faire réaliser une étude électrocardiographique (ECG). Si une arythmie est suspectée, l'enfant est référé pour consultation à un cardiologue. Dans le diagnostic des arythmies, le médecin spécialiste du diagnostic fonctionnel joue un rôle important. Il effectue une surveillance quotidienne de l'ECG, un examen électrophysiologique transoesophagien et une échocardiographie. Si nécessaire, l'enfant est examiné par un chirurgien cardiaque et décide de l'implantation d'un stimulateur cardiaque.

http://myfamilydoctor.ru/sinusovaya-aritmiyu-u-rebenka-chto-eto-takoe-i-chto-delat/

Arythmie chez un enfant

Le cœur est l’un des organes les plus importants, le «moteur» du corps humain, qui fonctionne sans arrêt, avec une certaine force et un certain rythme. Mais si le rythme des battements de coeur est perturbé, le diagnostic "d'arythmie" est posé. Cette maladie peut toucher non seulement les adultes, mais également les enfants de tout âge. En règle générale, on diagnostique une arythmie chez un enfant - ou une visite planifiée chez un cardiologue. Il est important de ne pas rater le moment et de commencer le traitement à l'heure.

Arythmie cardiaque chez un enfant: symptômes

  • nourrissons - 140 battements par minute;
  • bébés à l'âge de 1 an - 120;
  • enfants de 3 ans - 110;
  • enfants de 5 ans - 100;
  • enfants de 10 ans - 90;
  • chez les adolescents, comme chez les adultes - 60-80.

Les parents eux-mêmes peuvent calculer le pouls. Chez le nourrisson, il tâtonne dans la région du mamelon gauche. Chez les enfants plus âgés, il est plus facile de le faire au poignet. Pendant le comptage, vous pouvez même remarquer qu'entre certains battements, les intervalles de temps diffèrent par leur durée. C'est aussi un signe d'arythmie.

Symptômes prononcés de la maladie n'a pas. Mais vous pouvez suspecter le développement d'une arythmie chez le bébé pour les motifs suivants:

  • essoufflement;
  • refus de manger;
  • anxiété sans raison;
  • décoloration de la peau (par exemple, pâleur);
  • mauvais sommeil;
  • manque de prise de poids appropriée;
  • refus de nourriture;
  • pulsation des vaisseaux sanguins dans le cou.

Les enfants plus âgés peuvent présenter les symptômes suivants:

  • faible endurance pendant l'exercice;
  • la léthargie;
  • évanouissement;
  • des vertiges;
  • l'hypotension;
  • sensations étranges dans le cœur: tremblements, décoloration, etc.
  • transpiration excessive.

Une attention particulière devrait être accordée à l'évanouissement. Ils se produisent à cause d'un arrêt brutal du cœur, à la suite duquel la pression diminue. Cette condition est très dangereuse et devrait alerter les parents. Dans une telle situation, un besoin urgent de chercher une aide médicale.

Causes de l'arythmie chez les enfants

Les causes contribuant au développement de différents types d'arythmie sont divisées en cordiales et extracardiaques. Le premier comprend:

  • anomalies cardiaques;
  • intervention chirurgicale dans le "moteur" principal du corps;
  • malformations cardiaques acquises;
  • la détérioration des voies de transmission due à certaines maladies (rhumatismes, vascularites, myocardites, etc.);
  • intoxication;
  • lésion cardiaque
  • tumeurs du coeur;
  • Certaines infections peuvent également provoquer le développement de cette maladie (angine de poitrine, sepsie, diphtérie, etc.).
  • la prématurité de l'enfant;
  • grossesse et accouchement malsains;
  • hypotrophie intra-utérine;
  • pathologie du sang;
  • troubles endocriniens;
  • troubles du système nerveux.

Il existe également des raisons diverses pour le développement de pathologies lorsque des facteurs à la fois cardiaques et extracardiaques sont pris en compte.

Traitement de l'arythmie chez les enfants

Le traitement cause souvent des difficultés en raison du fait que de nombreux médicaments très efficaces sont interdits chez les enfants. Forme congénitale de la maladie est souvent traitée chirurgicalement.

Mais malgré tout, avec la possibilité d’un traitement médical, les médecins tentent d’éviter la chirurgie. Ne pas se soigner soi-même. L'arythmie peut être de différents types et seul un médecin peut prescrire des médicaments et leur schéma thérapeutique. L'auto-activité peut nuire considérablement à la santé de votre enfant.

Lors d'une crise d'arythmie se manifestant par des vertiges, des douleurs au cœur, des yeux assombris, des nausées, un essoufflement, vous devez appeler une ambulance et, avant son arrivée, organiser plusieurs activités:

  • placez l'enfant dans la région des yeux lorsqu'il est fermé;
  • appliquer de la glace sur le visage (partie inférieure);
  • faire des mouvements de massage dans la zone du plexus solaire;
  • aidez l'enfant à retenir son souffle pendant un moment.

Arythmie sinusale chez les enfants

Ce type d'arythmie n'est dans la plupart des cas pas particulièrement dangereux. Le rythme cardiaque dans cette pathologie peut être inégal. Le nombre de battements par minute coïncide avec la norme, mais dans certains cas, il y a une déviation du côté supérieur ou inférieur.

Ce type d'arythmie est divisé en respiratoire et non respiratoire. Le premier type est décrit plus en détail ci-dessous. Quant à l'arythmie sinusale non respiratoire, on peut dire qu'elle est constante et qu'elle peut se manifester sous la forme de crises épileptiques à la fois fréquentes (jusqu'à plusieurs fois par jour) et rares (quelques fois par an). Cette pathologie provient des problèmes cardiaques suivants:

  • myocardite;
  • tumeur cardiaque;
  • VSD;
  • anomalies cardiaques, etc.

En plus des maladies cardiaques, les arythmies non respiratoires peuvent déclencher des maladies infectieuses. En liaison avec la fièvre, l’intoxication et la déshydratation qu’ils entraînent, le système nerveux du corps reçoit un choc grave qui provoque une perturbation du rythme cardiaque.

En règle générale, l'arythmie des sinus ne manifeste pas d'effet douloureux. Le plus souvent, il s'agit d'un symptôme de palpitations cardiaques.

Un enfant avec un tel diagnostic doit avoir un ECG une fois par trimestre afin de suivre la dynamique du développement de la pathologie dans le temps.

Les sports étant limités, il est souhaitable de les organiser sous la surveillance d'un spécialiste. Refuser absolument de faire de l'activité physique n'en vaut pas la peine, il vous suffit de consulter un médecin pour savoir ce que vous pouvez faire pour l'enfant et quels types d'activité il convient d'éviter.

En cas d’arythmie respiratoire, l’enfant peut faire du sport dans le groupe général. Une arythmie sinusale non respiratoire nécessite une approche plus prudente. En plus de réduire l'activité physique, offrez à votre enfant une paix émotionnelle. Limitez sa présence devant un écran d'ordinateur et la télévision. Assurez-vous que la nourriture qu'ils prennent est légère et les portions petites.

Arythmie respiratoire

La forme respiratoire de l'arythmie est une sous-espèce d'arythmie du sinus. Cette pathologie est rare chez l'adulte. Cela se manifeste par le fait que, pendant l'expiration, la fréquence des battements de coeur diminue fortement et qu'au cours de l'inspiration, elle augmente. La maladie est facilement diagnostiquée - ses symptômes peuvent être retrouvés sur l'électrocardiogramme. Souvent détecté à la maternité, vous pouvez donc procéder à des actions thérapeutiques.

Les causes de cette maladie peuvent être:

  • dystonie végéto-vasculaire, en particulier chez les enfants de 6 ans et 7 ans - en période de croissance active;
  • rachitisme;
  • ajustement hormonal chez les adolescents;
  • anomalies congénitales du coeur.

Afin de diagnostiquer les arythmies respiratoires, on utilise non seulement un ECG, mais également un antiographie et une échocardiographie.

Quant au traitement, il ne vise pas le traitement de l'arythmie de ce type, mais l'élimination de la pathologie qui l'a provoqué. Les traitements médicaux et les médicaments ne peuvent nommer qu'un cardiologue.

Pour améliorer l'état de l'enfant devrait:

  • réduire l'activité physique, y compris les travaux ménagers, le jardinage;
  • fournir une nutrition adéquate, en éliminant les aliments gras. Dans ce cas, il faudrait donner à l'enfant plus de légumes et de fruits crus, en particulier ceux riches en magnésium et en potassium.

L'arythmie respiratoire n'est pas rare chez les enfants et les adolescents. Dans de nombreux cas, il passe à la période adulte. Cependant, n'oubliez pas le mode de vie économe de l'enfant afin d'éviter les complications.

Prévention de l'arythmie

Afin de protéger votre enfant d'une telle pathologie, la prévention doit avant tout commencer par le traitement des maladies qui contribuent au développement de l'arythmie. Ceux-ci comprennent:

  • maladie ischémique;
  • anomalies cardiaques;
  • sténose mitrale et autres.

Mesures préventives de base:

  • dormir au moins huit heures par jour. Si nécessaire, ajoutez du sommeil diurne;
  • réduire les niveaux de stress. Apprendre à un enfant à l'autosatisfaction - a souvent utilisé des méthodes d'autoformation. Vous pouvez également prendre des médicaments à base de plantes, par exemple, de la teinture mère d’aileron et d’autres sédatifs légers;
  • la nourriture doit être légère et suffisamment saine. Vous devriez manger plus d'aliments végétaux et moins de gras. Veillez à inclure dans le régime alimentaire quotidien de l'enfant des aliments bons pour le cœur, à savoir le potassium et le magnésium: noix de Grenoble, citrouille, miel, etc.
  • l'exercice devrait être modéré. Exercices quotidiens appropriés du matin, cours à la piscine, marche.
  • si votre enfant est entré dans l'adolescence, assurez-vous qu'il ne fume pas et ne boive pas de boissons alcoolisées;
  • surveillez les taux de glycémie et de cholestérol de votre enfant. Voir qu'il ne développe pas d'obésité. S'il existe des conditions préalables pour cette condition, mettez-le au régime.

En plus des méthodes préventives traditionnelles, des recettes populaires sont également utilisées:

  • Le millepertuis, la valériane, la menthe poivrée et le houblon sont mélangés. Un couple de grandes cuillères du mélange est versé avec de l'eau chaude (500 ml) et infusé pendant 6-8 heures. Trois fois par jour à donner à boire la structure reçue à l'enfant. La durée du traitement est de 2 mois;
  • Les fleurs d’aubépine d’une quantité de 5 g doivent être remplies d’eau bouillante et laissées au bain-marie pendant 12 à 15 minutes. Ensuite, vous devez refroidir, filtrer et amener en ajoutant de l'eau à 250 ml. Donnez à l'enfant 100 ml deux fois par jour peu de temps avant les repas;
  • prendre environ 25 gouttes de jus de millefeuille, diluer avec 100 ml d'eau (sa température est de 20-25 ° C) et donner à boire à l'enfant;
  • ramassez les fleurs d'aubépine, de menthe, de rue, de chicorée et de calendula avec de l'eau chaude et laissez bouillir pendant une minute au maximum. Cette infusion donne à l'enfant trois fois par jour, 100 ml.

De telles recettes ne peuvent être utilisées qu'en complément des médicaments que votre médecin va vous prescrire. Il parlera du dosage. N'oubliez pas de demander au médecin comment les médicaments prescrits fonctionnent, s'ils ont des effets secondaires.

Le pronostic de l'arythmie est déterminé par les facteurs responsables de la pathologie. Dans tous les cas, il est important d’écouter votre enfant, de lui poser des questions sur votre santé et de prendre des mesures rapides de traitement et de prévention afin d’éviter des problèmes de santé plus graves pour votre héritier.

http://diagnos-med.ru/aritmiya-u-rebenka/

Arythmie chez les enfants

Une arythmie, déclenchée par un cardiologue pédiatre ou un pédiatre local, sonne parfois comme une phrase. Est-ce que tout est aussi effrayant qu'il nous semble, pourquoi est-ce arrivé et que faut-il faire? - nous allons essayer de traiter ces problèmes ensemble, après avoir étudié le problème plus en profondeur.

Tout d'abord, vous devez comprendre ce qu'est l'arythmie: «L'arythmie chez l'enfant est une perturbation du fonctionnement normal du muscle cardiaque, consistant en une modification du rythme, de la fréquence ou de la force de la contraction cardiaque, provoquée par des facteurs congénitaux ou acquis. Une arythmie, cliniquement, peut se manifester par une violation de la circulation sanguine et peut être asymptomatique. "

Si votre enfant a reçu un diagnostic d'arythmie, vous ne devriez pas paniquer, mais vous devriez effectuer toute une gamme d'examens et consulter un spécialiste expérimenté et spécialisé dans cette maladie.

Même chez les enfants en bonne santé, en cours de croissance, ils peuvent diagnostiquer divers types d'arythmie et il est important de déterminer si l'enfant a réellement besoin d'un traitement ou si les troubles du rythme du rythme cardiaque sont temporaires ou de nature physiologique.

Le risque le plus élevé de développer une arythmie chez les nouveau-nés, ainsi que dans les groupes d’âge suivants de 4 à 5 ans, de 7 à 8 ans et de 12 à 14 ans, lors de l’examen clinique de cet âge chez l’enfant, porte une attention particulière au travail du cœur.

Causes de l'arythmie chez les enfants

Pourquoi l'arythmie se développe-t-elle? Les raisons menant au développement de l'arythmie chez l'enfant sont nombreuses, mais pour une meilleure compréhension, elles peuvent être divisées en trois groupes principaux.

  1. Causes cardiaques ou cardiaques. Il s’agit principalement de malformations cardiaques congénitales, telles que la malformation du septum auriculaire ou le canal atrioventriculaire ouvert. Ces lésions entraînent principalement une altération de l’hémodynamique et ont leur propre tableau clinique typique. D'un autre côté, il peut s'agir d'une infection grave transférée, de processus auto-immuns ou d'autres processus inflammatoires affectant le système cardiaque lui-même.
  2. Extracardiaque ou extracardiaque. Les causes congénitales dans ce cas incluent la prématurité ou la malnutrition du fœtus, ce qui empêche le système nerveux cardiaque de se développer pleinement. Dans ce cas, les arythmies apparaissant sur fond de déséquilibre hormonal dans le corps, de surmenage émotionnel ou d'autres maladies du système nerveux, telles que la dystonie végétative-vasculaire, sont attribuées à des acquises.
  3. Combiné. Dans ce cas, nous parlons généralement de cas où les raisons des deux points ci-dessus sont simultanément présentes. Souvent, ces arythmies sont plus difficiles à diagnostiquer et nécessitent une tactique médicale plus compétente.

En ce qui concerne l’arythmie sinusale chez l’enfant, souvent évoquée par nos pédiatres, elle est dans la plupart des cas de nature fonctionnelle. Dans ce cas, l’arythmie est de nature adaptative, adaptant le corps de l’enfant aux conditions du stress physique ou émotionnel suspendu.

Classification des arythmies chez l'enfant

Le plus souvent, l'arythmie se distingue par le type de violation de l'une ou l'autre fonction du myocarde, telle qu'une violation d'automatisme ou d'excitabilité du muscle cardiaque, des problèmes de conduction cardiaque ou une combinaison de ces troubles.

Examinons plus en détail chacun de ces groupes:

La perturbation de l'automatisme du muscle cardiaque comprend les nosologies suivantes: arythmie sinusale, bradycardie sinusale du téton ou tachycardie. Cela inclut également les rythmes à glissement lent, ainsi que la migration du stimulateur cardiaque.

Tachycardie sinusale chez les enfants et la bradycardie

Type d'arythmie dans laquelle il existe une augmentation (tachycardie) ou une diminution (bradycardie) du pouls d'au plus 30 battements par minute par rapport à la norme d'âge de l'enfant.

Arythmie sinusale

L'arythmie est caractéristique des enfants de tout âge, mais survient principalement chez les écoliers et se manifeste principalement par une arythmie respiratoire. La caractéristique différente de ce type d'arythmie est la durée différente des complexes cardiaques sur l'ECG, ainsi qu'une diminution de l'arythmie respiratoire pendant l'exercice.

Migration de source rythmique

L'arythmie, due au fait que le principal «stimulateur» de l'arythmie n'est pas le nœud sinusal, mais une autre partie du système de conduction cardiaque. Sur un ECG, ce type d’arythmie est caractérisé par une configuration différente de l’onde P dans différentes dérivations.

Les troubles de l'excitabilité myocardique comprennent les arythmies suivantes: extrasystole, tachycardie non paroxystique et paroxystique. La fibrillation auriculaire peut également être attribuée à une excitabilité réduite: fibrillation auriculaire ou flutter ou flutter ventriculaire.

Extrasystole

Il se caractérise par l'apparition d'extrasystoles, ce qui, sur un ECG, est défini comme une pulsation cardiaque extraordinaire. Selon le lieu d'occurrence d'une impulsion extraordinaire pour la contraction du muscle cardiaque, ils sont divisés en ventriculaire et auriculaire. Les extrasystoles sont asymptomatiques, les patients ressentent rarement des moments isolés d'inconfort dans la région du cœur.

Tachycardie paroxystique

Attaque forte augmentation de la fréquence cardiaque, plus de 160 battements par minute. Symptomatiquement, l’enfant ressent de l’anxiété, de la douleur et une «sensation de pression» derrière le sternum.

Fibrillation auriculaire

Dans le jargon médical, cela ressemble à un «scintillement» - une arythmie assez grave associée à une violation de la réduction convenue des cavités cardiaques. Habituellement, la fibrillation auriculaire se produit à l’arrière-plan de lésions organiques graves du cœur.

Les troubles de la fonction de conduction dans le cœur comprennent les symptômes d'un bloc sino-auriculaire, d'un bloc intra-auriculaire et intraventriculaire, ainsi que d'un blocage du nœud auriculo-ventriculaire.

Violations de la fonction de

Par type de blocus, généralement déterminé par les résultats de l'ECG. Dans la plupart des cas, le blocage se manifeste par une violation de la contraction correcte du muscle cardiaque en raison de problèmes de propagation de l'excitation sexuelle dans ses services. Cela réduit considérablement la tolérance à l'exercice, ainsi la faiblesse et le malaise pendant l'exercice et chez les patients souffrant de blocages sont un phénomène assez fréquent. Sur ECG, le blocage peut être défini comme une augmentation des intervalles P-Q, ainsi que du prolapsus de complexes cardiaques individuels. Dans les cas de blocage complet, un désaccord complet des contractions auriculaire et ventriculaire peut être observé.

Il existe également une classification séparée des arythmies en fonction de leur importance clinique:

  • Les arythmies sans signification clinique comprennent les arythmies rares, asymptomatiques et n'affectant pas la croissance et le développement normaux de l'enfant, telles que les extrasystoles simples, la bradycardie sinusale ou la tachycardie.
  • Les arythmies cliniquement significatives comprennent des troubles du rythme cardiaque, avec une clinique claire et affectant de manière significative et forte le bien-être du patient. Par exemple, les arythmies telles que les extrasystoles, qui sont enregistrées assez souvent, les arythmies paroxystiques, ainsi que le syndrome de REG et, comme certains autres types d'arythmie, sont considérés comme cliniquement significatifs.

Symptômes de l'arythmie chez les enfants

La moitié des cas d'arythmie infantile sont asymptomatiques et ne sont détectés que lors d'un examen médical ou lors d'un examen accidentel au cours d'une consultation en raison d'une maladie non liée au système cardiovasculaire.

En général, le diagnostic d’arythmie est assez difficile en raison des plaintes absolument non spécifiques du patient concernant la fatigue, la faiblesse et le malaise après un entraînement physique, des maux de tête, des vertiges et des évanouissements. Moins souvent, les patients se plaignent directement de la gravité et de l’inconfort de la région cardiaque ou de la sensation d’interruption de son travail. Bien sûr, si un enfant parle de la sensation que son cœur se fige ou, au contraire, qu’il glisse avec un coup particulièrement violent, il s’agit d’une grave «cloche» après laquelle vous devez immédiatement consulter un médecin.

Diagnostic particulièrement difficile des arythmies chez les nourrissons. On peut suspecter des problèmes cardiaques chez les bébés de la première année de vie par un changement soudain de la couleur de la peau (la peau s'estompe complètement ou dans des zones séparées, comme le triangle nasolabial), l'apparition d'un essoufflement chez un enfant, le rejet du sein, une anxiété générale et un sommeil médiocre.

Ne négligez pas l'examen médical prévu, même si votre enfant va bien, en cas de problème et ne remettez pas à plus tard le rendez-vous chez le médecin, quel que soit votre niveau d'activité.

Cependant, dans le cadre de la familiarisation, nous vous suggérons de vous familiariser avec les tableaux cliniques classiques de certains types d’arythmie.

Tachycardie paroxystique

Dans le cas de la tachycardie paroxystique des enfants, l'attaque se développe rapidement et de manière inattendue. L'enfant se plaint de douleurs au sternum et à l'hypochondre gauche. La dyspnée peut survenir. Notez visuellement la pâleur de la peau et les pulsations des veines jugulaires. Perte de conscience, vertiges et nausées sont également caractéristiques de ce type d'arythmie.

La durée de l'attaque n'est pas inférieure à 5 secondes. La fréquence de telles attaques peut atteindre plusieurs fois par mois.

Pendant une attaque, une tachycardie évidente (battement de coeur rapide), ainsi qu'une égalisation des intervalles entre les sons du cœur (rythme du pendule) peuvent être détectées. Le pouls est faible, la pression est basse.

Syndrome de Morgagni-Edems-Stokes

Avec ce type d'arythmie, le patient devient d'abord pâle, puis la peau devient cyanotique. La cyanose peut être accompagnée de convulsions, d’évanouissements. Peut-être une miction involontaire lors d'une attaque.

Le pouls est faible ou non palpable. La durée de l'attaque de quelques secondes à quelques minutes. Plus l'attaque dure, le pire. La mort n'est pas exclue.

Fibrillation auriculaire

La condition d'un enfant souffrant d'arythmie ciliaire, lors d'une attaque, s'aggrave considérablement. Lors d'une attaque, le patient ressent une peur intense. Les bruits cardiaques, entendus par un médecin lors d'une attaque, sont caractérisés par le caractère aléatoire, les bruits cardiaques peuvent sembler différents d'une fois à l'autre et la durée de leurs pauses varie considérablement. Le «déficit du pouls» est également typique de la fibrillation auriculaire lorsque le nombre de battements de cœur varie avec le pouls.

Syndrome des sinus

Dans la plupart des cas, il se produit sans aucun symptôme, dans les cas avancés, avec une forte diminution du rythme cardiaque, des épisodes de perte de conscience peuvent survenir.

Diagnostic de l'arythmie chez l'enfant

Les premiers signes d’arythmie chez l’enfant sont déjà visibles lors de l’examen initial: une procédure aussi ordinaire que la mesure du pouls permet déjà de suspecter une arythmie avec un degré de probabilité élevé. La fréquence, la force et l'uniformité de l'onde de pouls, ainsi que le rapport entre le pouls des mains gauche et droite, peuvent en dire beaucoup à un cardiologue pédiatrique expérimenté et c'est pourquoi, avec cette étude, ils commencent l'examen.

Vous pouvez mesurer le pouls vous-même, mais vous devez également vous rappeler les indicateurs de fréquence cardiaque normaux suivants chez les enfants de différents groupes d'âge, à savoir: 140 battements par minute jusqu'à la première année de vie, la fréquence cardiaque atteint 120 ans par an. déjà 100 coupes par minute, à l’âge de 10 ou 90 ans, et chez les adolescents, elles correspondent progressivement aux indicateurs d’une personne en bonne santé, c’est-à-dire 60 à 80 battements de cœur par minute.

L'auscultation du cœur est également une procédure assez simple qui peut être réalisée dès la première admission. Auscultation, procédure lors de l'utilisation d'un phonendoscope, le médecin écoute les irrégularités dans le travail du cœur. Directement pour le diagnostic des arythmies pédiatriques, ceci n’est pas très informatif, mais d’un autre côté, il est possible d’identifier d’autres anomalies du cœur, pouvant à leur tour conduire à des arythmies. Par exemple, des souffles cardiaques pathologiques en cas de défaut auriculaire septal sont entendus lors de l'auscultation, et cette pathologie peut à son tour entraîner une arythmie.

Un électrocardiogramme, également appelé électrocardiogramme, est une étude fondamentale, standard et très informative qui est réalisée lorsqu'une arythmie est suspectée. L'ECG est la méthode de diagnostic qui vous permet de déterminer de manière fiable à la fois le type exact d'arythmie et son degré de gravité.

Vous ne devez pas essayer de déchiffrer vous-même l'enregistrement ECG, seul un cardiologue peut effectuer un décodage compétent et, idéalement, un cardiologue pédiatrique. De nombreuses nuances d'autodécodage peuvent conduire à une mauvaise interprétation et, par conséquent, à des doutes inutiles et à une anxiété.

L'examen électrocardiographique des enfants souffrant d'arythmie peut également comprendre:

  • Enregistrement ECG en décubitus dorsal;
  • ECG en position debout;
  • ECG après l'exercice.

Certains types de diagnostics ECG sont, par exemple, un enregistrement ECG quotidien ou une surveillance Holter (ECG Holter) - ils vous permettent d'identifier les troubles épisodiques rares du cœur et de les associer à d'autres processus se produisant dans le corps.

Séparément, il existe également des "tests ECG d'effort", tels que la veloergometrie, le test sur tapis roulant, ainsi que des tests pharmacologiques, par exemple l'utilisation d'atropine. Dans ces études, une charge supplémentaire strictement contrôlée sur le cœur est créée, au cours de laquelle l'électrocardiogramme lui-même est retiré du patient. De tels tests permettent de déterminer des violations même cachées dans le travail du cœur, qui ne se manifestent que sous un effort intense, mais entre-temps, il existe des endroits où amener des difficultés, par exemple lors d'activités sportives.

Pour établir une lésion organique concomitante du cœur, à l'aide d'une échocardiographie (échographie du cœur), cette méthode de recherche permet d'identifier un endommagement possible du muscle cardiaque ou des valves cardiaques, ainsi que d'évaluer la fonction de pompage du cœur.

De plus, dans le diagnostic des arythmies, un cardiologue pédiatrique peut demander conseil à un endocrinologue et à un neurologue - il s’agit là d’une pratique courante.

Traitement de l'arythmie chez les enfants

Le pédiatre ou le cardiologue pédiatre s'occupe du traitement de l'arythmie chez l'enfant. Fondamentalement, traitement ambulatoire, traitement hospitalier seulement en dernier recours.

Dans le traitement de toute maladie, l’essentiel est la règle «guérir une maladie, mais pas ses symptômes», qui est pleinement applicable, y compris pour les arythmies chez les enfants.

Les arythmies fonctionnelles ne nécessitent pas de traitement médical. Dans ce cas, elles se limitent à ajuster l'horaire de travail et de repos, à optimiser la charge et à garantir un repos correct à l'enfant.

Le choix des tactiques de traitement est laissé à la discrétion du médecin traitant. Il peut s'agir à la fois d'un traitement conservateur et d'un traitement chirurgical.

Les approches médicales et chirurgicales conservatrices sont utilisées pour traiter les arythmies cliniquement significatives chez les enfants.

Pour tout type d’arythmie, le traitement doit être aussi «idiopathique» que possible, c’est-à-dire vise à traiter les causes des arythmies, notamment le traitement des rhumatismes, l’élimination des foyers d’infection chronique (amygdales, caries et autres), la correction des désordres hormonaux ou l’abolition des médicaments provoquant des troubles du rythme.

Le traitement pharmacologique de l'arythmie repose sur trois piliers:

  • Restauration de l'équilibre électrolytique dans le muscle cardiaque. Pour ce faire, utilisez des médicaments tels que panangin, magnésium B6, orotat de potassium et autres.
  • L'utilisation de médicaments antiarythmiques, tels que le vérapamil, l'amiodarone ou le novainamide.
  • Améliorer le trophisme (nutrition) du muscle cardiaque. Pour améliorer le métabolisme dans le myocarde, des médicaments tels que la riboxine ou la cocarboxylase sont utilisés.

Le traitement chirurgical est utilisé avec un manque d'efficacité du traitement conservateur. Dans le cadre du traitement chirurgical, les méthodes mini-invasives suivantes sont utilisées:

  • L'utilisation de techniques d'ablation par radiofréquence ou la cryoablation de patchs cardiaques provoquant des arythmies.
  • Installation d'un défibrillateur pacemaker ou cardioverter.
  • Élimination des autres arythmies extracardiaques ou cardiaques.

Il est préférable de ne pas recourir à la médecine traditionnelle en cas d'arythmie. En matière de traitement cardiaque, il est particulièrement important de disposer d'un dosage exact des principes actifs contenus dans les médicaments, ce qui n'est pas réalisable avec la médecine traditionnelle.

Prévision et prévention de l'arythmie chez les enfants

Le pronostic de l'arythmie infantile dépend directement de la nature et du degré de la maladie et, si le pronostic de l'arythmie fonctionnelle est favorable, des arythmies combinées graves et graves, des blocages du troisième degré AB, ainsi que des arythmies liées à une maladie cardiaque organique ont un pronostic défavorable. Le pronostic est moins favorable que le traitement commencé plus tard: au stade de l'indemnisation, la médecine moderne a une chance de faire face à la pathologie la plus grave.

Par conséquent, vous ne devriez jamais abandonner, la médecine en cardiologie est allée très loin. L’utilisation de stimulateurs cardiaques, de valves artificielles ou même le remplacement d’un cœur malade par un donneur artificiel ou en bonne santé peuvent faire face aux maux les plus graves. Et ici, l’essentiel est d’avoir le temps, de suspecter une pathologie et de commencer un traitement à part entière sans délai.

Par conséquent, les aspects les plus importants de la prévention des maladies cardiaques sont avant tout un examen médical opportun, ainsi que le traitement de toutes les maladies chroniques affectant le cœur, telles que les rhumatismes ou les maladies de la thyroïde.

Dans ce cas, les recommandations suivantes seraient utiles:

  1. Suivre un régime et contrôler son poids. Manger un enfant doit être équilibré en quantité et en qualité, il faut éviter de trop manger, de repas copieux avant le coucher, ainsi que de sucreries et d’aliments gras. Cependant, les aliments riches en magnésium et en potassium, tels que les fruits secs, les noix, les légumes frais, tels que les courgettes et les courges, doivent toujours être présents dans le régime alimentaire.
  2. Activité physique. L'activité physique de l'enfant devrait être suffisante. Comme il convient de le mentionner avec prudence, il convient de mentionner les charges extrêmes que subissent les sports chez les enfants et les jeunes et d’éviter l’inactivité physique et le style de vie sédentaire d’un enfant.
  3. Contrôle de l'état émotionnel. Les enfants sont très sensibles au stress et y réagissent avec acharnement. En cas d'excitabilité excessive, il convient de prendre des sédatifs tels que des infusions de valériane ou d'infamie, mais également d'aider l'enfant à résoudre ses problèmes psychologiques. Dans le cas, si vous ne pouvez pas vous-même faire face à des problèmes émotionnels chez un enfant, vous devriez immédiatement consulter un psychologue pour enfants.
  4. Respect du régime. L'enfant a besoin d'au moins 8 heures de sommeil par jour. Idéalement, la libération devrait avoir lieu à 21 heures le soir afin que l'enfant puisse dormir à fond avant l'étude à venir.
  5. Contrôlez le glucose et le cholestérol. Chez les enfants sujets à l'obésité ou aux diabétiques, la surveillance continue de ces deux indicateurs est extrêmement importante.

Surveillez l'état de santé de votre enfant et ne remettez pas à plus tard le rendez-vous chez le médecin si vous pensez que votre enfant est malade. N'oubliez pas qu'un recours rapide à un spécialiste accrédité est la clé du succès du traitement.

http://www.doctorfm.ru/sickness/aritmiya-u-detey

Plus D'Articles Sur Les Varices