800 stimulateur sinusal qu'est-ce que c'est

Le rythme cardiaque qui provient du nœud sinusal, et non d'autres régions, s'appelle sinus. Il est déterminé chez les personnes en bonne santé et chez certains patients atteints de maladie cardiaque.

Les impulsions cardiaques apparaissent dans le nœud sinusal, puis divergent le long des oreillettes et des ventricules, ce qui provoque la contraction de l'organe musculaire.

Qu'est-ce que cela signifie et quelles sont les normes

Le rythme sinusal du coeur sur un ECG - que signifie-t-il et comment le déterminer? Il y a des cellules dans le cœur qui créent une dynamique due à un certain nombre de battements par minute. Ils sont situés dans les nœuds sinusaux et auriculo-ventriculaires, ainsi que dans les fibres de Purkinje qui constituent le tissu des ventricules cardiaques.

Le rythme sinusal sur l'électrocardiogramme signifie que cette impulsion est générée par le nœud sinusal (la norme est de 50). Si les nombres sont différents, l'impulsion est générée par un autre nœud, ce qui donne une valeur différente pour le nombre de battements.

Le rythme sinusal normal et sain du cœur est régulier avec une fréquence cardiaque différente, en fonction de l'âge.

Valeurs normales dans le cardiogramme

De quoi faire attention lors de la réalisation de l'électrocardiographie:

  1. La dent P sur l'électrocardiogramme précède sûrement le complexe QRS.
  2. La distance PQ est de 0,12 seconde à 0,2 seconde.
  3. La forme de l'onde P est constante dans chaque avance.
  4. Chez l'adulte, la fréquence du rythme est comprise entre 60 et 80.
  5. La distance P - P est similaire à la distance R - R.
  6. La griffe P à l'état normal doit être positive dans la deuxième avance standard, négative dans l'AVR en avance. Dans toutes les autres dérivations (I, III, aVL, aVF), sa forme peut varier en fonction de la direction de son axe électrique. Habituellement, les dents P sont positives à la fois en I et AV.
  7. Dans les dérivations V1 et V2, l'onde P sera biphasée, parfois elle peut être principalement positive ou principalement négative. Dans les dérivations de V3 à V6, la broche est généralement positive, bien qu’il puisse y avoir des exceptions en fonction de son axe électrique.
  8. Pour chaque onde P dans la condition normale, le complexe QRS doit être tracé, l'onde T. L'intervalle PQ chez l'adulte a une valeur de 0,12 seconde à 0,2 seconde.

Le rythme sinusal associé à la position verticale de l'axe électrique du cœur (EOS) montre que ces paramètres sont dans la plage normale. L'axe vertical montre la projection de la position de l'organe dans la poitrine. En outre, la position d'un orgue peut être dans des plans semi-verticaux, horizontaux, semi-horizontaux.

Lorsque l’ECG enregistre le rythme sinusal, cela signifie que le patient n’a pas encore de problèmes de cœur. Au cours de l'examen, il est très important de ne pas s'inquiéter et de ne pas être nerveux afin de ne pas obtenir de fausses données.

Vous ne devez pas faire l'examen immédiatement après un effort physique ou après que le patient soit monté au troisième ou au cinquième étage à pied. Vous devez également avertir le patient que vous ne devez pas fumer pendant une demi-heure avant l'examen, afin de ne pas obtenir de faux résultats.

Violations et critères pour leur détermination

S'il y a une phrase dans la description: troubles du rythme sinusal, un blocage ou une arythmie est enregistré. L'arythmie est un dysfonctionnement de la séquence rythmique et de sa fréquence.

Des blocages peuvent être causés si le transfert d'excitation des centres nerveux vers le muscle cardiaque est perturbé. Par exemple, l'accélération du rythme montre qu'avec une séquence standard de contractions, les rythmes cardiaques sont accélérés.

Si une phrase sur un rythme instable apparaît dans la conclusion, il s'agit alors d'une manifestation d'un rythme cardiaque faible ou de la présence d'une bradycardie sinusale. La bradycardie affecte négativement la condition humaine, car les organes ne reçoivent pas la quantité d'oxygène nécessaire à une activité normale.

Si un rythme sinusal accéléré est enregistré, il s'agit très probablement d'une manifestation de la tachycardie. Un tel diagnostic est établi lorsque le nombre de battements cardiaques dépasse 110 battements.

Interprétation des résultats et diagnostic

Afin de diagnostiquer l'arythmie, il convient de comparer les indicateurs obtenus avec les indicateurs de norme. La fréquence cardiaque dans la minute qui suit ne doit pas dépasser 90. Pour déterminer cet indicateur, vous avez besoin de 60 (secondes) divisé par la durée de l'intervalle R-R (également en secondes) ou multipliez le nombre de complexes QRS en 3 secondes (la longueur de la bande est de 15 cm) par 20.

Ainsi, les anomalies suivantes peuvent être diagnostiquées:

  1. Bradycardie - HR / min inférieure à 60, parfois une augmentation de l’intervalle P-P jusqu’à 0,21 seconde est enregistrée.
  2. Tachycardie - la fréquence cardiaque augmente à 90%, bien que les autres signes de rythme restent normaux. Souvent, une dépression oblique du segment PQ peut être observée, et le segment ST - ascendant. En un coup d'œil, cela peut ressembler à une ancre. Si la fréquence cardiaque dépasse 150 battements par minute, des blocus du 2e stade surviennent.
  3. Une arythmie est un rythme sinusal irrégulier et instable du cœur, lorsque les intervalles R-R diffèrent de plus de 0,15 seconde, ce qui est associé à des modifications du nombre de coups par respiration et d'expiration. Se produit souvent chez les enfants.
  4. Rythme rigide - régularité excessive des contractions. R-R diffère de moins de 0,05 sec. Cela peut être dû à un défaut du nœud sinusal ou à une violation de sa régulation autonome.

Causes de déviations

Les causes les plus courantes de troubles du rythme peuvent être considérées:

  • abus d'alcool excessif;
  • des défauts cardiaques;
  • fumer;
  • utilisation à long terme de glycosides et de médicaments anti-arythmiques;
  • saillie de la valve mitrale;
  • pathologie de la fonctionnalité de la glande thyroïde, y compris la thyrotoxicose;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladies du myocarde;
  • lésions infectieuses de valvules et d'autres parties du cœur - une maladie d'endocardite infectieuse (ses symptômes sont très spécifiques);
  • surcharge: émotionnelle, psychologique et physique.

Recherche complémentaire

Si, lors de l'examen des résultats, le médecin constate que la longueur de la section entre les dents P ainsi que leur hauteur sont inégales, le rythme sinusal est alors faible.

Pour déterminer la cause, il peut être recommandé au patient de subir des diagnostics supplémentaires: la pathologie du nœud lui-même ou les problèmes du système autonome nodal peuvent être identifiés.

Ensuite, une surveillance Holter est attribuée ou un test de dépistage de drogue est effectué, ce qui permet de déterminer s'il existe une pathologie du nœud lui-même ou si le système végétatif du nœud est régulé.

Pour plus de détails sur le syndrome de faiblesse de ce site, voir la vidéoconférence:

S'il s'avère que l'arythmie est le résultat de perturbations dans le nœud lui-même, des mesures correctives du statut végétatif sont désignées. Si, pour d'autres raisons, d'autres méthodes sont utilisées, par exemple l'implantation d'un stimulant.

La surveillance de Holter est un électrocardiogramme courant effectué pendant la journée. En raison de la durée de cet examen, les experts peuvent examiner l'état du cœur à différents degrés de stress. Lorsqu’il effectue un ECG normal, le patient est allongé sur un canapé et lorsqu’il effectue une surveillance de Holter, il est possible d’étudier l’état du corps pendant un effort physique.

Traitement tactique

L'arythmie sinusale ne nécessite pas de traitement spécial. Le mauvais rythme ne signifie pas qu'il y a une des maladies listées. Le trouble du rythme cardiaque est un syndrome commun à tout âge.

Une bonne alimentation, un régime quotidien et l’absence de stress peuvent aider grandement à éviter les problèmes cardiaques. Il sera utile de prendre des vitamines pour maintenir le cœur et améliorer l'élasticité des vaisseaux sanguins. Dans les pharmacies, vous pouvez trouver un grand nombre de vitamines complexes contenant tous les composants nécessaires et des vitamines spécialisées pour soutenir le travail du muscle cardiaque.

En plus d’eux, vous pouvez enrichir votre régime alimentaire avec des aliments tels que des oranges, des raisins secs, des bleuets, des betteraves, des oignons, du chou, des épinards. Ils contiennent de nombreux antioxydants qui régulent le nombre de radicaux libres, dont la quantité excessive peut provoquer un infarctus du myocarde.

Pour le bon fonctionnement du cœur, le corps a besoin de vitamine D, présente dans le persil, les œufs de poule, le saumon et le lait.

Si vous faites le régime correctement, vous pouvez suivre le régime quotidien pour assurer un travail long et ininterrompu du muscle cardiaque et ne pas vous en préoccuper jusqu'à un âge avancé.

Enfin, nous vous invitons à regarder une vidéo avec des questions et des réponses sur les troubles du rythme cardiaque:

http://oserdce.com/diagnostika/ekg/sinusovyj-ritm.html

Stimulateur sinusal 800

Rythme sinusal: l’essence, la réflexion sur l’ECG, la norme et les déviations, les caractéristiques

Pendant de nombreuses années, luttant sans succès contre l'hypertension?

Le responsable de l'institut: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle il est possible de guérir l'hypertension en la prenant tous les jours.

Le rythme sinusal est l'un des indicateurs les plus importants du fonctionnement normal du cœur, ce qui suggère que la source des contractions provient du nœud principal, le nœud de l'organe, le sinus. Ce paramètre est parmi les premiers dans la conclusion de l'ECG et les patients qui ont participé à l'étude souhaitent savoir ce que cela signifie et si cela vaut la peine de s'inquiéter.

Le cœur est l’organe principal qui alimente tous les organes et tissus en sang.Le degré d’oxygénation et le fonctionnement de tout l’organisme dépendent de son travail rythmique et constant. Pour la contraction musculaire, une impulsion est nécessaire - une impulsion émanant de cellules particulières du système conducteur. D'où provient ce signal et quelle est sa fréquence, les caractéristiques du rythme dépendent.

Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Le nœud sinusal (SU) est situé sous la membrane interne de l'oreillette droite, il est bien alimenté en sang et reçoit le sang directement des artères coronaires, riche en fibres du système nerveux autonome, qui ont une influence sur lui, contribuant à l'augmentation et à l'affaiblissement de la fréquence de génération d'impulsions.

Les cellules du nœud sinusal sont regroupées en faisceaux, elles sont plus petites que les cardiomyocytes normaux et ont la forme d'un fuseau. Leur fonction contractile est extrêmement faible, mais la capacité à former une impulsion électrique s'apparente à des fibres nerveuses. Le noeud principal est connecté à la jonction atrio-ventriculaire, qui est transmise aux signaux pour une excitation supplémentaire du myocarde.

Le nœud sinusal est appelé le stimulateur principal, car il fournit la fréquence cardiaque qui donne aux organes un apport sanguin adéquat. Il est donc extrêmement important de maintenir un rythme sinusal régulier pour évaluer le fonctionnement du cœur pendant ses lésions.

Le système de commande génère des impulsions de la fréquence la plus élevée par rapport aux autres départements du système conducteur, puis les transmet à grande vitesse. La fréquence de formation des impulsions par le nœud sinusal est comprise entre 60 et 90 par minute, ce qui correspond à la fréquence normale des pulsations cardiaques lorsqu'elles se produisent aux dépens du stimulateur principal.

L'électrocardiographie est la méthode principale qui vous permet de déterminer rapidement et sans douleur où le cœur reçoit les impulsions, quelle est leur fréquence et leur rythme. L’ECG s’est fermement implanté dans la pratique des thérapeutes et des cardiologues en raison de sa disponibilité, de sa facilité de mise en œuvre et de sa grande quantité d’informations.

Après avoir reçu le résultat de l'électrocardiographie, chacun examinera la conclusion laissée par le médecin. Le premier indicateur sera l’évaluation du rythme - sinus, si elle provient du nœud principal, ou non sinusal, indiquant sa source spécifique (nœud AV, tissu auriculaire, etc.). Ainsi, par exemple, le résultat «rythme sinusal avec une fréquence cardiaque de 75» ne doit pas être perturbé, c’est la norme, et si un spécialiste écrit à propos du rythme ectopique non sinusal, de la fréquence accrue des battements (tachycardie) ou du ralentissement (bradycardie), il est temps de passer à un autre examen.

Aussi, en conclusion, le patient peut découvrir des informations sur la position de l'EOS (axe électrique du cœur). Normalement, il peut être vertical et semi-vertical, horizontal ou semi-horizontal, en fonction des caractéristiques individuelles d'une personne. Les déviations de l'EOS gauche ou droite, à leur tour, parlent généralement de maladie cardiaque organique. Les détails d'EOS et de ses variantes sont décrits dans une publication séparée.

Le rythme sinusal est normal

Souvent, les patients qui ont découvert le rythme sinusal à la conclusion d'un électrocardiogramme commencent à s'inquiéter si tout est en ordre, car le terme n'est pas connu de tous et peut donc parler de pathologie. Cependant, ils peuvent être calmés: le rythme sinusal est la norme, ce qui indique le travail actif du nœud sinusal.

D'autre part, même avec l'activité préservée du stimulateur principal, certaines déviations sont possibles, mais elles ne servent pas toujours non plus d'indicateur de pathologie. Les fluctuations de rythme se produisent dans divers états physiologiques qui ne sont pas causés par le processus pathologique dans le myocarde.

L'impact sur le nœud sinusal du nerf vague et les fibres du système nerveux sympathique entraîne souvent une modification de sa fonction dans le sens d'une fréquence plus ou moins grande de la formation de signaux nerveux. Cela se reflète dans la fréquence du rythme cardiaque, qui est calculée sur le même cardiogramme.

Normalement, la fréquence du rythme sinusal est comprise entre 60 et 90 battements par minute, mais les experts soulignent qu’il n’ya pas de limite claire à la détermination de la norme et de la pathologie, c’est-à-dire qu’avec une fréquence cardiaque de 58 battements par minute, il est trop tôt pour parler de bradycardie, ainsi que de tachycardie lorsque indicateur en 90. Tous ces paramètres doivent être évalués de manière exhaustive avec le compte rendu obligatoire de l’état général du patient, des particularités de son échange, du type de son activité et même de ce qu’il faisait juste avant l’étude.

Détermination de la source du rythme dans l'analyse de l'ECG - un point fondamental, tandis que les indicateurs du rythme sinusal sont pris en compte:

  • Définition des dents P devant chaque complexe ventriculaire;
  • Configuration permanente des dents auriculaires dans le même plomb;
  • La valeur constante de l'intervalle entre les dents de P et Q (jusqu'à 200 ms);
  • Toujours positif (pointant vers le haut) onde P dans le deuxième fil standard et négatif dans aVR.

En conclusion, le sujet ECG peut trouver: "un rythme sinusal avec une fréquence cardiaque de 85, la position normale de l'axe électrique". Une telle conclusion est considérée comme la norme. Une autre option: "rythme non sinusal avec une fréquence de 54, ectopique." Ce résultat doit être alerté, car une pathologie myocardique grave est possible.

Les caractéristiques ci-dessus sur le cardiogramme indiquent la présence d'un rythme sinusal, ce qui signifie que l'impulsion vient du nœud principal jusqu'aux ventricules, qui se contractent après les oreillettes. Dans tous les autres cas, le rythme est considéré comme non sinusal et sa source se situe en dehors de la US - dans les fibres du muscle ventriculaire, du noeud auriculo-ventriculaire, etc. L'impulsion est possible à partir de deux endroits du système conducteur à la fois, il s'agit également d'arythmie.

Des conclusions correctes sur la régulation du rythme cardiaque nous permettent d’étudier les enregistrements ECG longs, car dans le processus d’activité vitale chez toutes les personnes en bonne santé, le rythme cardiaque change: la nuit, le pouls est l’un, le jour, l’autre. Cependant, des périodes plus courtes de fixation à l'ECG démontrent une impulsion inégale associée aux caractéristiques de l'innervation autonome et au travail de l'organisme entier. L'évaluation du pouls est assistée par des programmes spécialement développés de traitement mathématique, d'analyse statistique - cardiointervalographie, histographie.

Pour que le résultat de l'ECG soit plus précis, toutes les causes possibles de modification de l'activité du cœur devraient être exclues. Fumer, monter les escaliers rapidement ou courir, une tasse de café fort peut modifier les paramètres du cœur. Le rythme, bien sûr, reste sinusal si le nœud fonctionne correctement, mais au moins la tachycardie sera corrigée. À cet égard, avant l'étude, vous devez vous calmer, éliminer le stress et les expériences, ainsi que l'effort physique - tout ce qui affecte directement ou indirectement le résultat.

Rythme sinusal et tachycardie

Rappelons à nouveau que cela correspond au rythme sinusal avec une fréquence de 60 - 90 par minute. Mais que se passe-t-il si le paramètre dépasse les limites établies tout en maintenant son «sinus»? On sait que de telles fluctuations ne parlent pas toujours de pathologie, il n’est donc pas nécessaire de paniquer prématurément.

Le rythme sinusal accéléré du cœur (tachycardie sinusale), qui n'est pas un indicateur de pathologie, est enregistré lorsque:

  1. Expériences émotionnelles, stress, peur;
  2. Fort effort physique - au gymnase, avec des travaux physiques pénibles, etc.
  3. Après trop de nourriture, boire du café fort ou du thé.

Cette tachycardie physiologique affecte les données ECG:

  • La longueur de l’écart entre les dents P, l’intervalle RR diminue, dont la durée permet, avec les calculs appropriés, de déterminer le chiffre exact de la fréquence cardiaque;
  • L'onde P reste à sa place normale - avant le complexe ventriculaire, qui, à son tour, a la configuration correcte;
  • La fréquence des contractions du coeur selon les résultats des calculs dépasse 90-100 par minute.

La tachycardie avec un rythme sinusal préservé dans des conditions physiologiques vise à fournir du sang aux tissus qui, pour diverses raisons, en ont de plus en plus besoin - exercices, jogging, par exemple. Cela ne peut pas être considéré comme une violation et, dans un court laps de temps, le cœur lui-même rétablit le rythme sinusal de la fréquence normale.

Si, en l’absence de toute maladie, le sujet rencontre une tachycardie avec rythme sinusal sur le cardiogramme, vous devez immédiatement vous rappeler le déroulement de l’étude. Retrait ECG.

Rythme sinusal et bradycardie

L'opposé de la tachycardie sinusale est l'œuvre du cœur - ralentissant ses contractions (bradycardie sinusale), qui ne parle pas toujours de pathologie.

Une bradycardie physiologique avec une diminution de la fréquence des impulsions du nœud sinusal inférieure à 60 par minute peut survenir dans les cas suivants:

  1. État de sommeil;
  2. Cours de sport professionnel;
  3. Caractéristiques constitutionnelles individuelles;
  4. Porter un col bien ajusté, une cravate bien ajustée.

Il convient de noter que la bradycardie, plus souvent que l’augmentation du rythme cardiaque, parle de pathologie. Il faut donc y porter une attention particulière. Avec les lésions organiques du muscle cardiaque, la bradycardie, même si le rythme sinusal est préservé, peut devenir un diagnostic nécessitant un traitement médical.

Dans le rêve, il y a une diminution significative du pouls - d'environ un tiers de la «norme quotidienne», qui est associée à la prédominance du tonus du nerf vague, qui supprime l'activité du nœud sinusal. L'ECG étant plus souvent enregistré chez les sujets éveillés, cette bradycardie n'est pas figée lors des études de masse normales, mais peut être observée avec une surveillance quotidienne. Si, à la fin de la surveillance Holter, le rêve ralentit dans le rêve, il est fort probable que l'indicateur rentre dans la norme, comme l'explique le cardiologue à des patients particulièrement inquiets.

En outre, il est à noter qu'environ 25% des jeunes hommes ont un pouls plus rare dans la gamme des 50-60, et que le rythme est sinusal et régulier, il n'y a aucun symptôme de trouble, c'est-à-dire qu'il s'agit d'une variante de la norme. Les athlètes professionnels ont également tendance à la bradycardie en raison d'un effort physique systématique.

La bradycardie sinusale est une affection dans laquelle la fréquence cardiaque chute à moins de 60, mais les impulsions du cœur continuent d'être générées par le nœud principal. Les personnes atteintes de cette maladie peuvent s'évanouir, avoir des vertiges, cette anomalie est souvent associée à la vagotonie (une variante de la dystonie végétative-vasculaire). Le rythme sinusal avec bradycardie devrait être la raison de l'exclusion des modifications majeures du myocarde ou d'autres organes.

Les signes de bradycardie sinusale sur l’ECG allongent les espaces entre les dents de l’oreillette et les complexes de contraction ventriculaire, mais tous les indicateurs de rythme «sinusien» sont préservés - l’onde P est toujours précédée de QRS et a une taille et une forme constantes.

Ainsi, le rythme sinusal est un indicateur normal sur l'ECG, indiquant que le stimulateur principal reste actif et que, pendant les battements cardiaques normaux, le rythme sinusal et la fréquence normale se situent entre 60 et 90 battements. Il ne devrait y avoir aucun motif d'inquiétude s'il n'y a aucune indication d'autres changements (ischémie, par exemple).

Quand devriez-vous vous inquiéter?

Les conclusions de la cardiographie devraient être une source de préoccupation, suggérant une tachycardie sinusale pathologique, une bradycardie ou une arythmie avec instabilité et irrégularité du rythme.

Avec le tachy et les bradyformes, le médecin règle rapidement l'écart du pouls par rapport à la norme, clarifie les plaintes et envoie à des examens complémentaires - échographie du coeur, holter, tests sanguins pour les hormones, etc. Après avoir découvert la raison, vous pouvez commencer le traitement.

Le rythme sinusal instable sur l'ECG se manifeste par des intervalles inégaux entre les dents principales des complexes ventriculaires, dont les fluctuations dépassent 150 à 160 ms. Ceci est presque toujours un signe de pathologie, le patient n'est donc pas laissé sans surveillance et découvre la cause de l'instabilité dans le nœud sinusal.

L'électrocardiographie indique également que le cœur bat avec un rythme sinusal irrégulier. Les contractions irrégulières peuvent être causées par des modifications structurelles du myocarde - cicatrice, inflammation, ainsi que des malformations cardiaques, insuffisance cardiaque, hypoxie générale, anémie, tabagisme, pathologie endocrinienne, abus de certains groupes de médicaments et de nombreuses autres raisons.

Un rythme sinusal anormal émane du stimulateur principal, mais la fréquence des battements de l'organe augmente et diminue dans ce cas, perdant ainsi sa constance et sa régularité. Dans ce cas, parler d'arythmie sinusale.

L'arythmie avec rythme sinusal peut être une variante de la norme, elle est alors appelée cyclique et elle est généralement associée à la respiration - arythmie respiratoire. Avec ce phénomène, l'inhalation, la fréquence cardiaque augmente et, à l'expiration, elle diminue. Des arythmies respiratoires peuvent être détectées chez les athlètes professionnels, les adolescents en période d'adaptation hormonale accrue, les personnes souffrant de dysfonctionnement autonome ou de névrose.

L'arythmie sinusale associée à la respiration est diagnostiquée sur un ECG:

  • La forme et l'emplacement normaux des dents auriculaires, qui précèdent tous les complexes ventriculaires, sont conservés;
  • Sur l'inspiration, les intervalles entre les contractions sont réduits, tandis qu'à l'expiration, ils deviennent plus longs.

Certains tests permettent de distinguer une arythmie sinusale physiologique. Beaucoup de gens savent que pendant l'examen, ils peuvent demander de retenir leur souffle. Cette action simple aide à niveler l'action des végétaux et à déterminer le rythme régulier, s'il est associé à des causes fonctionnelles et ne reflète pas la pathologie. En outre, le bêta-bloquant adrénergique augmente l'arythmie et l'atropine l'enlève, mais cela ne se produira pas avec des modifications morphologiques du nœud sinusal ou du muscle cardiaque.

Si le rythme sinusal est irrégulier et n'est pas éliminé en retenant l'haleine et les échantillons pharmacologiques, il est temps de penser à la présence d'une pathologie. Ceux-ci peuvent être:

  1. Myocardite;
  2. Cardiomyopathie;
  3. Maladie coronarienne diagnostiquée chez la plupart des personnes âgées;
  4. Échec du coeur avec l'expansion de ses cavités, ce qui affecte inévitablement le nœud sinusal;
  5. Pathologie pulmonaire - asthme, bronchite chronique, pneumoconiose;
  6. Anémie, y compris héréditaire;
  7. Réactions névrotiques et dystonie végétative sévère;
  8. Troubles du système endocrinien (diabète, thyrotoxicose).
  9. Abus de diurétiques, glycosides cardiaques, antiarythmiques;
  10. Troubles électrolytiques et intoxications.

Le rythme sinusal avec son irrégularité ne permet pas d'exclure une pathologie, mais au contraire, il l'indique le plus souvent. Cela signifie qu’en plus de "sinus", le rythme doit également être correct.

Si le patient connaît les maladies qui existent en lui, le processus de diagnostic est simplifié, car le médecin peut agir avec détermination. Dans d'autres cas, lorsque le rythme sinusal instable était une constatation sur un ECG, un ensemble d'examens est attendu: holter (ECG diurne), tapis roulant, échocardiographie, etc.

Caractéristiques du rythme chez les enfants

Les enfants sont une partie très spéciale des personnes qui ont de nombreux paramètres très différents de ceux des adultes. Ainsi, toute mère vous dira combien de fois le cœur d'un bébé nouveau-né bat, mais elle ne sera pas inquiète, car on sait que les bébés dans leurs premières années et surtout les nouveau-nés ont beaucoup plus de pouls que les adultes.

Pour le traitement de l'hypertension, nos lecteurs utilisent avec succès ReCardio. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Le rythme sinusal doit être enregistré chez tous les enfants, sans exception, s’il ne s’agit pas de lésions cardiaques. La tachycardie liée à l’âge est associée à la petite taille du cœur, ce qui devrait fournir au corps en croissance la quantité de sang nécessaire. Plus l'enfant est petit, plus il a du pouls, atteignant 140-160 minutes par minute au cours de la période néonatale et diminuant progressivement pour atteindre le taux «adulte» à 8 ans.

L’ECG chez l’enfant corrige les mêmes signes du rythme sinusal - les dents P avant les contractions ventriculaires de même taille et de même forme, et la tachycardie doit s’inscrire dans les paramètres de l’âge. Absence d'activité du nœud sinusal, lorsque le cardiologue indique l'instabilité du rythme ou l'ectopie de son conducteur - un motif de préoccupation grave pour les médecins et les parents et la recherche de la cause, qui dans l'enfance devient souvent un défaut congénital.

En même temps, en lisant l'indication d'arythmie sinusale d'après les données de l'ECG, la mère ne devrait pas paniquer et s'évanouir immédiatement. L'arythmie sinusale est probablement associée à la respiration, souvent observée chez les enfants. Il est nécessaire de prendre en compte les conditions du retrait de l’ECG: si le bébé est couché sur un divan froid, il est effrayé ou confus, puis une pause réflexe augmentera les manifestations d’une arythmie respiratoire, ce qui n’indique pas une maladie grave.

Cependant, l’arythmie sinusale ne doit pas être considérée comme la norme tant que son essence physiologique n’a pas été prouvée. Ainsi, la pathologie du rythme sinusal est plus souvent diagnostiquée chez les bébés prématurés atteints d'hypoxie intra-utérine chez les enfants, avec augmentation de la pression intracrânienne chez les nouveau-nés. Cela peut provoquer le rachitisme, une croissance rapide, le TRI. À mesure que le système nerveux mûrit, la régulation du rythme est améliorée et les perturbations peuvent elles-mêmes disparaître.

Un tiers des arythmies de sinus chez les enfants est de nature pathologique et est causé par des facteurs héréditaires, une infection caractérisée par une forte fièvre, des rhumatismes, une myocardite et des malformations cardiaques.

Le sport avec arythmie respiratoire n’est pas contre-indiqué pour un enfant, mais uniquement dans le cadre d’une observation et d’un enregistrement dynamiques constants de l’ECG. Si la cause du rythme sinusal instable n’est pas physiologique, le cardiologue sera contraint de limiter les activités sportives de l’enfant.

Il est clair que les parents sont préoccupés par la question importante: que faire si le rythme sinusal de l’ECG est anormal ou si une arythmie est corrigée? Tout d'abord, vous devez consulter un cardiologue et effectuer à nouveau une cardiographie pour l'enfant. Si les modifications physiologiques sont avérées, l'observation et un ECG suffisent 2 fois par an.

Si l'instabilité du rythme sinusal ne correspond pas à la plage normale, n'est pas causée par des problèmes respiratoires ou fonctionnels, le cardiologue vous prescrira un traitement en fonction de la véritable cause de l'arythmie.

http://lechenie.giperton-med.ru/gipertoniya/sinusovyj-voditel-ritma-800/

Décodage du cardiogramme chez l'enfant et l'adulte: principes généraux, lecture des résultats, exemple de décodage

La définition et l'essence de la méthode

Un électrocardiogramme est un enregistrement du travail du cœur, représenté par une ligne courbe sur le papier. La ligne du cardiogramme en elle-même n’est pas chaotique, elle présente certains intervalles, dents et segments qui correspondent à certains stades du cœur.

Pour comprendre l'essence de l'électrocardiogramme, vous devez savoir ce que l'appareil enregistre exactement sous le nom d'un électrocardiographe. L'ECG est une activité électrique enregistrée du cœur, qui change de façon cyclique en fonction de l'apparition de la diastole et de la systole. L'activité électrique du cœur d'une personne peut sembler une fiction, mais ce phénomène biologique unique existe réellement. En réalité, il existe dans le cœur des cellules dites du système conducteur, qui génèrent des impulsions électriques transmises à la musculature de l'organe. Ce sont ces impulsions électriques qui provoquent la contraction et la relaxation du myocarde avec un certain rythme et une certaine fréquence.

L'impulsion électrique se propage à travers les cellules du système de conduction cardiaque de manière strictement cohérente, provoquant la contraction et la relaxation des sections correspondantes - les ventricules et les oreillettes. Un électrocardiogramme reflète avec précision la différence de potentiel électrique totale dans le cœur.

Comment faire un électrocardiogramme suivi de
décodage?

L'électrocardiogramme peut être retiré dans n'importe quelle clinique ou hôpital général. Vous pouvez contacter le centre médical privé où se trouve un cardiologue ou un thérapeute spécialisé. Après l'enregistrement du cardiogramme, le médecin examine la bande avec les courbes. C'est lui qui analyse le dossier, le déchiffre et rédige une conclusion finale dans laquelle il reflète toutes les pathologies visibles et les déviations fonctionnelles par rapport à la norme.

Un électrocardiogramme est enregistré à l'aide d'un appareil spécial - un électrocardiographe, qui peut être multicanal ou monocanal. La vitesse d'enregistrement ECG dépend de la modification et de la modernité de l'appareil. Les instruments modernes peuvent être connectés à un ordinateur qui, s’il existe un programme spécial, analysera l’enregistrement et donnera une conclusion immédiate immédiatement après la procédure.

Tout cardiographe a des électrodes spéciales, qui sont superposées dans un ordre strictement défini. Il y a quatre pinces à linge en rouge, jaune, vert et noir, qui sont appliquées aux deux mains et aux deux jambes. Si vous allez en cercle, les épingles à linge se superposent selon la règle "rouge-jaune-vert-noir", de la main droite. Se souvenir de cette séquence est facile grâce au proverbe étudiant: "Chaque femme est un damné." En plus de ces électrodes, il existe des coffres installés dans l'espace intercostal.

En conséquence, un électrocardiogramme comprend douze courbes, dont six sont enregistrées à partir des électrodes thoraciques et sont appelées dérivations thoraciques. Les six autres dérivations sont enregistrées à partir d’électrodes fixées aux bras et aux jambes, dont trois sont appelées standard et trois autres sont renforcées. Les dérivations thoraciques sont indiquées par V1, V2, V3, V4, V5, V6, les numéros standard sont simplement des chiffres romains I, II, III et les branches renforcées sont marquées des lettres aVL, aVR, aVF. Différentes dérivations du cardiogramme sont nécessaires pour créer une image la plus complète de l'activité du cœur, certaines pathologies étant visibles sur les dérivations thoraciques, d'autres sur le standard et d'autres sur le renforcé.

La personne est allongée sur le canapé, le médecin sécurise les électrodes et allume l'appareil. Pendant l'écriture de l'ECG, la personne doit être absolument calme. Nous ne devons permettre aucun stimulus susceptible de déformer la véritable image du cœur.

Comment faire un électrocardiogramme suivi de
décodage vidéo

Le principe du décodage ECG

Étant donné que l'électrocardiogramme reflète les processus de contraction et de relaxation du myocarde, il est possible de déterminer comment ces processus se produisent et d'identifier les processus pathologiques existants. Les éléments d'un électrocardiogramme sont étroitement liés et reflètent la durée des phases du cycle cardiaque - systole et diastole, c'est-à-dire contraction et relaxation ultérieure. Électrocardiogramme de décodage basé sur l'étude des dents, à partir d'une position relative, de la durée et d'autres paramètres. Les éléments d'électrocardiogramme suivants sont étudiés pour analyse:
1. Dents.
2. intervalles.
3. Segments.

Les dents sont toutes des protubérances et concavités lisses et lisses sur la ligne ECG. Chaque dent est indiquée par une lettre de l'alphabet latin. La dent P reflète la contraction des oreillettes, le complexe QRS - réduction des ventricules du coeur, une dent de T - relaxation des ventricules. Parfois, après l’onde T, l’électrocardiogramme comporte une autre onde U, mais elle n’a pas de rôle clinique ni diagnostique.

Le segment ECG est considéré comme un segment compris entre les dents adjacentes. Pour le diagnostic des pathologies cardiaques, les segments P-Q et S-T sont d'une grande importance, l'intervalle sur l'électrocardiogramme est un complexe qui comprend une dent et un intervalle. Pour le diagnostic, les intervalles P - Q et Q - T sont importants.

Souvent, dans la conclusion du médecin, vous pouvez voir de petites lettres latines, qui désignent également les dents, les intervalles et les segments. Les lettres minuscules sont utilisées si la longueur de la dent est inférieure à 5 mm. De plus, plusieurs dents R, communément désignées R ’, R”, etc., peuvent apparaître dans le complexe QRS. Parfois, l'onde R manque tout simplement. Ensuite, l'ensemble du complexe est désigné par deux lettres seulement - QS. Tout cela a une valeur diagnostique importante.

Plan de décodage ECG - Aperçu général de la lecture

Lors du déchiffrement d'un électrocardiogramme, les paramètres suivants doivent être définis pour refléter le fonctionnement du cœur:

  • la position de l'axe électrique du coeur;
  • détermination de l'exactitude du rythme cardiaque et de la conductivité de l'impulsion électrique (détection de blocage, arythmie);
  • déterminer la fréquence des contractions du muscle cardiaque;
  • détermination de la fréquence cardiaque;
  • identification de la source de l'impulsion électrique (déterminer le rythme sinusal ou non);
  • analyse de la durée, de la profondeur et de la largeur de l'onde P auriculaire et de l'intervalle P - Q;
  • analyse de la durée, de la profondeur, de la largeur du complexe de dents ventriculaires du coeur QRST;
  • analyse des paramètres du segment RS - ondes T et T;
  • analyse des paramètres de l'intervalle Q - T.

Sur la base de tous les paramètres étudiés, le médecin rédige une conclusion finale sur l'électrocardiogramme. La conclusion peut ressembler à ceci: "Rythme sinusal avec une fréquence cardiaque de 65. La position normale de l'axe électrique du cœur. Aucune pathologie n'a été identifiée." Ou alors: "Tachycardie sinusale avec fréquence cardiaque 100. Battements prématurés supraventriculaires simples. Blocage incomplet de la jambe droite du faisceau de His. Modifications métaboliques modérées du myocarde."

En conclusion, le médecin spécialiste de l’électrocardiogramme doit prendre en compte les paramètres suivants:

  • rythme sinusal ou pas;
  • régularité du rythme;
  • fréquence cardiaque (HR);
  • position de l'axe électrique du coeur.

Si vous identifiez l'un des 4 syndromes pathologiques, indiquez lequel - trouble du rythme, conduction, surcharge ventriculaire ou auriculaire et lésion de la structure du muscle cardiaque (crise cardiaque, cicatrice, dystrophie).

Exemple de décodage d'électrocardiogramme

Vérification de la régularité des contractions cardiaques

Calcul de la fréquence cardiaque (HR)

Elle est effectuée selon une méthode arithmétique simple: on compte le nombre de grands carrés placés entre deux dents R sur du papier millimétré, puis la fréquence cardiaque est calculée à l'aide de la formule déterminée par la vitesse de la bande dans le cardiographe:
1. La vitesse de la bande est de 50 mm / s - la fréquence cardiaque est alors 600 divisée par le nombre de carrés.
2. La vitesse de la bande est de 25 mm / s - la fréquence cardiaque est alors 300 divisée par le nombre de carrés.

Par exemple, si entre deux dents R sont placés 4,8 grands carrés - la fréquence cardiaque, avec une vitesse de ceinture de 50 mm / s, sera égale à 600 / 4,8 = 125 battements par minute.

Si le rythme des battements de coeur est incorrect, déterminez la fréquence cardiaque maximale et minimale en vous basant également sur la distance maximale et minimale entre les dents de R.

Identifier la source du rythme

Interprétation ECG - Rythmes

Normalement, le stimulateur cardiaque est le ganglion des sinus. Et un tel rythme normal lui-même est appelé rythme sinusal - toutes les autres variantes sont pathologiques. Dans diverses pathologies, n'importe quel autre noeud des cellules nerveuses du système de conduction cardiaque peut agir en tant que stimulateur cardiaque. Dans ce cas, les impulsions électriques cycliques sont enchevêtrées et le rythme des contractions cardiaques est perturbé - une arythmie se produit.

Avec un rythme sinusal sur un électrocardiogramme en dérivation II, une onde P se trouve devant chaque complexe QRS et elle est toujours positive. Dans une avance, toutes les dents P doivent avoir la même forme, la même longueur et la même largeur.

Avec le rythme auriculaire, l’onde P dans les dérivations II et III est négative, mais il existe avant chaque complexe QRS.

Les rythmes auriculo-ventriculaires sont caractérisés par l'absence d'ondes P sur le cardiogramme, ou l'apparition de cette dent après le complexe QRS, et non devant, comme d'habitude. Avec ce type de rythme, la fréquence cardiaque est faible, allant de 40 à 60 battements par minute.

Le rythme ventriculaire se caractérise par une augmentation de la largeur du complexe QRS, qui devient volumineux et plutôt effrayant. Les dents P et le complexe QRS sont complètement indépendants les uns des autres. C'est-à-dire qu'il n'y a pas de séquence normale normale stricte - l'onde P et ensuite le complexe QRS. Le rythme ventriculaire se caractérise par une diminution de la fréquence cardiaque - moins de 40 battements par minute.

Identification de la pathologie de la conduction d'une impulsion électrique par coeur

Pour ce faire, mesurez la durée de l'onde P, l'intervalle P-Q et le complexe QRS. La durée de ces paramètres est calculée par la bande millimétrique sur laquelle le cardiogramme est enregistré. Considérons d’abord le nombre de millimètres que chaque dent ou intervalle prend, après quoi la valeur obtenue est multipliée par 0,02 à une vitesse d’enregistrement de 50 mm / s ou par 0,04 à une vitesse d’enregistrement de 25 mm / s.

La durée normale de l'onde P va jusqu'à 0,1 seconde, l'intervalle P-Q est compris entre 0,12 et 0,2 seconde, le complexe QRS entre 0,06 et 0,1 seconde.

Axe électrique du coeur

Indiqué comme angle alpha. Il peut avoir une position normale, horizontale ou verticale. De plus, chez une personne mince, l'axe du cœur est plus vertical par rapport aux valeurs moyennes et, dans son intégralité, plus horizontal. La position normale de l'axe électrique du cœur est de 30 à 69 o, la verticale - 70 à 90 o, l'horizontale - 0 à 29 o. L'angle alpha, compris entre 91 et ± 180 °, traduit une déviation nette de l'axe électrique du coeur à droite. L'angle alpha, compris entre 0 et -90 °, reflète une déviation nette de l'axe électrique du cœur à gauche.

L'axe électrique du coeur peut dévier dans diverses conditions pathologiques. Par exemple, l'hypertension entraîne une déviation vers la droite, une violation de la conductivité (blocage) peut la déplacer vers la droite ou la gauche.

P auriculaire

L'onde P auriculaire devrait être:

  • positifs en I, II, AVF et dérivations thoraciques (2, 3, 4, 5, 6);
  • négatif en aVR;
  • biphasique (une partie de la dent se trouve dans la zone positive et une partie - dans la négative) dans III, aVL, V1.

La durée normale P ne dépasse pas 0,1 seconde et l'amplitude est comprise entre 1,5 et 2,5 mm.

Les formes pathologiques de l’onde P peuvent indiquer les pathologies suivantes:
1. Les dents hautes et pointues des dérivations II, III et aVF apparaissent avec une hypertrophie auriculaire droite ("cœur pulmonaire");
2. Une dent P à grosses dents avec une grande largeur de sondes I, aVL, V5 et V6 indique une hypertrophie de l'oreillette gauche (par exemple, maladie de la valve mitrale).

Intervalle P - Q

Complexe QRST ventriculaire

Le complexe QRST ventriculaire comprend le complexe QRS lui-même et le segment ST. La durée normale du complexe QRST ne dépasse pas 0,1 seconde et son augmentation est détectée lorsque les jambes du faisceau de Guiss sont bloquées.

Le complexe QRS est composé de trois dents, respectivement Q, R et S. La dent Q est visible sur le cardiogramme dans toutes les sondes, sauf chez les nourrissons de 1, 2 et 3 ans. Une dent Q normale a une amplitude allant jusqu'à 25% de celle d'une onde R. La durée d'une onde Q est de 0,03 seconde. La dent de R est inscrite absolument dans toutes les assignations. L'onde S est également visible dans toutes les dérivations, mais son amplitude décroît du 1er au 4ème coffre et peut être complètement absente dans le 5ème et le 6ème. L'amplitude maximale de cette dent est de 20 mm.

Le segment ST est très important d’un point de vue diagnostique. C'est à travers cette vague que l'ischémie du myocarde, c'est-à-dire le manque d'oxygène dans le muscle cardiaque, peut être détectée. Habituellement, ce segment suit des lignes de contour, en 1, 2 et 3 dérivations thoraciques, il peut atteindre un maximum de 2 mm. Et dans 4, 5 et 6 dérivations thoraciques, le segment S-T peut se déplacer d’un maximum d’un demi-millimètre au-dessous du contour. C'est la déviation du segment de l'isoline qui reflète la présence d'une ischémie myocardique.

Dent t

Intervalle Q - T

Interprétation ECG - indicateurs de norme

Le décodage de l'électrocardiogramme est généralement enregistré par le médecin en garde à vue. Voici un exemple typique de cardiogramme normal du cœur:
1. PQ - 0,12 s.
2. QRS - 0,06 s.
3. QT - 0,31 s.
4. RR - 0,62 - 0,66 - 0,6.
5. La fréquence cardiaque est de 70 à 75 battements par minute.
6. rythme sinusal.
7. L'axe électrique du coeur est normal.

Normalement, le rythme devrait être uniquement sinusal, la fréquence cardiaque d'un adulte - 60 à 90 battements par minute. L’onde P n’est normalement pas supérieure à 0,1 s, l’intervalle P - Q est compris entre 0,12 et 0,2 seconde, le complexe QRS est compris entre 0,06 et 0,1 seconde, Q - T et 0,4 s.

Si le cardiogramme est pathologique, il indique alors des syndromes spécifiques et des écarts par rapport à la norme (par exemple, blocage partiel de la jambe gauche du faisceau de Guiss, ischémie du myocarde, etc.). En outre, le médecin peut refléter des violations spécifiques et des modifications des paramètres normaux des dents, des intervalles et des segments (par exemple, raccourcissement de l’onde P ou de l’intervalle Q-T, etc.).

Décodage de l'ECG chez les enfants et les femmes enceintes

Les femmes enceintes peuvent présenter une légère déviation de l'axe électrique du cœur au cours des dernières étapes de la gestation en raison de la compression provoquée par la croissance de l'utérus. En outre, la tachycardie sinusale se développe souvent, c’est-à-dire que la fréquence cardiaque augmente de 110 à 120 battements par minute, ce qui correspond à un état fonctionnel, et passe indépendamment. L'augmentation de la fréquence cardiaque est associée à un volume important de sang en circulation et à une charge accrue. En raison de la charge accrue sur le coeur chez les femmes enceintes, la surcharge de diverses parties de l'organe peut être détectée. Ces phénomènes ne sont pas une pathologie - ils sont associés à la grossesse et se transmettent d'eux-mêmes après l'accouchement.

Interprétation de l'électrocardiogramme lors d'une crise cardiaque

L’infarctus du myocarde est un arrêt brutal de l’apport d’oxygène aux cellules musculaires du cœur, entraînant la nécrose d’un site tissulaire en hypoxie. La raison de la violation de l'apport en oxygène peut être différente - il s'agit le plus souvent d'un blocage d'un vaisseau sanguin ou de sa rupture. Une crise cardiaque ne capte qu’une partie du tissu musculaire du cœur et l’étendue de la lésion dépend de la taille du vaisseau sanguin obstrué ou déchiré. Sur un électrocardiogramme, l'infarctus du myocarde présente certains signes permettant de le diagnostiquer.

Dans le processus d'infarctus du myocarde, on distingue quatre étapes qui se manifestent différemment à l'ECG:

  • le plus vif;
  • aigu;
  • subaiguë;
  • cicatriciel

La phase aiguë de l'infarctus du myocarde peut durer de 3 heures à 3 jours à partir du moment des troubles circulatoires. À ce stade, un électrocardiogramme peut manquer d'une onde Q. Si elle existe, l'onde R a une faible amplitude ou est totalement absente. Dans ce cas, il existe une onde QS caractéristique, reflétant un infarctus transmural. Le deuxième signe d'infarctus aigu est une augmentation du segment S - T d'au moins 4 mm au-dessus de l'isoline, avec la formation d'une grosse dent de T.

Parfois, il est possible d’attraper la phase d’ischémie myocardique précédant la phase aiguë, caractérisée par de hautes dents de T.

Le stade d'infarctus aigu dure 2 à 3 semaines. Au cours de cette période, une onde Q large et de forte amplitude et une onde T négative sont enregistrées sur l'ECG.

La phase subaiguë dure jusqu'à 3 mois. Sur l’ECG, une très grande onde T négative est enregistrée avec une amplitude énorme, qui se normalise progressivement. Parfois, la montée du segment S-T, qui était supposé s'aligner sur cette période, est détectée. C'est un symptôme alarmant, car il peut indiquer la formation d'un anévrisme cardiaque.

Le stade cicatriciel de l'infarctus du myocarde est définitif, du tissu conjonctif se formant sur le site lésé, incapable de se contracter. Cette cicatrice est enregistrée sur l'ECG sous la forme d'une onde Q, qui restera toute la vie. Souvent, l'onde T est lissée, d'amplitude faible ou complètement négative.

Interprétation de l'ECG le plus courant

En conclusion, les médecins écrivent le résultat du décodage ECG, qui est souvent incompréhensible, car il s'agit de termes, de syndromes et simplement d'un énoncé de processus physiopathologiques. Considérez les conclusions ECG les plus courantes qui sont incompréhensibles pour une personne sans formation médicale.

Rythme ectopique signifie pas de sinus - ce qui peut être à la fois une pathologie et une norme. Le rythme ectopique est normal en cas de formation anormale congénitale du système de conduction cardiaque, mais la personne ne présente aucun symptôme et ne souffre pas d'autres pathologies cardiaques. Dans d'autres cas, le rythme ectopique indique la présence de blocages.

Les changements dans les processus de repolarisation sur l'ECG traduisent une violation du processus de relaxation du muscle cardiaque après contraction.

Le rythme sinusal est le rythme cardiaque normal d'une personne en bonne santé.

La tachycardie sinusale ou sinusoïdale signifie qu'une personne a un rythme régulier et régulier, mais une fréquence cardiaque accrue - plus de 90 battements par minute. Chez les jeunes de moins de 30 ans est une variante de la norme.

La bradycardie sinusale consiste en un faible nombre de battements de cœur - moins de 60 battements par minute, sur fond de rythme normal.

Les changements non spécifiques dans ST-T signifient qu'il existe des déviations mineures par rapport à la norme, mais leur cause peut être complètement étrangère à la pathologie cardiaque. Il est nécessaire de subir un examen complet. De tels changements non spécifiques dans ST-T peuvent se développer avec un déséquilibre des ions potassium, de sodium, de chlore, de magnésium ou divers troubles endocriniens, souvent pendant la ménopause chez les femmes.

Une onde R biphasique combinée à d'autres signes d'une crise cardiaque indique des dommages à la paroi antérieure du myocarde. S'il n'y a pas d'autres signes de crise cardiaque, l'onde biphasique R n'est pas un signe de pathologie.

L'allongement de l'intervalle QT peut indiquer une hypoxie (manque d'oxygène), du rachitisme ou une stimulation excessive du système nerveux chez un enfant, conséquence d'une blessure à la naissance.

Hypertrophie du myocarde signifie que la paroi musculaire du cœur est épaissie et que cela fonctionne avec une charge énorme. Cela peut conduire à la formation de:

  • malformations cardiaques;
  • insuffisance cardiaque;
  • les arythmies.

En outre, l'hypertrophie du myocarde peut être le résultat de crises cardiaques.

Des modifications diffuses modérées dans le myocarde signifient que la nutrition des tissus est perturbée et qu'une dystrophie du muscle cardiaque s'est développée. Il s'agit d'une affection traitable: il est nécessaire de consulter un médecin et de suivre un traitement adéquat, y compris la normalisation de la nutrition.

Une déviation de l'axe électrique du coeur (EOS) à gauche ou à droite est possible avec une hypertrophie du ventricule gauche ou droit, respectivement. À gauche, l'EOS peut être différent des personnes obèses et à droite, des personnes minces, mais dans ce cas, il s'agit d'une variante de la norme.

Type ECG gauche - écart EOS à gauche.

NBPNPG - une abréviation signifiant "blocus incomplet du paquet droit de His". Cette condition peut survenir chez le nouveau-né et constitue une variante de la norme. Dans de rares cas, les NBPPG peuvent provoquer des arythmies, mais n'entraînent généralement pas de conséquences négatives. Le blocus du faisceau de Guissa est assez courant chez l'homme, mais s'il n'y a pas de problème de cœur, il n'est absolument pas dangereux.

BPVLNPG est une abréviation qui signifie "blocus de la branche antérieure du faisceau gauche de His". Reflète la violation de l'impulsion électrique dans le cœur et conduit au développement d'arythmies.

Une faible croissance de l’onde R dans V1-V3 peut être un signe d’infarctus du septum ventriculaire. Afin de déterminer avec précision si tel est le cas, un autre test ECG est nécessaire.

CLC (syndrome de Klein-Levi-Kritesco) est une caractéristique congénitale du système de conduction cardiaque. Peut causer des arythmies. Ce syndrome ne nécessite pas de traitement, mais il est nécessaire de se faire examiner régulièrement par un cardiologue.

Une basse tension ECG est souvent détectée avec une péricardite (une grande quantité de tissu conjonctif dans le cœur qui remplace le muscle). De plus, ce symptôme peut être un reflet d'épuisement ou de myxoedème.

Les changements métaboliques sont le reflet de la malnutrition du muscle cardiaque. Il est nécessaire d’être examiné par un cardiologue et de suivre un traitement.

Extrasystole - est un trouble du rythme cardiaque, c’est-à-dire une arythmie. Un traitement sérieux et l'observation par un cardiologue est nécessaire. Les extrasystoles peuvent être ventriculaires, auriculaires, mais l’essence ne change pas.

Les troubles du rythme et de la conduction sont des symptômes qui, combinés, indiquent une arythmie. La surveillance par un cardiologue et une thérapie adéquate sont nécessaires. Un stimulateur cardiaque peut être installé.

Un ralentissement de la conductivité signifie que l'influx nerveux traverse les tissus du cœur plus lentement que la normale. En soi, cette affection ne nécessite pas de traitement spécial - elle peut être une caractéristique congénitale du système de conduction cardiaque. Un suivi régulier avec un cardiologue est recommandé.

Le blocus de 2 et 3 degrés reflète une violation grave de la conductivité du cœur, qui se manifeste par une arythmie. Dans ce cas, le traitement est nécessaire.

Faire avancer le cœur du ventricule droit peut être un signe indirect du développement de l'hypertrophie. Dans ce cas, vous devez en rechercher la cause et suivre un traitement, ou adapter votre régime alimentaire et votre mode de vie.

Prix ​​électrocardiogramme avec décodage

Le coût d'un électrocardiogramme avec décodage varie considérablement selon les établissements médicaux. Ainsi, dans les hôpitaux et les cliniques publics, le prix minimum d’une procédure d’extraction de l’ECG et de son interprétation par un médecin est de 300 roubles. Dans ce cas, vous recevrez des films avec courbes enregistrées et l'avis d'un médecin, qu'il réalisera lui-même ou à l'aide d'un programme informatique.

Si vous souhaitez obtenir une conclusion complète et détaillée sur l'électrocardiogramme, le médecin explique tous les paramètres et toutes les modifications. Il est préférable de contacter un centre de santé privé offrant de tels services. Ici, le médecin pourra non seulement rédiger une conclusion, déchiffrer un cardiogramme, mais aussi vous parler calmement, sans se presser pour expliquer tous les points d'intérêt. Cependant, le coût d'un tel cardiogramme avec décodage dans un centre médical privé varie de 800 à 3 600 roubles. Vous ne devez pas présumer que les spécialistes médiocres travaillent dans une clinique ou un hôpital ordinaire - le médecin d’un établissement public a généralement une très grande quantité de travail et n’a donc pas le temps de discuter en détail avec chaque patient.

Choisir un établissement médical pour le retrait d'un cardiogramme avec décodage, tout d'abord, faites attention aux qualifications du médecin. Il vaut mieux que ce soit un spécialiste - un cardiologue ou un thérapeute ayant une bonne expérience. Si un cardiogramme est nécessaire pour un enfant, il est préférable de contacter des spécialistes - pédiatres, car les médecins "adultes" ne tiennent pas toujours compte de la spécificité et des caractéristiques physiologiques des bébés.

http://www.tiensmed.ru/news/kardiogrammis1___2.html

Plus D'Articles Sur Les Varices